Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.

* Connexion   * Inscription
* FAQ    * Rechercher

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Sauter le pas du couple libre : interrogations
MessagePublié: Jeu Juin 11, 2015 14:10 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Genre:
Coucou vous.

Alors c'est délicat de ce livrer ici vue que je connais beaucoup d'entre vous en vrai, mais ce forum est vraiment le plus adapté pour avoir des conseils sur ce sujet-là, et j'ai besoin de conseils.

Bon, je suis avec mon niais depuis deux ans - deux ans et demi. Ça se passe bien, il est bizarre et taré mais c'est ce qu'il me faut, et on s'aime.

Initialement, on était "ouverts" à d'autres trucs avant de se dire en couple. Dans les premiers mois de notre relation, j'ai un peu niqué avec des filles, c'était cool. Puis on a eu une discussion sur le fait que ça devenait sérieux, et on a décidé d'un commun accord d'être exclusifs.
On a évoqué assez tôt le fait que si ça dure entre nous à un moment on passera en couple libre, la première année c'est moi qui ai freiné en demandant à rester monogame pour l'instant parce que j'avais l'impression qu'on était pas assez solide, tous deux trop jaloux et trop incertains des sentiments de l'autre. Qui plus est, de son côté les filles qu'il courtisais quand on s'est mis ensemble et auquel il a renoncé étaient trop fraîches en date : il allait forcément aller vers la sécurité et se retourner vers elles, mais y'avait un passif et ça aurait risqué de mettre en péril notre relation.
Bref, c'était pas le moment.

On en a rediscuté ce printemps.

Cette fois, c'est moi qui ai commencé à pousser pour que nous fassions l'expérience de la non-monogamie. Je sentais que de mon côté j'en avais envie et - là c'est la passage délicat sachant que je connais des gens ici mais je suis obligée de le dire pour avoir des conseils judicieux - l'un de mes moteur est que niveau cul, c'est pas top. Enfin plutôt : quand on nique c'est bien, mais il est toujours trop fatigué, trop dans son jeu vidéo, trop en gueule de bois : il a jamais l'énergie pour qu'on s'y mette. Et de mon côté, j'ose pas prendre les devant parce que j'ai l'impression que c'est jamais le moment, en puis une personne en caleçon en train de jouer à son jeu vidéo, ou en train de bailler et aillant ostensiblement la tête dans le séant, ça ne m'excite pas du coup les circonstances sont rarement réunies pour que j'ai envie de lui proposer. Ces temps-ci on couche une fois par mois environ. C'est pas un problème en soi, ça ne menace pas mon couple, mais quand même, j'aimerais bien plus de fesse dans ma vie.

Donc on avait remis le couple ouvert en négociation, j'ai accepté ses condition : pas de garçons, que des filles et si je couche avec une personne, j'attend qu'il en ait fait de même avant de remettre le couvert, car il craint très fort que ce soit plus facile pour moi que pour lui de trouver une partenaire et il a peur si ça marche bien de mon côté d'être jaloux - non pas des filles qui coucheraient avec moi, mais de moi qui réussirais à coucher avec des filles alors que lui non.

Donc on a mit les bornes théoriques : moi j'avais proposé qu'on se mette une date de "début" au premier mai, mais on en a plus reparlé, je ne sais pas trop si c'est ok ou pas pour qu'on lance le truc ou s'il veut encore attendre...

Et avant de le relancer là-dessus, j'ai deux craintes que je ne réussis pas à éclaircir et il faut absolument que je sâche moi-même ce que je veux avant de relancer une discussion.

1/ D'abord, j'ai peur de le faire pour de mauvaises raisons.
Oui, j'ai envie d'avoir d'autres partenaires, mais il y a aussi qu'on ne couche pas assez et je crains que si cette raison prend le dessus, ce soit un mauvais moteur.Je crois qu'il faut qu'un couple ouvert soit pour rapporter un plus et pas pallier à un manque ... Je ne sais pas trop si je devrais m'autoriser à y aller avant d'avoir régler nos soucis sexuels ou attendre que nous ayons des bases sexuelle saines de notre côté.
2/ Ensuite, mes propres aventures sexuelle ont toujours été très aléatoire. En gros, à chaque fois que je niquais, j'ai jamais trop compris comment j'y parvenais. J'ai pas vraiment confiance en moi, je me sens inadaptée et physiquement indésirable. De plus, depuis deux ans j'ai le confort d'avoir un partenaire régulier : je me sens tellement rouillée pour ce qui est d'oser aller dragouiller , avec le lot de râteaux que ça implique ! Honnêtement, ça me fait peur. Rester monogame, c'est aussi la facilité d'éviter de ne pas réussir à séduire hors du couple.

Alors, vous en pensez-quoi ?

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sauter le pas du couple libre : interrogations
MessagePublié: Jeu Juin 11, 2015 15:21 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
En ligne

Inscrit le: Mar Fév 21, 2012 16:25
Localisation: Rhemanien
Age: 30
Genre:
Bon, malgré ma très faible expérience du couple (et ma faible expérience aussi en termes de rapports humains), je vais m'efforcer de dire ce que je pense de ces questions.

Norma a écrit:
1/ D'abord, j'ai peur de le faire pour de mauvaises raisons.
Oui, j'ai envie d'avoir d'autres partenaires, mais il y a aussi qu'on ne couche pas assez et je crains que si cette raison prend le dessus, ce soit un mauvais moteur.Je crois qu'il faut qu'un couple ouvert soit pour rapporter un plus et pas pallier à un manque ... Je ne sais pas trop si je devrais m'autoriser à y aller avant d'avoir régler nos soucis sexuels ou attendre que nous ayons des bases sexuelle saines de notre côté.

Déjà, je trouve que c'est franchement tout à ton honneur de te poser ce problème (et je pense que ça nous montre ton attachement pour le niais, ce qui est quand même primordial). Ça pourrait peut-être devenir un "mauvais moteur" si tu t'habituais à compenser ce manque d'activité par des plans cul externes. En fait, tu crains que le fait de reprendre un rythme qui te convienne finisse par te réhabituer plus ou moins à ce rythme, et que du coup, la relation extra-couple devienne plus ou moins nécessaire au fil du temps ? Genre "Bon, on baise rarement, j'accepte ça à condition d'avoir des relations extra-coupliques tous les mois" ?

En tout cas, je vais peut-être enfoncer des portes ouvertes, mais est-ce que vous avez déjà parlé de ce manque d'activité pour ce qu'il est, pas comme excuses de "négociation" du couple libre ? Et si oui, qu'est-ce que vous en avez conclu ?

Norma a écrit:
2/ Ensuite, mes propres aventures sexuelle ont toujours été très aléatoire. En gros, à chaque fois que je niquais, j'ai jamais trop compris comment j'y parvenais. J'ai pas vraiment confiance en moi, je me sens inadaptée et physiquement indésirable. De plus, depuis deux ans j'ai le confort d'avoir un partenaire régulier : je me sens tellement rouillée pour ce qui est d'oser aller dragouiller , avec le lot de râteaux que ça implique ! Honnêtement, ça me fait peur. Rester monogame, c'est aussi la facilité d'éviter de ne pas réussir à séduire hors du couple.

Ben ça j'ai envie de dire, c'est un problème que la plupart des gens ont. Se mettre en danger, c'est jamais facile. D'ailleurs, je le fais jamais. Mais du coup, ça permet de pointer du doigt un élément : tu ne devrais pouvoir le faire que si tu es vraiment motivée. Le fait d'être conscient que ce ne sera pas forcément facile, et que les nanas ne vont pas pleuvoir dès que tu diras "ok pour le couple libre", je trouve que ça permet de remettre un peu les choses dans le contexte, à savoir pas "je veux être en couple libre pour niquer le plus possible" mais "je veux être en couple libre parce que si jamais une occasion venait à se présenter, je ne veux pas la rater, en étant conscient que ça peut arriver qu'une fois par an".

Bref, pour faire mon Captain Obvious à la fin, je dirai que :
- Je rediscuterai avec le Soleil de ta Vie, au sujet du manque de rythme de la vie sexuelle conjugale,
- Je rediscuterai bien sûr au sujet de cette histoire, ne serait-ce que pour lui faire comprendre que c'est pas qu'une lubie passagère,
- Et j'essayerai de pas trop me prendre la tête pour ses histoires de séduction, qui seront de toute façon toutes différences selon les personnes (je veux dire que parfois t'as l'impression de séduire quelqu'un et que ça marche, et d'autre fois t'as l'impression de pas en foutre une et que ça marche quand même).

Bon, je pense que ma réponse reflète peut-être pas totalement ce que je pense... mais au pire j'essayerai de clarifier au fur et à mesure. :chaipas:

_________________
Natur ist Sünde, Geist ist Teufel;
sie hegen zwischen sich den Zweifel,
ihr mißgestaltet Zwitterkind.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Sauter le pas du couple libre : interrogations
MessagePublié: Jeu Juin 11, 2015 15:40 
Pour la peur autour de la séduction, finalement je dirais la même chose à quelqu'un de célib, et c'est sûrement des platitudes (que tu sais déjà puisque t'as déjà toi-même conseillé la même chose à des gens ici), mais la plupart des gens ont des complexes, pour plein de raisons, et beaucoup se trouvent peu désirables, et pourtant y arrivent. Bref, t'es sûrement pas moins désirable que n'importe qui. Pas pour dire que les nanas vont pleuvoir (mais je pense pas que ça "pleuve" pour grand monde en soi), mais pas de raison que ça soit particulièrement le Sahara, bref, t'as compris l'idée ^^
(depuis que j'ai appris qu'une meuf de ma fac que je considérais comme une bombe, et qui est mannequin, faisait plein de complexes, et en voyant que moi malgré une panoplie de défauts je m'en sors plutôt pas mal, je me suis rendu compte que c'est un peu la loterie aussi).

Bref, sans parler du problème autour du couple, juste sur le truc de la séduction, fais-le si t'as envie (et si possible, cf le sujet du topic), ou le fais pas si ça te dit pas, mais te bloque pas d'avance sur les râteaux (et même si ils arrivent c'est pas si grave, surtout qu'il s'agira pas là de sentiments -même si c'est pas agréable).


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Sauter le pas du couple libre : interrogations
MessagePublié: Jeu Juin 11, 2015 15:51 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Sam Juil 02, 2005 13:16
Localisation: Dans le 9-3 ! Wesh !
Age: 31
Genre:
Je plussoie totalement Eustache, et je viens juste répondre à la question 1.

Déjà, je ne vois pas trop quelles mesures il faudrait prendre pour "retrouver des bases sexuelles saines". S'il n'est pas motivé maintenant et que ça dure depuis plusieurs mois, tu risques de devoir attendre encore longtemps avant de pouvoir mettre tes envies à exécution.
A l'inverse, je pense (mais je n'ai pas testé, donc hein c'est du très théorique et à prendre avec mille pincettes) qu'aller voir ailleurs peut aussi vous remettre le pied à l'étrier (j'ai d'autres images qui me viennent pour cette expression, mais on va éviter) au sein de votre couple. En changeant de partenaire, vous allez peut-être vous rendre compte que certes, la nouveauté, c'est toujours cool, mais que quand même votre partenaire officiel vous connaît bien et s'y prend vachement mieux pour vous donner du plaisir qu'une fille que vous venez de découvrir.
Et indépendamment du "C'est (peut-être) mieux avec quelqu'un qui sait ce que je veux", reprendre l'habitude de sexer peut redonner l'envie de sexer (c'est en forgeant qu'on devient forgeron, tout ça) : sortir de la routine de couple et briser le rythme quotidien peut permettre de revoir son couple sous un œil nouveau, et éventuellement d'y remettre de la passion.

Effectivement, si le fait d'avoir d'autres partenaires donne le coup de grâce à ta vie sexuelle avec ton copain, ça craint. Si ça ne l'atteint pas ou si ça y remet un peu de piment, pourquoi pas ? Bon, de ce que je comprends, c'est plutôt lui qui a besoin de retrouver de l'allant, et du coup plutôt à lui que mon post pourrait s'adresser...

Edit : Et s'il veut aller voir ailleurs aussi, il sera bien obligé de sortir de son apathie et de se faire beau, ce dont tu pourras également profiter. :-P

_________________
Bloup.


Dernière édition par Nomade le Jeu Juin 11, 2015 15:55, édité 1 fois au total.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sauter le pas du couple libre : interrogations
MessagePublié: Jeu Juin 11, 2015 15:52 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Genre:
Merci pour ta réponse :gentil:

Alors dans un premier temps pour répondre à l'une de tes questions :

Eustache a écrit:
En tout cas, je vais peut-être enfoncer des portes ouvertes, mais est-ce que vous avez déjà parlé de ce manque d'activité pour ce qu'il est, pas comme excuses de "négociation" du couple libre ? Et si oui, qu'est-ce que vous en avez conclu ?


On en parle régulièrement. Enfin, on vérifie que "ça va", c'est à dire que ce n'est pas un problème d'attirance mutuel et que ça ne me pèse pas trop.
Après, j'évite tout de même d'aborder trop le problème parce que il a ses propres insécurités à ce sujet, en gros s'il ressent de la pression par rapport à cela ça lui coupe ses moyens, et ajoute à ça ce que le féminisme n'a pas encore fini de déconstruire : la peur chez l'homme hétérosexuel de faillir à la virilité.

Donc, ouais on a exposé le problème, mais le régler est une autre paire de manches : il faudrait qu'il regagne en vigueur global, c'est à dire sortir de l'apathie du gameur chômeur pour ne plus renâcler à une activité quelconque y compris sexuelle, ce qui inclus aussi prendre plus soin de lui qu'en traînant dépenaillé toute la journée pour que moi aussi, ça me donne plus envie et que je puisse être plus moteur.
Trouver l'équilibre pour l'y pousser sans que ce soit une pression c'est super compliqué et j'avoue que j'ai pas envie de faire l'effort de me prendre la tête là dessus sachant que ça doit venir de lui et que je ne peux pas prémâcher le travail. Encourager, oui, mais pas prémâcher.

Eustache a écrit:
En fait, tu crains que le fait de reprendre un rythme qui te convienne finisse par te réhabituer plus ou moins à ce rythme, et que du coup, la relation extra-couple devienne plus ou moins nécessaire au fil du temps ? Genre "Bon, on baise rarement, j'accepte ça à condition d'avoir des relations extra-coupliques tous les mois" ?


A vrai dire ma vraie peur est de trouver des choses sexuellement plus sexy et stimulante et de perdre le goût à ce que j'ai, voir même me laisser influencer par une nouveauté et porter un regard démesurément dur sur ce que j'ai actuellement.
Je connais les points forts et les points faibles de ma relation. Je sais qu'en mesurant les pours et les contres ça vaut le coup. Mais j'ai peur d'être influencée par quelqu'un d'extérieur qui rentrerait dans mon intimité et me pousserait à me dire que c'est tout caca alors que non. Je sis que dans des moments de faiblesses (induites par l'alcool, mais peut être le serais aussi par le cul ?) je suis portée à croire quand on me dit que je fais les mauvais choix et que ma vie serait mieux si je faisais différemment.
Bref, je ne sais pas si je saurais garder la tête froide, ou si les forces extérieurs pourraient s’immiscer dans les failles.

Eustache a écrit:
"je veux être en couple libre parce que si jamais une occasion venait à se présenter, je ne veux pas la rater, en étant conscient que ça peut arriver qu'une fois par an".


Bin le truc c'est que si je saute le pas, ce ne sera pas pour attendre passivement une occasion mais pour en provoquer un peu. Je sais que si j'attends simplement une occasion je vais juste ne jamais rien faire.

Edit : merci NS et Nomade de vos réponses.
N.S. : théoriquement comme tu l'as relevé, je le sais puisque je le dis aux autres. Concrétement c'est une autre paire de manche, et je crois que j'ai besoin d'entendre à mon tour ce que je dis aux autres pour passer outre la trouille que ça me fout :lol: :lol:

Nomade : oui voilà, t'as bien compris le truc.
après j'ai peut être aussi peur que si je m'y met, lui repousse le truc par flemme, et que le "contrat" de chacun son tour fasse que je doive ensuite attendre un an avant de remettre le couvert et que j'aurais grillé une cartouche en en tirant une sans que ça n'ait aucune conséquence positive sur la dynamique globale :chaipas:

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sauter le pas du couple libre : interrogations
MessagePublié: Jeu Juin 11, 2015 21:21 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
En ligne

Inscrit le: Mar Fév 21, 2012 16:25
Localisation: Rhemanien
Age: 30
Genre:
Oui, par occasion je voulais dire genre tu rencontres une personne cool, tu tchatches et tu sens que tes chances sont bonnes. Là, t'as le choix : soit tu fonces, soit tu recules. C'est sûr qu'on gagne jamais rien en restant assis et en attendant que ça vienne tout seul.

Quoiqu'il en soit, merci de tes éclaircissements ! Je pense que je visualise mieux tes craintes, mais je sais pas trop quoi y répondre. En tout cas, ce qui est clair pour moi, c'est qu'y a intérêt à avoir un max de communication entre vous deux : déjà pour avoir son point de vue sur la durée au sens strict du terme, et aussi pour voir comment tu vas réagir en fonction de ce que vous concluerez.

_________________
Natur ist Sünde, Geist ist Teufel;
sie hegen zwischen sich den Zweifel,
ihr mißgestaltet Zwitterkind.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Sauter le pas du couple libre : interrogations
MessagePublié: Ven Juin 12, 2015 9:39 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Genre:
Eustache a écrit:
déjà pour avoir son point de vue sur la durée au sens strict du terme.


J'ai pas compris :chaipas: Quelle durée de quoi ?

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sauter le pas du couple libre : interrogations
MessagePublié: Ven Juin 12, 2015 9:48 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
En ligne

Inscrit le: Mar Fév 21, 2012 16:25
Localisation: Rhemanien
Age: 30
Genre:
Norma a écrit:
Eustache a écrit:
déjà pour avoir son point de vue sur la durée au sens strict du terme.


J'ai pas compris :chaipas: Quelle durée de quoi ?

Ben si vous en parlez une seule fois, il aura pas trop le temps de se préparer, d'y réfléchir. Par contre si vous en parlez mettons une fois par mois, son point de vue pourra évoluer petit à petit, au fil du temps, des arguments et des réflexions. Et le tien aussi, d'ailleurs ! Et généralement, plus on parle, et plus on arrive facilement à un compromis :souris:

_________________
Natur ist Sünde, Geist ist Teufel;
sie hegen zwischen sich den Zweifel,
ihr mißgestaltet Zwitterkind.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Sauter le pas du couple libre : interrogations
MessagePublié: Ven Juin 12, 2015 9:52 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Genre:
Pour ça je ne sais pas trop.
Revenir sur le sujet plusieurs fois par mois, ça peut aussi vite être ressenti comme "mettre la pression", enfin je serais à sa place je pourrais facilement me sentir harcelé d'une insistance régulière. :chaipas:

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sauter le pas du couple libre : interrogations
MessagePublié: Ven Juin 12, 2015 9:59 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
En ligne

Inscrit le: Mar Fév 21, 2012 16:25
Localisation: Rhemanien
Age: 30
Genre:
Après, c'est un choix. Soit vous en reparlez plus et tu pries pour qu'il remette ça sur le tapis un jour, ce qui de ce que j'ai compris du début du topic, n'a pas beaucoup de chances d'arriver ; soit tu le relances.
Bien sûr, y a un écart entre le relancer tous les jours et une fois chaque mois ou chaque trimestre. Tout ça va dépendre du moment (état d'esprit plus ou moins propice pour ce genre de discussion), de ton envie de faire évoluer ton couple (tu ne vas pas le relancer au même rythme si c'est un truc qui te semble important/fondamental ou si c'est un truc accessoire), i tutti quanti.

_________________
Natur ist Sünde, Geist ist Teufel;
sie hegen zwischen sich den Zweifel,
ihr mißgestaltet Zwitterkind.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Sauter le pas du couple libre : interrogations
MessagePublié: Ven Juin 12, 2015 11:05 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Août 26, 2010 17:28
Genre:
Tu lui en as parlé deux fois déjà, vous avez même mis une date, bon bin voilà, si depuis il ne s'est pas manifesté pour bouger un peu plus (niveau attention/soin, etc), perso je dirais que tu peux commencer à dragouiller gentiment. Déjà un, ça te permettra de voir que si, tu peux séduire (il y a plusieurs façons d'être séduits, le cul vient naturellement, tu sais bien), et deux, ça te sortira peut être d'un engrenage un peu pouilleux (moins je baise, moins j'ai envie).
Ton appréhension est vraiment très justifiée, c'est toujours "dangereux" d'avoir affaire à d'autres partenaires, le premier danger étant que le cul qui ne doit rester que du cul ne le reste pas. Mais vues les circonstances, c'est un danger à risquer à mon avis.
Peut être que voyant que tu passes le cap sera t'il plus à l'écoute de tes besoins.
Je trouve (sans jugement aucun of course) que ça fait un peu plus relation de potes qu'amoureux le fait qu'il serait éventuellement plus jaloux de ton succès que jaloux de te voir épanouie (pas plusss hein, mais épanouie) avec une autre personne.

_________________
Bonjour, je m'appelle Cactus et je suis moribond.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Sauter le pas du couple libre : interrogations
MessagePublié: Ven Juin 12, 2015 12:45 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Genre:
Cactus moribond a écrit:
Je trouve (sans jugement aucun of course) que ça fait un peu plus relation de potes qu'amoureux le fait qu'il serait éventuellement plus jaloux de ton succès que jaloux de te voir épanouie (pas plusss hein, mais épanouie) avec une autre personne.


Alors juste sur ce point : c'est uniquement rapport aux filles. Dans sa tête d'hétéro il fait une nette distinction entre moi coucher avec des filles et moi coucher avec des garçons.
Il est mort de jalousie dès que j'ai l'air de bien m'entendre avec un mec :mrgreen: alors qu'avec des filles il pense que les rapports sexuels sont plus anodins et ne le menacent pas.
C'est un gros stéréotype, mais pour une fois qu'un stéréotype m'arrange bien :ninja:

Sinon merci pour ta réponse :gentil:

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sauter le pas du couple libre : interrogations
MessagePublié: Sam Juin 20, 2015 16:34 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Genre:
Pour donner des nouvelles :
Le sujet a été ré-abordé et il ne se sent pas prêt pour l'instant, donc c'est mit en stand-bye.

Merci de vos conseils, je reviendrais vers vous quand ce sera plus concret :gentil:

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Google [Bot] et 3 invité(s)


Tu ne peux pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas répondre aux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas éditer tes messages dans ce forum
Tu ne peux pas supprimer tes messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  

Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
© 2005-2018 et-alors.net. Reproduction interdite. N° CNIL : 1104460.
Contact forum: modérateurs. Contact administratif: .