Et-alors.net
http://et-alors.net/forum/

Le Mariage... Encore et encooooore !
http://et-alors.net/forum/viewtopic.php?f=8&t=18647
Page 6 sur 6

Auteur:  aldo [ Dim Fév 13, 2011 14:56 ]
Sujet du message:  Re: Le Mariage... Encore et encooooore !

Manchette a écrit:
ce débat doit être tranché démocratiquement, c'est à dire par le vote du peuple

Le vote du peuple seul, ce n'est pas de la démocratie, c'est de l'ochlocatie. La démocratie, c'est le vote du peuple plus le respect de certains principes, ce qui permet de ne pas tomber dans la dictature de la majorité (ou plutôt du groupe qui réussit à faire passer ses vues comme celles de la majorité). Le Conseil aurait donc pu, sans tomber dans le gouvernement des juges mais au contraire en restant pleinement dans son rôle, constater comme au Massachusetts que quelques uns de ces principes sont bafoués, et donc demander au législateur de modifier la loi en conséquence.

Ce qui me gène le plus dans cette affaire, finalement, ce n'est pas tellement que le Conseil n'ait rien fait. Certes, des principes essentiels sont bafoués, mais ils le sont depuis aussi longtemps qu'ils ont de la valeur : on peut comprendre que le Conseil ne s'estime pas légitime. Non, ce qui me gène, c'est que si dans 50 ans le mariage gay est légal, et qu'un groupe conservateur fait passer une loi pour l'interdire, alors s'il veut rester dans l'esprit de cette décision, le Conseil devra refuser d'intervenir.

Auteur:  Kefka [ Dim Fév 13, 2011 20:52 ]
Sujet du message:  Re: Le Mariage... Encore et encooooore !

OFF-Topic :
basti a écrit:
Pour abolir l'esclavage en 1848, en France, on n'a pas fait de référendum.


Peut-être parce que le référendum n'existait pas sous la Seconde République ? :roll:
Bel anachronisme.


Ensuite, j'aimerais affiner ma position :

Citer:
Je ne suis absolument pas étonné de cette réponse. Et finalement, c'est peut-être très bien ainsi : une prise de position clairement en faveur ou en défaveur d'un mariage homosexuel aurait été attaquée en tant qu'une expression d'un gouvernement des juges.


A contrario de Manchette, je ne considère pas ça comme une victoire de la démocratie. Mais en terme de stratégie politicienne, il est peut-être meilleur, en effet, que la décision vienne directement soit d'un référendum, soit d'une initiative parlementaire. En effet, la procédure serait alors parée des oripeaux de la souveraineté populaire, ce qui la rendrait alors beaucoup plus dure à contester d'un simple point de vue politique. Or, les juges du Conseil Constitutionnel n'était pas élus, et la tradition de la Vème République ne valorisant que la souveraineté populaire, il aurait été assez simple pour les opposants au mariage de s'offusquer et de sonner l'hallali. Au final, je pense que si le Conseil Constitutionnel s'était piqué de vouloir annoncer le mariage homosexuel comme conforme à la constitution, cela aurait donné lieu à une position de fait faible, sensible au moindre coup de butor de la part de ses opposants.

Auteur:  Manchette [ Lun Fév 14, 2011 22:43 ]
Sujet du message:  Re: Le Mariage... Encore et encooooore !

Citer:
Ce qui me gène le plus dans cette affaire, finalement, ce n'est pas tellement que le Conseil n'ait rien fait. Certes, des principes essentiels sont bafoués, mais ils le sont depuis aussi longtemps qu'ils ont de la valeur : on peut comprendre que le Conseil ne s'estime pas légitime. Non, ce qui me gène, c'est que si dans 50 ans le mariage gay est légal, et qu'un groupe conservateur fait passer une loi pour l'interdire, alors s'il veut rester dans l'esprit de cette décision, le Conseil devra refuser d'intervenir.

Les principes évoluent avec le temps, et les juges. La Cour suprême US avait jugé la ségrégation sudiste conforme à la Constitution, avant de se rétracter bien des années plus tard.
Même chose pour l'avortement : il n'a été obtenu au niveau fédéral que par un avis de ladite Cour, et ne tient qu'à une courte majorité, même si aucun président républicain n'a pu nommer assez de juges pour renverser le jugement. Et je ne pense pas que la question de l'avortement ait traversé l'esprit des Pères fondateurs au moment où ils rédigeaient la Constitution. C'est justement pour cela que je tiens à la différence entre Constitution et lois : celles-ci sont d'avantage l'expression de l'esprit du temps, alors que celle-là est moins temporelle.
Je préfère donc la voie du vote, parce qu'elle pousse les gens à affirmer leurs positions, mais aussi parce qu'elle permet justement de débattre, de s'emparer de la question. Et pas de doute que comme lors du pacs, on verra l'union sacrée des religions en plein œcuménisme homophobe (à l'exception de quelques courants libéraux infiniment minoritaires), de l'extrême-droite et de la droite.

Auteur:  Amour Dollar [ Lun Fév 14, 2011 22:59 ]
Sujet du message:  Re: Le Mariage... Encore et encooooore !

Manchette a écrit:
Citer:
Ce qui me gène le plus dans cette affaire, finalement, ce n'est pas tellement que le Conseil n'ait rien fait. Certes, des principes essentiels sont bafoués, mais ils le sont depuis aussi longtemps qu'ils ont de la valeur : on peut comprendre que le Conseil ne s'estime pas légitime. Non, ce qui me gène, c'est que si dans 50 ans le mariage gay est légal, et qu'un groupe conservateur fait passer une loi pour l'interdire, alors s'il veut rester dans l'esprit de cette décision, le Conseil devra refuser d'intervenir.

Les principes évoluent avec le temps, et les juges. La Cour suprême US avait jugé la ségrégation sudiste conforme à la Constitution, avant de se rétracter bien des années plus tard.
Même chose pour l'avortement : il n'a été obtenu au niveau fédéral que par un avis de ladite Cour, et ne tient qu'à une courte majorité, même si aucun président républicain n'a pu nommer assez de juges pour renverser le jugement. Et je ne pense pas que la question de l'avortement ait traversé l'esprit des Pères fondateurs au moment où ils rédigeaient la Constitution. C'est justement pour cela que je tiens à la différence entre Constitution et lois : celles-ci sont d'avantage l'expression de l'esprit du temps, alors que celle-là est moins temporelle.
Je préfère donc la voie du vote, parce qu'elle pousse les gens à affirmer leurs positions, mais aussi parce qu'elle permet justement de débattre, de s'emparer de la question. Et pas de doute que comme lors du pacs, on verra l'union sacrée des religions en plein œcuménisme homophobe (à l'exception de quelques courants libéraux infiniment minoritaires), de l'extrême-droite et de la droite.


Je n'aurais pas dit mieux. J'aimerais ajouter quelque chose pour ne poster dans le vide, mais pour moi tout est dit! :hehehe:
J'ai peur par contre, que si le débat sur le mariage est relancé, qu'on ne revoye apparaitre des élans homophobes comme il y a quelques années quand Noël Mamaire avait marié deux hommes...

Auteur:  Manchette [ Lun Fév 14, 2011 23:05 ]
Sujet du message:  Re: Le Mariage... Encore et encooooore !

Comme pour le pacs : une minorité de bigots, une poignée de fachos et des politiques qui s'affichent, alors que la majorité du monde s'en fout royalement, et soutient surtout parce qu'elle n'en a rien à foutre.

Peut-être que le pacs, et son succès incontestable, a fait évoluer certaines mentalités chez les politiques : on voit tout de même que certaines personnes de la majorité actuelle ne sont pas trop rigides sur le sujet. Peu nombreuses, mais au moins quelques-unes.

Auteur:  Manchette [ Dim Mars 13, 2011 21:28 ]
Sujet du message:  Re: Le Mariage... Encore et encooooore !

Enfin un pays exemplaire !

Page 6 sur 6 Heures au format UTC + 1 heure
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
http://www.phpbb.com/