Et-alors.net
http://et-alors.net/forum/

Allongez-vous sur le divan, et parlez-moi de votre mère.
http://et-alors.net/forum/viewtopic.php?f=6&t=5770
Page 20 sur 20

Auteur:  Marblesve [ Sam Jan 04, 2014 18:18 ]
Sujet du message:  Re: Allongez-vous sur le divan, et parlez-moi de votre mère.

Je mets une petite couche de nouveauté dans ce post de forum, en parlant de la mienne, En espérant que ça le réveille.

Tout d'abord la relation avec ma mère, et mon attachement à elle, a pas mal changé depuis ce noël où j'ai appris un concentré
d'histoire familiale. Je ne m'étais jamais vraiment posé la question avec insistance à l'époque, mais dernièrement j'étais convaincu que c'était important pour moi et pour ma relation avec elle. J'ai donc appris l'histoire des mes grands parents (seule la grand-mère était vivante quand j'étais petit et elle avait alzihmer à la fin donc je n'avais pas beaucoup échangé et m'étais attaché). En fait quand j'étais petit je me sentais très délaissé par mon père (même si je suis sûr ce n'est pas un sentiment isolé chez les gays), me demandait qui il était parfois etc... Et cet absence (physique et de discussion) était compensé seulement par le sentiment par moment de partager des choses avec ma mère et ma soeur particulièrement.

Le soucis c'est que ma mère est assez egoiste, et parfois ne se rend pas compte de grand choses, dont mes souffrances. Ainsi tout les noël et anniversaires depuis longtemps j'ai droit à la sempiternelle question "qu'est-ce que tu veux pour noël (ou anniv)?" malgré qu'elle sache que ça m'énerve. J'avais un peu du mal à communiquer avec elle jusqu'à pas lgtps car pour elle, elle préférait la loi du silence concernant mon homosexualité.... :cry:
Du coup tout ce qui pourrait me tracasser n'entre jamais dans sa sphère personnelle. Peut être que je me censure trop... Je ne sais pas. Mais la dernière fois que j'ai discuté avec elle au téléphone pour parler de ce qu'elle pensait de mon homosexualité, elle m'a dit que ça la faisait chier plusieurs fois sans que j'arrive à lui faire dire pourquoi, malgré mes efforts!
Et suite à ça j'ai reçu une semaine après un coup de fil inquisiteur de ma soeur, en mode vengeuse masquée qui m'a engueulée, fait la morale, traité de cas clinique et j'en passe....
Tout ça parce que je voulais savoir ce que pensait vraiment ma mère, et que j'avais partagé avec elle mes angoisses sur ma thèse... Et ma mère a dû donner cette idée à ma soeur de venir me faire chier! Après cette "ratonnade" qui n'était pas mérité, j'ai décidé de demander à ma mère si elle lui avait dit quelque chose et elle m'a dit non, loi du silence.... J'ai essayé de faire remonter les responsabilités quoi! erf:

Donc c'est pas évident avec ma mère comme vous pouvez le constater , malgré qu'on ait décidé de se reparler et de faire des efforts, d'être amis en somme !

J'ajoute également à cela des remarques sur le fait qu'"elle n'aime pas les hommes maniérés".... Enfin bref je ne devrais pas m'étendre car ça m'énerve... :grmbl: (et je lui fais la remarque que ça me blesse ce qu'elle dit, car j'en suis un) . Mais elle a l'air d'avoir pris ma remarque en considération la dernière fois, enfin je crois. J'oubliais elle est très fière comme femme, et donc aimerait être fière de moi. Mais c'est à double tranchant.

edit: Je rajoute quelques lignes depuis la dernière prise de bec entre moi et ma mère
Je lui ai envoyé un message pour dire qu'elle m'avait vexé les fois précédentes sur le fait qu'elle aime pas les "hommes efféminés".
Mais je lui ai retourné une méchanceté en disant que j'aimais pas les femmes mesquines, et aggressives de surcroit...

Bref... C'est passé sauf que je n'arrive pas à la contacter depuis ce jour (6 jours). Bref je ne vais pas vous prendre en témoin ce n'est pas le but. Quoique je me demande en fait..


Marblesve

Auteur:  Marblesve [ Lun Août 03, 2015 11:18 ]
Sujet du message:  Re: Allongez-vous sur le divan, et parlez-moi de votre mère.

Mince personne ne reprends le sujet. C'est dommage parce que j'aurais pu parler pendant longtemps de ma mère.

Même ces derniers temps j'imaginais d'autres raisons plus anciennes qui auraient pu expliquer ma mauvaise relation avec ma mère.
Quelqu'un a-t-il vu le film "Mon Fils à moi" de Martial Fougeron, à tout hasard ?

Je n'ai pas envie de plomber l'atmosphère de ce sujet.. Enfin j'hésite..

Auteur:  Volk [ Mar Août 04, 2015 0:38 ]
Sujet du message:  Re: Allongez-vous sur le divan, et parlez-moi de votre mère.

Salut Marblesve !

Pour répondre à ta question, je n'ai jamais vu le film, en revanche j'ai lu le synopsis et j'imagine donc un peu la relation conflictuelle ;)

Sinon ça m'intéresserais que tu racontes un peu comment les choses ont évolué. J'ai moi même posté il y a peu sur la relation avec ma mère suite à mon coming out, et sa réaction me laisse perplexe ...

Auteur:  Marblesve [ Mar Août 04, 2015 13:00 ]
Sujet du message:  Re: Allongez-vous sur le divan, et parlez-moi de votre mère.

En fait c'est assez compliqué avec ma mère, et le synopsis du film ne raconte pas grand chose en fait...

Il y a une histoire de voyeurisme dans cette famille... Ce qui fait que parfois j'ai une rancune qui revient..
Je vais lire ton post..

Sinon bah je ne lui raconte pas tout en détail. Je lui parle d'"amis" et lui ai dit récemment que je sortais avec un homme plus âgé que moi. Voilà c'est déjà pas mal. Je lui parle de ce genre de chose au bon moment.

C'est compliqué de démêler mes histoires parfois. Je te dis la rancune revient vite... Et je me suis même connecté sur le site de l'AIVI cette semaine pour me renseigner, mais je me demande si ce n'est pas excessif... Comme quoi même le voyeurisme imposé peut être violent, et destructeur et laisser des séquelles.

Bref je vais essayer de ne pas me renfermer sur mes rancœurs... Il y a des gens qui ont vécu des choses pires (cf. AIVI)
Et puis ma mère n'est pas la seule responsable. Mon père m'a pas mal délaissé aussi donc moralement c'était moins facile.

Auteur:  Volk [ Mer Août 05, 2015 14:34 ]
Sujet du message:  Re: Allongez-vous sur le divan, et parlez-moi de votre mère.

Il faudrait peut-être alors déjà régler ces problèmes de famille avant même de parler d'homosexualité. Je ne sais pas, peut-être que même si tu étais hétéro ces vieilles blessures viendraient brouiller vos relations ...

Auteur:  Cindy [ Mar Août 25, 2015 13:06 ]
Sujet du message:  Re: Allongez-vous sur le divan, et parlez-moi de votre mère.

Ma mère en géneral elle est plutôt géniale, mais alors pour ce qui est de mon co j'ai rien dis. Parce qu'elle est peut etre super, toujours là pour moi et tout, mais un jour j'ai abordé la question et elle m'a dit un truc comme ça : "Si un jour j'apprenais que tu préfères les filles, je sais que je serais bien obligée de m'y faire mais ça serait vraiment très compliqué, evidemment je serais pas enchantee". Elle est de ceux qui ne sont pas homophobes, mais qui ne comprennent pas forcement donc qui rejette un peu quand meme. C'est peut etre pas grand chose, il y en a qui ont entendu des trucs bien pire mais allez faire votre coming out après ça...

Auteur:  Tromignon [ Ven Août 28, 2015 19:54 ]
Sujet du message:  Re: Allongez-vous sur le divan, et parlez-moi de votre mère.

Ma mère a moi est très malade. Bipolaire, beaucoup, beaucoup trop. Pour ce qui connaissent la maladie de près, c'est pas facile du tout. Ça m'a fait vite grandir, trop.
En dehors de ses périodes suicidaires / happy end, c'est une super maman.
Elle achète très facilement des cadeaux/plaisirs. (trop même si comme tout les ados j'adore) Elle est très fouine et commère, c'est vraiment chiant quand on lui dit un secret, vu que le lendemain tout le monde est au courant. Pas très protectrice, elle me pousse a être autonome et me débrouiller par moi même. Mais ça ne l'a pas empêchée d'être très bouleversée quand j'ai pris mon envol du nid familiale voilà déjà deux ans.
Elle est aussi très fière de moi : "Ma magnifique fille, intelligente, forte, courageuse, autodidacte, curieuse, blablablabla"
Sinon elle est très ouverte d'esprit, on peux parler de tout (tout tout tout, alcool, clope, copain, elle sait même que j'ai déjà fumée des pétards, ça la choque même pas, elle est juste curieuse) mais je n'ai pas fait mon coming out.
Pourquoi si ma mère est aussi ouverte, gentille, douce, gâteuse allez vous me dire !
J'ai toujours cru qu'elle s'en doutait, une fois elle m'a même demandée si j'avais un copain ... ou une copine ? Et pourtant un jour au resto' on parlait des homos et elle déclare d'un coup que elle, elle est homophobe. Outch. Bon bah on peut tous se tromper. Bon en vrai je suis persuadée qu'elle ne l'est pas, elle a dit ça comme ça.
Ça n’empêche que ça, plus son coté commère et ses crises où j'ai peur qu'elle utilise mon orientation comme arme, je préfère ne pas sortir du placard trop vite.

Page 20 sur 20 Heures au format UTC + 1 heure
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
http://www.phpbb.com/