Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.

* Connexion   * Inscription
* FAQ    * Rechercher

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 73 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Lun Juil 20, 2015 13:01 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Sam Sep 17, 2005 7:06
Localisation: Paris
Age: 37
Salut tous. Je découvre depuis quelques semaines ce terme et je vous avoue être un peu larguée.

Qui en a entendu parler ?
Voici 2 liens que je vais lire attentivement ce soir.
J'ai lu assez rapidement.

... :/ bref je m'en ferai mon idée après mais vous ?

https://equimauves.wordpress.com/2014/0 ... ulturelle/

http://lechodessorcieres.net/quest-quil ... -blessant/

Dans ses lien, ce sont des exemples très forts que je ne cautionne évidemment pas.

Je pensais surtout à porter un sari / des dread locks / du henné / un sarouel / ou bien tiper etc et dans les groupes féministes, elle disent toutes que c'est de l'appropriation cultuelle.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Lun Juil 20, 2015 14:55 
QueerAssez PotemKhîpe
QueerAssez PotemKhîpe
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
En tant que personne non-racisée je ne me sens pas de te répondre mais je connais le concept et le trouve plutôt fondé. Du moins j'ai bien envie de faire confiance à la parole des personnes racisées qui ont soulevé la question.

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Lun Juil 20, 2015 19:22 
Distin-Gay
Distin-Gay
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 16:55
Localisation: Ponyville
Genre:
Faut arrêter de se sentir stigmatisé à tout bout de champ, c'est bon. C'est pas parce que les dread locks sont principalement utilisées chez les africains que les blancs ne peuvent pas l'utiliser sans qu'on crie à l'appropriation culturelle. A l'heure actuelle, tout le monde s'approprie tout (et ça se voit même entre hétéros et homos avec les piercings à l'arcade, la bague au pouce...).
Si on part du principe qu'il y a appropriation culturelle, dans ce cas, tous les tatoués sont stigmatisants, tous les garçons aux cheveux longs sont stigmatisants... Ca devient du n'importe quoi. On peut très bien aimer et "suivre" une culture sans en être originaire. D'autant plus que la culture d'un pays ou d'une ethnie ne représente pas la culture de TOUTE sa population (exemple des culture bretonne vs culture montagnarde ou encore, la culture kabyle et la culture algérienne arabisée). L'exemple des "peaux rouges" est très souvent utilisé, mais je doute qu'absolument tous les descendants de "peaux rouges" connaissent toute leur histoire entière dans les moindres détails.

Pour moi, ça revient un peu à du racisme et à écarter tout le monde parce que "ils peuvent pas comprendre notre histoire, ils n'ont pas les mêmes origines ces indigènes". Je mets sarouels si je veux, je me déguise en policier, en batman ou en rasta si je veux et personne n'a à me dire que je n'ai pas le droit de le faire.

La seule chose à faire, je pense, ça serait de parler avec ces personnes qui s'approprient ces codes (et non la culture puisqu'il s'agit principalement de vêtements ou de trucs capillaires, c'est pas comme si c'était des gens qui disaient être des spécialistes d'une certaine ethnie et qu'ils racontaient des conneries derrière) et de discuter, informer de l'origine du pourquoi du comment.

_________________
Efficace et pas chère, c'est ta mère que j'préfère, c'est ta mère ! :arrow:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Lun Juil 20, 2015 20:39 
Distin-Gay
Distin-Gay
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Août 17, 2014 18:29
Localisation: Somewhere between time and space
Age: 25
Genre:
Idem que Marfield, je pense que c'est peut être un peu abusé de parler d'appropriation culturelle. Enfin quand tu te fais pas le total look "ethnique". Après on peut aussi le faire, si on est passionné par une culture en particulier ou autre.
Mais bon, je me fais du henné, pas parce que ça fait partie d'une certaine culture mais juste parce que ça colore les cheveux de manière naturelle et sans les bousiller (du moins celui que je prends). Idem pour les sarouels, j'en ai porté pendant longtemps et en porte encore de temps en temps et ce simplement parce que j'aime bien et qu'on est quand même hyper à l'aise dedans.

C'est un peu extrême, à mon sens, de se dire qu'on doit forcément respecter les codes de sa propre culture et seulement ceux-ci. On a quand même le droit de trouver des trucs bien chez les autres et d'en prendre quelques touches, c'est bien aussi, non ? Ou alors faut qu'on soit tous pareils au sein de notre groupe ?
Alors on arrête de manger maïs, tomates, pommes de terre, quinoa et chocolat parce que ça n'est pas européen et qu'on s'approprie la nourriture d'autres peuples ?

Après je comprends aussi que l'on puisse amener ce terme, mais il faut tout de même nuancer..

_________________
Trust me, I'm the Otter~

"Les émotions n'ont aucun goût pour l'ordre établi."
Yukio Mishima, Confession d'un masque


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Mar Juil 21, 2015 1:55 
Oui, bon, je ne sais pas, dans un sens c'est compréhensible que les Amérindiens soient agacés par l'utilisation à grande échelle de leurs symboles par des trucs qui n'ont rien à voir avec eux comme les équipes de foot US, ensuite je crois qu'il serait très contre-productif d'accuser de racisme / colonialisme / impérialisme les gens qui apprécient (ou trouvent cool, ce qui est une façon d'apprécier) des éléments de cultures qui ne sont pas les leurs ; c'est être inutilement désagréable, et culpabiliser les gens sur des choses anodines, ce n'est pas sympathique. L'exemple du yoga dans le premier article est selon moi incompréhensible, soit il manque un élément d'information soit c'est juste une idée débile ; je ne vois pas en quoi la pratique du yoga par des gens qui ne sont pas indiens nuirait à la culture d'origine du yoga, au contraire, ça ne peut que favoriser son développement, plus il y a de pratiquants même de bas niveau et plus c'est une culture vivante. C'est surtout très bête de réintroduire des distinctions raciales quand on se veut antiraciste : moi ça me gêne cette histoire de "blanc-hes"; je préférerais que l'on reste sur un terrain culturel et pas de couleur de peau. A mon avis, mais je suis peut-être rétrograde, s'il peut être légitime de s'agacer de certains excès, ce truc est surtout un nouveau prétexte pour faire chier les gens et les séparer alors qu'ils établissaient des point de rencontre culturels. Si seuls les authentiques jamaïcains rastafaris avaient le droit de porter des dreadlocks, on vendrait pas beaucoup de disques de reggae.


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Mar Juil 21, 2015 7:47 
QueerAssez PotemKhîpe
QueerAssez PotemKhîpe
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
:chaipas: je suis étonnée de vos réactions.
Autre contexte : si la Drag Queen devient tendance, que plein d'hétéros commence à fréquenter les bars gay (ce qui fait qu'ils ne sont plus gay), que Manuel Valls commence à faire des show le week end pour avoir l'air tendance, que du coup tout ces hétéros faisant des spectacles qui ne parlent que de leur problèmes d'hétéro mais en costume de drag et en faisant quelques pic cyniques parce que c'est tout ce qu'ils ont retenus de la culture gay, vous en penseriez quoi ? Et si derrière ils montait des dizaines d'assoc "soeur de la perpétuelle indulgence" mais sans jamais parler dedans du sida ni de l'homophobie/transphobie, en faisant juste les acteurs pour des soirées à thème, se faisant un fric monstre et invisibilisant complètement les vrais soeurs, n'auriez vous pas envie de relever le problème?

Là les articles parlent de ce qui se passe sur le twerk, sur le new-age, sur les chapeaux de sioux : des éléments qui avaient un sens pour son groupe d'origine et qui a été pris par un autre groupe, vidé de son sens et transformé en divertissement.

Ca vous ferait marrer sans réagir si soudain H&M décidait que la nouvelle tendance mode de l'été c'est le triangle rose ?

Tabaastiin a écrit:
C'est un peu extrême, à mon sens, de se dire qu'on doit forcément respecter les codes de sa propre culture et seulement ceux-ci.

Ils ont pas dit ça : ils ont distingué appropriation, assimilation et échange culturel. Ce dernier étant fait quand les personnes sont sur un pied d'égalité et libre de leurs choix, les deux autres étant des résultantes de systèmes de domination.
En gros tu dis qu'il faut nuancer mais dans l'article des sorcières c'est déjà super nuancé.

Régal Délice a écrit:
je préférerais que l'on reste sur un terrain culturel et pas de couleur de peau

On n'y est pas encore.
Il y a des couleurs, il y a des origines, et tant que la vie d'un noir ou d'un arabe en France aux aux USA continuera à être VACHEMENT plus difficile que celle de quelqu'un né blanc, nier le fait que la société fonctionne avec des distinctions ethnique n'aidera pas. Ca ne sera que faire l'autruche.
à ce sujet : http://lechodessorcieres.net/comprendre-le-colorblindness/

Régal Délice a écrit:
c'est être inutilement désagréable, et culpabiliser les gens sur des choses anodines, ce n'est pas sympathique.

Là-dessus l'hétéro qui beurre une biscotte toute l'après-midi pour faire rire ces amis et à qui on dira que parodier un gay efféminé de la cage au folle pour son amusement est homophobe, et qui ne pensait pas à mal parce qu'il adore le film, trouvera aussi que c'est nous qui somme désagréables, qu'on le critique sur un truc anodin et qu'on est pas sympathique.
Devrions nous pour autant nous taire pour ne embarrasser une personne qui n'a pas vu le mal ? Ou parler et espérer que notre interlocuteur fasse l'inconfortable effort de se mettre à notre place ?

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Mar Juil 21, 2015 12:16 
Hum, la culture c'est quelque chose de mouvant, ça change facilement, ça s'adapte en permanence, c'est quelque chose de souple et l'échange, l'apport extérieur y est nécessaire ! Si ça devient figé, ça se transforme en folklore et ça meurt fossilisé.

Si les bars et les boîtes gay étaient envahis d'hétéros et s'il devenait impossible d'y faire des rencontres, et bien on irait dans des endroits plus hard ou on draguerait plutôt sur Internet ! C'est le cas aujourd'hui.

Si les hétéros devenaient tous drag queen, et bien je suppose que le monde gay repasserait à la mode moustache / blouson de cuir ou quelque chose comme ça. Je me souviens d'une époque où les gays milieu avaient tous le crâne rasé, maintenant ils sont tous barbus, les codes, ça change vite ! Je me souviens d'un ami hétéro qui s'était déguisé en drag queen pendant une fête avant son mariage, ça n'avait rien d'offensant, ce n'était même pas vulgaire, c'était très sympa ! Il avait bien le droit de s'amuser à transgresser un peu les règles de son genre et de son orientation, c'est une bonne chose pour tout le monde il me semble.

Si H&M lançait une mode sur le triangle rose, ce serait sans doute offensant dans la mesure où ça banaliserait un crime contre l'humanité et là ce serait normal de protester (il y a eu une histoire comme ça, il y a quelques temps, non ?).

Quand on voit par exemple la façon dont les japonais représentent l'occident dans les mangas, on se dit qu'ils comprennent très mal notre culture ; ils n'en utilisent que des bribes, parfois complètement à côté de la plaque, parfois juste pour le look ; est-ce qu'il faudrait en être offensé et leur dire non, ça c'est notre patrimoine culturel, pas touche, restez à vos trucs de samouraïs ? Non !! Est-ce qu'il faudrait que nous nous abstenions de consommer cette culture en se disant "non, ça c'est pour les japonais, c'est à eux et on ne peut pas tout comprendre" ? Bah non. C'est la fusion, même chaotique et pleine de malentendus, qui rend les cultures vivantes.

Je ne suis pas du tout d'accord avec cet article sur le colorblindness. A mon sens, c'est une logique qui pousse à s'attaquer à ses amis plutôt qu'à ses ennemis (évidemment, c'est plus facile de culpabiliser quelqu'un qui refuse le racisme en le traitant de raciste, qu'attaquer un vrai raciste qui est juste raciste et qui en est content). Refuser de voir les couleurs n'est pas refuser de voir les discriminations. Mais c'est mettre en pratique le projet d'une société équitable où la couleur n'a pas d'importance, où le genre ou l'orientation sexuelle n'a pas d'importance. On veut pouvoir dire "Tu es ceci ou cela, et alors ?"; je crois que le projet derrière ces logiques de lutte contre l'appropriation culturelle est fondamentalement ségrégationniste. Je crois que ce n'est pas bien d'accuser de racisme des gens qui justement cherchent à transcender les barrières qui leur ont été inculquées, et que même si on peut juger que ce n'est pas super pour telle ou telle raison, ce n'est pas un bon calcul : si on renvoie les gens qui ont de bonnes intentions à une image de connard raciste et blanc (alors qu'il n'y avait peut-être même pas pensé, au fait qu'il était blanc), c'est le pousser vers le racisme réel, parce qu'au lieu de créer un dialogue amical entre cultures cela met en place des logiques hostiles et revanchardes qui séparent les gens quand il faudrait les réunir. Je pense que tout cela est très contre-productif et va dans le mauvais sens.

(La cage aux folles est un film très drôle, et face à quelqu'un qui deviendrait lourd en rejouant de façon interminable la scène immortelle de la biscotte, le mieux serait de se moquer de lui et de rire de son ambiguïté ; plutôt que de l'accuser d'une homophobie qu'il ignorait ; la vraie homophobie c'est les gens qui insultent, discriminent et agressent les homos, il faut faire la part des choses tout de même !)


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Mar Juil 21, 2015 12:20 
Distin-Gay
Distin-Gay
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 16:55
Localisation: Ponyville
Genre:
Norma a écrit:
si la Drag Queen devient tendance

Sauf que les Drag Queen n'a rien inventé. Ils ont juste repris des codes féminins et se les sont réappropriés en les poussant à l'extrême.

Je pense que le problème, c'est pas vraiment de dire si "oui ou non c'est mal" en général puisque c'est pas possible, mais de voir dans quel cas ou non c'est acceptable. Il y a trop de codes qui ont été "banalisés" et qui font aujourd'hui partie intégrante des sociétés lambda. C'est surtout une question de respect, quand par exemple, tu t'appropries pas la culture de quelqu'un pour la faire tourner en dérision ou pour en faire quelque chose de complètement contraire au but de base. Par exemple, pour une pub, s'habiller en Indien pour promouvoir un produit destiné aux hommes blancs. Ou encore, comme les nazis l'ont fait, prendre le Svastika (qui est un symbole très bénéfique) et se l'approprier pour en faire la croix gammé.

_________________
Efficace et pas chère, c'est ta mère que j'préfère, c'est ta mère ! :arrow:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Mar Juil 21, 2015 13:18 
Citer:
(La cage aux folles est un film très drôle, et face à quelqu'un qui deviendrait lourd en rejouant de façon interminable la scène immortelle de la biscotte, le mieux serait de se moquer de lui et de rire de son ambiguïté ; plutôt que de l'accuser d'une homophobie qu'il ignorait ; la vraie homophobie c'est les gens qui insultent, discriminent et agressent les homos, il faut faire la part des choses tout de même !)


Je suis pas d'accord avec ça. C'est pas parce qu'une personne est "gentille" qu'elle a pas des propos ou des attitudes oppressives et qu'il faut pas lui dire. Il s'agit pas de diaboliser la personne mais de lui dire "là SUR CE TRUC PRECIS tu abuses". Il y a pas les "vrais homophobes" et puis les autres qui sont absous de toute critique parce que c'est pas grave (même les alliés, même les militants etc).

Pour te donner des exemples (parmi tant d'autres) d'attitudes insidieuses de gens "sympas" se considérant comme tolérants et ouverts (TW capacitisme et cissexisme) :
utiliser des noms de maladies et handicaps mentaux comme une insulte, une moquerie ou une expression banalisée (autiste, schizo, mongolien -en plus ça c'est raciste-, recevoir un électrochoc et j'en passe).
faire des films et des séries véhiculant des clichés lourds et répétitifs sur les personnes pas neurotypiques (ou pire, s'en servir comme objet comique).
utiliser des trucs homophobes ou biphobes ou transphobes pour faire rire les gens et se mettre en valeur.
venir expliquer aux gens concernés comment ils devraient mener leur lutte, ou carrément leur vie (et évidemment s'assimiler etc).
supposer que tout le monde est et doit être dans les deux genres binaires.
demander si l'enfant à naître sera un garçon ou une fille (alors qu'il y a plus de 2 options et que seul l'enfant pourra le savoir plus tard).
demander à des personnes non-cis ce qu'elles ont entre les jambes, comme si ça regardait les autres.

Quand toi t'es concerné, t'as pas forcément envie de te forcer à rire avec le groupe et à être diplomate et sympa avec la 354ème personne qui refait la même connerie ou ses variantes, et qui surtout quand on lui fait remarquer AU LIEU DE S'EXCUSER dit que c'est de l'humour, t'es coincé, liberté d'expression blabla. Et c'est LEGITIME de pas être forcément diplomate (quand on a pas envie) dans ces cas-là.

De deux choses l'une.
Soit on accepte d'avoir des attitudes oppressives parce que c'est drôle, plus facile ou whatever mais dans ce cas on prétend pas être ouvert et tolérant (comme si c'était un bouclier anti-critiques).
Soit on se dit ouvert et tolérant mais dans ce cas on accepte les critiques contre sa propre attitude AUSSI au lieu de les rejeter parce qu'on est sympas et qu'il faut faire la part des choses avec le VRAI sexisme/homophobie/whatever.
Mais on peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre.

D'ailleurs l'article des Sorcières le répète à l'envi : critiquer ce type d'attitudes n'est PAS attaquer l'ensemble de la personne qui le fait en soi et dire "connard raciste" mais critiquer UNE ATTITUDE précise.


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Mar Juil 21, 2015 17:37 
Hum, j'ai relu l'article des sorcières sur l'appropriation culturelle en VO pour voir ce n'était pas la traduction qui rendait les choses un peu agressives, je crois que cette relecture tempère un peu le propos dans la mesure où la traduction colle vraiment au texte mot à mot et en français ça donne une tournure un peu plus dure qu'en anglais ; je crois que c'est une problématique très américaine et qu'on n'en a pas toutes les clés vu d'ici ; mais si j'ai bien compris le propos, la personne qui écrit ça dénonce surtout l'utilisation irrespectueuse d'éléments culturels, ou de façons qui nuisent économiquement aux communautés qui en sont à l'origine, ce qui peut se comprendre. En dehors de ça je ne vois pas où est le problème, je crois que tout le monde doit pouvoir s'habiller ou se coiffer ou s'amuser comme il veut, et personne n'a à se mêler de ce genre de choix, qui sont anodins. Je crois que les gens qui râlent sur les dreads ou le henné ou autre en parlant d'appropriation culturelle sont surtout des grincheux qui saisissent ce prétexte pour avoir le pouvoir de dicter aux autres leur conduite, et je trouve ça nul.

Je ne crois pas que ce soit une bonne idée de taper sur les doigts des gens pour tout et n'importe quoi ; pour donner un exemple personnel : j'ai fait du yoga pendant un moment ; j'aime le yoga ; j'ignorais que le yoga avait été interdit par les britanniques en Inde à l'époque coloniale, et ça m'intéresse de le savoir ; mais clairement je n'y suis pour rien, et l'Inde est indépendante depuis 1947 ; ma pratique du yoga ne concerne que moi, ne nuit à personne et je n'en éprouve aucune culpabilité ; je ne me moque pas des yogis et je n'empêche personne de faire du yoga ; si quelqu'un me prend la tête en m'expliquant que je devrais changer ceci ou cela dans ma pratique pour telle ou telle raison politique, je ne peux pas accepter son discours et, alors que j'avais de la sympathie pour cette culture, ça va me pousser à la considérer de façon désagréable et à la rejeter comme quelque chose d'hostile ; est-ce le but ? Remettre chacun dans son ghetto ethnique ? Faire que chaque groupe déteste les autres ? C'est un projet qui ne me plaît pas.

Être ouvert et tolérant ne veut pas dire accepter toutes les critiques ; si j'ai commis une maladresse et qu'on me la fait remarquer, je suis confus et je corrige ; mais si on passe son temps à remettre en question ma façon d'être, je finis par me fâcher et à refuser la discussion, à rejeter pour de vrai l'autre, je me dis "Oh, celui ou celle-là, il ou elle va me casser les pieds, je ne lui parle pas !", et il n'y a plus d'échange. Ce qui est dommage. C'est pourquoi je pense qu'il vaut mieux user de beaucoup de retenue dans ce domaine, car garder le lien entre communautés différentes est plus important. Je suppose qu'on va me dire que je dis ça parce que je suis moi-même intolérant / dominant et que je veux éviter d'être remis en question sur ce point, je serai alors vexé, je dirai "probablement, ça doit être ça" et au lieu de réunir les gens, ça nous séparera, c'est bête, non ?


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Mar Juil 21, 2015 18:27 
Citer:
si j'ai commis une maladresse et qu'on me la fait remarquer, je suis confus et je corrige ; mais si on passe son temps à remettre en question ma façon d'être, je finis par me fâcher et à refuser la discussion, à rejeter pour de vrai l'autre, je me dis "Oh, celui ou celle-là, il ou elle va me casser les pieds, je ne lui parle pas !", et il n'y a plus d'échange.


Bah oui mais si tu te fais reprendre tout le temps par des gens concernés, certes c'est chiant, ça pique à l'égo, ça oblige à faire gaffe, mais c'est que tu leur donnes tout le temps une bonne raison de le faire. Et que ta façon d'être entière est problématique.

C'est quand même d'abord aux gens pas concernés (et surtout des groupes dominants) de faire gaffe à leur attitude et pas aux dominés de rester patients et diplomates même quand ils ont pas envie.

Et non c'est pas pour te faire chier que des gens concernés te le feront remarquer (que ce soit toutes les 2 minutes ou une fois tous les six mois), mais bien parce que c'est oppressif pour eux.

Et si tu n'es pas prêt à réellement faire cet effort, et que tu trouves que "celui-là qui me reprends, il me casse les pieds" et que ça te vexe qu'on te remette en question, alors il vaut peut-être mieux que tu ne fréquentes pas cette personne et les gens dans le même cas, crois-moi, ça LEUR fera AUSSI des vacances.
D'ailleurs moi je ne fréquente plus les gens qui ont ce genre de mentalités, je ne les reprends pas (pas pour préserver leur égo mais pour ne pas ME fatiguer MOI), mais je les zappe.
(et je parle pas de toi en particulier mais de toute personne qui raisonne pareil).

(et moi aussi je me suis déjà fait reprendre -sans ménagement- sur certains trucs, dits par ignorance ou maladresse, je l'accepte sans problème, et devine quoi, les gens qui me sont rentrés dans les dents m'en ont pas tenu rigueur ensuite. Parce que j'ai pas réagi avec mon ego.)


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Mar Juil 21, 2015 18:44 
N.S. a écrit:
Bah oui mais si tu te fais reprendre tout le temps par des gens concernés, certes c'est chiant, ça pique à l'égo, ça oblige à faire gaffe, mais c'est que tu leur donnes tout le temps une bonne raison de le faire. Et que ta façon d'être entière est problématique.

Probablement, ça doit être ça.

Quelqu'un nous explique pourquoi se faire des dreads ou utiliser du henné serait problématique ou oppressif ? Moi je vois pas.


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Mar Juil 21, 2015 20:01 
Régal Délice a écrit:
N.S. a écrit:
Bah oui mais si tu te fais reprendre tout le temps par des gens concernés, certes c'est chiant, ça pique à l'égo, ça oblige à faire gaffe, mais c'est que tu leur donnes tout le temps une bonne raison de le faire. Et que ta façon d'être entière est problématique.

Probablement, ça doit être ça.

Quelqu'un nous explique pourquoi se faire des dreads ou utiliser du henné serait problématique ou oppressif ? Moi je vois pas.


En fait ma remarque portait pas sur les coiffures mais sur (par exemple) les hétéros et la Cage aux Folles, ou le mot "pédé" à toutes les sauces et toutes situations similaires (comme, donc, l'utilisation de maladies et de handicaps comme insultes et sujets de blagues, distinguer les femmes trans des "vraies nanas", demander aux gens non-cis leurs organes génitaux, parler aux gens racisés de "leur pays" même quand ils sont nés ici, expliquer aux gens comment gérer ou combattre leurs oppressions, faire des remarques sur les jupes trop courtes etc).
Et OUI toutes ces attitudes viennent AUSSI de supposé(e)s allié(e)s ou de gens "gentils" (mais il suffit pas de se considérer tolérant/ouvert pour l'être profondément), et pas seulement des "méchants" désignés (les "vrais homophobes" dont tu parlais).

Et toi tu disais (en parlant en l'occurrence de l'homophobie et des moqueries sur la Cage aux Folles donc), que dans des cas comme ça faut réagir gentiment et avec humour, rire avec la personne. Moi j'en dis que dans un cas comme ça on n'a pas nécessairement à être diplomate et encore moins à rire avec la personne si on n'en a pas envie. On peut réagir de manière cool si on a envie, mais c'est certainement pas un devoir.

Et que si une personne qui fait ça se fait reprendre (que ce soit une fois ou cent fois, et même si on lui dit brutalement), c'est à elle de se remettre en cause (même -surtout- si ça lui arrive tout le temps), au lieu de se sentir vexé(e) et de réagir par égo blessé.

(et oui je sais c'est pas le sujet de base mais comme t'avais amené ça dans la conversation je répondais là-dessus).


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Mar Juil 21, 2015 23:02 
N.S. a écrit:
En fait ma remarque portait pas sur les coiffures mais sur...

Oui mais c'est bien de ça qu'on parle en fait : Popy veut se faire des dreads et utiliser du henné et des gens lui disent qu'elle ne doit pas le faire parce que c'est de l'appropriation culturelle ; deux articles, critiquables, appuient ce concept mais parlent en fait d'un phénomène différent : une utilisation irrespectueuse ou abusive des cultures, ce qui n'est pas le cas de quelqu'un qui veut juste se faire une coiffure sympa. C'est là-dessus que j'ai essayé d'argumenter, pour dire en substance que les gens qui agitent l'appropriation culturelle pour interdire les dreads de Popy sont des cons qui nuisent à la cause qu'ils prétendent défendre. Faut pas les écouter, envoie-les chier et coiffe-toi comme tu veux.

OFF-Topic :
N.S. a écrit:
Et toi tu disais (en parlant en l'occurrence de l'homophobie et des moqueries sur la Cage aux Folles donc), que dans des cas comme ça faut réagir gentiment et avec humour, rire avec la personne.

Non je proposais de rire de la personne, ce qui est différent. Ensuite ce n'est qu'une proposition, et ce n'est pas le sujet, juste une remarque. Je n'ai pas amené ce sujet dans la conversation, je réagissais à l'exemple de Norma.


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: L'appropriation culturelle
MessagePublié: Mer Juil 22, 2015 13:04 
QueerAssez PotemKhîpe
QueerAssez PotemKhîpe
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Pour la question précise de popy : tchipper c'est de l'appropriation culturelle.
Porter des dread ça en est aussi mais en plus ça tiendra JAMAIS sur les cheveux de popy.

Le sarouel c'est de l'appropriation culturelle et c'est déjà ridicule sur un étudiant en art de 18 ans, alors d'un côté fashion police je déconseille.
Porter un sari c'est de l'appropriation culturelle.

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 73 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Tu ne peux pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas répondre aux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas éditer tes messages dans ce forum
Tu ne peux pas supprimer tes messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  

Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
© 2005-2019 et-alors.net. Reproduction interdite. N° CNIL : 1104460.
Contact forum: modérateurs. Contact administratif: .