Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.

* Connexion   * Inscription
* FAQ    * Rechercher

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Genre incompatible et abandon
MessagePublié: Dim Oct 08, 2017 18:01 
Homo ?
Homo ?
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Août 01, 2017 17:29
Localisation: Sûrement à côté d'une tasse de chocolat chaud
Age: 15
Genre:
Hey

Je viens demander des conseils après-coup, j'étais trop bouleversé.e pour le faire avant même si je suppose que ç'aurait été mieux.
J'étais avec mon copain depuis déjà presque 6 mois quand il a décidé de me quitter, une fois, puis on s'est remis, et une semaine après il me disait presque que tout était fini. Depuis vendredi on est à nouveau ensemble, à nouveau (je suppose) confiants dans l'avenir.
Tout ce récent b*rdel a beaucoup à voir avec un coming-out non-binaire extrêmement tendu, qui avait abouti sur une presque engueulade où je me suis retrouvé.e assailli.e par l'incompréhension de ma mère, de mon ex-meilleur ami et de Lui, à me retrouver seul.e à défendre toute la cause trans alors que j'étais moi-même encore au stade de questionnement. On avait ensuite décidé de tourner la page mais mon meilleur ami ne me parlait quasiment plus et la situation commençait à tourner au vinaigre avec mon copain. Il m'a quitté.e, puis plus tard on s'est remis car on se manquait trop ; puis plus tard, il m'a dit qu'il ne pouvait pas composer avec ma non-binarité, qu'il ne pouvait pas faire avec. Alors sans vraiment réfléchir aux conséquences pour moi, je me suis engagé.e sans qu'il me le demande à jeter tout ça à la poubelle, à tourner la page, à être une fille, à rester CELLE qu'il a pu aimer. J'ai aussi décidé de mettre à la poubelle d'autres soucis qui le chiffonnaient. Au début il n'était pas convaincu, mais vu qu'il m'aimait toujours et que je lui promettait un avenir sans les soucis qui l'avaient poussé à en finir avec nous, il a décidé de retenter le coup.

Ma mère est inquiète pour moi, elle me dit que ça pourra me rejaillir à la tronche un jour ou l'autre et qu'il pourrait m'abandonner à nouveau pour ça. Elle a commencé à m'encourager pour que je continue à chercher des réponses mais je lui ai rapidement dit que je ne voulais pas me la jouer double-jeu.

Qu'est-ce que je dois faire ? Est-ce que prendre cette décision était quelque chose de mal ? Est-ce que j'aurais dû choisir de rester qui je suis, au risque de jeter aux oubliettes mon amour pour ce garçon pour ne pas me perdre de vue ? Quel aurait été le bon choix ? Où est-ce que je me situe maintenant ? Suis-je cis, suis-je genderqueer, genderfluid, juste garçon manqué ? Est-ce que prendre cette décision efface qui je suis vraiment ? Puis-je m'autoriser de céder à acheter un binder ou est-ce qu'il le prendrait mal ? Dois-je me permettre de continuer à me poser toutes ces questions ou est-ce dangereux ?

Si vous comptez me répondre, sachez que je tiens très peu à moi-même de base, alors sur le coup prendre cette décision par dévouement pour lui m'a paru totalement logique... Je l'aime et je tiens énormément à lui, vous comprenez ? :cry:

_________________
- J'aime les arcs-en-ciel.
- Ah je vois, t'es resté.e une petite fille dans ta tête en fait.
- Non, je suis un arc-en-ciel.
- . . .


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Genre incompatible et abandon
MessagePublié: Lun Oct 09, 2017 8:55 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Genre:
Petite question pour ma part avant de te répondre :

Est-ce que dans l'état actuel des choses, être "fille" avec lui t'obliges à certaines choses, comme par exemple des choix vestimentaires qui te déplaisent, te maquiller si tu n'as pas envie, être "douce" si tu ne le souhaites pas, etc etc ?

Y'a t-il, bender mis à part, la moindre contrainte sur ton expression de genre "dans les faits" et pas "dans les mots" ?

Est-ce que ça a des conséquences concrètes où c'est juste le terme "théorique" qui est en jeu ?

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Genre incompatible et abandon
MessagePublié: Lun Oct 09, 2017 17:03 
Homo ?
Homo ?
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Août 01, 2017 17:29
Localisation: Sûrement à côté d'une tasse de chocolat chaud
Age: 15
Genre:
Oh mon dieu une réponse :snif:

Sur le coup quand j'en ai parlé à ma mère elle m'a tout de suite conseillé de m'habiller de manière plus féminine pour lui montrer que je faisais des efforts de mon côté, du coup j'ai tenté deux-trois jours de mettre des vêtements plus féminins mais je me sentais mal dedans alors j'ai vite arrêté.. Je continue à tourner majoritairement sur mes tous nouveaux t-shirts et sweats du rayon homme (quand je lui ai posé la question hier il m'a dit que ça le dérangeait pas), mais comme j'en ai pas beaucoup je dois parfois m'obliger à prendre des vêtements "féminins", je me sens mal dedans et ma poitrine ressort mais je culpabilise de me sentir mal alors j'essaye de mettre ce ressenti de côté pour lui..
Je ne me maquille pas plus qu'avant (c'est-à-dire pas du tout) et ne cherche pas à être plus douce (à part avec son ami qui ne m'apprécie pas)..
Quand quelqu'un (maudits 6èmes) me demande si je suis un garçon ou une fille (à cause de mon physique androgyne) j'ai un bug mental encore plus présent qu'avant, mais soit mes amies (qui ne connaissent pas la situation) répondent à ma place soit je me force à dire "Baah une fille..".. J'ai une désagréable sensation dans ce genre de moments...

Ça a quelques conséquences concrètes mais j'avoue que c'est surtout le côté théorique qui me pose question (même si le binder et les moments gênants sont assez présents malgré tout).

Dit comme ça j'ai l'impression de lui mentir quand je dis que c'est derrière moi..

_________________
- J'aime les arcs-en-ciel.
- Ah je vois, t'es resté.e une petite fille dans ta tête en fait.
- Non, je suis un arc-en-ciel.
- . . .


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Genre incompatible et abandon
MessagePublié: Mar Oct 10, 2017 9:50 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Genre:
Bon,

Mon conseil a moi va surement ne pas faire l'unanimité. J'espère que d'autres voix viendrons, pour que tu puisses te faire ta propre opinion.

De ce que tu me dis, il me semble que les barrières à être ce que tu veux, tu te les met toi même.
Comme si pour t'autoriser à faire ce qu'il te plait, tu te disait qu'il faut absolument enlever l'étiquette "fille". Comme si une fille ne pouvait pas mettre des vêtements de tel style ou préfère ne pas mettre en avant ses seins.
Et que du coup, pour faire ce que tu as envie de faire, tu devais choisir une identité (agenre) et refuser celle que les gens extérieur te présument (fille).

Or donc, y a quand même plusieurs options.

Celle qui est la plus fréquemment proposée actuellement dans l'univers LGBT, dans l'univers Tumblr etc, c'est de définir une identité de genre non-binaire, de déclarer un genre tiers. Le genre "fille" correspondrait alors au "cahier des charges" féminin, le genre "garçon" au cahier des charges du masculin, et tout ce qui ne rentre pas dans l'un ou l'autre aurait droit à son genre à lui.
Mais il y a aussi une autre option : étendre ce qu'on met sous la case "fille".

C'est ce qu'on essayait de faire avant l'avénement des courants non-binaires.

L'idée derrière tout ça, c'est de dire "ok, j'ai été éduquée comme membre de la case "fille" et c'est l'identité sociale qu'on me donne. Mais ce n'est pas parce que j'ai cette case sociale que je suis obligée de l'accepter telle qu'elle est, je peux en redéfinir les contours. Je ne subit pas cette identité, je suis active dans cette identité et je participe à l'émancipation.
La définition de "fille" dépend non seulement des clichés, mais aussi de ce qui la compose. Je la compose, donc ce que je suis participe à définir le concept.
En m'affirmant fille avec mon caractère, mes goûts, mon style, je participe à modifier ce que veux dire "fille".

Ta mère part d'une bonne intention mais je pense qu'elle a tord. Ton copain semble t'aimer telle que tu es en terme de look et de caractère : ne change pas. Autorise-toi à le vivre. Ne te censure pas sous-prétexte que pour toi ça ne colle pas avec l'identité "fille".
Tu peux déjà être tout ce que tu as envie d'être sans avoir besoin de choisir une autre identité.
Tu as le droit de porter des vêtements qui te plaisent, tu as le droit d'agir comme il te plait. Apprend à enlever le préjugé sexiste que tu as toi-même dans ta tête sur ce qu'est ou n'est pas une fille.

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Genre incompatible et abandon
MessagePublié: Mar Oct 10, 2017 15:49 
Qui moi ?
Qui moi ?
Hors-ligne

Inscrit le: Lun Oct 09, 2017 13:36
Genre:
C'est ce qu'on m'a suggéré aussi à une époque et autant le conseil est pas mauvais autant je pense honnêtement que c'est carrément se voiler la face.

Si on ne se sent pas fille pourquoi se forcer ?

Rien ne t'empêche de rester avec ton copain pour l'instant et de continuer à te chercher. Une fois que tu sauras vraiment il sera temps d'aviser non ?

Je ne pense pas que ce soit une très bonne chose de renier ce qu'on est mais je ne vois pas quoi donner comme conseil sur ce coup là.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Genre incompatible et abandon
MessagePublié: Mar Oct 10, 2017 16:11 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Mars 01, 2009 2:10
Mouais, le coup du je me comporte et m'habille comme une "fille" pour ne pas contrarier le copain je trouve pas ça très sain. Le principe du couple c'est pas "pousse-toi de là que je te dise comment penser à ta place", c'est se mettre d'accord sur ce que l'on fait ensemble. Alors à moins que t'aies envie qu'il joue le rôle du tuteur, je vois pas l'intérêt de continuer une relation où Monsieur ne supporte pas que tu évolues et te questionnes. Les questions de genre sont suffisamment complexes comme ça, c'est pas la peine de se rajouter un boulet au pied en plus.

_________________
« Nan mais écoutez-le : on croirait qu'il va nous jouer une de ces tragédies grecques ! »


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Genre incompatible et abandon
MessagePublié: Mar Oct 10, 2017 16:53 
Homo ?
Homo ?
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Août 01, 2017 17:29
Localisation: Sûrement à côté d'une tasse de chocolat chaud
Age: 15
Genre:
Norma : c'est un peu ce que je me disais avant.. je me revendiquais féministe parce que ce que j'étais n'était pas ce qui correspondait à ce que la majorité pensait du genre "féminin" ; j'ai beaucoup bataillé contre certaines personnes pour qu'on accepte que je sois une fille pas "féminine". Je suis fatigué.e des cours donc je dois pas être très clair.e mais en gros, ce que tu me dis correspond à ce que je pensais et essayais de mettre en place avant de découvrir plus profondément "l'univers" LGBT+.. maintenant ça me semble un peu loin :erm:

Extalye : il y a certaines raisons à se "forcer" (je suis plus ou moins dans l'une d'elles), mais sinon je suis plutôt d'accord. Je compte rester avec lui mais de toute façon mon esprit vagabonde souvent donc au fond je continue à me chercher quand même.

Daisy.Adair : ouin :( je ne fais pas vraiment comme ça mais je vois ce que tu veux dire.
Quand on était dans le cœur de l'engueulade qu'il y a eu l'autre fois à ce propos je m'étais dit sur un coup de tête que le mieux serait d'en finir entre nous pour ces raisons, mais je ne peux pas. Et en fait, si il bloque sur ça c'est parce qu'il pense que les questions de genre c'est du "bullshit".. Enfin bref. Je n'ai pas envie qu'il joue le rôle d'un "tuteur", je ne veux juste pas le perdre. (aah l'amour rend c**) Je ne sais pas trop quoi te répondre, mais sache que je ne cède pas à un caprice de sa part et que ce n'est pas mon intention. (Je suis sûrement trop sèche mais je suis vraiment fatigué.e des cours, désoléééee TT)

_________________
- J'aime les arcs-en-ciel.
- Ah je vois, t'es resté.e une petite fille dans ta tête en fait.
- Non, je suis un arc-en-ciel.
- . . .


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Genre incompatible et abandon
MessagePublié: Ven Oct 13, 2017 22:22 
Like a Virgin
Like a Virgin
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Lun Mars 06, 2017 3:20
Genre:
Comme le dit Norma, son conseil ne va pas faire l'unanimité ! :lol: Enfin, je dis cela, mais je suis d'accord avec une bonne partie.

Le point de désaccord que je souhaiterais exprimer, c'est au niveau de l'auto-représentation. On peut être une femme peu féminine, et donc, être pour ainsi dire engagée dans une lutte féministe pour expliquer que non, les femmes ne respectent pas forcément le cahier des charges "femme". Cependant, on peut aussi... Juste ne pas se sentir femme.
Dans les faits, ça ne change pas grand chose, puisque dans les deux cas, on ne va pas être féminine, mais au niveau de la vision que l'on a de soit, c'est assez différent. Et à la question "t'es une fille ou un garçon", la réponse n'est bien évidement pas la même (bon, je parle de la réponse qui nous vient dans la tête, pas de celle qu'on donne à cette personne qu'on ne connait pas !).
Je ne suis malheureusement pas limpide dans mes propos, n'étant moi même pas au clair avec ce que je dis. Cependant, je voulais souligner le fait qu'il peut y avoir une sorte de blocage émotionnel vis à vis de son genre, on peut très bien ne pas pouvoir se sentir femme, au même titre que certaines femmes peu féminines, qui se revendiquent femme, ne peuvent pas se sentir homme, car c'est clair que malgré leur "lacune" en terme de féminité, elles sont des femmes.

Après, je dis tout cela, mais je ne sais pas ce que tu ressens vis à vis du fait d'être une femme. Mais je pense que ce n'est pas que une évolution de la communauté LGBT avec le développement des genres non binaires. Après, ce n'est pas facile de savoir où l'on est... Et donc pas facile de savoir si le genre est compatible ou non.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Genre incompatible et abandon
MessagePublié: Sam Nov 11, 2017 23:30 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Ven Déc 25, 2015 21:54
Localisation: Devant mon ordi, most likely
Age: 19
Genre:
Perso, je pense que si ton copain ne peut pas t'accepter tel.le que tu es -> tu le quittes.
Et si tu n'es pas une fille ben.. t'en es pas une :ninja: et si il est pas capable d'accepter et de respecter ça, je trouve que ce n'est pas la peine de continuer cette relation. Après, à toi de voir :)

_________________
So I walked back to my room and collapsed on the bottom bunk, thinking that if people were rain, I was drizzle and she was a hurricane.
― John Green, Looking for Alaska


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Genre incompatible et abandon
MessagePublié: Jeu Déc 14, 2017 16:47 
Like a Virgin
Like a Virgin
Hors-ligne

Inscrit le: Lun Déc 11, 2017 18:23
Localisation: Sud ouest, mais vraiment
Age: 47
Genre:
C'est tellement dommage d'avoir à se forcer pour les autres, la seule personne à qui appartient ce choix, c'est toi. Au niveau vestimentaire, l'important est quand même que tu te sentes bien. Si quelqu'un t'apprécie vraiment, il t'appréciera quelque soit ta façon de t'habiller. Si ce n'est pas la cas, les conclusions viennent d'elles mêmes.

Et pour tout le reste, les questions d'identité, de genre, d'attirances pour certaines activités masculines ou féminines, c'est aussi ta liberté...


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Genre incompatible et abandon
MessagePublié: Mar Jan 02, 2018 21:52 
Homo-érectus
Homo-érectus
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Avr 29, 2007 20:07
Localisation: Paris
Age: 32
Citer:
j'étais moi-même encore au stade de questionnement

Alors comme tu le dis tu es encore toi-même en questionnement. Tu ne peux pas parler de tes questionnements à ton copain. C'est dommage, mais si tu peux en parler ailleurs (genre ici) et que ça te convient de ne pas partager ça avec lui, tant que tu n'as pas de certitudes, tant que ce n'est pas une nécessité pour toi, ça peut se comprendre.

Tu veux nous en dire plus sur les circonstances de ce coming-out non binaire, et leurs réactions ?

Tu dis aussi que tu as décidé de mettre à la poubelle d'autres soucis qui le chiffonnaient : là aussi, tu peux/veux nous en dire plus ? A première vue ça ne me paraît pas très sain, genre "je ne veux pas m'intéresser à tes problèmes", mais sans avoir plus d'éléments difficile à dire...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Genre incompatible et abandon
MessagePublié: Jeu Jan 25, 2018 20:59 
Homo ?
Homo ?
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Août 01, 2017 17:29
Localisation: Sûrement à côté d'une tasse de chocolat chaud
Age: 15
Genre:
Oh mon dieu tant de réponses sans que je sois prévenu.e par mes mails oO

Bon eh bien avant de répondre au cas par cas je tiens juste à dire que c'est mort entre lui et moi depuis un mois, il m'a quitté.e (pour autre chose) et la suite est tellement partie en vrille qu'il me déteste et que je sais pas quoi faire et blblblblbl bref ça a rien à voir avec le sujet sorry ^^' (je tiens pas à développer ce dernier truc c'est encore trop récent et j'ai encore envie d'en pleurer par moment ^^''')

BREF

Dans l'ensemble je suis assez d'accord avec vous (je sens que j'ai pas mal évolué depuis ma dernière connexion au forum)

M'enfin bref, réponse au post de michka :
Aloooooooors, les circonstances..... bahhhh je crois me souvenir avoir envoyé un message skype à mon (désormais) ex, et on a dû se faire un débat de l'enfer de la mort qui tue pendant plusieurs jours (c'était pendant une période de vacances je crois). En fait il a énormément de mal avec la cause trans, quand il me parlait de ses ami.e.s trans il les mégenrait sciemment, ça me faisait de la peine peur elleux :( il ne comprenait pas et ne validait pas. (Je me demande d'ailleurs si sa religion et son penchant pour la biologie ont quelque chose à voir avec ça)
Il a dû en parler à mon meilleur ami de ce moment-là car lui aussi est venu me parler de ça et j'ai dû aussi me disputer avec lui... (ils sont plus ou moins du même bord niveau réflexion)
M'enfin bref, c'est monté de plus en plus jusqu'à ce que pouf, première rupture.
J'ai essayé de tenir mes propos (mais pas mes questionnements personnels) durant cette partie-là, mais en vain car deuxième rupture.
Ce que je me suis décidé.e à jeter à la poubelle en-dehors de ça ? L'automutilation.... résolution qui a finit par payer car j'ai réussi à ne pas le faire pendant les deux mois qui ont suivi (jusqu'à notre dernière rupture), et là ça fait un mois que je ne l'ai pas fait. (Me jugez pas sur ça s'il vous plaît, j'ai vécu des moments compliqués....)

Oui tout ça n'était pas très sain, et j'aurais dû me retenir de courir après lui jusqu'à avoir trois ruptures au compteur sans que ça n'ait rien apporté de nouveau... C'était ma toute première relation donc j'ai envie de dire normal que j'aie fait autant d'erreurs de jugement, mais quand même, je me sens vraiment idiot.e.

Bref, c'était assez douloureux de replonger là-dedans, mais bon ^^''

J'ai vraiment fait n'importe quoi.

Edit : j'ai oublié de décrire ce que veut dire pour moi "être femme"... En fait je sais pas trop comment dire, mais parfois quand je pense à certaines choses il y a comme une sensation qui accompagne ladite chose... C'est comme si m'imaginer être une fille correspondait à une ambiance, une sensation, et m'imaginer être un garçon correspondait à encore autre chose, je sais pas trop comment dire.. mais à chaque fois j'ai comme l'impression de ne pas correspondre.
J'ai ce type de sensations quand je m'imagine un concept (fille, garçon, etc) ou même pendant certaines saisons ou moments de la journée, c'est assez bizarre..
M'enfin bref, stop vous embrouiller avec ça, disons que c'est une sorte de fonctionnement personnel un peu chelou ^^'

_________________
- J'aime les arcs-en-ciel.
- Ah je vois, t'es resté.e une petite fille dans ta tête en fait.
- Non, je suis un arc-en-ciel.
- . . .


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Tu ne peux pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas répondre aux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas éditer tes messages dans ce forum
Tu ne peux pas supprimer tes messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  

Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
© 2005-2018 et-alors.net. Reproduction interdite. N° CNIL : 1104460.
Contact forum: modérateurs. Contact administratif: .