Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.

* Connexion   * Inscription
* FAQ    * Rechercher

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 67 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Un mec charmant. Un fantôme. Mélangez. Pleurez.
MessagePublié: Mer Oct 19, 2016 10:54 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Lun Juil 11, 2005 14:23
Localisation: Picardie
Age: 34
Genre:
Daisy.Adair a écrit:
Citer:
je ne suis peut-être pas prête à tomber amoureuse si en face de moi je n'ai pas le répondant que j'attends


Je trouve cette phrase très intéressante en ce qu'elle résume le dilemme de "J'ai de l'expérience, l'habitude de, je devrais réagir comme ça" et "Je vis ce moment euphorique comme je subis cette hantise de l'absence de l'autre" qui à mon sens résume ta situation. T'es pas un jeune singe à qui on apprend à faire des grimaces, mais... Et à te lire tu te situes dans ce "oui mais" tout en sachant que tu bascules plus du côté du "mais" que vers le "oui". (Et si mon avis était à prendre en compte, je me moquerais de savoir si c'est mal ou bien, parce que c'est pas ça l'important, non, ça serait plutôt de voir selon tes interactions avec lui où toi tu te situes et par rapport à ça d'en tirer des conclusions, ouvertes toujours, parce que la vie n'est pas définitive, et je pars du principe que je ne t'apprends rien en disant ça, tu le sais déjà, à la rigueur une piqûre de rappel fais pas de mal, mais voilà tout)

J'irais dans le sens de Norma que de base je m'alarme pas si on me répond pas dans la seconde où le texto est envoyé (et que ça a tendance à me faire fuir les gens qui confondent un texto avec un tchat, parce que bon, la vie c'est l'amour, le travail, la famille, la patrie, les amies, et je sais quelle activité ou centre d'intérêt parce qu'on est tous différent)

Pour le coup du téléphone dinosaure, bah tant mieux si certains ont des téléphones de secours en rab, moi perso j'ai un Nokia sans internet en noir et blanc, et aucun de secours. Et récemment mon chargeur m'a lâché, et heureusement qu'on m'a filé un chargeur en plus parce que je pense pas qu'aujourd'hui j'en trouverais ailleurs que sur E-Bay/Le Bon Coin/Whatever, et vu la pub que nous en fait Bloue en ce moment avec ses colis pas reçus, j'ai pas envie de m'y mettre. Je sais pas quel job fais le mec, mais moi perso moins j'ai d'abonnements à payer dans le mois mieux je me porte étant donné mes revenus actuels. C'est pas mal de se rappeler ça aussi. C'est pas comme si on nous rabâchait qu'on était la génération qui vivrait moins bien que celle de ses parents à longueur de journée (à moins de s'appeler Macron).

Je vois pas bien le rapport entre cette histoire et Macron. J'ai pas dit que le coup du dinosaure était louche, j'ai dit que c'était pas non plus une preuve. Quant à avoir des dinos dans les tiroirs, pas besoin d'avoir un taf de ouf pour ça. À une époque, quand les abonnements étaient pas encore si chers, tu pouvais changer gratos de portable en te réengageant pour un an, ce que j'ai fait tout en conservant le dino précédent encore fonctionnel. Et quand tu voyageais dans certains pays (à l'est notamment), tu pouvais acheter un Nokia de base avec la SIM (en boutique hein) pour moins de 15 euros, ce qui était plus intéressant que n'importe quelle autre formule communiquer avec la France et avec les locaux si tu restais à l'étranger plusieurs mois.
Tout le monde n'a pas dit à Billy de s'alarmer, d'ailleurs perso je ne sais pas si ce mec est louche ou pas et je n'ai pas d'avis tranché là-dessus (mais pour moi la question reste ouverte), ce que je constate par contre c'est que son mode de fonctionnement ne semble pas correspondre à celui qu'attend Billy. Donc, déjà il faudrait savoir si ce type de fonctionnement peut tout de même lui convenir ou pas.

_________________
Les conseilleurs ne sont pas les payeurs...!
Ex Vice-Présidente du Club Zero, Co-Fondatrice du CCVE & de l’AHC.

"L'ADAL est ouvert à toutes et à tous, en couple ou pas. L'ADAL c'est un état d'esprit." ©Queen of Leon


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un mec charmant. Un fantôme. Mélangez. Pleurez.
MessagePublié: Mer Oct 19, 2016 14:30 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Genre:
Ouais mais on parle quand même de quelqu'un qui envoi plein de messages, programme de se voir, ne la dévalorise pas, et s'excuse dans la journée quand il peut pas décrocher.

Moi ce qui m'inquiète là dedans c'est que si Billy attend "plus" en terme de présence en tout début de relation, bin ... c'est pas parce que c'est ce qu'elle attend que ce serait forcément une bonne chose de lui donner.

Dans le sens où quelqu'un qui répondrait à ce besoin immédiat d'être rassuré en permanence et de répondre dans l'instant serait pas forcément une personne saine. Que la relation qui répondrait à ça serait même probablement malsaine.

Et que l'idée c'est que c'est pas parce que Billy est fragilisée émotionnellement ces temps ci qu'il faut pour autant qu'elle rejette un schéma de fonctionnement probablement sain pour en choisir un malsain mais dans lequel elle se sentirait confortable.

Parce que je suis pas sure du tout que refuser une relation "on apprend à se connaître en ayant conscience que l'autre a une vie et une individualité et va pas tout stopper pour moi, mais on noue assez de confiance pour que ce soit ok comme ça" pour partir en quête d'une relation fusionnelle de type co-dépendance affective, ce soit sur le long terme un truc viable.

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un mec charmant. Un fantôme. Mélangez. Pleurez.
MessagePublié: Jeu Oct 20, 2016 20:17 
Homo sapiens
Homo sapiens
Hors-ligne

Inscrit le: Lun Juil 11, 2016 6:10
Localisation: Paris (en attendant de retourner dans mon Alsace natale)
Age: 42
Genre:
Entièrement d'accord avec Norma.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Un mec charmant. Un fantôme. Mélangez. Pleurez.
MessagePublié: Mer Oct 26, 2016 20:51 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Avr 26, 2007 13:28
Localisation: So far away
Genre:
Infos à venir plus tard dans la soirée ou demain.

_________________
Je veux en profiter jusque la larme.

Pierre : Excusez moi Thérèse, la douleur m'a fait dire des choses affreusement grossières que je ne pensais pas cela va sans dire.
Thérèse : Oui je l'entendais bien ainsi Pierre.
Pierre : Nan c'était dit sans méchanceté je ne connais même pas votre mère.

Lotus flower - Radiohead

TANT QU'IL Y A DU NOIR, IL Y A DE L'ESPOIR.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un mec charmant. Un fantôme. Mélangez. Pleurez.
MessagePublié: Mer Nov 02, 2016 19:47 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Avr 26, 2007 13:28
Localisation: So far away
Genre:
Nous avons passé 4 jours ensemble, chez lui. Avec aucune vision sur le jour où j'allais devoir repartir. Ni lui ni moi n'en n'avons parlé avant, ni même pendant.
Pendant ces 4 jours, il a été tendre, prévenant, drôle, sexy (ça compte grave).

Un jour alors que nous étions devant un film (d'horreur), je me lance et lui demande s'il m'accueille encore pour la nuit. (c'était le troisième jour). Il me demande en rigolant pourquoi je lui demande ça, en me répondant que "bien sur !". Puis m'enlace fort, m'embrasse. Je me dis qu'il a alors passé un cap dans sa façon de voir notre relation et je vis pleinement les heures qui nous restent. Surtout que la journée a été emplie de fous rires, de complicité comme jamais je n'en n'ai connue au début d'une relation.
Le soir même, je retrouve des potes (sans lui) et le fait de les voir me fait un bien de ouf. Je ne pense plus à lui, je me marre, je me libère d'un poids. Malgré la journée que nous avons passé, cette parenthèse avec les potes est la bienvenue. Je le retrouve chez lui plus tard dans la nuit.

Le lendemain, on se réveille à 16 heures. Il fait sombre dehors, j'ai le cafard comme jamais. L'atmosphère est étrange, un peu tendue entre nous. De nouveau, on passe la journée (ce qu'il en reste) en mode larves, sur le canapé, à matter des séries. Et l'angoisse me gagne fort, très fort. Mon comportement s'en ressent. Je ne dis pas un mot, imaginant déjà le moment où il me dira "Bon, tu repars ce soir ? C'était cool, salut ". Et c'est le serpent qui se mord la queue en mâchant bien fort. Plus j'angoisse, moins j'ose lui demander si je suis toujours la bienvenue, plus je me fais mutique. Lui même me le fais remarquer "tu ne dis plus rien ?"...

Je finis par lui dire que s'il souhaite se retrouver seul, que j'aille dormir ailleurs qu'il ne doit pas hésiter à me le dire. Lui, en rigolant "Pourquoi ? Sinon, tu ne pars plus ?". Je n'ai rien trouvé de mieux à faire que de me marrer et ne pas répondre.

Le lendemain, je prends la décision de lui dire que je rentre le jour qui suit. Par obligation (un truc pro vite fait) et mon chat.

Le fait d'avoir pris la décision de partir (alors que l'envie était de rester, plus fort que tout, mais avec la sensation de commencer à prendre trop de place, de déranger) m'a soulagée.

Le lendemain, avant de partir, je lui demande s'il peut faire le complément d'huile dans ma bagnole. Finalement, je n'en n'ai pas. Il me dit que ça peut attendre mon retour chez moi. Je lui dis que je préfère le faire avant de prendre la route et que je vais me démerder pour faire ça vite fait ici. Finalement, il me dit qu'il m'accompagne pour acheter ce dont j'ai besoin et me fait le complément. Par dessus tout ça, il zieute mes pneus et me dit qu'ils sont lisses. Je rentre en roulant à 90 sur l’autoroute. J'ai trouvé sa démarche très prévenante et touchante. (celle de m'aider)

On se quitte sur un bout de trottoir "dis moi quand tu es arrivée"

Je fais la route en pleurant. Des pensées en pagaille me remplissent la tête et me brouillent la vue. Je pense à mon père, à lui, au fric que je vais devoir dépenser sur ma bagnole, à ma mère qui va très mal, à mon frère qui débloque...
J'arrive chez moi, je file au garage, je m'occupe de tout un tas de trucs. Le soir, on discute par sms, on se marre beaucoup. Et lui me dit "ça fait bizarre de passer la soirée sans toi" "et ça sera encore pire lorsque j'irai me mettre au lit".
Mes réponses vont dans son sens, encouragée par ses messages.

Le lendemain, en début d'après midi, je lui envoie un message sans réponse de la journée. Il me répond le lendemain, de façon assez évasive, détendu.

Le jour qui suit, je lui demande si on peut se voir : j'avais décidé de lui dire comment j'envisageais la relation pour qu'il sache à quel point j'étais attachée à lui et que je préférais mettre un terme à cette relation, sentant qu'il n'était pas sur le même mode que moi. Et que je le vivais mal. Il me dit qu'il n'est pas dispo, me demande quand je repars. J'insiste en lui demandant une heure de son temps. "Je t'envoie un sms quand je rentre chez moi ce soir et on voit ce qu'on fait à ce moment là". Ce message date de vendredi.

J'ai attendu son sms toute la soirée, le lendemain aussi. Il n'a renvoyé un message qu'aujourd'hui me demandant si je faisais la tête (semblant s'étonner que je ne donne pas de nouvelles) et qu'il espérait que j'aille bien. 5 jours entre son dernier sms et celui-ci.

Ca m'emmerde de n'avoir pas pu lui dire ce que je voulais. Je sais bien qu'il faut que je lâche, que j'arrête de penser à lui. J'y parviens pendant plusieurs heures. J'avais fini par ne plus attendre. Et son dernier message qui me relance. J'ai très très envie de lui dire d'aller se faire mettre, mais je n'y arrive pas. Pas envie de salir tout ce qui a été bien. Mais je sens que je dois tirer un trait en parlant.

Voilà.

_________________
Je veux en profiter jusque la larme.

Pierre : Excusez moi Thérèse, la douleur m'a fait dire des choses affreusement grossières que je ne pensais pas cela va sans dire.
Thérèse : Oui je l'entendais bien ainsi Pierre.
Pierre : Nan c'était dit sans méchanceté je ne connais même pas votre mère.

Lotus flower - Radiohead

TANT QU'IL Y A DU NOIR, IL Y A DE L'ESPOIR.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un mec charmant. Un fantôme. Mélangez. Pleurez.
MessagePublié: Mer Nov 02, 2016 21:35 
Homolo-Gay
Homolo-Gay
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Sam Fév 21, 2009 18:37
Localisation: Lyon
Age: 28
Ma lecture : il faut que tu lui parles. Sinon tu risques de tirer un trait sur une histoire qui a un très gros potentiel. Vous avez initié ensemble un beau mouvement, il s'agit de vous mettre d'accord sur la direction. Sans drama, tu fais le point avec lui sur où il en est, qu'est-ce qu'il veut, est-ce que ça lui convient si ça devient sérieux, parce que toi tu as besoin de ça pour profiter.
(L'autre option étant de ne pas se prendre la tête, mais j'ai l'impression que tu n'en es pas capable actuellement, donc parles lui)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un mec charmant. Un fantôme. Mélangez. Pleurez.
MessagePublié: Jeu Nov 03, 2016 16:54 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Avr 26, 2007 13:28
Localisation: So far away
Genre:
Merci pour ta réponse Mashiro,

Sincèrement, j'ai quand même du mal à avaler les 5 jours nécessaires pour réagir, sans même répondre à ma question. Et j'ai aussi du mal à voir le potentiel de cette histoire. J'attends qu'il se manifeste pour lui en parler.

_________________
Je veux en profiter jusque la larme.

Pierre : Excusez moi Thérèse, la douleur m'a fait dire des choses affreusement grossières que je ne pensais pas cela va sans dire.
Thérèse : Oui je l'entendais bien ainsi Pierre.
Pierre : Nan c'était dit sans méchanceté je ne connais même pas votre mère.

Lotus flower - Radiohead

TANT QU'IL Y A DU NOIR, IL Y A DE L'ESPOIR.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un mec charmant. Un fantôme. Mélangez. Pleurez.
MessagePublié: Jeu Nov 03, 2016 20:44 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Avr 26, 2007 13:28
Localisation: So far away
Genre:
Bon et bien cette histoire se termine ici. Nous venons de nous parler au téléphone et il était resté en première alors que je faisais du 150. On reste en contact.

Fait chier.

_________________
Je veux en profiter jusque la larme.

Pierre : Excusez moi Thérèse, la douleur m'a fait dire des choses affreusement grossières que je ne pensais pas cela va sans dire.
Thérèse : Oui je l'entendais bien ainsi Pierre.
Pierre : Nan c'était dit sans méchanceté je ne connais même pas votre mère.

Lotus flower - Radiohead

TANT QU'IL Y A DU NOIR, IL Y A DE L'ESPOIR.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un mec charmant. Un fantôme. Mélangez. Pleurez.
MessagePublié: Ven Nov 04, 2016 7:43 
Homolo-Gay
Homolo-Gay
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Sam Fév 21, 2009 18:37
Localisation: Lyon
Age: 28
Ah merde. Et toi, la première, c'est vraiment pas envisageable ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un mec charmant. Un fantôme. Mélangez. Pleurez.
MessagePublié: Sam Nov 05, 2016 21:36 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Avr 26, 2007 13:28
Localisation: So far away
Genre:
Alors donc, pour être plus complète : il m'a écoutée et m'a confié que son comportement distant lorsque nous sommes séparés n'est pas dû à notre relation particulièrement. Il a tendance à ne pas interagir par le biais du téléphone-sms. Il est tout à fait conscient que ça puisse être un manque mais que c'est son mode de fonctionnement. Tout en s'en excusant il ne peut pas me proposer de changer ou de me dire ce que j'ai envie d'entendre. De mon côté, je n'attends pas non plus d'être inondée de sms H24, mais un peu plus de répondant me suffirait.
Je lui ai également dit que je trouvais son comportement IRL délicieux et correspondant à ce dont j'ai besoin, à ce que j'aime avec un mec. "Si tu étais là avec moi ce soir, je serais de nouveau comme ça. C'est comme ça que je suis".

Bref, ça me fout les boules parce que la distance est le seul problème dans l'histoire. Si nous étions proches l'un de l'autre, nous nous verrions plus souvent et je n'aurais pas besoin de cette communication à distance pour combler.

Il m'a proposé de rester potes, de se voir quand je rentre en Normandie, de ne pas hésiter à me manifester et depuis notre "séparation", il communique 10 fois plus par le biais de FB. Ca me suffit, finalement, cette communication.
J'ai juste l'impression de me faire jeter, abandonner lorsque je n'ai pas de news. Je n'ai pas besoin de savoir ce qu'il fait, ce qu'il bouffe ou la couleur de son calebut' mais juste besoin de savoir que je compte, un peu, et qu'il ne se joue pas de moi.

Bon. Perso, j'ai du mal à envisager de le revoir sans avoir envie de lui sauter dessus ou de le prendre dans mes bras ou l'embrasser. Il compte pour moi, j'ai envie de lui faire une place dans ma vie, amicale (il me faudra du temps avant de le placer dans cette catégorie sans arrière pensée ni autre emballement du palpitant), sexfriend (je ne sais pas si j'ai les épaules pour supporter d'imaginer qu'il puisse faire la même chose avec d'autres), régulier (en acceptant son mode de fonctionnement).
Et comme dans l'histoire, je ne suis pas la seule à décider, va encore falloir parler.

On n'est pas sortis du sable.

_________________
Je veux en profiter jusque la larme.

Pierre : Excusez moi Thérèse, la douleur m'a fait dire des choses affreusement grossières que je ne pensais pas cela va sans dire.
Thérèse : Oui je l'entendais bien ainsi Pierre.
Pierre : Nan c'était dit sans méchanceté je ne connais même pas votre mère.

Lotus flower - Radiohead

TANT QU'IL Y A DU NOIR, IL Y A DE L'ESPOIR.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un mec charmant. Un fantôme. Mélangez. Pleurez.
MessagePublié: Lun Nov 14, 2016 21:31 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Avr 26, 2007 13:28
Localisation: So far away
Genre:
Suite.

Suite à notre "rupture" par téléphone, il a redoublé de communication via FB en intervenant sur mes posts, m'envoyant des liens un peu provoc.
Pour faire court, on s'est revus ce week-end. Et comme la dernière fois, alors que j'étais sortie avec des potes, je reviens chez lui avant qu'il ne soit rentré (il devait être là avant moi). J'attends donc, il s'excuse mille fois de m'avoir fait galérer. On rentre, on se cale devant un film (Shinning) et peu avant la fin il met le film en pause et me dit "Bon. Je vais te donner quelque chose. Ca n'est pas une alliance, pas d'affolement. C'est quelque chose que je n'ai jamais donné à qui que ce soit. Mais je sais que je peux te la donner. Parce que je te fais confiance, parce que j'ai plus envie de te faire galérer. Parce que j'ai envie que tu puisses venir quand tu es libre, quand je n'ai pas mon loulou. Tiens, voici la clé de mon appart".

:blink:

"Tu as un pied à terre ici".

M'en suis servi dès le lendemain ! :lol:

A part cette clé, il m'a redit qu'effectivement, pour le moment, on n'était pas au même rythme et qu'il était super bien avec moi. Que c'était un mec qui menait sa petite vie tranquille en dehors du temps que nous passions ensemble et qu'à partir du moment où il avait quelqu'un dans le coeur et dans la tête, ça pouvait tout changer.

Wait (ou pas, justement) and see (hope so).

_________________
Je veux en profiter jusque la larme.

Pierre : Excusez moi Thérèse, la douleur m'a fait dire des choses affreusement grossières que je ne pensais pas cela va sans dire.
Thérèse : Oui je l'entendais bien ainsi Pierre.
Pierre : Nan c'était dit sans méchanceté je ne connais même pas votre mère.

Lotus flower - Radiohead

TANT QU'IL Y A DU NOIR, IL Y A DE L'ESPOIR.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un mec charmant. Un fantôme. Mélangez. Pleurez.
MessagePublié: Lun Nov 28, 2016 19:06 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Avr 26, 2007 13:28
Localisation: So far away
Genre:
MAIS MEEEEEEEEEEEEEEEEERDE !

Bon. Il n'a pas de chauffage (ou installation très sommaire donc dangereuse du fait de lourds travaux dans son appart). Etant donné les températures qui s'annoncent et que l'on a déjà connues aujourd'hui, je lui ai dit qu'il était chez moi chez lui, qu'il venait avec son clebs et qu'en gros, il avait pas trop le choix (bon, je ne me suis pas permis de lui dire ça, mais je l'ai pensé très fort). "Ooh, c'est trop gentil, t'es adorable, ça me va droit au coeur".
Là dessus, on passe à autre chose, et j'en remets une couche : non mais j'étais sérieuse, tu viens, tu vas pas rester dans ton appart pas chauffé, c'est ridicule.
Il est sensé venir vendredi (ça aussi, j'attends de savoir si c'est confirmé ou pas), je sens qu'il ne va pas répondre à mon invitation, continuer de commenter des trucs sur FB, l'air de rien.

Ca a le don de me saouler, mais d'une force !

Pis d'autres trucs qui me saoulent aussi, mais les écrire va tout faire remonter, et j'en ai déjà assez lourd sur la patate comme ça.
Toujours les montagnes russes avec lui. Ca m'use... Mais pour le moment, rien à faire, j'y crois à mort à cette histoire.

_________________
Je veux en profiter jusque la larme.

Pierre : Excusez moi Thérèse, la douleur m'a fait dire des choses affreusement grossières que je ne pensais pas cela va sans dire.
Thérèse : Oui je l'entendais bien ainsi Pierre.
Pierre : Nan c'était dit sans méchanceté je ne connais même pas votre mère.

Lotus flower - Radiohead

TANT QU'IL Y A DU NOIR, IL Y A DE L'ESPOIR.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un mec charmant. Un fantôme. Mélangez. Pleurez.
MessagePublié: Mar Nov 29, 2016 11:19 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Genre:
Respire.

N'oublie pas que c'est un garçon hétéro, pas une lesbienne.

Chez une lesbienne c'est la coutume de venir au second rencard avec son camion de déménagement.
Chez les garçons hétéros c'est pas la même temporalité. Et s'il donne pas suite à un hébergement chez toi le temps des travaux c'est peut être aussi parce qu'il sent qu'au moindres signe t'es prête à t'emballer et qu'il faut laisser le temps à la relation de se construire.

Mets pas la charrue avant les bœufs, laisse-le avoir son tempo.

Vois ça comme un exercice salutaire de lâché prise.

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un mec charmant. Un fantôme. Mélangez. Pleurez.
MessagePublié: Mar Nov 29, 2016 12:01 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Avr 26, 2007 13:28
Localisation: So far away
Genre:
Je serai plus longue ce soir, mais là, j'ai une question : comment se comportent les filles heteros avec un hétéro ? :^^:
Je l'ai été pourtant. Me rappelle pu.

_________________
Je veux en profiter jusque la larme.

Pierre : Excusez moi Thérèse, la douleur m'a fait dire des choses affreusement grossières que je ne pensais pas cela va sans dire.
Thérèse : Oui je l'entendais bien ainsi Pierre.
Pierre : Nan c'était dit sans méchanceté je ne connais même pas votre mère.

Lotus flower - Radiohead

TANT QU'IL Y A DU NOIR, IL Y A DE L'ESPOIR.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un mec charmant. Un fantôme. Mélangez. Pleurez.
MessagePublié: Mar Nov 29, 2016 12:24 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Mars 01, 2009 2:10

_________________
« Nan mais écoutez-le : on croirait qu'il va nous jouer une de ces tragédies grecques ! »


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 67 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Tu ne peux pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas répondre aux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas éditer tes messages dans ce forum
Tu ne peux pas supprimer tes messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  

Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
© 2005-2017 et-alors.net. Reproduction interdite. N° CNIL : 1104460.
Contact forum: modérateurs. Contact administratif: .