Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.

* Connexion 
* FAQ    * Rechercher

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Ma famille ne tolère pas mon orientation sexuelle.
MessagePublié: Jeu Juil 07, 2016 11:12 
Qui moi ?
Qui moi ?
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Juil 07, 2016 10:43
Age: 22
Genre:
Bonjour à tous. C'est la première fois que je poste sur ce forum, car je me dis qu'il a la communauté semble sympathique. C'est même la première fois tout court que je parle de ce soucis sur internet.
Voilà, j'ai 19 ans, bientôt 20, et vis encore occasionnellement chez mes parents ( vacances et week end ).
Ma famille est chrétienne, donc rejette catégoriquement les attirances pour le même sexe. Et elle est aussi très étroite d'esprit sur de nombreux sujets ( art, philosophie, lettres.. Tout ce qui me passionne quoi. ).
Je voudrais vous apporter mon témoignage, et aussi vous demander de l'aide quant à ma situation, parce que je ne sais absoluement plus comment gérer toute cette haine et cette rage qu'il y a en moi à leur égard depuis maintenant des années.

Depuis que je suis petite, je suis très garçon manquée, et tout le monde le remarquait sans pour autant se poser de questions. Mais tout a vraiment commencé lorsque je suis arrivée au collège : petite, les garçons étaient mes amis, mais jamais je n'ai exprimée "d'amourette" à leur égard. Je suis cependant tombée amoureuse d'une fille de mon âge lorsque j'avais 13 ans, et le premier sexe à m'avoir attirée dès le début de la puberté était bien le sexe féminin.
Je le cachais bien sûr à ma famille : mon frère est un homophobe très violent, et mes parents des chrétiens très fermés. Alors, quand jai dit à ma mère ( avec courage ) que j'aimais cette fille, elle a étéi outrée, et n'en a jamais reparlé. Aussi, à ce moment là une pétition contre le mariage gay circulait contre le mariage gay dans notre église, et ils ont insisté pour que je signe ( ce que j'ai refusé, sous prétexte que je ne veux pas faire ça " à des amis à moi qui sont gay" ). Déja, à ce moment là , mon frère a dit à mes parents qu'il était sur 'votre fille avait un sérieux problème, elle a un problème psychologique et doit être folle ! ".

Sympa.

De plus, en sachant que j'écoutais du métal, dès l'âge de 11 ans, mon père m'avait sommée de lui donner toutes mes parrures qui y connotaient ( têtes de mort et bracelets de cuir interdits ). " le comble, a-t-il dit un jour, c'est que tu devienne comme ces homosexuels dégueulasses !". Dans la même période je me suis mise au dessin, et ma mère, en voyant que c'était du manga un peu sombre m'a forcée à tout mettre à brûler dans la cheminée. Pendant de longues minutes je déchirais mes dessins, en larme, en l'entendant parler de Dieu, comme quoi il me le rendait en mieux...

Bref, comme vous voyez, mon contexte familial ne m'a pas aidée à m'épanouïr. J'avais très peu de confiance en moi, répétais les crises d'angoisses. Mais surtout : ma haine bouillonnait, mais j'étais impuissante. J'étais seule contre plusieurs : ma famille et l'église. Je rêvais souvent de me faire passer pour morte et de m'en aller très loin, dans un autre monde idéal ( que je dessinais tout le temps :lol: )

Mais plus tard, pourtant, j'ai " abandonné le combat".
En entrant au lycée, mes crises d'angoisses se sont multipliées, des problèmes familiaux sont apparus ( mon père est une sorte de pervers, en vrai ). Et j'ai fini par vouloir me conformer à l'idéal de ma mère. Je lui ai souvent " confessé " mes attirances pour les filles, avec beacoup de culpabilité, et elle me promettait de prier pour que ça s'arrête... Je n'ai eu que des petits copains qui ne m'ont fait ni chaud ni froid, et des relations d'une semaine pas plus à cette période. C'était une destruction totale de ma personnalité, je n'étais plus moi et vivais un simulacre de bonheur.
Je me suis même mentie à moi même en me disant que j'étais hétéro et rien d'autre. Pendant 3 ans de lycée, j'ai tout refoulé.

Finalement, je suis partie de tout ce contexte pour aller étudier en classe prépa dans une autre ville, depuis l'année dernière. Là bas, la mentalité était très différente, et les esprit très ouverts : enfin, j'ai pu réaliser que les filles me plaisent, j'ai eu une histoire avec une fille, etc. Je me rend de plus en plus compte que j'aime le même sexe, et j'essaie de l'assumer au mieux.
J'ai même fini par le dire à ma mère, en lui expliquant que c'est comme ça que je suis heureuse et que ne m'épanouis.
Tout avait l'air d'aller pour le mieux alors, bien que j'avais encore à ce moment là quelques rancunes à son égard au vu de tout ce qu'ils s'est passé avant.
Or, tandis que je croyais me tolérait finalement telle que j'étais, voilà qu'elle m'a dit plus tard, à plusieurs reprises, que mon affection pour l'art et mon orientation sexuelle montrent que je suis en train de " mal tourner". Les remarques fusent : elle est persuadée que ses prières changeront quelque chose à tout ça, et elle espère au fond d'elle qu'il m'arrivera une crasse suffisament grande pour que je change d'orientation à moins de "périr en enfer". Mon amour pour les fille est selon elle une grande perversion due à un trouble psychologique, elle me l'a même dit !
De son côté, mon frère, qui l'a aussi compris, s'amuse à me balancer des remarques en me demandant de ne pas draguer sa petite copine, de ne pas la regarder, et en disant qu'elle a peur que je craque sur elle.
Mon père, lui, ne sera jamais au courant car il est profondément homophobe.
J'encaisse les remarques, alors que je croyais qu'ils m'avaient enfin acceptés comme je suis... Je me sens trahie, et ma haine augmente de plus en plus depuis le moment où tout ça a commencé. J'en veux énormément à ma famille, j'aimerai qu'ils comprennent, qu'ils me donnent l'estime qu'ils m'ont toujours refusé à cause de mon orientation sexuelle... mais visiblement je n'aurai jamais ni leur estime, ni leur amour pour ce que je suis vraiment.
Je ne sais pas comment gérer cette rancoeur et cette peine qui grandissent de jour en jour... Peut être devrai-je en parler à quelqu'un, un professionnel ou un centre LGBT ?
J'aimerai bien entendre vos témoignages également, à ceux qui ont connu des milieux peu favorables à leur épanouïssement, et savoir comment vous gérez votre situation.

Merci de m'avoir lue, bisou :*


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Ma famille ne tolère pas mon orientation sexuelle.
MessagePublié: Jeu Juil 07, 2016 11:30 
Rainbow-warrior
Rainbow-warrior
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Sam Oct 30, 2010 10:02
Localisation: saone et loire
Age: 34
Genre:
le mieux tu veux que je te le dise : c'est de ne plus les voir

bien sure c'est facile a dire qu'a faire mais tu es clairement dans une situation qui pourrait très mal tourner au vu de se que tu nous dit

Après les autres te conseilleront sur le reste surement bien mieux que moi mais il est claire que tu ne peux pas rester avec ces poisons qui ne feront que te détruire

_________________
Ramener l'existence de l'univers à Dieu est aussi simpliste que le raisonnement de ces poissons rouges qui se disent: Dieu existe, sinon qui change l'eau du bocal?


Je déteste le mot "homophobie". Ce n'est pas une phobie, vous n'avez pas peur,
vous êtes juste des connards. "
Morgan Freeman


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ma famille ne tolère pas mon orientation sexuelle.
MessagePublié: Jeu Juil 07, 2016 12:31 
C'est tres violent de vivre dans une famille qui te hait.
Je suis avec toi.
Courage et surtout reste toi-meme.


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Ma famille ne tolère pas mon orientation sexuelle.
MessagePublié: Jeu Juil 07, 2016 14:25 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Sam Avr 30, 2016 16:31
Localisation: Rouen
Age: 23
Genre:
Tu dois t'éloigner d'eux, coupe les ponts. Je sais que c'est très difficile de le faire mais si tu reste avec eux, ils vont te détruire. Ils ne t'aiment pas comme tu es ? Tant pis pour eux ! Tu construiras ta propre famille qui t'aimera et t'acceptera :copain: Est-ce que tu as les moyens de vivre seule, de subvenir à tes besoins ?
Je pense que ça te ferai du bien d'en parler. Une association LGBT pourrait t'aider :souris:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ma famille ne tolère pas mon orientation sexuelle.
MessagePublié: Jeu Juil 07, 2016 16:02 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Jan 30, 2008 21:36
Genre:
J'écris depuis mon téléphone donc pardon d'avance pour les éventuelles fautes.

Je suis très touchée par ton témoignage... Ca a vraiment l'air d'être l'enfer pour toi dans ta famille et c'est chouette que tu sois partie étudier loin et que tu aies réussi quand même à te réaliser même si pas totalement, sans te recroqueviller à l'intérieur de toi en refoulant tout. Tu dois avlir une très grande force de caractère pour réussir à vouloir quand même être toi même malgré eux et leur influencé mortifère.
Ça va plus loin que de la 'simple' homophobie quand je te lis qu'ils associent même l'art et la musique à de la déviance.
...
Moi aussi je suis tentée de te dire de t'éloigner d'eux totalement dès que tu en as la possibilité. Mais comme dit zigomio, c'est plus facile à dire qu'à faire.
Cela dépend de ton degré d'investissement dans ta famille. Des liens affectifs qui vous lient malgré tout.

Cela dit, et ça va sans doute être très dur à lire, je pense qu'au stade où en est ta famille, tu ne peux pas espérer une prise de conscience qui les ferait enfin agir correctement .
Je crains malheureusement que tu ne doives faire ton deuil d'une relation d'amour et de respect...
Il va te falloir encore beaucoup de courage pour choisir ce que tu veux garder et entretenir .
Une relation superficielle où tu cacheras, probablement pour toujours ou en tout cas longtemps, ce que tu es et ce que tu vis , mais avec tout de même un maintien des liens familiaux. Ou une rupture totale qui te permettra d'être totalement toi , tout le temps. Il n'y a que toi qui puisses savoir quelles sont les concessions que tu es prête et capable de faire. Mais le choix sera sans doute douloureux et bien cruel.
Tu as manqué de beaucoup de chance d'être tombée dans une famille si profondément extrêmiste...
Je te souhaite d'être bien entourée amicalement, amoureusement aussi, pour compenser même si ca ne remplace pas.

Beaucoup de courage et d'admiration pour ton cheminement et ta grande force morale.

:gentil:

_________________
Tatan, elle fait des flans.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ma famille ne tolère pas mon orientation sexuelle.
MessagePublié: Jeu Juil 07, 2016 17:50 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Lun Juil 03, 2006 9:23
Je suppose que ta famille te paie des études ?
Il te font du chantage là dessus ?

Si tu ne peux prendre tes distances, pour des raisons financières notamment,
je te conseillerai de ne plus aborder le sujet avec ta famille.... et d'aller en parler ailleurs.
Et oui, un groupe LGBT pourrait être une bouffée d'air pour toi.

Tu es en internat je suppose ?

Je ne sais pas quelle relations tu as avec ton frère, mais ce serait bien de lui dire qu'il est lourd.


Courage. Tu sais qui tu es... c'est de leur côté qu'il y a un travail à faire, pas du tien...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ma famille ne tolère pas mon orientation sexuelle.
MessagePublié: Jeu Juil 07, 2016 17:59 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Ven Déc 25, 2015 21:54
Localisation: Devant mon ordi, most likely
Age: 20
Genre:
Wah, tout mon courage et en espérant que tu puisses t'éloigner de personnes aussi toxiques, même si c'est ta famille :erm: :amour:

_________________
So I walked back to my room and collapsed on the bottom bunk, thinking that if people were rain, I was drizzle and she was a hurricane.
― John Green, Looking for Alaska


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Ma famille ne tolère pas mon orientation sexuelle.
MessagePublié: Jeu Juil 07, 2016 18:37 
Like a Virgin
Like a Virgin
Hors-ligne

Inscrit le: Ven Sep 13, 2013 13:25
Localisation: Picardie
Age: 24
Genre:
J'ai rien de plus à dire que ce que les autres on déjà dit, à part t'apporter mon soutien, et te dire que tu as l'air super forte pour réussir à t'épanouir malgré ta famille. Je pense comme Paulette que si tu es dépendante d'eux financièrement laisse tomber le sujet avec eux pour le moment, protège toi d'abord :gentil: :gentil:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ma famille ne tolère pas mon orientation sexuelle.
MessagePublié: Jeu Juil 07, 2016 21:37 
Klem a écrit:

En entrant au lycée, mes crises d'angoisses se sont multipliées, des problèmes familiaux sont apparus ( mon père est une sorte de pervers, en vrai ).


Je plussoie tout ce que t'ont dit les autres. Couper les ponts, ou au moins prendre le large pendant un bon moment est plus que necessaire pour que cette toxicite familiale ne te tue psychiquement.

Tu dis que tu es envahie par la colere et la haine, reactions normales face a cette ambiance nauseabonde. Mais quand on reste coince(e) dans ce genre de famille, ce sentiment de rejet, cette colere et cette haine finissent par etre interiorises si profondement qu'on finit par se detester soi-meme :(
Donc "courage fuyons"... Comme il t'a ete dit dans les commentaires precedents, tu as beaucoup de force de caractere. Partir sera le seul moyen de preserver ta force de vie et ta beaute interieure.

Par rapport a la perversite de ton pere, as tu la possibilite de porter plainte contre lui, prouver que tu es en danger, et recevoir un dedommagement financier?

Gros bisous


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Ma famille ne tolère pas mon orientation sexuelle.
MessagePublié: Sam Juil 09, 2016 12:04 
Qui moi ?
Qui moi ?
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Juil 07, 2016 10:43
Age: 22
Genre:
Merci à vous pour toutes vos réponses, ça me touche beaucoup !

Vous l'avez tous bien dit : l'idéal serait de quitter cette famille... Mais malgré les remarques que je peux encaisser, et le foutoir habituel ( entre eux ça ne va pas non plus ), j'aurai un peu de mal car, mine de rien, je me suis attachées à certaines personnes ( ma belle soeur, mon petit neveu, et dans un sens j'ai pitié de ma mère qui subit tout un tas de problèmes vis à vis de mon père. J'ai peur de la laisser avec lui sans avoir de nouvelles. )
Aussi, c'est vrai qu'ils sont très fermés d'esprit, et que ça fait mal. Mais c'est bien eux qui me paient mes études, alors je préfère rester en bons termes et me taire jusqu'à ce que j'aie mon indépendance. A ce moment là je pourrais alors "mener mon combat". J'aimerai bien leur dire tout ce que j'ai à dire, de me montrer vraiment telle que je suis, et à quel point je peut être heureuse sans leurs principes moraux ( en leur présentant ma copine lorsque j'en aurai une, par exemple, et en faisant carrière dans l'art ou le professorat ( philosophie ) ). Et si ça ne marche pas à ce moment là, si je reçoit encore des violences de leur part, alors oui : je couperai les ponts.
Pour l'instant, cependant, le milieu étudiant dans lequel je me trouve me permet de trouver du soutien et beaucoup de compréhension et de partage : j'y retrouve beaucoup de mordus d'art, de philosophie comme moi, et des gens aux orientations sexuelles très diverses avec qui je me sent beaucoup plus en sécurité qu'à la maison =)

( Pour ce qui est de on père : porter plainte ne sert à rien tant qu'il n'a pas levé la main sur quelqu'un ou envoyé des menaces de mort explicites. Moi, j'attends le divorce. )

Merci pour vos conseils et votre soutien, ça me fait vraiment chaud au coeur ! :amour:


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Ma famille ne tolère pas mon orientation sexuelle.
MessagePublié: Sam Juil 09, 2016 22:39 
Hello Klem :)
Malgre les comm que j'ai plussoye et ce que j'ai dit, je te comprends :) oui, on a beau ne pas s'entendre avec sa famille, il reste toujours de l'affection et de l'amour.
Je suis contente que tu aies trouve un monde dans lequel tu te sens bien, ou tu peux etre toi-meme, par le biais de tes etudes :) c'est une bulle d'oxygene qui te fera tenir.
Je suis sure que tu vas reussir a construire l'avenir que tu souhaites avoir.


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Ma famille ne tolère pas mon orientation sexuelle.
MessagePublié: Mer Nov 02, 2016 22:13 
Qui moi ?
Qui moi ?
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Nov 02, 2016 22:10
Genre:
Klem a écrit:
Bonjour à tous. C'est la première fois que je poste sur ce forum, car je me dis qu'il a la communauté semble sympathique. C'est même la première fois tout court que je parle de ce soucis sur internet.
Voilà, j'ai 19 ans, bientôt 20, et vis encore occasionnellement chez mes parents ( vacances et week end ).
Ma famille est chrétienne, donc rejette catégoriquement les attirances pour le même sexe. Et elle est aussi très étroite d'esprit sur de nombreux sujets ( art, philosophie, lettres.. Tout ce qui me passionne quoi. ).
Je voudrais vous apporter mon témoignage, et aussi vous demander de l'aide quant à ma situation, parce que je ne sais absoluement plus comment gérer toute cette haine et cette rage qu'il y a en moi à leur égard depuis maintenant des années.

Depuis que je suis petite, je suis très garçon manquée, et tout le monde le remarquait sans pour autant se poser de questions. Mais tout a vraiment commencé lorsque je suis arrivée au collège : petite, les garçons étaient mes amis, mais jamais je n'ai exprimée "d'amourette" à leur égard. Je suis cependant tombée amoureuse d'une fille de mon âge lorsque j'avais 13 ans, et le premier sexe à m'avoir attirée dès le début de la puberté était bien le sexe féminin.
Je le cachais bien sûr à ma famille : mon frère est un homophobe très violent, et mes parents des chrétiens très fermés. Alors, quand jai dit à ma mère ( avec courage ) que j'aimais cette fille, elle a étéi outrée, et n'en a jamais reparlé. Aussi, à ce moment là une pétition contre le mariage gay circulait contre le mariage gay dans notre église, et ils ont insisté pour que je signe ( ce que j'ai refusé, sous prétexte que je ne veux pas faire ça " à des amis à moi qui sont gay" ). Déja, à ce moment là , mon frère a dit à mes parents qu'il était sur 'votre fille avait un sérieux problème, elle a un problème psychologique et doit être folle ! ".

Sympa.

De plus, en sachant que j'écoutais du métal, dès l'âge de 11 ans, mon père m'avait sommée de lui donner toutes mes parrures qui y connotaient ( têtes de mort et bracelets de cuir interdits ). " le comble, a-t-il dit un jour, c'est que tu devienne comme ces homosexuels dégueulasses !". Dans la même période je me suis mise au dessin, et ma mère, en voyant que c'était du manga un peu sombre m'a forcée à tout mettre à brûler dans la cheminée. Pendant de longues minutes je déchirais mes dessins, en larme, en l'entendant parler de Dieu, comme quoi il me le rendait en mieux...

Bref, comme vous voyez, mon contexte familial ne m'a pas aidée à m'épanouïr. J'avais très peu de confiance en moi, répétais les crises d'angoisses. Mais surtout : ma haine bouillonnait, mais j'étais impuissante. J'étais seule contre plusieurs : ma famille et l'église. Je rêvais souvent de me faire passer pour morte et de m'en aller très loin, dans un autre monde idéal ( que je dessinais tout le temps :lol: )

Mais plus tard, pourtant, j'ai " abandonné le combat".
En entrant au lycée, mes crises d'angoisses se sont multipliées, des problèmes familiaux sont apparus ( mon père est une sorte de pervers, en vrai ). Et j'ai fini par vouloir me conformer à l'idéal de ma mère. Je lui ai souvent " confessé " mes attirances pour les filles, avec beacoup de culpabilité, et elle me promettait de prier pour que ça s'arrête... Je n'ai eu que des petits copains qui ne m'ont fait ni chaud ni froid, et des relations d'une semaine pas plus à cette période. C'était une destruction totale de ma personnalité, je n'étais plus moi et vivais un simulacre de bonheur.
Je me suis même mentie à moi même en me disant que j'étais hétéro et rien d'autre. Pendant 3 ans de lycée, j'ai tout refoulé.

Finalement, je suis partie de tout ce contexte pour aller étudier en classe prépa dans une autre ville, depuis l'année dernière. Là bas, la mentalité était très différente, et les esprit très ouverts : enfin, j'ai pu réaliser que les filles me plaisent, j'ai eu une histoire avec une fille, etc. Je me rend de plus en plus compte que j'aime le même sexe, et j'essaie de l'assumer au mieux.
J'ai même fini par le dire à ma mère, en lui expliquant que c'est comme ça que je suis heureuse et que ne m'épanouis.
Tout avait l'air d'aller pour le mieux alors, bien que j'avais encore à ce moment là quelques rancunes à son égard au vu de tout ce qu'ils s'est passé avant.
Or, tandis que je croyais me tolérait finalement telle que j'étais, voilà qu'elle m'a dit plus tard, à plusieurs reprises, que mon affection pour l'art et mon orientation sexuelle montrent que je suis en train de " mal tourner". Les remarques fusent : elle est persuadée que ses prières changeront quelque chose à tout ça, et elle espère au fond d'elle qu'il m'arrivera une crasse suffisament grande pour que je change d'orientation à moins de "périr en enfer". Mon amour pour les fille est selon elle une grande perversion due à un trouble psychologique, elle me l'a même dit !
De son côté, mon frère, qui l'a aussi compris, s'amuse à me balancer des remarques en me demandant de ne pas draguer sa petite copine, de ne pas la regarder, et en disant qu'elle a peur que je craque sur elle.
Mon père, lui, ne sera jamais au courant car il est profondément homophobe.
J'encaisse les remarques, alors que je croyais qu'ils m'avaient enfin acceptés comme je suis... Je me sens trahie, et ma haine augmente de plus en plus depuis le moment où tout ça a commencé. J'en veux énormément à ma famille, j'aimerai qu'ils comprennent, qu'ils me donnent l'estime qu'ils m'ont toujours refusé à cause de mon orientation sexuelle... mais visiblement je n'aurai jamais ni leur estime, ni leur amour pour ce que je suis vraiment.
Je ne sais pas comment gérer cette rancoeur paris airports transfers et cette peine qui grandissent de jour en jour... Peut être devrai-je en parler à quelqu'un, un professionnel ou un centre LGBT ?
J'aimerai bien entendre vos témoignages également, à ceux qui ont connu des milieux peu favorables à leur épanouïssement, et savoir comment vous gérez votre situation.

Merci de m'avoir lue, bisou :*

Bonjour, c'est dur ce que tu vis, mais je suis sur que ta famille ne te deteste pas, ils ne te comprennent pas c'est tout


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Ma famille ne tolère pas mon orientation sexuelle.
MessagePublié: Ven Nov 04, 2016 16:47 
Rainbow-warrior
Rainbow-warrior
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Sam Oct 30, 2010 10:02
Localisation: saone et loire
Age: 34
Genre:
Zlatan17 a écrit:
Bonjour, c'est dur ce que tu vis, mais je suis sur que ta famille ne te deteste pas, ils ne te comprennent pas c'est tout


j'ai appris a ne pas en être si sure que ca ...

_________________
Ramener l'existence de l'univers à Dieu est aussi simpliste que le raisonnement de ces poissons rouges qui se disent: Dieu existe, sinon qui change l'eau du bocal?


Je déteste le mot "homophobie". Ce n'est pas une phobie, vous n'avez pas peur,
vous êtes juste des connards. "
Morgan Freeman


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ma famille ne tolère pas mon orientation sexuelle.
MessagePublié: Mer Nov 09, 2016 21:03 
Homo ?
Homo ?
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Nov 08, 2016 23:05
Zlatan17 a écrit:
Bonjour, c'est dur ce que tu vis, mais je suis sur que ta famille ne te deteste pas, ils ne te comprennent pas c'est tout


Pardon, mais à ce stade-là, c'est plus que de l'incompréhension. Dans une certaine mesure, je pense que Zlatan17 a raison, ils appliquent, d'après ce que j'ai compris, le principe biblique qui préconise de "haïr le péché, et non le pécheur". Sauf qu'aimer une personne tout en détestant une part si essentielle de ce qu'elle est, vu d'ici, ça revient tout de même plus ou moins à détester la personne elle-même...


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Ma famille ne tolère pas mon orientation sexuelle.
MessagePublié: Lun Nov 21, 2016 0:56 
Timide
Timide
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Lun Nov 21, 2016 0:41
Age:
Genre:
Ça doit être horrible ce que tu vis. Je vis un peu la même chose mais en dix fois moins pire. J'ai découvert il n'y a pas longtemps que j'étais lesbienne et mes parents ne sont pas homophobes et je les aime mais ils ne sont pas très ouverts non plus (Père : ”les gays ne sont pas naturelles" ou encore "le MEC que tu ramènera devra être sympa. Mère : " J'ai hâte d'être grand mère" ou encore "Je voudrais avoir plein de petits enfants plus tard) :? T'es bien à l'aise avec ça.

Bon courage !


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Tu ne peux pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas répondre aux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas éditer tes messages dans ce forum
Tu ne peux pas supprimer tes messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  

Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
© 2005-2019 et-alors.net. Reproduction interdite. N° CNIL : 1104460.
Contact forum: modérateurs. Contact administratif: .