Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.

* Connexion 
* FAQ    * Rechercher

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 30 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Solitude chez les LGBTQ+
MessagePublié: Dim Sep 08, 2019 20:12 
Khipe-itaine Flam
Khipe-itaine Flam
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Avr 30, 2015 21:54
Age: 40
Genre:
J'ai aussi le sentiment que, malheureusement, plus le mouvement LGBT+ s'est intégré à la société ( avancées des droits, de la visibilité, de l'acceptation) , plus le sentiment de communauté s'est dissout.
La solitude n'est pas un problème nouveau, mais les difficultés communes, les questionnements auxquels tout le monde faisait face, l'histoire et les drames partagés, les revendications créaient un sentiment d'appartenance et de soutien mutuel entre les membres de la communauté. Petit a petit, le besoin de rassemblement dans des lieux dédiés s'est généralement moins fait ressentir puisque nous pouvions exister un peu partout où nous exprimer un peu partout. Cependant, nous continuons à appartenir à un groupe minoritaire avec une part d'identité qui ne peut pas être totalement comprise par l'entourage hétéro.
Ce qui s'est le plus développé sont les moyens de rencontres amoureuses/ sexuelles comme seules solutions possible a la solitude, oubliant qu'être LGBT+ ne se résumait pas qu'à vouloir trouver l'âme soeur a tout prix ou un plan pour la nuit (au risque d'accentuer le sentiment de solitude parce que fixé sur un seul objet ou sur des relations sans suite ), mais constituait bien un ensemble.
Je trouve heureux qu'un forum comme Et Alors survive encore afin de faire perdurer le lien et la communication au sein de la communauté. C'est malheureusement l'un des seuls îlots encore existant sur le net.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Solitude chez les LGBTQ+
MessagePublié: Dim Sep 08, 2019 21:30 
Distin-Gay
Distin-Gay
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Jan 14, 2016 18:43
Localisation: Chez les Segovellaunes
Age: 33
Genre:
Je plussoie ce que tu dis.
Il a quelques années en arrière. J'avais l'impression que notre communauté était plus soudée. Aujourd'hui, il y a de la discrimination et de la LGBTphobie entre nous.
Et alors est un lieu vraiment super. Où il n'y a pas de jugement. Même dans les désaccords, il y a du respect. J'ai fait différent forum. C'est ici que j'ai trouvé ce sentiment de communauté et que je me suis senti le mieux.

_________________
Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale, que d'être bien adapté à une société malade. "Krishnamurti"


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Solitude chez les LGBTQ+
MessagePublié: Lun Sep 09, 2019 7:28 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Lun Août 19, 2019 13:59
Localisation: L.A. France
Age: 44
Genre:
l'intégration est effectivement une super chose, mais hélas elle implique aussi une dilution et du coup on se retrouve plus avec un tas de petites communautés éparpillées plutôt qu'une grosse, mais je pense que c'est le cas dans toute la société aussi, comme tu disais on devient égoïstes, chaque petit antenne du LGBT+ veux son petit truc pour elle et du coup tout le monde tire dans les pattes de tout le monde (mais ce n'est pas spécifique au LGBT, c'est juste plus visible vu le nombre de "mouvances", la dilution est d'autant plus grande)


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Solitude chez les LGBTQ+
MessagePublié: Lun Sep 09, 2019 8:53 
QueerAssez PotemKhîpe
QueerAssez PotemKhîpe
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Mouais alors je suis pas hyper convaincue que c'était mieux avant.

Les discriminations entre nous elles étaient vachement présentes avant mais on en parlait pas.
Les LGBTxx pouvaient être racistes autant qu'ils voulaient, les LGB transphobes as fuck et c'était pas mal vue pour un sous.
Et la biphobie je la ressentais aussi très bien quand j'ai commencé à vivre en 2006.
Quant aux propos sexistes, vous pourriez en lire des collector juste en remontant dans les archives du fofo.
Et je ne parle même pas de l'inclusion des LGBTQxx neurodivergents ou souffrant d'une maladie mentale.
Et la lettre I ?
On a rajouté les Intersexes au sigle et commencé à écouter leur point de vue en quoi ? 2012 ?

Je pense que les LG cis blancs valides avaient peut-être plus l'impression d'être une grande communauté où tout le monde est égal, mais c'était au prix de la solitude et du silence des minorités dans la minorité.

Je ne me sens pas plus seule qu'en 2006 parce que la communauté aurait changé. Je me sens plus seule parce que j'ai 31 ans, je suis en couple, je suis plus étudiante, je sors plus tout le temps, je fais plus la moitié de la France pour voir des potes d'internet un week end.
J'ai plus ce temps ni cette énergie sociale.
Je me sens plus seule parce que je suis plus âgée et moins libre. Et que je me suis isolée.

En 2006 dans ma ville y'avait 2 assoc LGBT. L'une réservé aux lesbiennes (et surtout pas aux bis !) peuplée de femmes de + de 45 ans TERF comme pas possible et j'avais, bi de 18 ans d'opinions queer, absolument pas ma place, et une assoc TPG radicale anarcho-communiste qui n'étaient fréquentée que par des trans, des travailleuses du sexe et des universitaires, et pour le coup clairement, à 18 ans, je m'y sentais pas du tout à ma place non plus (j'oublie volontairement celle des mecs de + 50 ans qui faisaient de la rando et de la choral).

Presque 15 ans plus tard, y'a plus d'une dizaine d'assoc et de collectifs chacun avec une identité (politique) différente, 3 festivals queer/féministes par an !
Ca grouille de jeunes, sans que les évenements et assoc pour les + de 45 ans n'aient disparu.

L'hyperfragmentation ça m'a déjà posé soucis, mais en assoc ou collectif, quand il s'agit de préparer un mouvement et de se mettre d'accord sur des actions communes.
Mais ce serait de la mauvaise fois que de croire qu'aucune des assocs/collectifs ne m'accepteraient si j'avais envie d'y briser ma solitude.

Spoiler : :
On a tous un peu les boules parce que le forum est moins vivant mais faut qu'on mette la main à la patte pour le lifter, refaire des articles, en parler autour de nous (trouver des gens avec des compétences informatiques et du temps libre) !


Faudrait faire gaffe à pas romantiser nos souvenirs et devenir nostalgiques d'un temps qui n'a jamais existé.

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Solitude chez les LGBTQ+
MessagePublié: Lun Sep 09, 2019 17:58 
Distin-Gay
Distin-Gay
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Jan 14, 2016 18:43
Localisation: Chez les Segovellaunes
Age: 33
Genre:
C'est pour ça que j'ai employé " j'avais l'impression". A l'époque, je me cachais, cherchais des infos sur la communauté LGBT entre deux portes pour pas qu'on puisse savoir pour moi. Et je reconnais ne pas avoir fait des recherches sur ces années-là par la suite. A l'époque j'avais l'impression que c'était un peu mieux que maintenant. Si ce ne fut pas le cas. Je me coucherai moins bête :)

Tu as beaucoup de chance. Si la communauté ou au moins les infrastructures LGBT se sont multipliées.
En 2006, dans ma ville, Il y avait 1 boîte de nuit, deux assos (gay et lesbienne), des bars. Aujourd'hui, il reste une petite assos perdue dans la campagne, au milieu de nul part (suite à des agressions homophobes), l'assos Contact qui vient 2h par mois.

_________________
Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale, que d'être bien adapté à une société malade. "Krishnamurti"


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Solitude chez les LGBTQ+
MessagePublié: Lun Sep 09, 2019 20:34 
Homo-érectus
Homo-érectus
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Avr 29, 2007 20:07
Localisation: Paris
Age: 33
Laird a écrit:
En 2006, dans ma ville, Il y avait 1 boîte de nuit, deux assos (gay et lesbienne), des bars. Aujourd'hui, il reste une petite assos perdue dans la campagne, au milieu de nul part (suite à des agressions homophobes), l'assos Contact qui vient 2h par mois.


Tu sais pourquoi ça a évolué dans ce sens ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Solitude chez les LGBTQ+
MessagePublié: Lun Sep 09, 2019 21:05 
Distin-Gay
Distin-Gay
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Jan 14, 2016 18:43
Localisation: Chez les Segovellaunes
Age: 33
Genre:
Ce ne sont que des suppositions. Je pense que les nouvelles générations ont préférés partir sur Lyon, Montpellier voire Paris, plus attractif. La ville où je suis n'est pas très vivant. Le jour où je le peux. Je pars.

Je me souviens avoir entendu dire que le proprio de la boîte de nuit laissait entrer les hétéros. Est-ce qu'il y avait un manque d'une clientèle gay ou parce que la boîte était réputée.... Ensuite, il a vendu la boite et les bars les uns après les autres. Aujourd'hui, Il y a des tentatives d'ouverture de bar. Mais qui ne dure pas.

_________________
Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale, que d'être bien adapté à une société malade. "Krishnamurti"


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Solitude chez les LGBTQ+
MessagePublié: Lun Sep 09, 2019 23:21 
QueerAssez PotemKhîpe
QueerAssez PotemKhîpe
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Ouais, la mort des villes moyennes, c'est un autre problème mais c'est un sacré problème.
J'ai quitté une ville moyenne très coincée en 2006 pour vivre dans une "grande" ville, une des 10 grosses villes de France.

Forcément, mon prisme part de là, c'est universitaire et jeune, y a pas mal de jeunes actifs et de CSP+.

Forcément, ça joue sur l'ambiance et sur les projets.

Par contre là où je te rejoins, c'est qu'il y avait y a 15 ans moins d'assoc mais plus de bars/boites LG.
Les bars boites existent plus trop, ce qui marche encore c'est les soirées "volantes" qui sont genre une fois par mois mais jamais dans le même lieu, ou dans le même lieu mais genre une fois par an ou quoi.

Par contre les LGBT se voient dans beaucoup de bar non thématiques mais friendly.
Je sais pas si c'est mieux, mais ça correspond mieux à la manière de sortir en bar ... les lieux durent le temps où ils sont tendance, quelques année, puis changent de proprio et d'ambiance. Un même bar pour une niche d'habitué qui durerait des décennies, ça 'existe plus trop.

Est-ce que ça empêche de faire des rencontre et isole ? Je sais pas. Je pense pas.
Les bars à habitué au final si tu as fait le tour et n'accroche pas avec la clientèle régulière, tu t'y sens seula ussi. Là je me dis que ça inclus de nouvelles personnes.

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Solitude chez les LGBTQ+
MessagePublié: Mer Sep 11, 2019 7:12 
Distin-Gay
Distin-Gay
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Jan 14, 2016 18:43
Localisation: Chez les Segovellaunes
Age: 33
Genre:
L'amitié comme l'amour sont devenu de produit de consommation, dans la société actuelle. J'ai plus besoin de toi je te vire. Ok
La société est devenue plus individualiste. Ok
Les Français sont les rois des antidépresseurs. Ok
Environ 20% des Français font confiance à leurs compatriotes. Ok
Environ 80% des Français considèrent l'homosexualité "normal". Idem pour l'acceptation d'un enfant LGBT
Environ 60% des français sont favorables à la PMA ou GPA
On a quasiment des mêmes droits que les hétéros
On a des associations en tout genre, des bars, des clubs de sport, des boîtes, etc, etc...

Qu'est ce qui nous différencie des autres. A part notre attirance romantique et/ou sexuelle? Pourquoi sommes nous plus isolés?

Je suis peut-être dingue (Non, ça s'est sûr :lol: ). Mais je ne vois pas.

_________________
Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale, que d'être bien adapté à une société malade. "Krishnamurti"


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Solitude chez les LGBTQ+
MessagePublié: Mer Sep 11, 2019 7:21 
QueerAssez PotemKhîpe
QueerAssez PotemKhîpe
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Bin déjà, est-ce qu'il est sur ce constat ?
Est que les LGBT sont vraiment plus isolés que les hétéros, actuellement ?

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Solitude chez les LGBTQ+
MessagePublié: Mer Sep 11, 2019 7:31 
Distin-Gay
Distin-Gay
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Jan 14, 2016 18:43
Localisation: Chez les Segovellaunes
Age: 33
Genre:
Les journaliste le font croire au moins. J'ai lu plusieurs articles sur ce sujet, des récents comme des anciens.
C'est pour ça que je m'interroge (et vous aussi ^^). Pour moi, je sais pas trop. Pas plus que quiconque, je pense (à part les vieux et les handicapés niveau sociale et amicale).
Si c'est pas le cas. Ils sont pas d'autres sujets plus utiles à traités...

_________________
Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale, que d'être bien adapté à une société malade. "Krishnamurti"


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Solitude chez les LGBTQ+
MessagePublié: Mer Sep 11, 2019 7:41 
QueerAssez PotemKhîpe
QueerAssez PotemKhîpe
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Non mais ...
Tu pars du principe que les journalistes font bien leur travail aussi :lol:
Combien de fois ont ils traité un truc qui est une vague impression de la cousine de leur belle mère en interrogeant que les gens d'accord avec ça, mais sans rien vérifier ?

Le fait qu'y ait eu des articles de presse ne veut rien dire, ou plutôt dépend vachement de la qualité des articles de presse.

Je sais pas, doit peut-être y avoir des enquêtes psychosociales ? des trucs du planning ou de SOS homophobie ?
Qui définissent mieux QUELS LGBT sont sujets à la solitude, par exemple ?
On est loin d'avoir tous la même situation et je suis quasi sur que mes copines lesbiennes CSP+ mariées n'ont aucun soucis de ce côté là, là où ma pote trans précaire doit plus y sujette.

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Solitude chez les LGBTQ+
MessagePublié: Mer Sep 11, 2019 7:46 
Khipe-itaine Flam
Khipe-itaine Flam
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Avr 30, 2015 21:54
Age: 40
Genre:
Y'a une différence entre solitude ressentie et solitude réelle déjà. Tu peux être entouré de monde a longueur de temps et crever de solitude, comme tu peux avoir deux/trois personnes autour de toi et que ça te convienne.
C'est sans doute la où le facteur minoritaire impacte. Je pense que c'est valable aussi pour toute personne appartenant à une minorité dans un environnement peu propice aux rencontres de profils similaires (ou, simplement parce personnalité mal a l'aise socialement / sortant peu / introverti en prime ).
Je ne pense pas que les homosexuels soient les plus mal lotis dans le lot, même s'il y a indéniablement un facteur fragilisant supplémentaire par rapport a la majorité hétéro, surtout dans les périodes charnières (15/25 ans - 35/40 ans ).


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Solitude chez les LGBTQ+
MessagePublié: Mer Sep 11, 2019 7:59 
QueerAssez PotemKhîpe
QueerAssez PotemKhîpe
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
OFF-Topic :
ça répond pas à la question mais c'est interressant : enquête ethnologique sur les homosexuels qui vivent dans la Drôme :

https://journals.openedition.org/traces/6424

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Solitude chez les LGBTQ+
MessagePublié: Mer Sep 11, 2019 9:54 
Distin-Gay
Distin-Gay
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Jan 14, 2016 18:43
Localisation: Chez les Segovellaunes
Age: 33
Genre:
Norma a écrit:
Non mais ...
Tu pars du principe que les journalistes font bien leur travail aussi :lol:


Quand je vais chez mon dentiste, je m'attends à qu'il fasse comme il faut son job. C'est pareil pour le journaliste. Je veux bien que les pseudos journaliste de Gala , Match fassent pas trop leurs tafs. Mais "Têtu", 'Le huffington post", ou autre le fasse.

Sinon, merci pour l'enquête. Très intéressante surtout pour un habitant du lieu :) .
Depuis l'enquête, ça s'est un peu plus désertifié.

_________________
Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale, que d'être bien adapté à une société malade. "Krishnamurti"


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 30 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Tu ne peux pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas répondre aux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas éditer tes messages dans ce forum
Tu ne peux pas supprimer tes messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  

Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
© 2005-2019 et-alors.net. Reproduction interdite. N° CNIL : 1104460.
Contact forum: modérateurs. Contact administratif: .