Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.

* Connexion 
* FAQ    * Rechercher

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: "La cavalette", ou "elle veut encore déménager"
MessagePublié: Ven Nov 08, 2019 19:39 
Like a Virgin
Like a Virgin
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Nov 06, 2018 13:49
Localisation: Sud de la France
Age: 45
Genre:
Bonsoir,

Voici ce qui me pose problème en couple depuis plusieurs mois ou même années, et je voudrais bien avoir vos avis là-dessus.

Ma compagne et moi (11 ans de vie commune) avons habité d'abord à Paris pendant longtemps. Elle est Parisienne et moi provinciale. A l'époque où nous habitions dans la capitale, elle me parlait très régulièrement de déménager, et moi, je disais oui ! parce que la vie parisienne m'épuisait ; mais elle voulait déménager pour aller à l'étranger, en fonction de l'endroit ou elle trouverait du boulot. Bon. Une fois, elle m'a proposé Londres. Elle n'avait pas de boulot précis en vue, mais elle travaille dans le business et la finance, donc il y avait certainement des "opportunités" comme on dit. Mais Londres, pour moi = froid, brouillard, logements à prix exorbitants, pas de sécu = non. Moi, je lui ai proposé Avignon (j'avais une possibilité de boulot), elle m'a dit non, c'est trop petit. Avec le recul, elle avait tout à fait raison par rapport à son travail.

Après a commencé une suite de propositions que moi j'ai jugées extravagantes, tandis que elle me jugeait, moi, complètement hermétique à l'esprit village global. Elle a regardé un boulot en Afrique du Sud (idéal pour des mamans lesbiennes, ça va sans dire... le taux de criminalité fait peur et moi, je n'avais aucune envie de vivre dans un bunker sécurisé avec des barbelés). Ensuite il y a eu l'épisode où elle a eu une proposition pour Singapour. Aah, Singapour, l'Asie, le high-tech ! Sauf que Singapour est une dictature qui pend les homos. J'ai refusé. Elle n'a jamais voulu comprendre que Singapour n'aurait de toute façon jamais délivré un visa d'immigration à une petite fonctionnaire française, je n'ai vraiment pas le profil recherché, et donc sans visa, pas d'école pour les enfants, etc. Ma compagne est pétrie de qualités de cœur, mais elle n'a pas la tête sur les épaules. J'ai l'impression que pour elle, le monde est un jardin d'exploration, une sorte de terrain de jeux pour les gens qui font du business, mais elle ne voit pas la réalité, la complexité de l'émigration, pardon, de l'expatriation : le déracinement, les problèmes matériels, les questions de papier, parce que pour elle, c'est à sa boîte de s'occuper de tout ça. Ensuite, il y a eu l'histoire de Dubai, mais là je reconnais, elle n'a pas insisté, elle a dû penser que je serais trop moche en tchador.

A la fin, au bout de 8 ans où je n'ai rien vu avec elle de concret et de faisable à l'étranger, nous avons déménagé ... en Province. C'est moi qui ai décroché un nouveau boulot et elle qui a accepté de me suivre en retournant de temps en temps à Paris pour son travail et en faisant du télétravail le reste du temps. Elle était d'accord, à 100 %, pour faire cela, et je lui en serais éternellement reconnaissante parce que c'est super pour moi dans cette nouvelle région. Je me sens vraiment bien ici, le rythme, le climat me plaisent énormément, c'est très agréable, je suis moins fatiguée.

Donc maintenant, j'en viens au problème : elle veut repartir. Elle ne sait pas où, mais elle veut partir loin, là où c'est à la mode, par exemple en Californie. A la moindre dispute, elle me reproche l'endroit où on habite, alors que le reste du temps, elle me dit que la région est très bien. Il y a beaucoup de hauts et de bas et en cas de bas, elle l'attribue souvent au fait qu'elle n'habite pas un endroit branché et à la mode. Si je râle pour un truc, elle me dit que je l'ai empêchée d'aller à Singapour, elle me répète que c'est mieux de vivre à l'étranger, pour les enfants surtout, pour qu’ils s'ouvrent au monde et apprennent une autre langue. Je pense qu'elle ne se sent pas bien dans un milieu provincial, mais honnêtement, jamais elle n'a été capable de me proposer un projet de famille à l'étranger qui tienne la route.

Nous avons des visions très différentes de la façon dont nous voulons vivre. Je me sens du coup en "insécurité". Alors qu'on est une famille de quatre, j'ai l'impression qu'elle a toujours besoin de se dire que c'est mieux ailleurs, bref, qu'elle veut fuir, qu'elle a des attentes pas très réalistes, comme si elle avait 20 ans et qu'elle n'avait pas de responsabilités. Il ne se passe pas un mois sans qu'elle me fasse remarquer le grand sacrifice qu'elle a fait de me suivre en province, alors que moi, j'ai refusé de la suivre dans des destinations lointaines et exotiques. A la limite, je le ferais s'il n'y avait que nous, mais il y a deux enfants, je dois gagner ma vie et je n'ai aucun penchant pour les prises de risques inutiles. Les raisons de mon malaise sont que je me sens perpétuellement "en dette" et presque sous la menace, parce que maintenant qu'elle est venue en province, elle attend que je lui dise qu'en échange, je vais la suivre à l'étranger, chacune son tour. Mais en fait : avec un projet bien défini, peut-être ; mais à la base, moi je suis bien là où je suis, j'ai envie de me poser un peu. Déjà que l'adaptation des enfants a été difficile ici en France, je m'imagine mal débarquer en terre inconnue, et j'en ai marre des déménagements. Qu'en pensez-vous ? Je me montre égoïste ? Je fais rater à toute la famille les "opportunités de la globalisation" ?
Je sais bien que c'est une sorte de problème de riche entre gens qui ont le choix et qui ont du boulot, mais à la fin, ça me mine et moi j'ai plus à perdre, il me semble. Merci pour vos avis...

_________________
Dalia


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "La cavalette", ou "elle veut encore déménager"
MessagePublié: Ven Nov 08, 2019 21:21 
Homo-érectus
Homo-érectus
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Avr 29, 2007 20:07
Localisation: Paris
Age: 33
J'élude le fait que tu ne veuilles pas déménager parce que marre de bouger, et les "jugements" que vous portez l'une et l'autre sur vos propositions respectives.
En étudiant les aspects qui font que tu aimes l'endroit où tu vis actuellement (rythme, climat), et de son côté, ce qu'elle recherche (étranger, pas trop petit), est ce qu'il y a pas moyen de trouver un terrain d'entente ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "La cavalette", ou "elle veut encore déménager"
MessagePublié: Sam Nov 09, 2019 1:09 
Like a Virgin
Like a Virgin
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Mai 21, 2019 11:16
Localisation: IDF
Age: 38
Genre:
Ta compagne est dans la finance, pour avoir été des années dans ce milieu je la comprends.

En fait oui, en finance, on voit le monde différemment car tout est possible donc on a envie de tout.

J'ai déménagé dans 3 pays différents sur des coûts de tête parce que c'est possible, que c'est facile et que c'est tentant. Et souvent je me dis que je vais repartir, dans une grande ville bien sûr : Londres, NYC, Singapour, SF (pour le soleil) etc.

Et oui, les boîtes qui t'envoient ou t'accueillent s'occupent de la paperasse. Mais pour le conjoint et la famille aussi il me semble donc pas de soucis. ...

Je comprends ton confort, ton souhait de rester en province, mais un compromis serait le bienvenu car professionnellement elle te le reprochera... et la finance dans les grandes villes ça peut être plus épanouissant, plus "challenging".

Paris me semble un bon compromis si tu souhaites rester en France... ou Luxembourg pour l'étranger (la finance + ville à taille humaine + sécu, cotisations retraites + éducation des enfants etc).

Pour te rassurer, la bougeotte ça passe, mais il faut avoir bouger pour que ça passe sinon il ne reste que des regrets.

Courage !

Envoyé de mon GT-I9305 en utilisant Tapatalk

_________________
La nouvelle version de « C’est l’hôpital qui se fout de la charité » => « C’est le maroilles qui dit au brie : tu pues !

"Le respect est fonction, non pas du QI, mais du QD, le quotient démocratique, temps d'écoute/temps de parole. "


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "La cavalette", ou "elle veut encore déménager"
MessagePublié: Sam Nov 09, 2019 14:23 
QueerAssez PotemKhîpe
QueerAssez PotemKhîpe
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Ils ont quel âge déjà vos enfants ?
Ils sont grands, non, au collège ?

Moi je pense que cette question devrait les impliquer et prendre en compte leur avis, surtout, plutôt qu'être un sujet d’engueulade entre vous.

Qu'est-ce qu'ils en pensent, eux ?
Est-ce qu'ils ont envie de bouger à l'étranger pour découvrir ?
Est-ce qu'ils ont envie de rester posés là ?
Est-ce qu'ils seraient OK pour la Californie mais pas pour Singapour ?
Dans le cas où ils seraient ok pour partir, avec quels critères non négociables ?

Et dans le cas où ils ne souhaiteraient pas partir, et toi non plus, est-ce que ce ne serait pas envisageable qu'elle y aille, elle, et que la rejoignez pour les vacances ?

Vous devriez en parler ENSEMBLE.

Pour trouver le compromis qui vous convient à TOUS, pas qu'à elle ni qu'à toi.

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "La cavalette", ou "elle veut encore déménager"
MessagePublié: Jeu Nov 14, 2019 17:39 
Like a Virgin
Like a Virgin
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Nov 06, 2018 13:49
Localisation: Sud de la France
Age: 45
Genre:
Bonsoir,

Merci à toutes les trois pour vos réponses, ça m'a un peu détendue et j'ai réfléchi, du coup.

Citer:
Pour te rassurer, la bougeotte ça passe, mais il faut avoir bouger pour que ça passe sinon il ne reste que des regrets.


Yurisab, alors là, tu as tout bien vu, elle m'en veut depuis qu'on habite en Province ! Elle met la plupart de ses problèmes sur le compte de sa localisation géographique. Mais d'un autre côté, elle a passé près de 15 ans à Paris et elle n'est pas partie à l'étranger non plus, alors qu'elle était plus jeune et sans attaches ! Pour moi, c'est un truc à faire quand tu es libre, ou bien avec des enfants en bas âge, ou alors plus tard quand ils ont quitté le nid ; mais à partir du moment où les enfants ont leur réseau, c'est difficile de les séparer de tout leur environnement.


Je sais que les autres parents dans le domaine de la finance le font : leurs enfants déménagent régulièrement, ils vivent quatre ans ici puis trois ans là...ils commencent à marcher quatre pattes en Chine, puis ils apprennent à lire à Londres, puis ils vont au collège dans la Silicon Valley. Ma compagne trouve ça génial. Moi, je trouve ça dommage de grandir sans liens, sans famille élargie, sans grands-parents, sans amis durables, et généralement sans voir beaucoup ses parents parce qu'ils voyagent tout le temps. Ça m'est égal si mes mômes maintenant ne parlent pas le mandarin ou même l'anglais.


Et d'un autre côté, ce n'est pas amusant de m'entendre reprocher d'empêcher sa compagne de faire carrière. C'est sûr que je la limite. Mais jamais elle ne m'a proposé un projet à l'étranger qui tienne la route ; elle me reproche de ne pas être aventureuse. Mais je bosse, moi aussi, même si je gagne le quart de ce qu'elle gagne. Et comme elle voyage à l'étranger au moins une semaine par mois, c'est quand même pratique d'avoir un parent qui s'occupe des enfants, de l'intendance etc.


Parce qu'il faut dire aussi qu'elle est tête-en-l'air, en général elle ne regarde pas le côté pratique des choses. Par ailleurs, elle est très "dans sa bulle", elle a plein de qualités de cœur, elle peut montrer beaucoup d'affection à ses proches mais elle a peu de liens, elle n'a pas du tout le profil à l'aise et liant. Assez souvent, elle est perdue dans ses pensées, elle ne remarque pas ce qui se passe autour d'elle. Ça s'est aggravé depuis qu'on habite en province. Elle est très absorbée intérieurement, elle est dans la lune, sans doute à ruminer des frustrations ; parfois même, elle a les lèvres qui bougent, elle ne parle pas mais je vois qu'elle adresse un discours à quelqu'un et qu'elle est supervénère. Une fois d'ailleurs au travail, sa boss lui a "diagnostiqué" un problème de gestion des émotions, et lui a trouvé un programme de coaching interne. Elle éprouvait une frustration, une colère rentrée, mais elle n'a pas suivi le coaching en question. Je sais qu'elle est déçue par sa carrière - pourtant, elle a un boulot stable, très bien rémunéré, avec beaucoup de déplacements à l'international ! - et que partir à l'étranger la ferait remonter dans sa propre estime. C'est son échelle de valeurs. C'est important. C'est son milieu. Mais moi, je n'ai pas les mêmes envies, ni les mêmes intérêts financiers.

Citer:
Vous devriez en parler ENSEMBLE.

Pour trouver le compromis qui vous convient à TOUS, pas qu'à elle ni qu'à toi.


Les enfants ont 8 ans (garçon), et 13 ans et demi (fille). Le premier est globalement adaptable et nous ne lui avons pas vraiment demandé son avis pour le dernier déménagement car il avait 5 ans. On l'a informé et on lui a expliqué, maintenant il est content là où nous sommes. Comme moi, il aime le calme, le fait d'avoir une chambre à lui plus grande, et une terrasse pour le jardinage. Cela dit, il a toujours été tranquille et facile à vivre.


Par contre pour l'aînée, déménager de Paris a été un petit drame, j'ai raconté ça dans un autre post : elle a mis un an pour s'adapter et encore maintenant, elle a très envie de retourner à Paris. D'ailleurs, elle y va souvent en vacances pour retrouver ses copines là-bas, même si elle a fini par s'adapter ici dans le Sud. Il est pour elle hors de question de re-déménager, sauf si c'est pour retourner à Paris. Globalement, des ados qui veulent quitter leurs repères et leurs copains, surtout s'ils ont mis du temps pour les trouver, c'est rare !


Donc pour répondre à ta question, Norma : je redoute d'impliquer les enfants. Parce qu'au lieu de faire une engueulade à deux...on va passer à une engueulade à trois ou à quatre ! Il y a Mme Lacavalette qui a la totale bougeotte, Mme Lacasanière qui a déjà déménagé neuf fois et qui se trouve très bien là où elle est, et Miss, la jeune fille qui veut rentrer à Paris ou à la rigueur rester là où on est maintenant. Pourtant, je sais que tu as raison, il faut regarder le problème à quatre, c'est une affaire de famille. Comment dois-je m'y prendre ? Sur quel ton aborder les choses ? A qui parler en premier ?

Citer:
En étudiant les aspects qui font que tu aimes l'endroit où tu vis actuellement (rythme, climat), et de son côté, ce qu'elle recherche (étranger, pas trop petit), est ce qu'il y a pas moyen de trouver un terrain d'entente ?


Je n'arrive pas à voir cette troisième voie, Michka, c'est pourtant ça l'idée, mais je suis trop bouleversée par cette situation, je reçois souvent des reproches. C'est pour ça que j'ai demandé des conseils, et en fait je n'arrive pas à voir en quoi c'est un vrai problème de bosser de chez soi en province, de voyager dans plein de pays différents, et d'avoir une famille. Je pense que Yurisab comprend ma copine, c'est une question de milieu, moi, j'ai un peu de mal...

Avis toujours souhaités et étudiés, merci !!

_________________
Dalia


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "La cavalette", ou "elle veut encore déménager"
MessagePublié: Dim Nov 17, 2019 10:31 
QueerAssez PotemKhîpe
QueerAssez PotemKhîpe
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Tes enfants sont suffisamment grands pour TRES mal le prendre si vous faites des plans dans leur dos.
Le petit de 8 ans adaptable aussi !
Il faut absolument les empêcher de se sentir trahis.

Et le fait d'en parler à 4 forcera ta compagne à prendre en compte l'aspect famille.

La manière dont tu en parles, c'est bizarre, on dirait qu'elle considère les gosses comme "ton côté" de l'affaire.
A elle le travail, à toi la famille, les deux objectifs en concurrence.

Quand elle te parle de l'aspect "bien être des gamins" c'est des enfants théoriques pour qui une expérience à l'étranger serait bénéfique, pas les votre, personnifiés, avec leurs caractères et vos besoins.

C'est important de les remettre au coeur des choses dans sa tête aussi. Vous les avez probablement voulu à deux, ces gosses, faut pas qu'elle parte dans un rôle de "père" tradi De Gaule.

Bref, comment procéder ?
D'abord tu expliques à ta compagne que tu n'exclut pas le fait de partir à l'étranger si c'est important pour elle. Mais que tu mets la condition que ce soit décidé en famille, en prenant en compte les besoins de chacun.

Pour t'organises une soirée pizza/sushi/peu importe avec vous 4, sans TV, sans interruption.
Vous expliquez aux gamins que c'est possible, si vous le souhaitez, de partir à l'étranger grâce au travail de ta compagne.
Et tu proposes à tout le monde de décrire le "plan de vie" pour les 5 prochaines année : le scénario idéal, ce qu'ils ne veulent surtout pas.
Et vous réagissez (respectueusements) aux "plans" de chacun.

Ensuite seulement vous montez le projet. Une fois d'avoir bien écouté les désirs/besoin/refus de chacun. Sans imaginer, sans présumer, sans ce dire "mais il changera d'avis si on le force".

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "La cavalette", ou "elle veut encore déménager"
MessagePublié: Mar Nov 19, 2019 17:44 
Like a Virgin
Like a Virgin
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Nov 06, 2018 13:49
Localisation: Sud de la France
Age: 45
Genre:
Citer:
es enfants sont suffisamment grands pour TRES mal le prendre si vous faites des plans dans leur dos


Oui, en effet, c'est compréhensible, ta remarque est juste. En fait, au dernier déménagement, on ne leur a pas laissé le choix : les grandes décisions doivent être expliquées et les enfants accompagnés et soutenus, mais ce ne sont pas eux qui décident en dernier ressort de la vie de la famille. Sinon, on habiterait dans une hutte en chocolat avec un toit en pâte d'amande et plein d'animaux ! Remarquez, ça serait sans doute plus sage, au fond...

Néanmoins maintenant, ils sont plus grands et tu as raison, complètement, ça ne se fera pas sans eux.

Citer:
tu expliques à ta compagne que tu n'exclut pas le fait de partir à l'étranger si c'est important pour elle. Mais que tu mets la condition que ce soit décidé en famille, en prenant en compte les besoins de chacun


OK. Je vais faire ce que tu conseilles, même si je pense que ça va aller droit au clash. Mais je suis trop angoissée par cette situation : ma compagne est vraiment très frustrée, elle est colérique, donc il faut bien que je fasse quelque chose. Là, j'attends qu'elle revienne d'une semaine de déplacement professionnel à l'étranger, puis je lui parle / on lui parle quand elle revient, sauf si elle est en mode crise. J'ai bien noté la pizza et tout !

Merci pour les conseils, vraiment, je n'avais pas pensé à parler aux enfants, je voulais juste les protéger du conflit entre " partir - pas partir ", mais en fait c'est impossible, il faut qu'on voie ça ensemble.

_________________
Dalia


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "La cavalette", ou "elle veut encore déménager"
MessagePublié: Mer Nov 20, 2019 9:21 
QueerAssez PotemKhîpe
QueerAssez PotemKhîpe
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Tiens nous au courant :gentil:

Par contre, si ta compagnes est tellement colérique que tu en viens à avoir peur de lui parler sans clash/crise des choses importantes ... c'est peut-être un autre problème qu'il ne faudra pas mettre sous le tapis ...

Bises !

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "La cavalette", ou "elle veut encore déménager"
MessagePublié: Jeu Nov 21, 2019 23:45 
Like a Virgin
Like a Virgin
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Mai 21, 2019 11:16
Localisation: IDF
Age: 38
Genre:
Dalia a écrit:
je n'avais pas pensé à parler aux enfants, je voulais juste les protéger du conflit entre " partir - pas partir ", mais en fait c'est impossible, il faut qu'on voie ça ensemble.


Salut,

Parles en à ta compagne seule et prévient là qu'il serait bien d'en parler aux enfants hein, et non pas leur en parler en son absence car s'ils ne veulent pas bouger, elle risque de prendre ça comme un complot. Je dis ça. ..

_________________
La nouvelle version de « C’est l’hôpital qui se fout de la charité » => « C’est le maroilles qui dit au brie : tu pues !

"Le respect est fonction, non pas du QI, mais du QD, le quotient démocratique, temps d'écoute/temps de parole. "


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "La cavalette", ou "elle veut encore déménager"
MessagePublié: Ven Nov 22, 2019 18:35 
Like a Virgin
Like a Virgin
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Nov 06, 2018 13:49
Localisation: Sud de la France
Age: 45
Genre:
Bonsoir,

Citer:
si ta compagnes est tellement colérique que tu en viens à avoir peur de lui parler


Disons qu'elle peut s'emporter pour pas grand chose ; moi, je suis impressionnable, je reste calme mais ça me chamboule très négativement, je ressasse longtemps ensuite, alors qu'elle, elle se défoule, elle s'excuse puis elle passe à autre chose.

Citer:
Parles en à ta compagne seule et prévient là qu'il serait bien d'en parler aux enfants


Oui oui, elle va rentrer de son voyage d'affaires à l'étranger, donc si elle n'est pas trop sonnée par le décalage horaire, c'est faisable.

Merci pour vos idées, et vos encouragements.

_________________
Dalia


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "La cavalette", ou "elle veut encore déménager"
MessagePublié: Sam Nov 23, 2019 0:13 
Like a Virgin
Like a Virgin
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Mai 21, 2019 11:16
Localisation: IDF
Age: 38
Genre:
Dalia a écrit:
si elle n'est pas trop sonnée par le décalage horaire, c'est faisable.


Laisse la atterrir, y a pas d'urgence. C'est ta priorité car tu as ça en tête mais après un voyage d'affaires elle risque d'avoir envie de retrouver sa petite famille avant d'aborder les grandes discussions. Attend le lendemain. Si elle est dans de bonnes dispositions.

"Ne pas confondre rapidité et précipitation" ;)

Courage !! :)

_________________
La nouvelle version de « C’est l’hôpital qui se fout de la charité » => « C’est le maroilles qui dit au brie : tu pues !

"Le respect est fonction, non pas du QI, mais du QD, le quotient démocratique, temps d'écoute/temps de parole. "


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "La cavalette", ou "elle veut encore déménager"
MessagePublié: Mar Nov 26, 2019 18:46 
Like a Virgin
Like a Virgin
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Nov 06, 2018 13:49
Localisation: Sud de la France
Age: 45
Genre:
Merci pour vos conseils.

Donc, j'ai pu avoir une discussion avec ma compagne, après qu'elle a eu récupéré du décalage horaire :dors: . Une amie a gardé les enfants à la maison et nous sommes sorties.
Je lui ai dit que je voyais à quel point elle avait envie de partir à l'étranger, et qu'on devrait en parler tous ensemble en famille. Elle m'a répondu qu'elle avait effectivement très envie d'aller voir ailleurs (USA, Grande-Bretagne...) mais qu'elle ne m'en parlait pas souvent ! Alors là, il y a une de nous deux qui a fumé la moquette, parce que moi j'ai l'impression qu'il ne se passe pas un mois sans que j'entende ce reproche ; et il ne se passe pas une semaine, j'en suis certaine, sans qu'elle ne se plaigne de son travail. C'est même presque tous les soirs maintenant, qu'elle finit sa journée frustrée, limite en rogne contre sa boîte.

J'ai essayé de comprendre d'où vient notre différence de ressenti : depuis six ans, sans exagérer, elle se plaint de son boulot qui ne la satisfait pas, qui ne répond pas à ses ambitions. Bon bon bon. Mais quand on habitait à Paris, à part lui dire " fais un bilan de compétences ? " ou "demande un congé de formation" ?, je ne me sentais pas impliquée, je trouvais que c'était son problème, son choix de changer ou pas. Elle a d'ailleurs fait un bilan de compétences. Je précise que je la soutenais moralement, j'ai passé de longs moments à l'écouter, mais je ne me sentais pas "visée". Maintenant, comme on est en province parce que moi j'aime les prés et les moutons, je prends tout pour moi, je me sens responsable de ses plaintes.

Ma compagne m'a conseillé de me "détendre" et de ne pas me sentir visée, sauf que je me sens quand même très concernée. Quand je la vois complètement dans la lune à penser à son boulot qui la frustre, et à répondre n'importe quoi aux enfants à table parce qu'elle est juste totalement AILLEURS, ça m'agace ! Et je constate que ça s'est aggravé ces dernières années.

Ensuite, j'ai suggéré de parler de l'étranger avec les enfants : ma compagne n'est pas tout à fait convaincue. Elle m'a dit : " On sait déjà ce que ça va donner ! " , à savoir que le petit veut rester ici et la grande veut rentrer à Paris. Elle, au contraire, voudrait construire avec moi un projet de couple parental qui fasse rêver les enfants, qui emporte leur adhésion ; elle trouve qu'ils sont trop jeunes pour choisir avec discernement ce qui est bon pour eux. Comme elle me l'a dit une fois, "il faut leur vendre la destination"... mais j'en suis incapable, je ne suis pas agence de voyages, je n'ai jamais su motiver des gens pour les faire changer d'avis sur les trucs qui leur déplaisent, je ne suis pas convaincante ! Mais d'un autre côté, elle dit aussi avec résignation que la plus grande est sans doute incapable de déménager de nouveau vers une destination inconnue.

A la fin, je lui ai dit qu'elle pouvait partir à Londres, que je l'attendrai, qu'on s'organiserait pour les enfants. Elle a eu l'air touchée que je prenne en compte son désir de partir.

Bilan de la soirée : on ne s'est pas mises d'accord, par contre on a progressé dans l'écoute. Il doit y avoir une autre étape, que je ne discerne pas...

_________________
Dalia


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "La cavalette", ou "elle veut encore déménager"
MessagePublié: Lun Déc 02, 2019 15:39 
QueerAssez PotemKhîpe
QueerAssez PotemKhîpe
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Je suis complètement contre son point de vue :
Son idée, c'est de tout faire dans le dos des gosses et d'obtenir leur adhésion par la manipulation, en forçant la main "vendre", c'est manipuler. Elle aura beau tourner ça comme elle veut, c'est le cas. C'est ne pas consulter et construire ensemble un projet de famille, mais avoir fait une décision dans son coin et y soumettre les autres en trouvant des arguments plus ou moins fallacieux.

En gros elle s'en fout royalement qu'ils aient des envies, des besoins, des opinions. Qu'ils puissent ou non être heureux là bas.
Ce qu'elle veut, c'est gagner.

Tu pourras accepter pas mal de choses en terme de sacrifice, mais là, c'est important : soit le parent qui protège tes gamins, leur bien être, leur libre arbitre. Soit de leur côté, n'accepte pas de les exclure du choix.

Si la relation de confiance se brise maintenant, à cet âge là ... C'est pas pour être alarmiste, mais ce sont des pré-ados. S'ils voient que les parents se foutent royalement de ce que eux veulent et ressentent pour des choses aussi capitale qu'un choix de pays, tu penses vraiment qu'ils vous feront encore confiance ? Qu'ils resteront proche de vous ?

Franchement ... ne loupe pas ça. C'est même plus important que ta relation avec ta femme : que tes enfants se sentent écouter et considérer en tant que personnes.

Personne ne leur demande de choisir à votre place une destination, ils n'auraient effectivement pas la maturité pour. Mais les consulter, leur demander ce que eux souhaitent et le prendre en compte, c'est la moindre de choses quand on respecte ses gosses.

Pour ce qui est de l'étape suivante avec ta femme ...
reviens dessus régulièrement.
L'option où elle partirait seule à Londres, par exemple, et où vous la rejoindriez pour les vacances.
L'option où vous partez tous ensemble.
Remet le truc sur la table pour que ça avance.
Ca se débloquera bien un jour ...

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Tu ne peux pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas répondre aux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas éditer tes messages dans ce forum
Tu ne peux pas supprimer tes messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  

Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
© 2005-2019 et-alors.net. Reproduction interdite. N° CNIL : 1104460.
Contact forum: modérateurs. Contact administratif: .