Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.

* Connexion   * Inscription
* FAQ    * Rechercher

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Passage à l'acte bisexuel
MessagePublié: Mer Avr 08, 2015 6:22 
Timide
Timide
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Fév 11, 2015 10:17
Genre:
Je vais essayer d'être aussi clair que possible, même si dans ma tête c'est encore confus.
Donc ça y est, mieux vaut tard que jamais, j'ai vécu ma première expérience bi avec un garçon rencontré sur un célèbre tchat. Il a la quarantaine et se définit en tant que gay.
Le problème que j'ai eu avec cette expérience, c'est ce que je ressentais de féminin dans mon rapport à un homme qui me désirait en tant qu'homme alors que je me sens femme. Désirait est beaucoup dire, en fait : c'était une rencontre furtive après un bref dialogue sur un tchat. On était dans la même ville, disponibles ce samedi après-midi-là, il m'a reçu chez lui, appartement clean, bien décoré. Pas le temps de faire vraiment connaissance : seuls les corps parlaient... mais pas le même langage, malheureusement.
J'attendais des préliminaires, il a tout de suite baissé son pantalon, sorti son sexe, a demandé à toucher le mien. J'ai baissé mon collant, ôté ma petite culotte, il m'a peloté, je me suis déshabillé, nous sommes allés sur son lit où il a gardé son pull. Là je l'ai d'abord branlé puis j'ai pris son sexe en bouche. Il bandait mou et j'avais du mal avec ses poils, son corps velu, sa barbe de trois jours, son odeur corporelle, le contact rude de sa peau, ses jurons (s..., tu es ma p...), des choses, des sensations désagréables qui m'ont donné à comprendre pourquoi certaines de mes copines disent ressentir un dégoût de l'intimité, certaines allant jusqu'à éviter celle-ci. Il a demandé plusieurs fois à m'embrasser, je n'avais pas envie de l'embrasser mais j'avais envie de son sexe en moi. Il a refusé, prétextant qu'il n'avait pas de préservatif (je n'en avais pas non plus). Son visage s'est encore rapproché du mien, je lui ai dit qu'il piquait et il m'a répondu "c'est ça un homme". Il a voulu me sucer mais je me suis vite retiré, n'ayant aucun plaisir à ce contact. Je suis revenu à son sexe, et nous avons terminé en nous branlant chacun de son côté, moi l'enfourchant tandis qu'il me doigtait.
Nous nous sommes quittés très cordialement, après avoir discuté de choses et d'autres comme de simples relations.

J'espère n'avoir choqué personne ni aucune sensibilité au travers de ce récit. Je l'ai voulu détaillé car cela me semble nécessaire pour comprendre la suite.

Je n'avais jamais prodigué de fellation, avant ce partenaire. C'est quelque chose dont j'avais autant envie que de sentir en moi le sexe d'un homme. Mais je suis sorti dégoûté de cette première expérience, je me suis senti sali, humilié par les mots crus de ce partenaire, le contact sa peau velue, son odeur dont j'ai eu l'impression qu'elle me hantait, même après plusieurs douches. Rentré chez moi, j'ai mis mes vêtements et mes sous-vêtements à la machine.

Ce qui se passe dans ma tête est bien plus complexe qu'un constat simpliste du genre "finalement c'est pas mon truc". Là je serais dans le déni car si justement ce n'était pas mon truc, je n'aurais pas ressenti le besoin de le vivre. Mais autant j'ai intensément du plaisir avec une femme quel que soit son physique, son âge, sa plastique (je n'ai pas toujours eu des super-canons dans mon lit !), autant je me suis pour ainsi dire ennuyé dans la réalisation de ce désir et de ce fantasme de fellation. Je crois que ce n'était pas le bon partenaire et que mon désir se porte davantage vers quelqu'un de plus féminin, ce qui va d'ailleurs dans le sens de mes fantasmes (que je qualifie de lesbiens), que vers un homme masculin au sens strict. Il manquait à cette expérience la part d'érotisme, de sensualité que ce partenaire ne pouvait pas être en mesure de m'apporter, étant très, trop masculin et ne correspondant pas du tout à "mon idéal".
Depuis, la seule idée d'une queue me rend malade. La vue d'un type velu, barbu m'indispose. Et cette odeur corporelle, eau de toilette "virile", vétiver, et de peau un peu fauve, me hante, je la sens sur moi, partout.

Je ne sais pas si celles et ceux qui parmi vous ont plus de vécu, d'expérience que moi, auront envie de réagir à ce témoignage. Je n'ai plus repris contact avec ce garçon (nous avions convenu de le faire sur le tchat), je n'en ai pas envie même si par ailleurs il est très sympa. Je me pose énormément de questions et à vrai dire, je ne me sens pas très bien avec cette expérience.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Passage à l'acte bisexuel
MessagePublié: Mer Avr 08, 2015 9:07 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Genre:
Salut Gentiane,

J'ai lu ton témoignage avec intérêt.

Je comprend ton dégoût et ce malaise que tu ressens. Beaucoup à mon avis - et je me compte dedans - on déjà ressenti cela après avoir eu des rapports insatisfaisant avec un partenaire occasionnel et inconnu.

Le fait de ressentir une appréhension pour le sexe en général et ce type de physique en particulier après avoir vécu une expérience où ton partenaire a eu de toi les rapports qu'il voulait, mais où toi tu n'as pas eu ce que tu désirais est on ne peut plus normal. Par contre ça passe avec le temps et disparaît après d'autres rapports satisfaisant. Il y a de ça de bien avec le désir qu'il se fluctue. Tu es un peu refroidie mais ça devrait revenir.

Ensuite ton partenaire a eu raison sur un point : la capote. Avec des partenaires que tu ne connais pas, franchement, ce n'était pas très sérieux de ta part de ne pas en avoir. Fais gaffe à toi.

Après .... il t'a imposé une manière de baiser qui ne te convenait pas; directe aux parties génitales, en te traitant de pute ou de salope pour s'exciter ... C'est une manière de baiser qui fonctionne beaucoup sur l'humiliation du partenaire. Et ça peut être très cool quand c'est ce que tout le monde veux, mais se faire traiter de salope quand on désirait de la sensualité, ça coince, ça gêne aux entournures et c'est bien naturel.
Cette fois-ci, tu désirais avant tout avoir une expérience, franchir un pas, et tu as fait taire tes envies pour parvenir à ton but. A l'avenir ... ne fais plus cela. Ca fait plus de mal que de bien comme attitude, ça ne donne pas un rapport très sain au sexe. Pour ton bien, n'essaie plus de mettre de côté ton désir pour réaliser un fantasme. Vie le sexe au présent. Si sur le moment tu n'aimes pas quelque chose dis-le à ton partenaire. Si tu sens que ça ne va pas le faire dans sa manière d'aborder les choses et ton corps, comme le fait de sortir d'emblée sa bite ou de te voir au masculin, n'hésite pas à changer d'avis et à ne pas aller plus loin. Tu as le droit de ne plus vouloir. Ce n'est pas parce que tu t'es engagée sur un message sur un site à venir pour avoir des rapports que tu es obligée de les avoir si une fois là le feeling n'y est pas. Tu n'as pas signé de contrat, tu n'es pas liée par un serment, vous organisez simplement une rencontre et vos deux désirs ou non désirs comptent. Même si le garçon est gentil. Être gentil ne fait en aucune manière la personne à qui tu as prodigué ta gentillesse ton obligé sexuel. Beaucoup de gentils garçon ont tendance à oublier cela.

Après, pour ce qui t'attire : il se peut effectivement que tu préfères des garçons plus délicats, moins virils, plus androgyne. Ou peut-être que c'est dans un premier temps, de même que les jeunes filles hétéros fantasment d'abord sur des éphèbes avant d'avoir un spectre d'attirance plus large. L'avenir te le dira, en attendant si tu te sens plus à l'aise avec des garçons moins virils va vers ce qui t'attire, c'est beaucoup plus épanouissant que de te forcer.

Bref en résumé : c'est normal que tu te sois senti mal, c'est bien que tu ne le garde pas pour toi et que tu exprimes ici ce malaise, ne mets pas de côté ton désir, et tu as le droit d'arrêter un rapport quand il ne te convient pas ou de ne pas aimer le sexe avec des partenaires anonymes trouvé sur des applis ou des sites ou d'avoir des préférences sur la manière de faire l'amour et le physique de tes partenaires.

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Tu ne peux pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas répondre aux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas éditer tes messages dans ce forum
Tu ne peux pas supprimer tes messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  

Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
© 2005-2018 et-alors.net. Reproduction interdite. N° CNIL : 1104460.
Contact forum: modérateurs. Contact administratif: .