Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.

* Connexion   * Inscription
* FAQ    * Rechercher

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Les termes "lesbienne" et "gouine" me gênent
MessagePublié: Jeu Mai 12, 2016 19:57 
Homo ?
Homo ?
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 03, 2016 0:17
Bonjour,

Les termes "lesbienne" et "gouine" me gênent pour me décrire. Hélas, je ne peux pas dire "homosexuel"car je ne suis pas une garçon qui aime les garçons, mais jusqu'au maintenant, j'aime les filles. Les termes me gênent mais par contre je ne serais pas gênée d'être un garçon, c'est d'ailleurs super valorisant.
Stratégie d'évitement?
Je veux être un garçon.
Problème j'ai un corps de femme, et peut-être des désirs de femmes. Je ne l'accepte pas?
Vos réactions svp.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Les termes "lesbienne" et "gouine" me gênent
MessagePublié: Jeu Mai 12, 2016 20:15 
Homo-gène
Homo-gène
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Avr 27, 2016 15:27
Age:
Genre:
Tu peux très bien dire homosexuel bien que tu sois une fille .
Cela dit je n aime pas trop le terme gouine !


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Les termes "lesbienne" et "gouine" me gênent
MessagePublié: Ven Mai 13, 2016 0:17 
Queer-Master
Queer-Master
Hors-ligne

Inscrit le: Sam Juil 25, 2009 19:07
Age: 25
Genre:
Il n'y a pas de corps féminin ou masculin en soi. Ton genre (femme, homme ou autre chose) est dans la tête pas dans les organes.

Après si tu souhaites te faire opérer et hormoner et que tu le peux, ne t'en prive pas. Mais tu n'as pas besoin de ça pour être légitime à être un mec, si tu le sens.

Ensuite si tu veux un mot pour dire "aime les femmes" il y a gynophile. Gyno femme, phile aimer, littéralement.
Ce mot donne ton orientation sans laisser supposer que tu es de tel ou tël genre (F ou H ou autre).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les termes "lesbienne" et "gouine" me gênent
MessagePublié: Ven Mai 13, 2016 14:49 
Distin-Gay
Distin-Gay
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Avr 06, 2016 8:57
Localisation: Sud-Est (où il ne fait pas toujours beau en vrai)
Age: 34
Genre:
Si tu ne veux pas te définir tu peux toujours simplement dire "j'aime les femmes".

C'est bien aussi (pis ça te laisse le temps de t'interroger sur ton genre).

_________________
"On devrait voir les relations amoureuses comme des Gremlins [...] : s'ils ne te parlent qu'imbibés ou qu'après minuit, ce sont des êtres qui peuvent certes être duveteux et mignon dans leur état standard, mais qui n'en demeurent pas moins à fuir."
Mizc


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Les termes "lesbienne" et "gouine" me gênent
MessagePublié: Dim Mai 15, 2016 13:55 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Genre:
Moi quand je lis :

pinguin a écrit:
Les termes me gênent mais par contre je ne serais pas gênée d'être un garçon, c'est d'ailleurs super valorisant.


Je me dis surtout (avant de penser à une éventuelle transidentité) sexisme intériorisée et lesbophobie intériorisée.

Je m'explique : tu a grandi et appris à penser dans un environnement où "être lesbienne" est dévalorisant, où "être un homme" est associé à des qualités positives et "être une femme" est associé à des qualité négatives.

Où depuis des années, tu entends que aimer les femmes, pour un mec, c'est cool, virile, conquérant et que "aimer les femmes" pour une femme c'est dégueulasse.

Alors quand tu te rend compte que ça t'arrive à toi, ces préjugés que tu as intégré ne s'effacent pas instantanément. Ils restent au fond de toi et te font te sentir mal.

Ca arrive à énormément d'homos, homme ou femme.
C'est une phase difficile mais normale quand on grandit dans un milieu hostile.

Et il faut travailler dessus, activement, pour que ça disparaisse, pour effacer la haine de soi. Se demander "pourquoi" tu trouverais valorisant d'être un garçon et pas une fille : et remettre ça en question. Te demander ce que t'évoque le mot "lesbienne", et pourquoi ça te l'évoque. Te demander si tu ne pourrais pas voir les choses différemment.

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les termes "lesbienne" et "gouine" me gênent
MessagePublié: Dim Mai 15, 2016 14:03 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Lun Juil 11, 2005 14:23
Localisation: Picardie
Age: 35
Genre:
Norma a écrit:
Moi quand je lis :

pinguin a écrit:
Les termes me gênent mais par contre je ne serais pas gênée d'être un garçon, c'est d'ailleurs super valorisant.


Je me dis surtout (avant de penser à une éventuelle transidentité) sexisme intériorisée et lesbophobie intériorisée.

Je m'explique : tu a grandi et appris à penser dans un environnement où "être lesbienne" est dévalorisant, où "être un homme" est associé à des qualités positives et "être une femme" est associé à des qualité négatives.

Où depuis des années, tu entends que aimer les femmes, pour un mec, c'est cool, virile, conquérant et que "aimer les femmes" pour une femme c'est dégueulasse.

Alors quand tu te rend compte que ça t'arrive à toi, ces préjugés que tu as intégré ne s'effacent pas instantanément. Ils restent au fond de toi et te font te sentir mal.

Ca arrive à énormément d'homos, homme ou femme.
C'est une phase difficile mais normale quand on grandit dans un milieu hostile.

Et il faut travailler dessus, activement, pour que ça disparaisse, pour effacer la haine de soi. Se demander "pourquoi" tu trouverais valorisant d'être un garçon et pas une fille : et remettre ça en question. Te demander ce que t'évoque le mot "lesbienne", et pourquoi ça te l'évoque. Te demander si tu ne pourrais pas voir les choses différemment.


Eh bah dis donc, ça me fait réfléchir moi aussi ce que tu dis là. :ninja:

_________________
Les conseilleurs ne sont pas les payeurs...!
Ex Vice-Présidente du Club Zero, Co-Fondatrice du CCVE & de l’AHC.

"L'ADAL est ouvert à toutes et à tous, en couple ou pas. L'ADAL c'est un état d'esprit." ©Queen of Leon


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les termes "lesbienne" et "gouine" me gênent
MessagePublié: Lun Mai 16, 2016 13:55 
Distin-Gay
Distin-Gay
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Avr 06, 2016 8:57
Localisation: Sud-Est (où il ne fait pas toujours beau en vrai)
Age: 34
Genre:
Norma a écrit:
Moi quand je lis :

pinguin a écrit:
Les termes me gênent mais par contre je ne serais pas gênée d'être un garçon, c'est d'ailleurs super valorisant.


Je me dis surtout (avant de penser à une éventuelle transidentité) sexisme intériorisée et lesbophobie intériorisée.

Je m'explique : tu a grandi et appris à penser dans un environnement où "être lesbienne" est dévalorisant, où "être un homme" est associé à des qualités positives et "être une femme" est associé à des qualité négatives.

Où depuis des années, tu entends que aimer les femmes, pour un mec, c'est cool, virile, conquérant et que "aimer les femmes" pour une femme c'est dégueulasse.

Alors quand tu te rend compte que ça t'arrive à toi, ces préjugés que tu as intégré ne s'effacent pas instantanément. Ils restent au fond de toi et te font te sentir mal.

Ca arrive à énormément d'homos, homme ou femme.
C'est une phase difficile mais normale quand on grandit dans un milieu hostile.

Et il faut travailler dessus, activement, pour que ça disparaisse, pour effacer la haine de soi. Se demander "pourquoi" tu trouverais valorisant d'être un garçon et pas une fille : et remettre ça en question. Te demander ce que t'évoque le mot "lesbienne", et pourquoi ça te l'évoque. Te demander si tu ne pourrais pas voir les choses différemment.


C'est vrai que je ne l'avais pas lu comme ça la première fois. Je pensais vraiment à une interrogation de genre. Mais là tu me mets un doute.
Effectivement ça prête à interrogation. :|

Perso je sais que je n'aime pas le terme "gouine" parce que je trouve que ça sonne moche (avis perso), mais lesbienne ne me dérange pas, juste que je n'aime pas l'utiliser pour moi parce que je n'aime pas utiliser des catégories pour me définir (mais ça va avec bi, féministe, brune, blonde...je suis juste moi, c'est déjà pas mal, merci :euh: ).

Effectivement je ne vois pas en quoi c'est plus valorisant d'être un homme que d'être une femme, mais c'est vrai que je n'ai pas été élevée en milieu hostile et j'ai un environnement global qui n'a pas ce genre de pensées, ou des gens qui le garde pour eux (faut dire que les autres m'évitent vu les discours que je peux tenir :lol: ).

@pinguin : est-ce que tu as l'impression qu'être une femme t'empêche de faire ce que tu veux de ta vie ou de te réaliser/t'épanouir pleinement parce qu'on t'a appris qu'en tant que femme tu ne peux/dois pas faire certaines choses ? Ou est-ce que tu te sens garçon au fond de toi (et pas juste une envie ou te dire "tiens si j'étais un garçon je pourrais faire ci, dire ça...") ?

_________________
"On devrait voir les relations amoureuses comme des Gremlins [...] : s'ils ne te parlent qu'imbibés ou qu'après minuit, ce sont des êtres qui peuvent certes être duveteux et mignon dans leur état standard, mais qui n'en demeurent pas moins à fuir."
Mizc


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Les termes "lesbienne" et "gouine" me gênent
MessagePublié: Ven Mai 20, 2016 11:09 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Juin 19, 2007 15:02
Localisation: Viens chez moi, j'habite chez une copine
Age:
OFF-Topic :
Pouët a écrit:
Perso je sais que je n'aime pas le terme "gouine" parce que je trouve que ça sonne moche (avis perso), mais lesbienne ne me dérange pas, juste que je n'aime pas l'utiliser pour moi parce que je n'aime pas utiliser des catégories pour me définir (mais ça va avec bi, féministe, brune, blonde...je suis juste moi, c'est déjà pas mal, merci :euh: ).

Je vais me permettre un petit off topic sur celle là. Gouine sonne mal. Ce qui parait logique vu que gouine est une insulte. Lesbienne est plus neutre, ça paraitrait donc logique de se définir comme lesbienne et pas comme gouine. C'est là où intervient la logique de réappropriation (ou reclamation en anglais où il me semble le phénomène est beaucoup plus développé pour tout ce qui concerne les sexualités). On retourne l'insulte pour en faire un objet de revendication politique. Ca dégage le coté oppressif du terme pour signifier que non on ne va pas s'excuser d'être comme on est et donc qu'on embrasse complètement ce coté de soi que la norme tend à vouloir ostraciser. Etre gouine ou pédé va donc plus loin que simplement vouloir décrire un aspect de soi c'est le revendiquer et le faire sien. Et ça prend tout son sens dans l'historique des luttes. Si des fois tu ne te sens pas de te définir comme ça et bah c'est ton droit, mais il faut aussi savoir de quoi on parle quand on utilise un terme :^^: . Brune ou blonde disons que je ne vois pas trop le coté oppressif qui nécessiterait qu'on le revendique (rousse déjà plus parce que les stigmas sur les roux sont beaucoup plus développés). Bi ou féministe là par contre déjà plus, structurellement parlant.


Citer:
Effectivement je ne vois pas en quoi c'est plus valorisant d'être un homme que d'être une femme, mais c'est vrai que je n'ai pas été élevée en milieu hostile et j'ai un environnement global qui n'a pas ce genre de pensées, ou des gens qui le garde pour eux (faut dire que les autres m'évitent vu les discours que je peux tenir :lol: ).

Même sans être élevé dans un milieu hostile, la société a assez vite fait de te rappeler qu'être un mec est autrement plus valorisant. Déjà par la pléthore de rôles modèles masculins dans sensiblement tout les aspects de la vie comparativement aux rôles modèles féminins. Par les vertus types associées à chaque sexe par la société (publicités, publications par le grand public, à priori sur les rôles genrés qui ont été intériorisé par la population générale etc). Parce qu'à mérite égal, une femme est payé ou considéré moins (exemple type, prédominance ultra masculine des hommes en littérature jusqu'à l’absence de représentation féminine dans les écrits du bac). Mille et une petite chose qui montre bien qu'on est très loin d'avoir atteint une quelconque égalité des sexes/genres.

_________________
C'est facile, c'est tellement plus facile de mourir de ses contradictions que de les vivre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les termes "lesbienne" et "gouine" me gênent
MessagePublié: Lun Mai 23, 2016 13:22 
Distin-Gay
Distin-Gay
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Avr 06, 2016 8:57
Localisation: Sud-Est (où il ne fait pas toujours beau en vrai)
Age: 34
Genre:
OFF-Topic :
Blinded a écrit:
Pouët a écrit:
Perso je sais que je n'aime pas le terme "gouine" parce que je trouve que ça sonne moche (avis perso), mais lesbienne ne me dérange pas, juste que je n'aime pas l'utiliser pour moi parce que je n'aime pas utiliser des catégories pour me définir (mais ça va avec bi, féministe, brune, blonde...je suis juste moi, c'est déjà pas mal, merci :euh: ).

Je vais me permettre un petit off topic sur celle là. Gouine sonne mal. Ce qui parait logique vu que gouine est une insulte. Lesbienne est plus neutre, ça paraitrait donc logique de se définir comme lesbienne et pas comme gouine. C'est là où intervient la logique de réappropriation (ou reclamation en anglais où il me semble le phénomène est beaucoup plus développé pour tout ce qui concerne les sexualités). On retourne l'insulte pour en faire un objet de revendication politique. Ca dégage le coté oppressif du terme pour signifier que non on ne va pas s'excuser d'être comme on est et donc qu'on embrasse complètement ce coté de soi que la norme tend à vouloir ostraciser. Etre gouine ou pédé va donc plus loin que simplement vouloir décrire un aspect de soi c'est le revendiquer et le faire sien. Et ça prend tout son sens dans l'historique des luttes. Si des fois tu ne te sens pas de te définir comme ça et bah c'est ton droit, mais il faut aussi savoir de quoi on parle quand on utilise un terme :^^: . Brune ou blonde disons que je ne vois pas trop le coté oppressif qui nécessiterait qu'on le revendique (rousse déjà plus parce que les stigmas sur les roux sont beaucoup plus développés). Bi ou féministe là par contre déjà plus, structurellement parlant.


Merci pour ce petit rappel.
Mais oui, j'ai volontairement occulté le côté revendication par rapport à la réappropriation volontaire de l'insulte, parce que dans mon propos direct je parlais vraiment de la sonorité du mot (tout comme je déteste l'allemand, pas pour les heures sombres que ce pays a connu, mais pour la sonorité que je trouve dure et agressive à mes oreilles). Cependant je rejoins ton propos.

Après si si, dans le cas des blondes je t'assure que ça peut être une revendication (on peut croire l'époque des blagues de blondes révolues, mais je suis par exemple dans une région ou "blondasse" est une façon comme une autre d'insulter une femme, qu'elle soit blonde ou pas, et je t'assure que ça n'a rien d'affectueux :euh: ).

Blinded a écrit:
Citer:
Effectivement je ne vois pas en quoi c'est plus valorisant d'être un homme que d'être une femme, mais c'est vrai que je n'ai pas été élevée en milieu hostile et j'ai un environnement global qui n'a pas ce genre de pensées, ou des gens qui le garde pour eux (faut dire que les autres m'évitent vu les discours que je peux tenir :lol: ).

Même sans être élevé dans un milieu hostile, la société a assez vite fait de te rappeler qu'être un mec est autrement plus valorisant. Déjà par la pléthore de rôles modèles masculins dans sensiblement tout les aspects de la vie comparativement aux rôles modèles féminins. Par les vertus types associées à chaque sexe par la société (publicités, publications par le grand public, à priori sur les rôles genrés qui ont été intériorisé par la population générale etc). Parce qu'à mérite égal, une femme est payé ou considéré moins (exemple type, prédominance ultra masculine des hommes en littérature jusqu'à l’absence de représentation féminine dans les écrits du bac). Mille et une petite chose qui montre bien qu'on est très loin d'avoir atteint une quelconque égalité des sexes/genres.


C'est vrai. Et c'est pour ça que je revendique autant mon côté féministe, parce que l'égalité on n'y est pas encore.
Ce que j'entendais par là, c'est qu'en ce qui me concerne l'élément important était mon noyau familiale (plus le fait que j'ai été élevée dans une idée qu'on se fiche un peu du regard de la société ---> mon père a organisé à son époque une rébellion dans son lycée catho qui lui a valu une exclusion définitive l'année du bac, mes parents battaient les pavés en 68, et mon cher papa de nouveau s'est retrouvé dans le journal suite à une rébellion -faut croire qu'il aime ça- des médecins dans sa localité qu'il a lancé à cause de réformes gouvernementales stupides, qui lui a valu un petit passage devant le conseil de l'ordre...à part ça on est très sages dans la famille :euh: ).
Du coup j'ai intrinsèquement la conviction que je vaut au moins autant qu'un mec lambda. Et les pubs sexistes, le manque de référents, les inégalités, etc. me hérissent, mais parce que justement pour moi ça n'est pas normal.

Je pense qu'il y a quand même une grande majorité de femmes qui se sentent "inférieures" à cause de notre société, mais je suis sure que ça part quand même des parents (on n'offre que des poupées, on habille en rose, on surprotège, on décourage les activités trop brutales, on ne complimente que sur la beauté ou l'attitude sage, etc..). Même s'ils ne pensent pas avoir cette mentalité, beaucoup agissent sans même s'en rendre compte (soit parce qu'ils ont eux-même été élevés comme ça, plus là pour le coup notre chère société, j'en suis tout à fait consciente). Je dirais que c'est un "pré-conditionnement".

Parce que ce sont ces gens que tu entend râler quand une grande enseigne lance par exemple un catalogue de jouets non sexiste. J'en ai entendu quelques-unes (eh oui, des femmes) qui s'insurgeaient parce qu'on y voyait des petits garçons jouer à la poupée ou des petites filles s'amuser avec les voitures, et qu'en plus ils avaient supprimé la section fille (rose) et la section garçon (bleue) pour simplement ranger les jouets par catégories d'âges... :roll:

On part de loin, y'a du boulot, mais les choses bougent progressivement (je suis peut-être la seule, mais moi j'ai une petite jubilation quand dans une pub pour des gâteaux le petit garçon dit à la fille "je viens te sauver princesse" et que la petite prend une épée, lui balance "t'inquiète, je me débrouille" et va filer une raclée au dragon ---> ok y'a un intérêt commercial, mais je m'en fiche ça participe à faire bouger les mentalités ! :huhu: ).
Et quand on ouvre les oreilles, on se rend compte que c'est bien souvent dans la famille moyenne que ça freine pour rétrograder... >_<

_________________
"On devrait voir les relations amoureuses comme des Gremlins [...] : s'ils ne te parlent qu'imbibés ou qu'après minuit, ce sont des êtres qui peuvent certes être duveteux et mignon dans leur état standard, mais qui n'en demeurent pas moins à fuir."
Mizc


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Les termes "lesbienne" et "gouine" me gênent
MessagePublié: Lun Mai 30, 2016 17:43 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Déc 21, 2011 19:40
Tu sais que tu peux dire que tu es homosexuelle (2l, e). Ca existe aussi comme mot...

_________________
Ceci est une hallucination, je ne suis pas là, vous ne m'avez jamais vu, je disparais...


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Les termes "lesbienne" et "gouine" me gênent
MessagePublié: Lun Mai 30, 2016 18:49 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Mars 01, 2009 2:10
OFF-Topic :
Pouët a écrit:
tout comme je déteste l'allemand [...] pour la sonorité que je trouve dure et agressive à mes oreilles


Mais c'est parce que tu n'as jamais eu de prof d'allemand te disant "Die Kubismus" avec une douceur et une légèreté telle que tout ce que tu trouves à faire l'année d'après c'est te réinscrire en allemand uniquement pour le plaisir d'entendre à nouveau cette voix gracieuse ! Voilà tout ! :ninja: :arrow:

_________________
« Nan mais écoutez-le : on croirait qu'il va nous jouer une de ces tragédies grecques ! »


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les termes "lesbienne" et "gouine" me gênent
MessagePublié: Mer Juin 01, 2016 9:25 
Distin-Gay
Distin-Gay
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Avr 06, 2016 8:57
Localisation: Sud-Est (où il ne fait pas toujours beau en vrai)
Age: 34
Genre:
OFF-Topic :
Daisy.Adair a écrit:
Pouët a écrit:
tout comme je déteste l'allemand [...] pour la sonorité que je trouve dure et agressive à mes oreilles


Mais c'est parce que tu n'as jamais eu de prof d'allemand te disant "Die Kubismus" avec une douceur et une légèreté telle que tout ce que tu trouves à faire l'année d'après c'est te réinscrire en allemand uniquement pour le plaisir d'entendre à nouveau cette voix gracieuse ! Voilà tout ! :ninja: :arrow:


C'est donc pour ça ?! Je comprends mieux maintenant... :hehehe:

(Merci pour le fou-rire à t'imaginer en train de fantasmer sur ton prof pendant qu'il te parle du cubisme...c'est tellement sexy le cubisme :lol: )

_________________
"On devrait voir les relations amoureuses comme des Gremlins [...] : s'ils ne te parlent qu'imbibés ou qu'après minuit, ce sont des êtres qui peuvent certes être duveteux et mignon dans leur état standard, mais qui n'en demeurent pas moins à fuir."
Mizc


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Les termes "lesbienne" et "gouine" me gênent
MessagePublié: Lun Juin 20, 2016 19:36 
Homo ?
Homo ?
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 03, 2016 0:17
Ouah merci beaucoup j'ai bien tout lu toute vos réponses je viens de lire vos réactions elle ont été grandes! Merci!


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Les termes "lesbienne" et "gouine" me gênent
MessagePublié: Lun Juin 20, 2016 19:41 
Homo ?
Homo ?
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 03, 2016 0:17
Il faut aussi que je dise que j'aime regarder les mecs beaux, les mecs qui ont un très beau corps. est-ce parce que je suis une fille et ne pourrai jamais faire l'amour avec ni toucher ce corps ni avoir ce corps?
Comment regardez vous les filles qui ont des posters ou qui fantasment sur des mecs très beaux?
est-ce se laisser aller dans mon cas?


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Les termes "lesbienne" et "gouine" me gênent
MessagePublié: Mar Juin 21, 2016 12:58 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Sam Avr 30, 2016 16:31
Localisation: Rouen
Age: 21
Genre:
Tu peux être homosexuelle et trouver un mec beau :souris: Comme un gay peut trouver une fille belle :souris:


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Tu ne peux pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas répondre aux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas éditer tes messages dans ce forum
Tu ne peux pas supprimer tes messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  

Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
© 2005-2018 et-alors.net. Reproduction interdite. N° CNIL : 1104460.
Contact forum: modérateurs. Contact administratif: .