Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.

* Connexion   * Inscription
* FAQ    * Rechercher

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 33 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Diversité neuro-cognitif
MessagePublié: Jeu Août 10, 2017 16:36 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Jan 12, 2012 22:06
Localisation: Entre Bordeciel et la Terre du Milieu
Age: 22
Genre:
Après, la discrimination à l'encontre des neuroatypiques a l'air particulièrement saillante dans le cadre de la scolarité. Mais pareil, c'est le cas pour plein de choses qui font que des gamins seront persécutés.

Sinon, ce qui serait intéressant dans un topic pareil, ça serait peut-être de voir comment évoluent les zèbres et zébulons de tout poil à l'âge adulte ? Est-ce que cette différence se creuse ou au contraire s'estompe à partir du moment où l'on quitte l'univers étriqué de l'école ? Est-ce que vous avez des témoignages à offrir, de réussite ou d'échec, de remises en question, des choses du genre ?

Bwef. Je suggeste, quoi. =]

(Après, si c'est pour se re-déchirer truffes et mufles, à vous de voir. C'est divertissant aussi... :mrgreen: )

_________________
"Who doesn't drink coffee? I mean, it's just - it's just coffee! You have it with breakfast, or when you're sitting in a cafe pretending to write a novel - it's not a drink! It's a hug!"

The Earth without art is just "eh".


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Diversité neuro-cognitif
MessagePublié: Jeu Août 10, 2017 21:37 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Sam Oct 04, 2008 22:03
Je pense que ça dépend du parcours de chacun, de la chance à rencontrer rapidement (ou plus tardivement, à la force de la conquête) une petite niche écologique confortable (ou la moins inconfortable possible selon les critères prévalant pour la personne à un moment donné m) mais permettant néanmoins suffisamment de liberté de pensée, de réflexion et d'action ... Je pense que ça s'estompe jamais vraiment, par contre, par la suite on a tendance à s'entourer mieux, d'un point de vue amical tout du moins (parce qu'on ne choisit jamais entièrement ses collègues... même si on choisit en partie son lieu de travail, ce qui constitue une certaine influence quand même).

Quant aux remises en question, je trouve ça rassurant de faire le bilan de celles que j'ai déjà traversées, tout en me disant que bien d'autres m'attendent encore. Une façon de ne pas être enfermée dans le présent. Pas vous ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Diversité neuro-cognitif
MessagePublié: Ven Août 25, 2017 10:45 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Sam Avr 03, 2010 22:30
Localisation: Jura !
Age: 39
Genre:
Pour répondre à la question du devenir une fois adulte, il y avait cette étude/ce recueil de témoignages qui, à l'époque, avait bien contribué :
Image

Je ne l'ai plus parce que je fais partie de ces gens qui se séparent de leurs livres avec joie, mais aujourd'hui je serais davantage critique sur quelques points (notamment tous les passages traitants des comorbidités psychiatriques et plus précisément sur l'autisme à haut niveau de fonctionnement qu'on dit encore asperger).

Ensuite je pense sincèrement qu'il y a énormément de ressources sur le net (blogs, portails) pour témoigner du vécu des adultes concernés.


J'ajouterai qu'il ne faut pas oublier que les acteurs eux-mêmes (enseignants, pour ne pas les nommer) sont neuro-quelquechose et que ce neuro-quelquechose-isme ne leur permet pas facilement d'avoir une vision objective et extérieure face aux neurodiversités. A moins de formations, et de métacognition avancée (ça se fait pas tout seul sans apport), on reste dans son fonctionnement. Même si on est atypique au possible, ça ne donne pas les clés pour repérer, comprendre, aider les autres atypiques, qui le sont forcément différemment (atypiques). Au contraire même je dirais.

En conclusion, sachez que le terme neurotypique est parti d'une blague d'une autiste dans les années 90. Pour alléger vos existences, je vous conseille donc de lire Neurotribes, par Steve Silberman. :biz:

_________________
Books are the carriers of civilization. Without books, history is silent, literature dumb, science crippled, thought and speculation at a standstill. I think that there is nothing, not even crime, more opposed to poetry, to philosophy, ay, to life itself than this incessant business.

Henry David Thoreau


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 33 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Tu ne peux pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas répondre aux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas éditer tes messages dans ce forum
Tu ne peux pas supprimer tes messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  

Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
© 2005-2017 et-alors.net. Reproduction interdite. N° CNIL : 1104460.
Contact forum: modérateurs. Contact administratif: .