Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.

* Connexion   * Inscription
* FAQ    * Rechercher

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Peut-être bi, peut-être pas
MessagePublié: Mer Avr 27, 2016 11:44 
Qui moi ?
Qui moi ?
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Avr 27, 2016 11:15
Age:
Genre:
Bon, par où on commence dans ces moments-là?
Une présentation sans doute... Bah commençons :euh:
Alors voilà! Je m'appelle Chrystophe, j'ai eu 30 ans il y a quelques mois de ça, et je suis gay. Enfin je crois...
Je ne suis sorti qu'avec des mecs, depuis toujours. Enfin, il y avait bien une fille, quand j'étais ado, pour montrer à tout le monde, avant mon coming out, que j'étais surtout pas gay, rassurer tout le monde et avoir la paix. Depuis j'ai fait du chemin, j'ai présenté quelques copains à mes parents et tout va bien dans le meilleur des mondes.
Sauf que... Évidemment il y a toujours un hic quelque part, une couille dans le pâté, un un grain de sable...
Le truc, c'est que maintenant que je me suis assumé en tant que gay, je me rends compte que depuis des années je suis "attiré" aussi, un peu, peut-être par les filles. Mais je ne sais pas vraiment. Je n'ai jamais essayé et je n'ai pas vraiment envie d'essayer. Mais ça me travaille. Je me pose plein de questions idiotes, du genre "Si c'était vrai, ce serait pas un retour en arrière?" Ou encore "Est-ce que je serais prêt à avoir encore un truc à assumer? j'ai 30 ans, c'est pas le moment de refaire une crise d'ado!"
Donc voilà, sois j'accepte, sois je rejete tout en bloc et ça me retombera dessus plus tard... Chuis un peu paumé pour le coup... >_<


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Peut-être bi, peut-être pas
MessagePublié: Mer Avr 27, 2016 13:27 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Fév 21, 2012 16:25
Localisation: Rhemanien
Age: 30
Genre:
Crys777 a écrit:
Mais ça me travaille. Je me pose plein de questions idiotes, du genre "Si c'était vrai, ce serait pas un retour en arrière?" Ou encore "Est-ce que je serais prêt à avoir encore un truc à assumer? j'ai 30 ans, c'est pas le moment de refaire une crise d'ado!"
Donc voilà, sois j'accepte, sois je rejete tout en bloc et ça me retombera dessus plus tard... Chuis un peu paumé pour le coup... >_<

Non, ce n'est pas un retour en arrière : au contraire, c'est un pas vers l'avant.

C'est quelque chose qui est dit et redit, mais je le dis quand même :

- Premièrement, ça ne sert à rien de se ranger dans une catégorie si on s'y cloisonne. C'est sûr qu'instinctivement comme ça, c'est rassurant de pouvoir se dire "je suis ci" ou "je suis ça", mais à long terme, c'est extrêmement contraignant. Par exemple, moi, je ne suis jamais sorti qu'avec des filles, et ce serait facile de me dire "je suis hétéro", mais en raison de l'attirance que j'ai pour les mecs, je le refuse. Après, dans les faits, est-ce que le fait de se dire bi veut forcément dire qu'il faudra que je me force à tomber amoureux ou à sortir avec un gars un jour ? Absolument pas. Si ça se trouve, je mourrai à 95 ans et j'aurai été en couple qu'avec des nanas. Ce n'est pas pour autant que je devrais me dire hétéro.

- Deuxièmement, la sexualité, c'est pas un truc fixe. Ça peut changer au fil du temps, au fur et à mesure de la vie. Et on ne doit pas culpabiliser de ces changements. Ils sont ce qu'on est, ce qui nous façonne. Voilà pourquoi à mon sens il n'est pas forcément constructif de se coller une étiquette - sauf si on se sent bien avec le fait d'en changer, bien sûr.

Bref, le plus important, c'est de prendre du recul là-dessus et de se dire que... eh bien si un jour tu craques pour une fille, tu craqueras pour une fille, et puis voilà. C'est ce genre de truc qui s'appelle la vie. :souris:

_________________
Natur ist Sünde, Geist ist Teufel;
sie hegen zwischen sich den Zweifel,
ihr mißgestaltet Zwitterkind.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Peut-être bi, peut-être pas
MessagePublié: Mer Avr 27, 2016 14:20 
Homo ?
Homo ?
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Fév 24, 2016 8:31
Genre:
Le désir sexuel pour les deux sexes prouvent quand-même que l'on est bisexuel non ? Il ne s'agit pas de toute la population qui est comme ça.
Cette attirance, ce désir, c'est très compliqué, l'amour, c'est un autre sujet à mon avis.
Si l'homosexualité n'avait pas été un tabou, aujourd'hui, beaucoup de bisexuels n'auraient peut-être jamais emprunté le chemin qu'ils ont emprunté maintenant car, lorsqu'à l'adolescence puis à l'âge adulte, on en pince aussi bien pour des garçons que pour des filles (avec les mêmes réactions physiques que l'on connait tous, accélération du rythme cardiaque, sensation de chaleur, etc....), difficile de se situer et cette difficulté reste présente à vie.
En fait, la vie nous demande de choisir un sexe plutôt qu'un autre ? Mais pour un bisexuel, il restera toujours frustré sexuellement du sexe qu'il n'aura pas :erm: , les pulsions sont toujours là.
L'amour....oui, on aime d'abord une personne, entièrement d'accord puis son sexe mais ce sexe ne restera toujours que la moitié de la sexualité (sexualité non épanouie voir même inexistante) surtout dans le cas où nous sommes tombés amoureux de la personne avec le sexe qui nous excitait un peu moins que l'autre, tout le monde suit hi hi hi :ninja:

_________________
"Tout le monde croit savoir exactement comment nous devrions vivre." (Paulo Coelho)


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Peut-être bi, peut-être pas
MessagePublié: Ven Avr 29, 2016 11:17 
Distin-Gay
Distin-Gay
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Avr 06, 2016 8:57
Localisation: Sud-Est (où il ne fait pas toujours beau en vrai)
Age: 35
Genre:
Je plussoie Eustache à 100%.

Catherine a écrit:
Le désir sexuel pour les deux sexes prouvent quand-même que l'on est bisexuel non ? Il ne s'agit pas de toute la population qui est comme ça.
Cette attirance, ce désir, c'est très compliqué, l'amour, c'est un autre sujet à mon avis.

Je me permets de te reprendre un peu Catherine (peut-être à tord mais quelque chose me gène légèrement dans ton discours).
Bisexuel = PEUT ETRE sexuellement attiré par les deux sexe. Et pas EST sexuellement attiré par les deux sexe. La nuance c'est que le fait de multiplier les partenaire ou pas, d'être fidèle ou pas, dépend de la personne et non de son orientation.
L'amour peu entrer dans le sujet si on décide que la personne bisexuelle en question est aussi biromantique.

Catherine a écrit:
En fait, la vie nous demande de choisir un sexe plutôt qu'un autre ? Mais pour un bisexuel, il restera toujours frustré sexuellement du sexe qu'il n'aura pas :erm: , les pulsions sont toujours là.
L'amour....oui, on aime d'abord une personne, entièrement d'accord puis son sexe mais ce sexe ne restera toujours que la moitié de la sexualité (sexualité non épanouie voir même inexistante) surtout dans le cas où nous sommes tombés amoureux de la personne avec le sexe qui nous excitait un peu moins que l'autre, tout le monde suit hi hi hi :ninja:

"La vie" ? C'est quoi la vie ? La société ? Le fait d'être en couple ? Les projets de vie ? En soit rien ne nous demande de choisir un sexe ou un autre.
Et désolée, mais non : un bisexuel ne sera pas forcément frustré. Si la personne bisexuelle en couple monogame (volontaire et non contraint) est satisfaite sexuellement par son/sa partenaire, pourquoi serait-elle frustrée ? On ne vit pas une "demi-sexualité".

Ça dépend les besoins des gens. Un homme marié dans un couple hétéro qui a de gros appétits sera tout aussi potentiellement frustré s'il n'est pas comblé ou qu'il a besoin de coucher avec d'autres personnes (et dans ce cas ça restera des femmes : pourtant il en a une à la maison alors...?).
Sinon ça revient à dire que les biromantiques sont condamnés à vivre une demi vie amoureuse ? Non sens si on est heureux avec la personne qu'on aime. Et les polyamoureux qui sortent avec deux personnes différentes mais du même sexe (opposé ou pas au leur) ? Pourquoi avoir besoin de deux personnes si on est homo ou hétéro ? On a déjà un exemplaire pourtant.

Je te reprends car tu mélanges tout Catherine (certainement par méconnaissance du sujet).
Ce n'est pas contre toi, mais c'est ce qui véhicule chez certains une image des bi comme étant des gens dépravés assoiffés de sexe, adeptes des plans à trois et incapables de s'engager, d'être fidèles et d'avoir une relation stable...Merci pour eux.

Il y a de tout, chez tout le monde. Évitons de mélanger orientation sexuelle, besoins sexuels, orientation amoureuse, vision du couple (libre, monogame...), et vision de la fidélité (amoureuse, physique...). Il y a autant de possibilités de combinaisons que de personnes : on trouve de tout partout.
:gentil:

_________________
"On devrait voir les relations amoureuses comme des Gremlins [...] : s'ils ne te parlent qu'imbibés ou qu'après minuit, ce sont des êtres qui peuvent certes être duveteux et mignon dans leur état standard, mais qui n'en demeurent pas moins à fuir."
Mizc


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Tu ne peux pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas répondre aux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas éditer tes messages dans ce forum
Tu ne peux pas supprimer tes messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
cron

Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
© 2005-2018 et-alors.net. Reproduction interdite. N° CNIL : 1104460.
Contact forum: modérateurs. Contact administratif: .