Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.

* Connexion   * Inscription
* FAQ    * Rechercher

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 20 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Votre 2ème vie commence quand vous comprenez que vous n’
MessagePublié: Dim Juin 16, 2019 19:39 
Homo-gène
Homo-gène
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Jan 14, 2016 18:43
Localisation: Chez les Segovellaunes
Age: 33
Genre:
Félicitations!!!! :gentil:

Il y a quelques temps, tu pensais ne plus avancer et tu avais peur de rester bloquer. Tu n'imagines peut-être pas, le sacré bout de chemin que tu as effectué, depuis ton premier message ici. C'est énorme.
Oui, il te reste le grand saut, comme tu dis. Mais chaque jour, tu t'y approches grandement. Le courage, tu l'as. C'est sûr. Sinon, tu n'aurais pas fait tout ça, pour être la personne que tu es aujourd'hui et que tu seras, demain. Sois vraiment fier de toi.

C'est gentil de ta part. Ça me touche. Je n'ai pas fait grand chose. Bien sûr, on va pas s'arrêter là, avec plaisir.

:copain:

_________________
Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale, que d'être bien adapté à une société malade. "Krishnamurti"


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Votre 2ème vie commence quand vous comprenez que vous n’
MessagePublié: Lun Juin 17, 2019 7:58 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Ven Août 24, 2018 13:14
Localisation: Champagne - Ardennes
Age: 44
Genre:
Wouah ! O_O

Et ben quelle avancée !
Tout d'abord, merci de nous tenir au courant de la façon dont tu as avancé dans ton cheminement.
Et puis je ne peux que te féliciter pour toutes ces portes ouvertes (ou enfoncées :wink: comme tu voudras).
Maintenant, il ne faut pas se mentir : il est clair que le plus compliqué pour toi reste à faire mais par rapport à ton premier message, tout les "indicateurs" sont au vert. J'entends pas là que : tu sais où tu en es et il semble que tu saches où tu veux aller, et tu as dorénavant des soutiens forts autour de toi.
Donc quand tu t'en sentiras capable, tu sais que tu pourras avoir des des gens autour de toi pour t'épauler et t'aider à continuer à avancer. Et puis, on sera là aussi même si par Forum interposé, les effets peuvent être plus limités.
En tous cas, ça fait plaisir à lire.

Bonne continuation à toi et bon courage pour la suite ! :^^:

_________________
La culture, c'est comme la confiture : moins tu en as et plus tu l'étales !


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Votre 2ème vie commence quand vous comprenez que vous n’
MessagePublié: Ven Juin 28, 2019 21:36 
Homo-érectus
Homo-érectus
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Avr 29, 2007 20:07
Localisation: Paris
Age: 33
Bonsoir Helix,

Tes messages remuent beaucoup de choses en moi. Déjà, je trouve très courageux ce que tu as réussi à faire jusqu'à présent, et louable ton souci de "préserver" au mieux ta compagne. Ensuite, on sent une énergie dans tes derniers messages, comme celle de quelqu'un qui retrouverait la liberté, qui fait hyper plaisir à lire. Et en même temps tu étouffes chez toi. Je voudrais revenir sur ce point là.

Tu dis : "mettre un terme à ma vie de couple". Je ne sais pas ce que tu entends exactement par là. Ce n'est pas forcément quelque chose qui va se faire immédiatement, tu n'es pas obligé d'avoir préparé tes valises avant de lui parler. J'ai l'impression que tu envisages ça car actuellement chez toi, tu étouffes. A mon sens, c'est le non-dit qui te met dans cette situation d'étouffer, pas le fait d'être avec elle. Vous pouvez, j'imagine, cohabiter quelque temps après. C'est peut être même souhaitable pour avoir le temps, tous les deux, de mettre les choses "à plat".

Le moment de se jeter à l'eau (c'est moins radical que dans le vide :wink: ) fait flipper. Tu dis qu'il te retourne. Qu'est ce que tu te dis, qu'est ce que tu penses, qu'est ce que tu crains à ce moment là ?
"Je crois que je suis gay". Ca peut être juste ça. Marmonné si c'est la seule manière dont ca sort. Tu l'as déjà fait en fait. Avec C. Si tu as décidé de partager ta vie avec elle, c'est qu'elle en valait le coup, non ? Tu ne crois pas qu'elle pourra, elle aussi, t'aider à le faire sortir si tu te mets/vous mets juste en condition pour ?
Ca peut être par écrit aussi. Je ne connais pas ton aisance avec ce mode communication, mais il existe. Il peut paraitre "lâche". Je n'en crois rien. Chacun fait comme il peut, le tout est de se donner les moyens de lancer le sujet.

Tu parles "d'aveu", "d'avouer". Ce sont des termes qu'on emploie quand une faute a été commise. Ce n'est pas le cas. Tu n'as rien à te reprocher, bien au contraire.

Quelle que soit la manière dont tu gères cette période, n'hésite pas à venir en parler ici en tout cas.
:copain:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Votre 2ème vie commence quand vous comprenez que vous n’
MessagePublié: Dim Juin 30, 2019 14:57 
Homo ?
Homo ?
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Sam Juin 30, 2018 22:31
Localisation: Toulouse
Age: 32
Genre:
Merci Michka. Ton message est plein de vérité... la suite de l’histoire va te le montrer. Je le voie maintenant.

S’éloigner du quotidien :

Deux semaines de congés. La première seul, ma compagne étant partie à l’étranger. Durant cette semaine j’ai essayé de penser à moi et me sortir un peu de se quotidien étouffant. Heureusement M, le compagnon de mon collègue O, était aussi en vacances. Nous avons passé quelques moments ensemble (parfois aussi avec O). Principalement pour discuter et passer du temps avec le vrai moi, continuer le travail d’acceptation et me préparer.

Le week-end arriva. Ma compagne ne devant rentrer que le lundi suivant, j’étais invité chez des amis (pas au courant) pour passer le week-end. Avant de partir je rejoins une amie de longue date qui est de passage dans ma ville, tôt le samedi matin pour lui annoncer. C’est la première à qui je fais un CO qui me dit s’en être douté depuis un moment. Elle en avait d’ailleurs touché un mot à son cousin gay (très proche d’elle) pour lui demander ce qu’elle pouvait faire pour m’aider (évidement rien, ça aurait même pu avoir l’effet inverse). Je m’en vais donc soulagé d’un poids supplémentaire. Depuis elle m’envoie des messages de soutien, on parle un peu de ce qui se passe (voir plus bas).

Mes débuts avec la famille :

Fort de mon CO et du bon week-end, je décide de pousser la route un peu plus loin pour aller voir ma sœur. Lui annonçant que je voulais la voir car j’étais pas très loin et que j’avais envie de parler. Elle pensais à la crise de la trentaine... pas forcément juste mais pas faux non plus. J’arrive donc chez elle. Elle me trouve changé. On décide d’aller se promener tous les deux et je lui annonce sans détour. Et la magie des liens fraternels opère. Elle me remercie de lui avoir dit, est fière de moi, et m’avoue avoir de la peine en pensant que j’ai pu souffrir si longtemps avec ça sur le cœur. Finalement on parle un peu des parents. Elle me dit qu’elle souhaiterait être à mes côté quand je vais leur annoncer. J’ai un allié de taille ! Elle même ayant eu ce travail de casser le schéma familial durant son adolescence (elle ne mène pas du tout la vie pépère, mariée, enfant, maison, etc. que la société nous impose). Mon cœur s’allège... vous n’imaginez pas comment. On parle de maman, de la difficulté qu’elle va avoir, probablement plus pour le « qu’en dira-t-on » que pour le fond. Et puis je lui pose la question pour Papa, lui avouant que je savais pas du tout comment il pourrait réagir. Elle me rassure en me disant qu’elle sait papa droit dans ses bottes, fier de ses enfants quand ils assument pleinement ce qu’ils veulent. Elle même l’ayant vécu. Bizarrement je suis soulagé mais pas trop... c’est vrai qu’il est fier de nous, mais n’a jamais été confronté à l’homosexualité pour un de ses enfants. Le temps me le dira. Je me suis endormi ce soir là paisiblement, et je commençais à prendre confiance pour le grand saut avec ma compagne.

Retour aux sources :

Je décide de continuer mon petit tour. Passer 2/3 jours chez mes parents avant de rentrer. À la base je voulais y aller pour ne pas rentrer tout de suite à la maison, ma compagne étant revenu. Il fallait que je profite encore un peu de moments sans elle pour me construire moi. Et puis je voulais les sonder un peu. Ce passage n’a pas été une grande réussite. Tout d’abord parce-que j’ai bien senti que le « qu’en dira-t-on » va vraiment être problématique, car déjà sur un autre sujet c’était tendu : les tatouages. J’ai prévu de m’en offrir un (après cette période transitoire), et l’idée qu’il soit un peu apparent affole ma mère de façon démesurée. Ça ne présage rien de bons sur mon orientation. Et puis ma mère n’avait pas du tout le morale et ça rendait mon secret et ce qui se passait en moi durant ces vacances encore plus lourds. J’ai décidé de partir plus tôt, de rentrer et d’aller dormir chez O et M pour ne pas aller à la maison.

Le jour 1 :

Me voilà donc chez O et M jeudi soir. Mes parents me pensaient rentré chez moi, ma compagne me pensait chez mes parents. Après ces deux semaines vagabondes, autant intérieurement que géographiquement, le moment de la discussion avec ma compagne se dessinait de plus en plus. Si je revoyait ma compagne sans déclencher la conversation, le train train du quotidien allait me faire replonger. Alors vendredi soir j’y suis allé... ça a été de loin l’épreuve la plus dure de ma vie !

Rien ne s’est passé comme je l’avais imaginé. Sa première réaction n’était pas de penser à notre couple. Ses pensées sont allé vers moi et ce fardeau que je portait. Et je lui ai tout dit, à quel point je me sentais mal vis à vis d’elle, que je m’en voulais de l’avoir emmener vers le fond avec moi, que je voulais être là pour elle si elle le voulait, et qu’il fallait qu’elle prenne soin d’elle.

Par la suite elle a commencé à prendre conscience de ce que ça impliquait. Tout s’est passé dans le calme, l’intelligence, le pragmatisme. Nous commencions le jour 1 de notre séparation.

Puis quelques questions sont venues sur la table. Est-ce que tu m’as aimé ? Est-ce qu’on a été heureux ? J’ai été complètement honnête. Pour moi notre histoire n’est pas dénuée de sens. Nous avons été heureux, et j’ai des sentiments pour elle, mais pas ceux qui régissent habituellement une vie de couple.

Elle souhaite qu’on aboutisse à une rupture sans se fâcher, sans avoir à partager nos amis. Du coup je lui ai laissé en parler à un couple d’amis, qu’elle a revu ce week-end, et chez qui elle va dormir ce dimanche. Il le fallait pour qu’elle puisse avoir du soutient. C’est une situation qui me met mal à l’aise, car c’est un CO que je n’ai pas mené. Je ne connais pas du tout leur réaction. Elle est aussi très proche de la femme d’un ami d’école à moi. Elle voudrait pouvoir en parler aussi avec elle. Je me doit donc de faire une double annonce rapidement à ce couple d’amis : la rupture et mon CO. Je ne sais pas encore trop bien comment gérer ça. Et j’ai très peur de leur réaction. Mais il faut que je ne fasse pour elle. J’ai aussi peur de devoir l’annoncer rapidement à tout ce groupe d’amis. Ça va être très dur.

Il y a eu délivrance. Mais je dois dire que je ne suis pas autant soulagé que je le pensais. Je m’inquiète pour elle. Oui elle doit aussi faire son cheminement, mais la voir comme ça me crève le cœur. Et les perspectives de CO à suivre (un peu forcé), me déstabilisent.

Je me sens aussi perdu, comme suspendu à ces événements et bloqué avec eux. La semaine de travail va recommencer, et ce nouveau quotidien instable me dérange. J’espère qu’il ne sera pas trop long.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Votre 2ème vie commence quand vous comprenez que vous n’
MessagePublié: Dim Juin 30, 2019 18:23 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Ven Août 24, 2018 13:14
Localisation: Champagne - Ardennes
Age: 44
Genre:
Tout d'abord, je tenais à te féliciter pour le courage dont tu fais preuve depuis ton premier message ici à là où tu en es dorénavant.
Et je salue l'honnêteté dont tu fais preuve, et notamment avec ta compagne.

Ensuite, pour revenir sur certaines de tes interrogations, ou remarques, c'est normal que tu ne te sentes pas complètement soulagé. Ce serait le cas, c'est qu'au final, tu n'étais peut-être plus autant attaché à elle que tu le pensais.
Maintenant, par rapport à tes craintes sur vos amis, il va falloir que tu te fasses à l'idée que tous n'auront pas forcément une réaction positive. Cela va dépendre de l'origine de ses amis communs : des amis venant de ton côté à la base ou du sien. C'est un paramètre important car inconsciemment, certains se rangeront d'un côté ou de l'autre et tu n'y pourras rien. C'est naturel et tu ne pourras pas trop leur en vouloir (sauf si bien sûr leur réaction prenait des proportions démesurées). Cela va dépendre de la manière dont elle leur annoncera la nouvelle, mais là encore, tu n'y pourras rien. Elle est sans aucun doute blessée et tu ne pourras pas contrôler sa réaction (et il ne le faut pas d'ailleurs). Il va falloir que tu lui laisses du temps, de l'espace, du champ libre même si tu lui fais comprendre que tu es là pour elle. Ne lui donne surtout pas l'impression que tu cherches à tout contrôler. Laisse faire les choses et protège toi.
Il faut aussi que tu sois un peu égoïste malgré tout et que tu penses à toi.
Tu as fait ce qui te paraissait le mieux pour toi, pour vous, pour elle même si cela est dur. Tout ce que tu nous as dit laisse à penser que tu as un profond respect pour elle alors il va falloir que tu respectes aussi la façon qu'elle va avoir de gérer cette "crise" et cette rupture.

Je pense sincèrement que tu as fait le plus dur. Maintenant, il faut que tu acceptes ce qui va suivre, quelque soit la forme que cela va prendre.
Tu as déjà des soutiens forts qui t'ont déjà exprimé clairement leur présence. Compte sur eux et continue d'avancer comme tu l'as fait.

En tous cas, bravo à toi. Tu es toujours sur la bonne voie. :gentil:

_________________
La culture, c'est comme la confiture : moins tu en as et plus tu l'étales !


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 20 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Tu ne peux pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas répondre aux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas éditer tes messages dans ce forum
Tu ne peux pas supprimer tes messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  

Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
© 2005-2019 et-alors.net. Reproduction interdite. N° CNIL : 1104460.
Contact forum: modérateurs. Contact administratif: .