Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.

* Connexion   * Inscription
* FAQ    * Rechercher

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 62 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Devenir papa.?!
MessagePublié: Mar Fév 07, 2012 21:19 
Rainbow-warrior
Rainbow-warrior
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Lun Juin 01, 2009 13:31
Localisation: Bordeaux
ellis a écrit:
Je me pose une question, on entend et on lis souvent le désir de fondé une famille mais beaucoup du côté de nos amies les filles et les mecs alors.?

J'ai le sentiment qu'une grande partie de couple homosexuel qui ont des enfants sont en faites dû au fait que certains homme ce sont découvert sur le tard ou alors on nié qui ils étaient pour x ou y raison et on fondé une famille "avant" .
Enfin c'est ce que je me dit par rapport à ce que je lis ou vois, parce que je vois rarement des jeunes mec gay de 25/30 ans vouloir des enfants.

Alors je me demande les mecs, ça ne les intéresse pas ?
Perso, si j'avais rencontré une fille à la place de mon copain actuel je pense que j'aurais déjà évoquer le sujet d'avoir un enfant, mais comme actuellement lui n'en veut pas et ne s'imagine pour l'instant pas en avoir, j'occulte cette partie de moi ce qui devient carrément angoissant.
Je sais pas j'ai 25 ans et ce besoin et quand même là, je peut pas non plus constamment le nié.
Et encore, j'aimerais des enfants naturellement, enfin pas adopté c'est un concept qui me branche pas vraiment, mais en couple gay on en fait quoi de la mère.? Si j'aime un homme.

C'est tellement le fouillis dans mon crane que j'arrive pas vraiment à formulé de question ou à être cohérent dans mes propos tant donné que je suis complètement largué sur le sujet .. erf:


Salut

Je pense que le désir de procréation et de parentalité n'a rien à voir avec l'orientation sexuelle.
De mon côté, je n'ai pas de désir de parentalité pour plusieurs raisons, dont le fait que je ne me sens pas les épaules pour m'occuper d'un enfant, et puis je n'ai pas envie de procréer car je suis très pessimiste sur l'avenir (en gros, je pense que dans quelques années, décennies peut-être, la planète sera devenu un tel merdier qu'il sera difficile de bien vivre).

_________________
Puisse son appendice nouillesque vous toucher...


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Devenir papa.?!
MessagePublié: Mar Fév 07, 2012 22:37 
Distin-Gay
Distin-Gay
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Avr 10, 2007 13:08
Localisation: Rennes
Age: 56
Genre:
En outre, s'engager suite à la rencontre avec son enfant, n'a rien à voir avec l'engagement qui fait suite à une rencontre amoureuse ou sexuelle... la durée est bien différente, on est parent à vie ! Contrairement aux deux autres... :^^:

Même si on ne paterne/materne dans les faits et réellement que 15, 20 ou 30 ans..., selon les cas...

_________________
"Nul n'a le droit, en vérité, de vous blâmer, de vous juger. C'est bien la nature qui est seule responsable si vous êtes homo, comme ils disent." C.Aznavour. "Soyons gai, à lez, bien... Moins stéréotypés, plus informés, et alors, ...c'est possible !" .


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Devenir papa.?!
MessagePublié: Mar Fév 14, 2012 19:40 
Tiens, je n'avais pas vu ce topic ... O_O

En ce qui me concerne, j'ai toujours eu envie d'être papa. Autant je me sens incapable d'élever un ou plusieurs enfants seul, autant je crois que j'adorerais le faire en couple. J'y verrais même la justification, la raison d'être de mon couple.

De tous les hommes rencontrés dans ma vie, aucun ne partageait mon désir d'enfants, ce que je trouvais parfaitement rhédibitoire. Tous fondaient leur idée du couple sur la sexualité. Soit que cette idée ne me plaisait pas, soit que j'avais l'intuition que la lassitude entrerait rapidement en jeu dans un couple fondé sur cette seule dimension, toujours est-il que j'ai fui (ou fait fuir) tous mes prétendants qui n'entendaient pas fonder une famille avec moi.

Le seul homme de ma vie qui partageait mon désir d'enfant était un ancien puériculteur, justement, son ancienne profession n'étant pas pour rien dans le coup de foudre que j'ai eu pour lui. Mais bon, les hasards de la vie, et puis comme il était davantage hétéro qu'homo ...

Actuellement, je suis un peu à la croisée des chemins. Habitué au célibat, je recherche encore moins qu'avant à me mettre en couple, pour la raison développée plus haut, mais je garde en moi ce désir d'enfants à élever avec un conjoint. Je me vois assez mal me mettre sur des sites de rencontre en disant que je cherche une relation sérieuse avec un père célibataire ou avec quelqu'un voulant des enfants (pour rappel, on a le droit à l'adoption en Belgique). Le projet est un peu trop sérieux pour cela ...

Reste que je ne rajeunis pas et que les projets d'adoption mettent des années avant de (peut-être) aboutir, la loi belge ne permettant quasiment que d'adopter des enfants belges.

Alors voilà, mon rêve était peut-être un peu d'avant-garde. Je suis content qu'on ait obtenu les droits au mariage et à l'adoption en Belgique, et me suis assez battu à ma petite échelle pour qu'on les obtienne, mais pour concrétiser mon rêve, je crains que je ne doive laisser cela à des plus jeunes que moi ...

(un peu triste mais pas amer)


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Devenir papa.?!
MessagePublié: Mer Avr 04, 2012 13:28 
Homolo-Gay
Homolo-Gay
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Lun Août 15, 2011 19:22
Genre:
Si ça intéresse quelqu'un, une discussion est en court sur le site des Sceptiques du Québec à ce propos.

http://www.sceptiques.qc.ca/forum/homoparentalite-t9592.html

La discussion a commencé en décembre, compte déjà 25 pages de commentaires, et se poursuis à l'heure qu'il est. C'est un peu long, mais il y a beaucoup d'arguments de toutes origines.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Devenir papa.?!
MessagePublié: Mer Avr 04, 2012 17:08 
Khîpe-pidon
Khîpe-pidon
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Jan 30, 2008 19:10
Localisation: La Nièvre. Si,si, ça existe.
Age: 55
Genre:
Si je fais un raccourci audacieux entre le but de l'association et cette discussion, l'homoparentalité est un phénomène inexpliqué voire paranormal qui nécessite moult études scientifiques pour savoir si ça existe vraiment... :mrgreen:

Y'a quand-même des arguments préhistoriques là-dedans... :ninja:

_________________
Surtout ne lâchez rien !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Devenir papa.?!
MessagePublié: Mer Avr 04, 2012 20:56 
Homolo-Gay
Homolo-Gay
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Lun Août 15, 2011 19:22
Genre:
zphyr a écrit:
Si je fais un raccourci audacieux entre le but de l'association et cette discussion, l'homoparentalité est un phénomène inexpliqué voire paranormal qui nécessite moult études scientifiques pour savoir si ça existe vraiment... :mrgreen:

Y'a quand-même des arguments préhistoriques là-dedans... :ninja:


Comme je te pense capable d'accéder à cette discussion, je vais dire que tu n'as pas bien lu.

Si l'association a bien un but précis dans le domaine du scepticisme et de la zététique, ce n'est pas le cas du forum dont une part importante est constituée de français. Les sujets sont donc variés et non cantonnés à l'argumentation sur les pseudo sciences ou le paranormal.

Ici, la question qui a lancé la discussion était de savoir quels étaient les enjeux principaux de l'homoparentalité. La question de l'adoption en est rapidement devenu le centre.

La question n'était donc pas de savoir si l'homoparentalité existe, mais quelles en étaient les conséquences. Et oui, il y a quelques archaïsmes, mais dans l'ensemble c'est intéressant notamment parce que les argumentations sont sourcées. Après, le sujet peut ne pas t'intéresser après tout.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Devenir papa.?!
MessagePublié: Mer Avr 04, 2012 21:54 
Khîpe-pidon
Khîpe-pidon
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Jan 30, 2008 19:10
Localisation: La Nièvre. Si,si, ça existe.
Age: 55
Genre:
Nan mais tu rigoles ? Je me suis inscrit sur ce forum POUR échanger sur l'homoparentalité ! Moyen en quoi, je me suis retrouvé un peu seul au début... :lol:

Je trouve juste que les gens n'argumentent pas mieux que sur Et-Alors mais avec un ton doctorant et des références bibliquesscientifiques pas toujours convaincantes. Enfin, c'est mon ressenti. Peut être parce que je suis père moi-même.

_________________
Surtout ne lâchez rien !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Devenir papa.?!
MessagePublié: Dim Mai 27, 2012 0:35 
Homo ?
Homo ?
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Oct 23, 2011 14:11
Age: 33
Genre:
Charlie a écrit:
Si ça intéresse quelqu'un, une discussion est en court sur le site des Sceptiques du Québec à ce propos.

http://www.sceptiques.qc.ca/forum/homoparentalite-t9592.html

La discussion a commencé en décembre, compte déjà 25 pages de commentaires, et se poursuis à l'heure qu'il est. C'est un peu long, mais il y a beaucoup d'arguments de toutes origines.


Hello!
Ca fait un moment que je ne suis pas venu, je suis content de pouvoir lire tout ces commentaires qui me rassure quelque part et me font me sentir moins seul et aussi et surtout comprendre ce qui me passe par la tête ! :)

Charlie, je viens de jeter un œil à ton forum; j'ai vomis :lol:
Je ne trouve même pas les mots pour décrire ce que j'ai lu tant ça me laisse sur le cul, tout ce baratin pseudo scientifique enfin bon, vous l'aurez compris, très peu pour moi :D


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Devenir papa.?!
MessagePublié: Mar Août 14, 2012 21:08 
Homo ?
Homo ?
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Juin 14, 2012 21:57
Genre:
Moi perso j'aimerais avoir des enfants j'ai 22 ans et j'ai toujours eu la fibre paternel mais bien sur en étant homosexuel ce n'est pas facile de venir père mais j’espère un jour avoir un ou plusieurs enfants.

_________________
Philipps1


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Devenir papa.?!
MessagePublié: Mer Août 15, 2012 15:58 
Distin-Gay
Distin-Gay
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Avr 10, 2007 13:08
Localisation: Rennes
Age: 56
Genre:
Citer:
Je me vois assez mal me mettre sur des sites de rencontre en disant que je cherche une relation sérieuse avec un père célibataire ou avec quelqu'un voulant des enfants (pour rappel, on a le droit à l'adoption en Belgique). Le projet est un peu trop sérieux pour cela...
Ben, ça dépend, peut-être bien (en France) qu'une fois le mariage et l'adoption votés... Cela va provoquer une "mise sur le marché" de pères (et mères) séparés, divorcés ou qui n'attendaient que cela ? Ayant pour objectif de vivre enfin une homosexualité au grand jour ou libérée de leurs engagements maritaux ou moraux de couple, précédents...? Ce qui ne les rendraient pas moins bons pères pour ça... (Et ce qui ne mettra pas plus, que depuis 6 millions d'années, la sacrosainte "famille" en péril... :erm: elle en a vu d'autres !)

Ce qui ouvrirait par là même, des horizons nouveaux à ceux qui souhaiteraient jouer un rôle dans l'éducation ou l'accompagnement d'enfants dans leurs existences... Certes ces enfants ne seraient pas de votre chair auraient et ont déjà des tranches d'âges fort variable mais tout aussi bienheureux de trouver probablement ce que vous pourriez leur apporter et transmettre humainement (amour, protection, écoute, respect, savoir, expérience, compétences...).

Après tout un père est un père, un guide qu'il soit gay, "discret" jusque là ou séparé, plus zen avec un nouveau compagnon qui ouvrira des horizons ? :gentil: Aux enfants de savoir ce qu'ils préfèreront... mais j'ai déjà mon idée, je leur fais confiance...

Car bon nombre de pères-gay, encore en couple, séparés de corps ou totalement (et n'ayant pas systématiquement de très mauvais rapports avec leur ex.), n'osent pas toujours réenvisager une vie de couple plus en accord avec leur ancienne, l'évolution de leur sexualité ou de leur coup de coeur... (Tous les gays mariés et pères ne l'ont pas tous fait non plus par désespoir... ils l'ont assumé et ne regrettent rien ce qui n'exclu pas l'évolution.) Si sur les sites se précisait une ouverture dans la recherche en ce sens, cela permettrait justement qu'un gay ayant "la fibre paternel" justement, puisse le signaler et donc être repéré par un papa bien en peine de trouver un nouvel amour et un gars sérieux à qui confier son/ses gosses quand il va bosser ? :copain:

_________________
"Nul n'a le droit, en vérité, de vous blâmer, de vous juger. C'est bien la nature qui est seule responsable si vous êtes homo, comme ils disent." C.Aznavour. "Soyons gai, à lez, bien... Moins stéréotypés, plus informés, et alors, ...c'est possible !" .


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Devenir papa.?!
MessagePublié: Ven Août 17, 2012 19:40 
Homo sapiens
Homo sapiens
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Août 09, 2012 22:24
Genre:
Personnellement, les gosses, ce n’est pas mon truc, je n’envisage pas d’en avoir. Je ne supporte pas que l’on me rétorque qu’une vie sans enfants n’a aucun sens, comme si nous étions tous destinés à avoir une descendance, à l’infini. Mon manque de patience à l’égard des gosses m’empêche d’être parent et sans doute, le choix de ne pas en avoir peut-il s’imposer sainement dans ces conditions.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Devenir papa ?!
MessagePublié: Sam Août 18, 2012 9:23 
Distin-Gay
Distin-Gay
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Avr 10, 2007 13:08
Localisation: Rennes
Age: 56
Genre:
Je suis parfaitement d'accord avec toi, d'ailleurs la nature y pourvoit et l'histoire humaine nous le démontre tout le monde ne contribue pas à créer dans la chair, mais crée dans mille et un autres domaines, l'équilibre est fragile et se maintien comme il peut malgré la determination de certains à prendre le risque de l'extinction via là procréation à outrance ("le croissez et multiplier" de jadis devrait-être à mon sens relativisé et replacer là encore dans la réalité du monde et des ressources actuels !). Le dalaï lama pour ne citer que lui, estime même que le pire fléau de l'humanité pourrait devenir s'il n'est déjà la démographie galopante... Néanmoins, cela ne doit pas nous incliner en empêcher de faire des enfants en conscience, d'adopter des orphelins, soutenir ceux qui sont déjà là... ; de là à jouer les apprentis sorciers c'est une autre histoire et un vaste débat... :erm:

_________________
"Nul n'a le droit, en vérité, de vous blâmer, de vous juger. C'est bien la nature qui est seule responsable si vous êtes homo, comme ils disent." C.Aznavour. "Soyons gai, à lez, bien... Moins stéréotypés, plus informés, et alors, ...c'est possible !" .


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Devenir papa.?!
MessagePublié: Sam Août 18, 2012 10:10 
Homo sapiens
Homo sapiens
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Août 09, 2012 22:24
Genre:
Si ne pas avoir d'enfant contribue à l'extinction humaine, là je peux dire ouvertement "Et alors ?". Nous ne sommes pas indispensables et l'avenir de l'humanité réside plutôt dans un contrôle de la population. Mais là est un autre sujet, sans doute très intéressant à aborder.

Je pense néanmoins que ce peut être un argument contre ceux qui insinuent bêtement que l'homosexualité amène l'extinction humaine.
Par ailleurs, j'entends parfois que ne pas avoir d'enfants est une manifestation d'égoïsme. D'une part, je pense qu'il n'y a pas plus égoïste que le fait de faire un enfant pour soi, ce dernier n'ayant pas demandé à venir au monde ; d'autre part, l'égoïsme serait de faire un enfant alors que l'on n'a pas la fibre paternelle. Me concernant, je serais un très mauvais père et, dans ce cas, ne pas vouloir de gosses n'a rien d'égoïste, bien au contraire.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Devenir papa.?!
MessagePublié: Dim Août 19, 2012 11:30 
Distin-Gay
Distin-Gay
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Avr 10, 2007 13:08
Localisation: Rennes
Age: 56
Genre:
De nombreux mâles et femelles de la nature ne trouvent, cherchent pas à avoir projéniture, sont-ils égoîstes et devraient-ils ne pas exister ? :blink: Visiblement la réponse est non, ils ont entre autre leur "utilité" ailleurs ? :gentil: En outre, de nombreuses s'éteingnent chaque jour, sans que personne ne s'en souci et pour cause nous y contribuons largement, alors pourquoi pas nous...?

Je partage ton avis sur de nombreux points, et notamment le fait que nous ne sommes sûrement pas indispensables, on le constate tous les jours jusqu'a ce qu'on trouve sa place, faire des enfants ne le serait pas plus, sur le fond. En même temps, je me dis qu'une alchimie à produit un résultat, nous sommes ce que nous sommes devenus ; mais peu de gens ont la lucidité de constater que nous sommes le produit "erreurs" ou d'un hasard, un accident fortuit... qu'on a pas vocation à réitérer ?

J'ai connu des femmes qui ont mis au monde alors qu'elles avaient un cancer en phase terminal ou des hommes assez "macho" plus maternant, protecteur et affectueux qu'une mère, on ne peut attester ou garantir de rien.

Et combien d'entre nous produisent ou naissent d'un hasard, d'un accident, d'une erreur... des milliers. Il faut dire que la sexualité et la procréation est un réflexe, avant un plaisir et que l'on ne maîtrise pas toujours... La nature le "maîtrise" tel un savoir faire, souvent bien plus que nous tout intelligent qu'on puisse se dire.

Engendrer, se nourir, aller où l'on veut, vivre, mourir selon sa volonté c'est d'une certaine manière être libre, or pour beaucoup ce n'est pas nous qui avons cette liberté de choix, volonté mais les concepts supérieurs ou tous ceux qui pourraient assumer, juger et pardonner leurs erreurs ! "J'ai tuer au nom de... untel ...nous a donner un enfant", etc; dieux, supérieurs, humains, autres ou science, c'n'est jamais moi c'est l'autre qui décide pour moi au besoin ! :erm:
Rare sont ceux qui pourront dire sincèrement à leur enfant autre chose que "tu es là parce que je l'ai voulu" ou pas toujours ? (Sans pour autant donner des détails scabreux) mais au moins reconnaitre qu'ils ne nous doivent rien ou si peu sur ce point là, ce serait déjà tellement ! J'ai tendance à préferer quelqu'un qui assume son choix que celui qui le rejette sur autrui.

Je le constate tous les jours, nous sommes souvent en incapacité d'accepter déjà nos propres d'erreurs même en matière de procréation, faut dire qu'être "autonome" c'est oublier l'autre un peu, et ça qui le supporte, si lui-même ne l'est pas autonome et notamment un enfant ; hasard, reflexe, pulsion, accident comment pouvons nous imaginez venir de là, ça demande étude, discernement et compréhension, et de grandir.

Et quels dégâts quand on voit les personnes nés sous x, où qui ignorent leurs origines réelles bien qu'ayant officiellement un père et une mère modèle standard homologué par les institutions, à la maison, pour le pire et le meilleur !? :innocent: Et qui malgré tout consultent car ils en crevent de mal être et de mensonge/ignorance... Il faut dire qu'un objet sorti de l'usine couple/famille n'a rien besoin de savoir, il a un père "chaine de montage" et une mère "haut fourneau" (avec jeu de mots :huhu: ) mais de quoi se plaint-il ??? :erm:

Devenir parents, père ou mère est un choix, une décision, mais qui n'aboutit pas toujours... et surtout un engagement pour un certain nombre d'années voire émotionnellement, affectivement parfois toute une vie... ou pas !
Chacun doit avoir ce choix sans être condamné systématiquement et sur le moyen tout comme sur le refus, or qu'on produise charnellement, qu'on adopte, accompagne un temps, éduque, crée dans la chair ou autrement, n'est pas le problème de fond, car on transmet toujours, et on s'imprime chez l'autre.
Le problème de fond est ailleurs; dans notre histoire les autorités qui nous dirigent civilement ou réligieusement ont reçus de nous (ou des peuples) ou on volé le droit d'autorisé, d'encourager certains à avoir des enfants et d'interdire à d'autres, en les castrants, stérilisants physiquement, spirituellement, hors nous avons naturellement ces pouvoirs là, inutile d'intervenir toujours en plus, bien des parents vivent aussi dans l'illusion que mettre au monde un enfant implique qu'il aura un enfant qui lui même etc..., non, ce n'est pas ainsi la réalité, et pas besoin d'avoir une séxualité ou un comportement estimé "hors norme"...

N'a d'enfant que celui ou celle qui fait en sorte d'en avoir, déjà... et cela passe aussi par un tier équipé pour, en général humain ordinaire ou scientifique, technicien... et bien d'autres conditions indépendantes de la volonté de beaucoup, mais il n'y a absolument aucune obligation, demandez aux Pandas, ils vous le dirons, ça parait simple mais ça ne l'est pas... si naturel ! :^^:

Tu dis comme nous tous, parce que c'est devenu habituel, "Faire, avoir, désirer..." un enfant rien que les mots déjà en disent long sur le pouvoir qu'on s'arroge, alors le "faire" (fabriquer, façonner) pour soi ou pour de mauvaises bonnes raisons est selon moi aussi, effectivement une erreur de plus, (personnellement j'ai beaucoup appris de mes erreurs comme de celles des autres, on n'en fini jamais d'apprendre...) mais on découvre aussi c'est surtout une illusion, une croyance de plus et avant tout...

Oui, dans bien des cas nous décidons bien de mettre en route un projet d'enfant ou d'adoption, et alors !!! Bien des projets n'aboutissent jamais, c'est donc que nous ne possédons pas la toute puissance et domination sur la chose et dans ce domaine, le second problème réside peut-être dans le fait que mettre au monde est encore une chose terriblement pesante qu'on ne fait pas à la légère tant pour les garçons qui ne peuvent pas, que les filles qui "devraient en théorie" mais ne peuvent ou ne veulent pas toujours...
C'est égoîste au mauvais ou au bon sens du terme (car je ne condamne jamais l'égoïsme totalement il peut être vital) mais en procréant sur cette base, on réduit l'être humain à venir, à un objet de désir, on lui donne avant conception, une valeur souvent très élevée ou basse.... "quel prix/sacrifice êtes vous prêt à mettre pour avoir un enfant..." entend-t-on de plus en plus... On ne donne pas un enfant au monde, à des dieux hypothétiques, à un compagnon de vie, tel une offrande, en récompense, ou on ne s'offre pas un plaisir via un enfant... Comme propose F. Foresti halte aux illusions, tout en dédramatisant ! :content:

Je ne suis pas non plus pour qu'on monnaie un utérus comme un distributeur de boissons, ou alors laissons les autres parties du corps continuer à l'être en ce sens et là aussi y'aurais beaucoup à dire... :euh:

En même temps, et pour repondre à la question initiale, il faut aussi rester circonspecte, on peut changer d'avis, ceux qui ne veulent pas, pourront un jour vouloir... dans leur vie et inversement un enfant, rien n'oblige à ce que se soit les siens, mais ce qui dans tous les cas peut conduire à frustrations multiples, doit-on céder à la tentation ou surmonter de se voir refuser ou se refuser la satisfaction d'une demande pulsionnelle ???

Avoir une sexualité gay, bi ou autre éternelle ou passagère, durable ou ponctuelle, selon moi, n'a rien à voir avec la pulsion ou désir d'enfant... C'est une chose strictement personnelle et intime... Certes parfois accentuée par la pression ou non, alentour ou culturelle.
Pour beaucoup gay = stérile (ou devrait l'être) c'est tout aussi absurde pour les lesbiennes ou de penser qu'on est stérile définitivement, il y a des cas de blocages/déblocages qui démontrent le contraire. Ou "qu'un parent gay fabrique un gay."

Je ne sais pas si on pourrait résumer en: désir d'enfant passe par l'esprit, besoin ou réalisation d'enfant passe par les organismes ? :chaipas:

_________________
"Nul n'a le droit, en vérité, de vous blâmer, de vous juger. C'est bien la nature qui est seule responsable si vous êtes homo, comme ils disent." C.Aznavour. "Soyons gai, à lez, bien... Moins stéréotypés, plus informés, et alors, ...c'est possible !" .


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Devenir papa.?!
MessagePublié: Lun Août 20, 2012 10:49 
QueerAssez PotemKhîpe
QueerAssez PotemKhîpe
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Chrysé a écrit:
Spoiler : :
De nombreux mâles et femelles de la nature ne trouvent, cherchent pas à avoir projéniture, sont-ils égoîstes et devraient-ils ne pas exister ? :blink: Visiblement la réponse est non, ils ont entre autre leur "utilité" ailleurs ? :gentil: En outre, de nombreuses s'éteingnent chaque jour, sans que personne ne s'en souci et pour cause nous y contribuons largement, alors pourquoi pas nous...?

Je partage ton avis sur de nombreux points, et notamment le fait que nous ne sommes sûrement pas indispensables, on le constate tous les jours jusqu'a ce qu'on trouve sa place, faire des enfants ne le serait pas plus, sur le fond. En même temps, je me dis qu'une alchimie à produit un résultat, nous sommes ce que nous sommes devenus ; mais peu de gens ont la lucidité de constater que nous sommes le produit "erreurs" ou d'un hasard, un accident fortuit... qu'on a pas vocation à réitérer ?

J'ai connu des femmes qui ont mis au monde alors qu'elles avaient un cancer en phase terminal ou des hommes assez "macho" plus maternant, protecteur et affectueux qu'une mère, on ne peut attester ou garantir de rien.

Et combien d'entre nous produisent ou naissent d'un hasard, d'un accident, d'une erreur... des milliers. Il faut dire que la sexualité et la procréation est un réflexe, avant un plaisir et que l'on ne maîtrise pas toujours... La nature le "maîtrise" tel un savoir faire, souvent bien plus que nous tout intelligent qu'on puisse se dire.

Engendrer, se nourir, aller où l'on veut, vivre, mourir selon sa volonté c'est d'une certaine manière être libre, or pour beaucoup ce n'est pas nous qui avons cette liberté de choix, volonté mais les concepts supérieurs ou tous ceux qui pourraient assumer, juger et pardonner leurs erreurs ! "J'ai tuer au nom de... untel ...nous a donner un enfant", etc; dieux, supérieurs, humains, autres ou science, c'n'est jamais moi c'est l'autre qui décide pour moi au besoin ! :erm:
Rare sont ceux qui pourront dire sincèrement à leur enfant autre chose que "tu es là parce que je l'ai voulu" ou pas toujours ? (Sans pour autant donner des détails scabreux) mais au moins reconnaitre qu'ils ne nous doivent rien ou si peu sur ce point là, ce serait déjà tellement ! J'ai tendance à préferer quelqu'un qui assume son choix que celui qui le rejette sur autrui.

Je le constate tous les jours, nous sommes souvent en incapacité d'accepter déjà nos propres d'erreurs même en matière de procréation, faut dire qu'être "autonome" c'est oublier l'autre un peu, et ça qui le supporte, si lui-même ne l'est pas autonome et notamment un enfant ; hasard, reflexe, pulsion, accident comment pouvons nous imaginez venir de là, ça demande étude, discernement et compréhension, et de grandir.

Et quels dégâts quand on voit les personnes nés sous x, où qui ignorent leurs origines réelles bien qu'ayant officiellement un père et une mère modèle standard homologué par les institutions, à la maison, pour le pire et le meilleur !? :innocent: Et qui malgré tout consultent car ils en crevent de mal être et de mensonge/ignorance... Il faut dire qu'un objet sorti de l'usine couple/famille n'a rien besoin de savoir, il a un père "chaine de montage" et une mère "haut fourneau" (avec jeu de mots :huhu: ) mais de quoi se plaint-il ??? :erm:

Devenir parents, père ou mère est un choix, une décision, mais qui n'aboutit pas toujours... et surtout un engagement pour un certain nombre d'années voire émotionnellement, affectivement parfois toute une vie... ou pas !
Chacun doit avoir ce choix sans être condamné systématiquement et sur le moyen tout comme sur le refus, or qu'on produise charnellement, qu'on adopte, accompagne un temps, éduque, crée dans la chair ou autrement, n'est pas le problème de fond, car on transmet toujours, et on s'imprime chez l'autre.
Le problème de fond est ailleurs; dans notre histoire les autorités qui nous dirigent civilement ou réligieusement ont reçus de nous (ou des peuples) ou on volé le droit d'autorisé, d'encourager certains à avoir des enfants et d'interdire à d'autres, en les castrants, stérilisants physiquement, spirituellement, hors nous avons naturellement ces pouvoirs là, inutile d'intervenir toujours en plus, bien des parents vivent aussi dans l'illusion que mettre au monde un enfant implique qu'il aura un enfant qui lui même etc..., non, ce n'est pas ainsi la réalité, et pas besoin d'avoir une séxualité ou un comportement estimé "hors norme"...

N'a d'enfant que celui ou celle qui fait en sorte d'en avoir, déjà... et cela passe aussi par un tier équipé pour, en général humain ordinaire ou scientifique, technicien... et bien d'autres conditions indépendantes de la volonté de beaucoup, mais il n'y a absolument aucune obligation, demandez aux Pandas, ils vous le dirons, ça parait simple mais ça ne l'est pas... si naturel ! :^^:

Tu dis comme nous tous, parce que c'est devenu habituel, "Faire, avoir, désirer..." un enfant rien que les mots déjà en disent long sur le pouvoir qu'on s'arroge, alors le "faire" (fabriquer, façonner) pour soi ou pour de mauvaises bonnes raisons est selon moi aussi, effectivement une erreur de plus, (personnellement j'ai beaucoup appris de mes erreurs comme de celles des autres, on n'en fini jamais d'apprendre...) mais on découvre aussi c'est surtout une illusion, une croyance de plus et avant tout...

Oui, dans bien des cas nous décidons bien de mettre en route un projet d'enfant ou d'adoption, et alors !!! Bien des projets n'aboutissent jamais, c'est donc que nous ne possédons pas la toute puissance et domination sur la chose et dans ce domaine, le second problème réside peut-être dans le fait que mettre au monde est encore une chose terriblement pesante qu'on ne fait pas à la légère tant pour les garçons qui ne peuvent pas, que les filles qui "devraient en théorie" mais ne peuvent ou ne veulent pas toujours...
C'est égoîste au mauvais ou au bon sens du terme (car je ne condamne jamais l'égoïsme totalement il peut être vital) mais en procréant sur cette base, on réduit l'être humain à venir, à un objet de désir, on lui donne avant conception, une valeur souvent très élevée ou basse.... "quel prix/sacrifice êtes vous prêt à mettre pour avoir un enfant..." entend-t-on de plus en plus... On ne donne pas un enfant au monde, à des dieux hypothétiques, à un compagnon de vie, tel une offrande, en récompense, ou on ne s'offre pas un plaisir via un enfant... Comme propose F. Foresti halte aux illusions, tout en dédramatisant ! :content:

Je ne suis pas non plus pour qu'on monnaie un utérus comme un distributeur de boissons, ou alors laissons les autres parties du corps continuer à l'être en ce sens et là aussi y'aurais beaucoup à dire... :euh:

En même temps, et pour repondre à la question initiale, il faut aussi rester circonspecte, on peut changer d'avis, ceux qui ne veulent pas, pourront un jour vouloir... dans leur vie et inversement un enfant, rien n'oblige à ce que se soit les siens, mais ce qui dans tous les cas peut conduire à frustrations multiples, doit-on céder à la tentation ou surmonter de se voir refuser ou se refuser la satisfaction d'une demande pulsionnelle ???

Avoir une sexualité gay, bi ou autre éternelle ou passagère, durable ou ponctuelle, selon moi, n'a rien à voir avec la pulsion ou désir d'enfant... C'est une chose strictement personnelle et intime... Certes parfois accentuée par la pression ou non, alentour ou culturelle.
Pour beaucoup gay = stérile (ou devrait l'être) c'est tout aussi absurde pour les lesbiennes ou de penser qu'on est stérile définitivement, il y a des cas de blocages/déblocages qui démontrent le contraire. Ou "qu'un parent gay fabrique un gay."

Je ne sais pas si on pourrait résumer en: désir d'enfant passe par l'esprit, besoin ou réalisation d'enfant passe par les organismes ? :chaipas:


tl; dr.

Franchement, fait un effort de synthèse. C'est un imbouffable tes pavés.

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 62 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Tu ne peux pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas répondre aux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas éditer tes messages dans ce forum
Tu ne peux pas supprimer tes messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  

Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
© 2005-2019 et-alors.net. Reproduction interdite. N° CNIL : 1104460.
Contact forum: modérateurs. Contact administratif: .