Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.

* Connexion 
* FAQ    * Rechercher

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 33 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Indépendance de l'enfant, peur de la mère.
MessagePublié: Lun Août 27, 2012 11:23 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Avr 26, 2007 13:28
Localisation: So far away
Genre:
En fait, le soir, elle sera avec l'équipe d'animateurs : son père et sa belle-mère rentrant tous les deux tard du taf, il est hors de question qu'elle reste seule à la maison en les attendant (plus de 2 heures, en moyenne).
Par contre, pour le matin, oui j'envisage de potiner avec une autre névrosée. :mrgreen:
J'ai questionné deux collègues maman et c'est le même son de cloche : leurs mômes allaient à l'école seuls dès le CE2.
Donc, keap cool, mumy, tout va bien se passer...

_________________
Je veux en profiter jusque la larme.

Pierre : Excusez moi Thérèse, la douleur m'a fait dire des choses affreusement grossières que je ne pensais pas cela va sans dire.
Thérèse : Oui je l'entendais bien ainsi Pierre.
Pierre : Nan c'était dit sans méchanceté je ne connais même pas votre mère.

Lotus flower - Radiohead

TANT QU'IL Y A DU NOIR, IL Y A DE L'ESPOIR.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Indépendance de l'enfant, peur de la mère.
MessagePublié: Lun Août 27, 2012 11:35 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Avr 26, 2007 13:28
Localisation: So far away
Genre:
Ah flutiau Norma, j'ai posté en même temps que toué.
J'ai pas trop compris ta phrase sur relation père fille moi toussa.
Je sais que sa meilleure copine de l'univers intersidéral va à l'école seule depuis un an au moins, mais elle vient de l'autre côté de la maison. Elle peuvent à la limite se rejoindre et faire genre 10 mètres avant d'atteindre la grille. :mrgreen: Cette petite est archi indépendante et over débrouillarde et il me semble que minimoi doit être contente de faire pareil qu'elle.
Je sais pertinemment qu'il faut que je fasse confiance à minimoi et que j'arrête de me faire des films sur les pires artocités faites aux mômes (mais comme toi, j'ai pas eu des parents très aidant à ce niveau là, c'est le moins que l'on puisse dire (confiance en soi, toussa, sensation de sécurité, ...)
Quant au fait que ma gosse soit sage et bien éduquée, oui mais le monde est ouf. Par contre, je l'imagine tout à fait s'arrêter un plein milieu du trajet, regarder une fleur, les gens autour d'elle, admirer son reflet dans la vitre d'une voiture et ... arriver à la bourre. Ca, je m'y attends à fond les ballons. :huhu:

_________________
Je veux en profiter jusque la larme.

Pierre : Excusez moi Thérèse, la douleur m'a fait dire des choses affreusement grossières que je ne pensais pas cela va sans dire.
Thérèse : Oui je l'entendais bien ainsi Pierre.
Pierre : Nan c'était dit sans méchanceté je ne connais même pas votre mère.

Lotus flower - Radiohead

TANT QU'IL Y A DU NOIR, IL Y A DE L'ESPOIR.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Indépendance de l'enfant, peur de la mère.
MessagePublié: Lun Août 27, 2012 12:42 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Sep 04, 2008 19:35
Localisation: l'eau verte du Canal du Midi...
Age: 33
Genre:
Je ne vais pas te dire que 100m, à 8 ans, c'est trocool, parce que j'ai pas connu ça. Ma mère m'a portée en voiture au collège (à 500m de la maison) jusqu'à la 3ème. Et si je finissais plus tôt, elle ne voulait absolument pas que je rentre toute seule à pied, il fallait que je l'appelle depuis la cabine téléphonique du préau pour qu'elle soit au minimum au courant que je rentrais :roll: .

Bref, ceci mis à part, si ses copines font pareil, que tu connais les mères en question, et que tu la briefe : sa montre + le Petit Chaperon rouge :mrgreen: , je ne vois pas pourquoi ça se passerait mal, pour elle.
Pour toi, c'est en travaillant sur la confiance que tu lui accordes et qu'elle est heureuse de recevoir, et donc, t'accorde en retour que tu devrais t'en sortir. Enfin, je pense.

Courage :gentil:

_________________
Image

"Les enfants sont-ils tous des artistes, ou alors les artistes sont-ils de grands enfants ?" [A. Moï]
"La scène est lieu de l'instant, celui d'une deadline voulue et programmée - condamnation acceptée à une mort et à une renaissance perpétuellement reconductibles." [P.-L. Aimard]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Indépendance de l'enfant, peur de la mère.
MessagePublié: Lun Août 27, 2012 13:24 
QueerAssez PotemKhîpe
QueerAssez PotemKhîpe
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Billy a écrit:
.
J'ai pas trop compris ta phrase sur relation père fille moi toussa.


Bin en gros, que si tu tente de "sécuriser" les choses en te mêlant de la manière dont elle va à l'école quand elle est chez son père (si j'ai bien compris), tu risques de dégrader aussi ta relation de co-parentalité.
Et que parallèlement, si tu intervient pour "limiter" au autorisation (raisonnable) que son père a fait à ta fille, ça risque d'être pas glop non plus dans ta relation à ta fille :)

En faite, au delà de la question déjà compliqué de gérer ses peurs sur l'autonomisation de son enfant, je trouve que ton problème est compliqué, parce que il veut aussi dire trouver l'équilibre quand on éduque à deux et en étant séparé un enfant.
Laisser la place aux principes éducatifs de l'autre, même si c'est pas ce que nous on aurait fait.
Ne pas dédire l'autre parent pour qu'il puisse continuer à prendre des décisions, et qu'elles soient acceptées et respecter par l'enfant.
Ne pas "putcher" l'autorité.

Donc ouais, c'est tout à fait subtil tout ça, et c'est pour ça que surtout, je t'encourage à rien faire par derrière (y compris les alliances e mamans pour qu'elle rentre en groupe) parce qu'il y a cet équilibre là aussi qui rentre en jeu.

C'est ce que de manière assez embrouillée je voulais dire =] :gentil:

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Indépendance de l'enfant, peur de la mère.
MessagePublié: Lun Août 27, 2012 14:08 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Avr 26, 2007 13:28
Localisation: So far away
Genre:
Merci pour l'éclairage, j'avions pas allumé la lumière.
En fait, la décision du père, je ne la remets pas en cause, j'aurais juste apprécié qu'il me prévienne. Je n'aime pas apprendre ce genre de choses par hasard. S'il a pris cette décision, c'est qu'il la juge raisonnable : il connait son quartier, fait confiance à mininou et a du en discuter avec elle au préalable. Je ne suis pas de celles qui vont sapper les accords passés avec le papa pour foutre ma merde ou parce que je ne suis pas d'accord. Je fais entièrement confiance au père de minimoi mais pas au reste du monde. Te-rrible. En tout cas, tanque iou pour les conseils et pour m'aider à relativiser le bordel, parce que c'est très difficile pour moi de le faire toute seule.

_________________
Je veux en profiter jusque la larme.

Pierre : Excusez moi Thérèse, la douleur m'a fait dire des choses affreusement grossières que je ne pensais pas cela va sans dire.
Thérèse : Oui je l'entendais bien ainsi Pierre.
Pierre : Nan c'était dit sans méchanceté je ne connais même pas votre mère.

Lotus flower - Radiohead

TANT QU'IL Y A DU NOIR, IL Y A DE L'ESPOIR.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Indépendance de l'enfant, peur de la mère.
MessagePublié: Lun Août 27, 2012 14:36 
QueerAssez PotemKhîpe
QueerAssez PotemKhîpe
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
:gentil: :copain:

billy supermomon :)

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Indépendance de l'enfant, peur de la mère.
MessagePublié: Lun Août 27, 2012 16:32 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Mai 13, 2010 17:31
Localisation: Dept. of Disappearance
Age: 43
Genre:
Billy a écrit:
Quant au fait que ma gosse soit sage et bien éduquée, oui mais le monde est ouf. Par contre, je l'imagine tout à fait s'arrêter un plein milieu du trajet, regarder une fleur, les gens autour d'elle, admirer son reflet dans la vitre d'une voiture et ... arriver à la bourre. Ca, je m'y attends à fond les ballons. :huhu:


hummmm, elle me plaît beaucoup cette petite. Elle est, euh, comment dire, :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: ...... très levitzienne :niais: :lol:

Pour moi, c'était à partir du cp d'aller à l'école tout seul!

_________________
a shadow on a landscape, a memory of some scenery


Il existe, sur la lande, des hameaux solitaires...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Indépendance de l'enfant, peur de la mère.
MessagePublié: Lun Août 27, 2012 18:10 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Avr 26, 2007 13:28
Localisation: So far away
Genre:
Norma a écrit:
:gentil: :copain:

billy supermomon :)


:oops: Hiiii. Erm. Je gère. Comme je peux.
Levitz : à toi aussi, ta maman te disait "Levitz ! Dépêche toi ! Lévitz, accélère ! Levitz, je t'attends là !" :mrgreen:

_________________
Je veux en profiter jusque la larme.

Pierre : Excusez moi Thérèse, la douleur m'a fait dire des choses affreusement grossières que je ne pensais pas cela va sans dire.
Thérèse : Oui je l'entendais bien ainsi Pierre.
Pierre : Nan c'était dit sans méchanceté je ne connais même pas votre mère.

Lotus flower - Radiohead

TANT QU'IL Y A DU NOIR, IL Y A DE L'ESPOIR.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Indépendance de l'enfant, peur de la mère.
MessagePublié: Lun Août 27, 2012 21:10 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Mai 13, 2010 17:31
Localisation: Dept. of Disappearance
Age: 43
Genre:
Ah non Billy! Moi c'est plutôt "Always rushing, always late" :oops: . J'adore aller vite pour avoir plus de temps pour rêver :oops: .

_________________
a shadow on a landscape, a memory of some scenery


Il existe, sur la lande, des hameaux solitaires...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Indépendance de l'enfant, peur de la mère.
MessagePublié: Mar Août 28, 2012 15:46 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Sam Juil 02, 2005 13:30
Localisation: Chromesthesia
Age: 47
8 ans, c'est le bon moment pour lâcher prise et 100 mètres c'est franchement pas loin. Comme l'ont dit les autres, les chances pour qu'une personne mal intentionnée tombe dessus sont vraiment infimes. Sauf qu'on ne peut pas lâcher un môme seul du jour au lendemain, ça doit passer par une phase de transition, comme le fait d'aller avec quelqu'un de son âge ou de faire la route dans un premier temps pour lui montrer la route si c'est un nouveau quartier.


A 6 ans, j'étais dans un quartier où il n'y avait personne. Ma mère m'emmenait tous les jours parce que j'avais un côté Levitzien assez prononcé :ninja: Il était trop tôt pour faire 300 mètres seul.
L'année suivante, j'ai changé de quartier pour me retrouver à plus de 500 mètres mais sauf que c'était une petite route de campagne avec des fossés, ayant une maison tous les 150 mètres. C'était une route où il fallait un minimum de prudence vu sa largeur et le fait qu'elle était plus utilisée lors des heures de pointe pour les gens qui allaient au boulot dans la ville la plus proche. Heureusement, dans le quartier qui ne représentait qu'un pâté de maison, il y avait des enfants à peu près du même âge, ma mère m'a laissé avec le groupe pour faire la route pour ne revenir que très rarement. Parallèlement, elle me laissait faire quelques courses de temps à autre pour plus d'autonomie.
Par contre, je peux dire qu'au delà, ça craint... Lorsque j'étais en 6e et qu'il a fallu faire la route une bonne heure plus tôt pour prendre le bus, je devais faire la route dans le noir de novembre à mars. Lla route n'était pas éclairée du tout, sur la totalité du trajet, il devait avoir deux lampes au total sachant que les voitures circulaient et que les fossés existaient toujours. Comme il fallait promener le chien, elle faisait la route en se gardant bien de ne pas aller jusqu'à la place. Sauf qu'un jour, quelqu'un nous a grillé au loin, ça a fait le tour du collège :roll: Je lui ai fait comprendre qu'il était préférable que je prenne une pile pour que les conducteurs puissent me voir :mrgreen:

Si certains apprennent que ton minitoi se fait accompagner pour 100 mètres, ce sera à peu près la même chose.

_________________
Yak yak yak yak yak ...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Indépendance de l'enfant, peur de la mère.
MessagePublié: Sam Sep 01, 2012 9:48 
Distin-Gay
Distin-Gay
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Juil 23, 2009 16:43
Localisation: Près de la mer
Age: 28
A son âge, j'allais chercher mon petit frère de deux ans à la maternelle et on rentrait ensemble, on avait 500-600 mètres à parcourir.
Et même que quand on arrivait à la maison je mettais la table !

_________________
Ernest Hemingway a écrit : « le monde est un bel endroit qui vaut la peine qu’on se batte pour lui ». Je suis d’accord avec la seconde partie.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Indépendance de l'enfant, peur de la mère.
MessagePublié: Lun Sep 03, 2012 14:07 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Avr 26, 2007 13:28
Localisation: So far away
Genre:
En fait, plus l'échéance approche et moins je flippe. Je relativise. Par contre, hier, on s'est baladées dans Paris et je l'ai laissée me dire s'il fallait qu'on traverse, que l'on attende, etc. Et bien si je n'avais rien dit, elle se serait fait écrabouiller au moins une fois. Elle fait le geste pour regarder, contrôler, mais ne fais pas vraiment attention à ce qui se passe autour d'elle. C'est encore tiède, tout ça, quoi.

_________________
Je veux en profiter jusque la larme.

Pierre : Excusez moi Thérèse, la douleur m'a fait dire des choses affreusement grossières que je ne pensais pas cela va sans dire.
Thérèse : Oui je l'entendais bien ainsi Pierre.
Pierre : Nan c'était dit sans méchanceté je ne connais même pas votre mère.

Lotus flower - Radiohead

TANT QU'IL Y A DU NOIR, IL Y A DE L'ESPOIR.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Indépendance de l'enfant, peur de la mère.
MessagePublié: Dim Sep 09, 2012 21:56 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Déc 10, 2008 20:14
Localisation: En vadrouille.
Genre:
"Les réflexes d'un enfant de 8 ans ne sont pas les mêmes que les nôtres. Nous savons estimer la vitesse des voitures, le temps de freinage etc." - MamanFana à PetiteFana7ans (qui allait à l'école toute seule à 200m, sans traverser sur les passages piétons parce qu'elle était toujours en retard.
Ceci dit, c'était MamanFana qui était en voiture, et je me suis faite beaucoup engueuler. Mais c'pas ma faute, j'attendais la fin du dessin animé alors du coup j'ai du prendre des raccourcis pour pas arriver en retard à l'école-heu :ninja: . Oui, parce qu'en plus j'avais les clés de la maison, que je planquais sous un pot de fleurs avant de partir. :ah: )

Bref. Je venais d'arriver dans mon petit village, et au fil de l'année scolaire, j'attendais deux trois copains-copines sur le trajet avant d'aller à l'école.
No big deal.
La foule des mamans-papas-nounous attendant leurs enfants à la sortie de l'école, moi, ça m'a toujours énervée. J'aimais pas les gens lents. Et les poussettes, c'est très lent. Parfois par contre, j'allais chercher mon frère à la maternelle, au centre du village, et là par contre, je me sentais vachement plus grande, et pour le coup étais très protectrice envers lui (capable de s'arrêter pour compter les pétales d'unes fleur, ramasser un caillou sur le passage piétons...) !

Pour en revenir à ton ptibou, à mon avis, y'a pas trop de soucis à se faire. :wink: L'évaluation vitesse/temps/distance, ça viendra. Et puis par jours de cours aux abords d'une école, les voiture vont généralement au pas :^^: (Sauf les infirmières en libéral, aka MamanFana)

_________________
Oh. On la sent bien. - Kronk


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Indépendance de l'enfant, peur de la mère.
MessagePublié: Dim Fév 24, 2013 20:02 
Homo-érectus
Homo-érectus
Avatar de l’utilisateur
En ligne

Inscrit le: Dim Avr 29, 2007 20:07
Localisation: Paris
Age: 33
Alors, comment va minitoi à l'école ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Indépendance de l'enfant, peur de la mère.
MessagePublié: Dim Fév 24, 2013 22:27 
Distin-Gay
Distin-Gay
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 02, 2011 23:20
Localisation: Reims
Age: 24
Genre:
Avis d'une gosse surprotégée : laisse-la prendre doucement son indépendance.
J'ai toujours habité un peu trop loin pour aller en cours à pied, donc jusqu'à la terminale on m'a emmené en voiture à presque chaque trajet. J'ai commencé à prendre le bus vers mes 10/11 ans mais toute petite ville et à peine quelques lignes de bus.

Ayant quitté récemment le domicile familial pour une ville plus grande et ayant l'exemple de mon frère très dépendant (à pourtant 21 ans) qui a bien galéré au début, plus tu lui apprends maintenant, plus elle aura des facilités plus tard.

Bien sûr, j'imagine que ça peut être angoissant. Mais je suis bien placée pour dire que malheureusement les adultes ont tendance à transmettre leurs angoisses aux enfants, et ça fait parfois des dégâts.

_________________
"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait."

"Ce qui empêche les gens de vivre ensembles c'est leur connerie, par leurs différences."


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 33 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Tu ne peux pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas répondre aux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas éditer tes messages dans ce forum
Tu ne peux pas supprimer tes messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
cron

Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
© 2005-2019 et-alors.net. Reproduction interdite. N° CNIL : 1104460.
Contact forum: modérateurs. Contact administratif: .