Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.

* Connexion   * Inscription
* FAQ    * Rechercher

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 73 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Mer Juil 22, 2015 16:58 
Au moins il reste le henné !
Il y a une liste quelque part des tous les trucs qui sont de l'appropriation culturelle ?
On peut savoir pourquoi ou c'est juste comme ça et puis c'est tout ?


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Mer Juil 22, 2015 17:27 
QueerAssez PotemKhîpe
QueerAssez PotemKhîpe
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
"D'après moi".

De ce que je comprend dans ce que je lis.

Y'a pas de milice, Regal Délice, et si il y en avait une je ne serais certainement pas légitime à être dedans vue mes avantages de dominante sur le plan ethnique.

Il s'agit juste de mon opinion, au cas où Popy voudrait prendre en compte cette notion et le ressentis de certaines personnes appartenant aux communautés dont son issus ces symboles.

Sauf pour les dreads. Les dread, ca tiendra pas sur des cheveux de type 1a, c'est un fait.
Et sur le sarouel, qui fait étudiant en art. C'est un autre fait.

>> Et il a été rapporté en France après la conquête de l'Algérie, où il était porté par le corps des Zouaves, par l'incorporation des soldats de la régence d'Alger après la défaite de cette dernière contre les français.
On peut se dire que c'est un un objet de mode, ou on peut se dire que c'était le vêtement d'un peuple soumis qui a été ramené comme une curiosité exotique après l'incorporation dans l'armée de leur ennemi (ma sensibilité alsacienne se souvient des malgré-nous et a tendance à prendre ça avec précaution). Et faire un choix.
Il ne va pas y avoir une escouade de tirailleurs pour l'accueillir si elle en met un, mais si elle a envie d'essayer de faire attention dans les détails de la vie de tous les jours pour être plus à l'écoute de l'histoire et des rapports de domination, alors elle peut prendre ça en compte.

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Mer Juil 22, 2015 20:52 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Déc 21, 2011 19:40
Moi je porte la djellaba et le béret mais jamais en même temps... :mrgreen:

J'ai pas lu les articles mais je trouve ce sujet particulièrement con.

La culture ça se répand ça se partage, ça se mélange, ça se transforme...
D'un côté on critique l'hégémonie culturelle américaine (dans le monde du cinéma notamment mais pas que) et de l'autre on dit ouh un sarouel sur un blanc, appropriation culturel!

Perso j'aime pas qu'on me mette dans des cases ethniques, je prend ce qui me convient un peu partout et je rejette ce qui ne me convient pas et si je fais de l'appropriation culturel dans la foulée ben j'ai envie de vous dire "et-alors? je vous e******, je suis humain avant tout".

Et je pense que c'est se fermer au monde de faire autrement.
Et c'est bien triste.

_________________
Ceci est une hallucination, je ne suis pas là, vous ne m'avez jamais vu, je disparais...


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Mer Juil 22, 2015 21:32 
Régal Délice a écrit:
Au moins il reste le henné !
Il y a une liste quelque part des tous les trucs qui sont de l'appropriation culturelle ?
On peut savoir pourquoi ou c'est juste comme ça et puis c'est tout ?


il faudrait peut-être aussi se rappeler de l'aspect colonisateur, arriviste, ingrat et profiteur de l'Occ*dent, égocentré et pas pour le moins du monde soucieux ou respectueux (dans le sens daigner les juger à leur juste valeur) des cultures autres que la ou les siennes.

Si une minorité raciale, ethnique, ou quelle qu'elle soit, a développé une culture qui lui est propre, des codes et des coutumes, qu'importe que cet ensemble de codes semble dérisoire, "vu que tout le monde" se transfère mutuellement culture et dress-codes : quand non seulement on est à côté de la plaque, qu'on ne prend même pas la peine de s'interroger sur la signification ou la valeur de ces codes, mais qu'en plus on représente la majorité dominante qui n'a pas besoin de se battre pour s'intégrer, alors c'est de l'appropriation culturelle.

Je suis du même avis que Norma, à savoir que les minorités, comme les gays d'ailleurs, n'ont pas à se faire "mimer" sans qu'il n'y ait aucune dimension de respect envers la culture, ou parce que "c'est fun" <3.

yellowthing a écrit:
Perso j'aime pas qu'on me mette dans des cases ethniques, je prend ce qui me convient un peu partout et je rejette ce qui ne me convient pas et si je fais de l'appropriation culturel dans la foulée ben j'ai envie de vous dire "et-alors? je vous e******, je suis humain avant tout".
moi non plus j'aime pas qu'on me mette dans la case homo ou autre. C'est réducteur.
Pourtant on ne peut pas occulter la part "une minorité a le droit à sa propre culture", sans que celle-ci soit copiée sans queue ni tête par des gens qui n'en ont rien à faire des combats menés ou des symboles qui tiennent à cœur à la communauté LGBT, pour ne prendre que cet exemple.

Appliquer le mélange des cultures, c'est bien, ça ouvre, je suis d'accord. Encore faut-il qu'on ait à la base une certaine conscience de la culture ou de la minorité qui se tient en face de nous, dont on trouve les "comportements" ou les "codes" tendance pour pouvoir les réutiliser, s'il s'agit d'une minorité. Et ce n'est même pas la question de savoir si ça heurte la minorité en question.

Sinon ça reste du manque de savoir-vivre ou de considération, et c'est très répandu.


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Mer Juil 22, 2015 22:33 
Like a Virgin
Like a Virgin
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Nov 11, 2014 13:27
Genre:
Faisant moi-même partie d'une minorité ethnique et ayant beaucoup planché sur cette question, le principal problème de l'appropriation culturelle provient surtout du fait que la culture minoritaire d'une société est reprise par la culture majoritaire de la même société et engloutie dans cette dernière. Le hic c'est que lorsque les éléments de la culture minoritaire (ex.: le sarouel, les dreads, le yoga, le bouddhisme,...) sont portés/pratiqués par quelqu'un issu de cette même culture, ils peuvent devenir des éléments de discrimination par la majorité dominante, ce qui donne lieu à des discours comme "oui mais ils ne font aucun effort pour s'intégrer, ils sont communautaires,...". Or, lorsque les mêmes éléments sont repris par la majorité dominante, cela devient une preuve d'ouverture d'esprit, voire d'effort d'adaptation envers d'autres cultures. Des trucs comme le Twerk ou le Harlem Shake sont devenus une mode et un divertissement dans la majorité blanche américaine alors que dans la minorité noire américaine, les mêmes pratiques sont considérées comme sexuellement agressives ou bien sectaires. Le problème c'est ce "deux poids deux mesures", où des pratiques issues de cultures minoritaires ne sont prises au sérieux, ou de manière positive, que lorsqu'ils sont repris par la majorité culturelle sociétale.

Ce qui nous amène à l'autre problème de l'appropriation culturelle: la transformation d'une identité culturelle minoritaire en un élément de divertissement par la majorité culturelle. La société n'est pas encore égalitaire envers les gens issus de minorités ethniques et l'approriation culturelle démontre un privilège inhérent aux dominants, alors que les dominés sont stigmatisés par rapport à cette même culture. Si le henné, le dread ou le sarouel sont repris par les dominants "parce que c'est joli", le discours sous-entendu, c'est que les dominants ont le droit d'ignorer les inégalités sociales ainsi que la réalité historique par pur divertissement. Réduire la culture de quelqu'un en un simple "c'est joli/c'est cool", c'est ne pas accorder de crédit à cette culture autre que le côté esthétique qu'il peut apporter à la culture occidentale. C'est le même genre lecture colonialiste que lorsque Giacometti a repris des symboles africains et amérindiens dans ses sculptures et tout le monde a crié au génie alors que lorsque les explorateurs ont ramené des statuettes africaines en Europe, tout le monde s'est dit que c'était de l'art primitif. Il y a des bars en Corée qui sont basés sur Hitler parce que pour eux, les croix gammées c'est joli, c'est la même dynamique, c'est rendre la culture de l'autre complètement différente et exotique par rapport à la sienne et la considérer comme juste un truc joli en ignorant toutes les connotations qui viennent avec. Aussi, le problème ne se situe pas entre un continent et un autre, parce que je pense que les Occidentaux qui pratiquent le yoga, les Indiens n'en ont rien à battre, mais c'est problématique par rapport au fait qu'il y a beaucoup de gens issus de l'immigration dans les pays occidentaux et que cette opposition dominants/dominés est bien présente. Je sais pas s'il y a des Occidentaux qui se plaignent des bars à thème sur Hitler en Corée, mais ça serait tout à fait possible s'ils étaient une grande minorité.

Beaucoup de contre-arguments ont l'air de provenir de la logique "oui mais c'est ma liberté, j'ai le droit de le faire, il n'y aucune police pour m'interdire" et c'est bien vrai, mais il ne s'agit pas d'interdire aux Blancs de porter des dreads (même si c'est une faute de goût quand même, il faut l'avouer) mais il s'agit de donner une visibilité aux gens issus d'une minorité ethnique et de comprendre que c'est pas juste "trop cool" d'avoir des origines non-européennes. C'est aussi une réalité qui implique des conséquences, comme par exemple un plus haut taux d'arrestation par la police ou encore des préjugés académiques liés à son apparence, juste parce qu'on ressemble pas à tout le monde. C'est une question de prendre au sérieux la culture de l'autre et de pouvoir la considérer comme égale à la sienne et pas juste comme une culture secondaire qui n'est pas aussi complexe que l'occidentale. Certes, c'est chiant de s'entendre dire qu'on est du bon côté de la barrière et qu'on est dominant alors qu'on le ressent pas comme tel, mais j'ai pas choisi non plus d'être différente de tout le monde autour de moi.

Pour donner une analogie convaincante, il y a quelques années, un mec hétéro aux USA s'était fait passer pour un mec gay pendant 1 an et il avait écrit un livre dessus pour expliquer la communauté gay telle qu'il l'avait comprise ainsi que les combats gays (j'ai plus le titre du bouquin ni de l'auteur par contre). Plusieurs journaux l'avaient encensé pour son ouverture d'esprit et son courage. L'appropriation culturelle c'est ça.

EDIT: zut, yellowthing a répondu pendant que j'éditais mon message pour rajouter des trucs en plus, j'espère que ça ne causera pas de qui proquo.


Dernière édition par CapitalT le Mer Juil 22, 2015 23:02, édité 2 fois au total.

Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Mer Juil 22, 2015 22:42 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Déc 21, 2011 19:40
C'est pas parce qu'on emprunte les codes us et traditions d'autres cultures que ça les amoindris pour autant... Ca en fait simplement deux, ça s'enrichit.
Et que diable les histoires de majorité, minorité, la majorité sera de toute façon bercé par tant d'influences qu'elle ne dénaturera en rien le caractère identitaire d'une coutume vu que l'emprunt ne deviendra pas le symbole de l'identité de cette majorité mais juste un attribut culturel (sport, dance, coiffure, vêtement) au sein d'une vaste culture plus ou moins globalisé.

Une tradition identitaire :arrow: emprunt d'une partie de cette tradition + une tradition identitaire.
Elle ne disparaît pas votre putain de tradition elle côtoie les pauvres cons d'ignorants irrespectueux qui lui ont emprunté un aspect.

C'est vraiment n'importe quoi...
Citer:
Sinon ça reste du manque de savoir-vivre ou de considération, et c'est très répandu.

Bullshit.

Image

Sérieux ça me souale de plus en plus les gens qui sous-prétexte de pseudo-respect vous aller accuser des gens totalement respectueux et tolérant de je ne sais quel monstruosité.
C'est débile, c'est réducteur, c'est faux.

Vous vous prenez la tête pour rien et vous la prenez aux autres. Laissez vous vivre un petit peu!

_________________
Ceci est une hallucination, je ne suis pas là, vous ne m'avez jamais vu, je disparais...


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Mer Juil 22, 2015 23:14 
Citer:
C'est pas parce qu'on emprunte les codes us et traditions d'autres cultures que ça les amoindris pour autant... Ca en fait simplement deux, ça s'enrichit.
Et que diable les histoires de majorité, minorité, la majorité sera de toute façon bercé par tant d'influences qu'elle ne dénaturera en rien le caractère identitaire d'une coutume vu que l'emprunt ne deviendra pas le symbole de l'identité de cette majorité mais juste un attribut culturel (sport, dance, coiffure, vêtement) au sein d'une vaste culture plus ou moins globalisé.

évidemment que les US ça va pas les déranger... :chaipas: ou les amoindrir ou les engloutir :chaipas:
Les US font toujours tout pour diffuser au max leur culture, ça les sert en tant que puissance mondiale et continuera de les servir tant qu'ils y arriveront. Autant que ça dessert les minorités si on s'approprie leur culture. CAR, par définition, ce sont des minorités, et que si la majorité se l'approprie : il en reste quoi ?!

Là où tu parles de mélange innocent, c'est juste de l'invisibilisation supplémentaire (libre conséquence), ou de la négation de culture et d'histoire.

Citer:
Une tradition identitaire :arrow: emprunt d'une partie de cette tradition + une tradition identitaire.
Elle ne disparaît pas votre putain de tradition elle côtoie les pauvres cons d'ignorants irrespectueux qui lui ont emprunté un aspect.

Tu parlais d'hégémonie américiaine tout à l'heure ... ?
:arrow: Hégémonie :arrow: suprématie d'un corps social, d'un pays, d'une ethnie sur les autres.

...et tu crois pas que le rapport est biaisé, dès lors qu'on ne parle plus des US, mais de sous-cultures (?)

c'est pas un peu naïf ?

OFF-Topic :
et pourquoi ce besoin de dire que le "sujet est particulièrement con" ou que les propos sont "débiles" lorsqu'on n'est pas d'accord avec toi ?


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Mer Juil 22, 2015 23:23 
Like a Virgin
Like a Virgin
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Nov 11, 2014 13:27
Genre:
yellowthing a écrit:
C'est pas parce qu'on emprunte les codes us et traditions d'autres cultures que ça les amoindris pour autant... Ca en fait simplement deux, ça s'enrichit.
Et que diable les histoires de majorité, minorité, la majorité sera de toute façon bercé par tant d'influences qu'elle ne dénaturera en rien le caractère identitaire d'une coutume vu que l'emprunt ne deviendra pas le symbole de l'identité de cette majorité mais juste un attribut culturel (sport, dance, coiffure, vêtement) au sein d'une vaste culture plus ou moins globalisé.

Une tradition identitaire :arrow: emprunt d'une partie de cette tradition + une tradition identitaire.
Elle ne disparaît pas votre putain de tradition elle côtoie les pauvres cons d'ignorants irrespectueux qui lui ont emprunté un aspect.

Ca n'a rien à voir avec le fait que la majorité va dénaturer le caractère identitaire d'une coutume, mais c'est que la culture dont est issue cette coutume devient secondaire par rapport à l'utilisation de la coutume par la majorité! Non elle ne disparaît pas de notre "putain de tradition" comme tu le dis, c'est la tradition elle-même qui se désintègre dans la culture majoritaire. Et il me semblait que la culture US était justement définie comme impériale par beaucoup de pays parce qu'ils font tout pour s'imposer aux autres cultures et devenir une culture unique, rien à voir avec les cultures minoritaires.

Citer:
Sérieux ça me souale de plus en plus les gens qui sous-prétexte de pseudo-respect vous aller accuser des gens totalement respectueux et tolérant de je ne sais quel monstruosité.
C'est débile, c'est réducteur, c'est faux.

Vous vous prenez la tête pour rien et vous la prenez aux autres. Laissez vous vivre un petit peu!

Non mais on dit pas non plus que tous ces gens super respectueux et tolérants sont responsables des pires choses dans ce monde, mais parfois c'est pas facile de se rendre compte que même en étant tellement respectueux et tolérants, on fait des choses qui sont problématiques. On fera bien gaffe la prochaine fois de plus prendre la tête aux gens respectueux et tolérants, vu que ça ne les concerne absolument pas.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Mer Juil 22, 2015 23:31 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Déc 21, 2011 19:40
J'ai pas parlé des états unis dans mon dernier post j'ai parlé des us :


us
nom masculin pluriel
(latin usus, usage)

Les us et coutumes, les usages, les traditions d'un pays, d'un peuple, d'un milieu.

@monwen
C'est vrai qu'il manquait une virgule mais relie moi t'es à coté de la plaque.

Justement dans le post précédent mon dernier post je disais que les même gens (fermés d'esprit dans leur petites case rigide) étaient prêts à autant dénigrer l'hégémonie des états unis (leur culture va envahir le monde et il ne restera rien des autres cultures blablabla) et à critiquer la diffusion par emprunt de traditions des autres cultures minoritaire.
Ce qui semble un peu contradictoire...

Mais dans mon dernier post je parle des cultures en général pas des USA. Tu sais je parle des pauvres gens rascisés qui ont une culture tellement exotique qu'elle doit être enfermé dans une toute petite bulle figé dans le temps pendant que le monde continue d'tourner et d'évoluer. *satire+ironie by the way*

_________________
Ceci est une hallucination, je ne suis pas là, vous ne m'avez jamais vu, je disparais...


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Mer Juil 22, 2015 23:56 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Déc 21, 2011 19:40
Popy j'ai un indice pour toi : quand tu vois un site qui utilise comme slogan/argument de sérieux/ de supériorité "100% sans mecs cis mais avec de vrai morceaux de féminisme" casse toi en courant.

_________________
Ceci est une hallucination, je ne suis pas là, vous ne m'avez jamais vu, je disparais...


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Jeu Juil 23, 2015 0:13 
Something wikhipe this way comes
Something wikhipe this way comes
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Déc 23, 2007 20:31
Localisation: Avalon
Genre:
En lisant la première page, je pensais surtout intervenir pour dire que je suis d'accord avec Norma.

Finalement, j'interviens pour dire que je suis d'accord avec Norma, et surtout le post CapitalT.
Norma a écrit:
Du moins j'ai bien envie de faire confiance à la parole des personnes racisées qui ont soulevé la question.
Je suis régulièrement étonné d'être surpris (ou l'inverse) en découvrant un aspect du sexisme que je ne connaissais pas, et si je me suis fait longtemps avoir à croire que quand je lisais un article sur ce que je croyais être de la mauvaise foi, les bons arguments et le temps arrivaient à me faire changer d'avis. Au final la seule chose dont je suis vraiment sûr c'est qu'en tant que personne privilégiée (homme blanc cisgenre) je serai toujours à la traîne sur les questions de discriminations qui ne me concernent pas directement.

L'appropriation culturelle c'est une notion que j'avais déjà rencontrée, mais pas un problème dont j'entends particulièrement parler, donc je la maîtrise assez mal, mais j'ai eu l'impression de vraiment mieux comprendre grâce à cet extrait dans une vidéo du premier article (traduis avec les pieds):
Citer:
La séparation entre échange culturel et appropriation culturelle sera toujours floue [...] L'appropriation se produit quand un style mène à des généralisations racistes ou fait apparaître des stéréotypes, mais est considéré comme cool ou drôle quand les privilégiés le prennent pour eux-même [...] ne sont pas conscient de la profonde signification de la culture dans laquelle ils se servent.
L'incompréhension vient du fait que les personnes qui s'approprient les éléments d'une culture ne sont pas forcément celles qui stigmatise une communauté à cause de ces mêmes éléments culturels. Le problème du double standard n'est donc pas forcément présent chez des individus isolés, mais sur l'ensemble des privilégiés en tant que groupe. C'est le problème du "tous les mecs ne sont pas comme ça", ça n'est pas parce que tous les hommes ne sont pas sexistes, et qu'un homme n'est lui même pas (ou ne se croit pas) sexiste qu'il doit faire comme s'il n'y avait pas de problème, et ne doit pas remettre en question le fait que son salaire est deux fois plus élevé que celui de sa collègue à compétences et ancienneté égales. "C'est pas mon problème, moi je ne suis pas comme ça", c'est sous entendre que le problème on s'en moque, et qu'au fond ça n'est pas un vrai problème.

Et j'ai surtout eu l'impression de bien comprendre à la lecture du post de CapitalT, que j'aurais bien recité dans son intégralité si ça n'était pas juste contre productif et stupide. J'invite donc ceux qui l'ont survolé à aller le lire plus en détail. L'argument dont j'aimerai me souvenir si jamais je dois débattre à nouveau du sujet :
CapitalT a écrit:
ils peuvent devenir des éléments de discrimination par la majorité dominante, ce qui donne lieu à des discours comme "oui mais ils ne font aucun effort pour s'intégrer, ils sont communautaires,...". Or, lorsque les mêmes éléments sont repris par la majorité dominante, cela devient une preuve d'ouverture d'esprit, voire d'effort d'adaptation envers d'autres cultures


Quant à l'analogie racisme / homophobie, personnellement l'exemple qui me parait le plus parlant est la notion d'hétéro pride. Les arguments étant que les hétéros aussi peuvent être fiers de leur sexualité, ou que eux aussi peuvent choisir d'être visibles. C'est (faire semblant de) ne pas comprendre que le "pride" de gay pride n'a de sens que parce qu'il s'oppose à la honte que les homosexuels peuvent être amenés à ressentir, que le surplus ponctuel de visibilité est là à cause d'un manque au quotidien, et réduire la gay pride a un rassemblement ou on s'éclate bien dans un groupe qui fait parler de lui et qui passe à la télé.

Et je pensais juste faire un petit post pour dire que j'étais d'accord avec CapitalT et Norma, mais j'ai glissé chef >_<

_________________
Let them eat cock she said, just like Marie Antoinette ♫


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Jeu Juil 23, 2015 0:23 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Déc 21, 2011 19:40
Je vois qu'il est de bon ton de dire en tant que quoi on parle... Alors moi aussi je me lance.

En tant qu'être humain je suis plutôt d'accord avec moi.


Echange culturel oui.
Appropriation, à moins que ce soit directement insultant et destructeur (et c'est dur de le faire) je ne vois pas comment la chose pourrait exister.

_________________
Ceci est une hallucination, je ne suis pas là, vous ne m'avez jamais vu, je disparais...


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Jeu Juil 23, 2015 0:47 
CapitalT a écrit:
mais il ne s'agit pas d'interdire aux Blancs de porter des dreads (même si c'est une faute de goût quand même, il faut l'avouer)

Moi ça me fait super chier de voir revenir la distinction Blanc / pas Blancs par la petite porte dérobée d'un discours labellisé antiraciste. Je ne sais pas, je ne comprends pas : j'avais appris que ces histoires de couleurs c'était des conneries et qu'on était tous la même humanité avec les mêmes droits et les mêmes devoirs et je l'ai intégré autant que possible dans mon petit logiciel cérébral : on est égaux et on doit luter contre la discrimination et la ségrégation ; c'est plus d'actualité ? Moi franchement ça me complique. Du coup je ne vois plus le distinguo avec le discours identitaire, qui si je ne m'abuse est tenu par les fachos et dit que les cultures elles ne doivent pas se mélanger : jambon beurre pour les de-souche, kebab pour les autres. Si les militants qui défendent ce truc de lutte contre l'appropriation culturelle veulent remettre les gens dans leurs ghettos respectifs, je suis absolument contre ; si ce n'est pas le cas il faut qu'il prennent note du fait qu'ils sont en train de perdre des soutiens par un discours qui n'est pas lisible pour des sympathisants comme moi.

Y'a des gens à qui ça va bien les dreads (pas à moi mais y'en a) ; pourquoi ce serait une faute de goût ? C'est une culture de loser ou quoi ?

CapitalT a écrit:
mais il s'agit de donner une visibilité aux gens issus d'une minorité ethnique et de comprendre que c'est pas juste "trop cool" d'avoir des origines non-européennes.


Non mais par contre à une époque il y avait des gens qui portaient des fringues zoulou et qui étaient contre l'apartheid, et ils étaient trop cool ! Porter les fringues de celui qui est opprimé, ça peut aussi vouloir dire "J'aime sa culture, genre, c'est mon pote en fait ! Je ne veux pas qu'on l'opprime, parce qu'on est tous frères !"; mais c'est sans doute un discours de dominant qui ne pense qu'à s'amuser. En tout cas, c'était une lutte plus sexy que celle de tous ces grincheux qui disent "Nan mais tu dois pas porter ça parce que gna gna". Bon, alors, si on doit pas faire de yoga, pas porter les fringues et pas utiliser les éléments des cultures X et Y, quels ponts on a pour dialoguer ? Comment on va les connaître ces cultures, et ne pas rester dans le stéréotype et l'inconnu ? Par la perpétuelle culpabilisation de découvrir de nouveaux trucs qui nous sont interdits ou déconseillés ? En allant au musée du quai Branly voir les machins qu'on a ramené des colonies ? Comment on vit ensemble ? J'ai l'impression que les militants ne mesurent pas bien à quel point c'est lourd de sens de vouloir ainsi sanctuariser des éléments de culture populaire et les réserver à certains pour en exclure d'autres ; je croyais qu'on cherchait une société de métissage, pas de ghettos. C'est quoi le projet de société qui va avec ?


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Jeu Juil 23, 2015 0:59 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Déc 21, 2011 19:40
Régal Délice.
Enfin quelqu'un qui a un peu de bon sens...

Je plussoie l'intégralité de son post.

Avec un gros plus pour :
Citer:
Moi ça me fait super chier de voir revenir la distinction Blanc / pas Blancs par la petite porte dérobée d'un discours labellisé antiraciste.


Et pour les dreads:
Image
:amour:

_________________
Ceci est une hallucination, je ne suis pas là, vous ne m'avez jamais vu, je disparais...


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Jeu Juil 23, 2015 1:17 
Something wikhipe this way comes
Something wikhipe this way comes
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Déc 23, 2007 20:31
Localisation: Avalon
Genre:
yellowthing a écrit:
En tant qu'être humain je suis plutôt d'accord avec moi.

Sauf que s'arrêter à "être humain" sans préciser la couleur de peau c'est un privilège de blancs, le fameux color-blindness dont je ne sais plus qui a parlé plus tôt. "Moi je suis pas raciste donc en ce qui me concerne y a pas de problème de racisme", "Moi je suis pas sexiste, donc quand je traite une fille de salope elle comprend que c'est juste une boutade", "Moi je suis pas homophobe quand je traite quelqu'un d'enculé je cherche juste à l'insulter, je pense pas à la sodomie".

yellowthing a écrit:
Appropriation, à moins que ce soit directement insultant et destructeur (et c'est dur de le faire) je ne vois pas comment la chose pourrait exister.
Un blanc qui va s'installer au fond du bus "parce que c'est cool" quand les noirs sont obligés d'y aller, ça n'est pas "OK parce que je ne suis pas raciste", c'est insulter leur intelligence en faisant comme s'ils n'étaient pas là uniquement parce qu'ils y sont forcés, et c'est destructeur parce que "mais non y a pas de problème de racisme, y a même des blancs parmi les noirs". L'appropriation culturelle c'est insulter l'intelligence derrière un élément culturel en faisant comme s'il n'existait que pour son aspect esthétique, c'est destructeur parce que ça rend les problèmes de racisme invisibles ("La preuve qu'on est ouverts c'est que les blancs peuvent faire ce qu'ils veulent", alors que la société impose aux autres de "s'intégrer" en adoptant la culture des blancs).

Edit (parce qu'il y a eu d'autres réponses)
Régal Délice a écrit:
Moi ça me fait super chier de voir revenir la distinction Blanc / pas Blancs par la petite porte dérobée d'un discours labellisé antiraciste.
La distinction existe déjà, elle est imposée par la société. Tu dis "blanc / pas blanc c'est pareil" parce que tu n'as pas à te poser la question. Un noir ne dira pas "pour moi le fait d'être noir ne change rien", parce qu'il est confronté au racisme, et sait très bien que certaines opportunité et avantages lui seront refusés à cause de sa couleur de peau.
Régal Délice a écrit:
on est égaux et on doit luter contre la discrimination et la ségrégation ; c'est plus d'actualité ?
Lutter contre les discriminations et la ségrégation ça n'est pas dire "OK, moi je fais aucune distinction, tout va bien", c'est ne pas faire semblant de ne pas savoir que les discriminations existent. Tu ne dis pas "moi je ne fais aucune distinction, sourd ou pas je leur parle pareil".

_________________
Let them eat cock she said, just like Marie Antoinette ♫


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 73 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Tu ne peux pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas répondre aux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas éditer tes messages dans ce forum
Tu ne peux pas supprimer tes messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  

Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
© 2005-2021 et-alors.net. Reproduction interdite. N° CNIL : 1104460.
Contact forum: modérateurs. Contact administratif: .