Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.

* Connexion   * Inscription
* FAQ    * Rechercher

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Coming out sur un coup de tête...
MessagePublié: Mer Mai 09, 2018 20:48 
Qui moi ?
Qui moi ?
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Mai 09, 2018 19:11
Localisation: Sur Terre
Age: 18
Genre:
Salut !
Bon, clairement, j'ai fais une boulette... Vous savez les petites boulettes avec de grosses conséquences. Le genre, moi, dans ma petite chrysalide et pouf, l'effet papillon !
Ca fait beauocup de métaphores. Bref.
J'ai 18 ans et je suis en couple avec un garçon de ma classe depuis presque deux ans (ouais l'amour fou avec les paillettes et les petits coeurs en confetti qui tombe autour, ouais ouais :niais: ). Nous assumons en public, nous n'hésitons pas à nous tenir la main, nous faire des petits bisous dans le cou et toutes les autres manies (niaiseries ?) que font les couples. Les parents de mon chéri nous ont surprit, en Avril dernier je crois, alors que lors d'une sieste en amoureux, je me suis malencontreusement retrouvé couché sur le torse nu de leur fils en mode chewing gum bien collant. So gay. Bon, après une bonne heure de discussion, ils ont accepté notre relation et maintenant, ils m'adorent ! Je suis irrésisitible, je sais :biz:

Bref, ça c'est le monde des bisounours comparé à la suite, qui s'est déroulée jeudi dernier. Il s'avère que mes merveilleux parents étaient en train de remettre en cause le mariage pour tous autour d'un (délicieux) poulet roti. Ma tante étant à l'opposé de l'opinion de sa soeur et son beau-frère, c'est vite parti en débat. Et évidemment, j'avais forçé mes parents à accepter que mon copain (Alias Chou (de bruxelle ou à la crème selon la situation) dorme à la maison sous prétexte que nous devions bosser sur un exposé et nous étions comme deux potatoes en fuite qui se retrouvent dans le bac à frites de McDo. Nous alternions avec brio entre bouchée de poulet, sourires polis et hochements de tête. Et puis mon père et sa grande gueule ont commencé à critiquer les homos avec des termes pas très "respectueux" que je ne vais pas citer pour le bien de tous.

Je commence à bouillir intérieurement et mon chéri a posé sa main sur mon genoux pour me dissuader de faire valoir ma grande gueule à moi (c'est héréditaire ce genre de chose!!!)

Et puis le débat prend une tournure violente et ma famille me regarde en mode "Vas-y, dikejairaison" comme si j'étais la voix de la raison.
Maintenant, je vous laisse deviner ma réaction :
A- Sourire poliment et la boucler
B- Prendre le parti de ma chère tante
C- Simuler un malaise
D- Balancer avec panache et un regard de défi : Je suis gay.

Spoiler : :
Oui... D.
Je suis très cru, un peu trop vif et je tourne rarement ma langue sept fois dans ma bouche avant de parler.
Mon père a fait les gros yeux, ma mère avait un point d'interrogation sur le front et ma tante... Elle avait l'air d'être super fière. Elle est géniale Tata :amour:
Et c'est parti en c******. Mon père s'est mis à hurler, ma mère a pleuré, ma tante à essayer de calmer le jeu, mon copain a voulu me faire sortir de la pièce, moi je hurlais sur mon père qui me hurlait qu'il ne hurlais pas et que je hurlais mais je hurlais que c'était lui qui hurlait :grmbl: (grande gueule héréditaire j'vous dit). Honnêtement quand j'y repense... c'était presque comique. Jusqu'a ce que mon père me traite de tous les noms et me dise que je n'étais pas son fils. Là, j'ai merdé, je lui ai dit que c'était tant mieux et je me suis tiré avec Chou. Je regrette énormément.

Depuis, je vis chez mon chéri et ses parents qui m'ont accueilli à bras ouverts et m'ont assuré que je pouvais rester autant de temps que je voulais. Ces gens sont remarquables, ils me traitent comme si j'étais leur enfant : à leurs yeux, je suis de leur famille et ça me touche énormément.

Et là, je suis complètement perdu. J'ai essayé de joindre ma mère et elle m'a parlé a peine dix minutes avant que mon père ne s'énerve et qu'elle raccroche sans prévenir. Mon oncle, ma tante et moi (en compagnie d'une amie bi de mon chéri, qui est aussi la mienne d'ailleurs) avons passé de longues heures a dialoguer sur skype, ça m'a aidé à ne pas trop en vouloir à mes parents et à prendre du recul mais je ne sais toujours pas quoi faire. J'hésite franchement à aller chez moi pour leur parler, mon père est très sanguin et je voudrais éviter une deuxième esclandre à la maison. J'ai songé à leur faire une lettre mais je ne sais absolument pas comment m'y prendre, quoi écrire, comment exprimer ce que je ressens. J'ai toujours été quelqu'un de sérieux et j'avais beaucoup de libertés, je n'ai pas construit de liens forts avec mes parents mais maintenant que je me retrouve dans cette situation, je me rend compte à quel point vivre sans eux, c'est difficile parce que je les aime. J'ai beaucoup pleuré, ce qui m'arrive rarement, mon chéri est très présent pour moi et ça me conforte dans l'idée que j'ai choisis une personne merveilleuse et que je veux construire quelque chose avec lui, j'ai envie d'aller loin, mais je ne veux pas perdre mes parents en route, je veux un bonheur où tous ceux que j'aime sont là. Je voudrais rendre ça possible, mais je ne sais pas quoi faire.

Merci d'avoir lu ce roman et merci d'avance pour vos conseils.
:^^:


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Coming out sur un coup de tête...
MessagePublié: Jeu Mai 10, 2018 12:34 
Homo ?
Homo ?
Hors-ligne

Inscrit le: Ven Mars 02, 2018 20:10
Age: 18
Genre:
Salut,

Aie t'es dans une situation pas facile mais au moins t'as le soutien d'une partie de ta famille et de celle de ton copain.

Pour ce qui est de tes parents tu pourrais peut-être proposer une rencontre en terrain neutre dans un lieu public par exemple, ton père osera sûrement moins crier dans ces conditions et vous pourrez vous expliquez plus calmement.

Bon courage en tout cas et j'espère que ça va s'arranger :).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Coming out sur un coup de tête...
MessagePublié: Jeu Mai 10, 2018 12:47 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Déc 04, 2016 15:04
Age: 24
Genre:
Parfois certaines personnes ont besoin de temps pour digérer l'information. Ta mère n'a pas l'air de vouloir couper les ponts, il faudrait que tu puisses lui parler à elle avant tout. Si tu arrives à la voir en privé, sans que ton père ne soit là, pour pouvoir parler calmement avec elle. Peut-être saura t'elle calmer ton père ensuite, pour que toi et lui puissiez parler calmement. Tu es clairement dans une mauvaise période, et parfois ça peut prendre des semaines avant que les tensions ne se calment. Il va falloir prendre ton mal en patience, mais ça ne veut pas dire que tout est perdu pour autant. C'est pas plus mal que vous soyez grande gueule, ça permet d'évacuer la tension, et donc de pas couver de mauvaises intentions en silence. Sur le coup oui ça peut te blesser, et lui aussi probablement. Mais c'est mieux que les coups en fourbes dont on se relèvent pas.

Bon courage.

_________________
Un jour j'ai été gentil avec la vie. Elle m'a crachée dessus. Depuis, je rentre dans le tas. Et ça va mieux.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Coming out sur un coup de tête...
MessagePublié: Jeu Mai 10, 2018 13:03 
Like a Virgin
Like a Virgin
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Avr 22, 2018 8:52
Age: 19
Dans une situation similaire la belle-mère avait fait pression sur mon copain pour que celui ci me quitte, ce qu'il a fait pour sa mère, du coup. (pas pour les mêmes raisons, mais niveau drame familial on était un peu sur les mêmes bases)

La situation doit être terrible à vivre, et tu as tout mon soutien ! Tu as quand même énormément de chance que ton copain n'ait pas pris peur en voyant une situation pareil, plus d'un aurait fui j'pense ^^'

Comme dit plus haut, je pense que ça se reglera avec du temps, au mieux. J'ai pas grand chose à ajouter... Suite à de gros problèmes de famille je me suis isolé 1 an à ne plus habiter chez eux (je les voyais quand même quelques week end et les vacances), et ça s'est tassé, tout simplement. Peut-être que laisser les gens réfléchir de leur coté est parfois la seule solution pour ne pas ajouter de l'huile sur le feu ^^'


Courage !

_________________
Paroles, paroles, paroles...

Je suis un kirby : tout le monde à un avis sur son genre, beaucoup se demandent dans son dos si c'est un garçon, une fille ou si il n'a pas de sexe, et lui tout ce qu'il sait c'est qu'il aime les gateaux, jouer, dormir, et sauver le monde des souris voleuses.

Image


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Coming out sur un coup de tête...
MessagePublié: Ven Mai 11, 2018 12:44 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Genre:
Déso j'ai ri mais la description de la scène était tellement magique :lol: :lol:

Bon, d'abord : courage.
Heureusement, tu as l'air bien entouré.

Il est probable que ton père ait besoin de temps pour digérer. Si tu peux être hébergé/entouré le temps de ... c'est bien.
La lettre est une bonne idée.
Vraiment.
Mais y a besoin de temps.
Si tu l'envoie maintenant, pas sur que ça fonctionne, trop tôt.

Statégiquement, l'idée, c'est en te reposant également sur ta tante de parvenir à avoir une solution viable de lieu de vie/source de revenue.
Une fois ça mis en place, il sera temps de mettre par écrit - que tu aimes tes parents - que tu es gay et que c'est comme ça que ça lui plaise ou non - que tu ressens de la peine à le voir te rejeter alors que tu es toujours le même, toujours son fils.

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Coming out sur un coup de tête...
MessagePublié: Ven Mai 11, 2018 18:37 
Qui moi ?
Qui moi ?
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Mai 09, 2018 19:11
Localisation: Sur Terre
Age: 18
Genre:
Cilary a écrit:
Salut,

Aie t'es dans une situation pas facile mais au moins t'as le soutien d'une partie de ta famille et de celle de ton copain.

Pour ce qui est de tes parents tu pourrais peut-être proposer une rencontre en terrain neutre dans un lieu public par exemple, ton père osera sûrement moins crier dans ces conditions et vous pourrez vous expliquez plus calmement.

Bon courage en tout cas et j'espère que ça va s'arranger :).


La rencontre en terrain neutre est une bonne idée, l'été, on allait souvent prendre un café dans une terasse le soir avec ma mère avant que j'aie mon bac, je pourrais lui proposer d'aller discuter là-bas.
Merci beaucoup en tout cas :^^:

Kaghan a écrit:
Parfois certaines personnes ont besoin de temps pour digérer l'information. Ta mère n'a pas l'air de vouloir couper les ponts, il faudrait que tu puisses lui parler à elle avant tout. Si tu arrives à la voir en privé, sans que ton père ne soit là, pour pouvoir parler calmement avec elle. Peut-être saura t'elle calmer ton père ensuite, pour que toi et lui puissiez parler calmement. Tu es clairement dans une mauvaise période, et parfois ça peut prendre des semaines avant que les tensions ne se calment. Il va falloir prendre ton mal en patience, mais ça ne veut pas dire que tout est perdu pour autant. C'est pas plus mal que vous soyez grande gueule, ça permet d'évacuer la tension, et donc de pas couver de mauvaises intentions en silence. Sur le coup oui ça peut te blesser, et lui aussi probablement. Mais c'est mieux que les coups en fourbes dont on se relèvent pas.

Bon courage.


Mon père agit puis réfléchis. Et je suis un peu pareil... Ouais, j'aime moyen mais je suis vraiment pareil que lui :euh:. Je pense qu'attendre est une bonne solution, puis comme proposé plus haut, j'organiserai une rencontre avec ma mère. Après, j'envisagerai la même avec mon père.
Merci à toi :souris:


Pouiny a écrit:
Dans une situation similaire la belle-mère avait fait pression sur mon copain pour que celui ci me quitte, ce qu'il a fait pour sa mère, du coup. (pas pour les mêmes raisons, mais niveau drame familial on était un peu sur les mêmes bases)

La situation doit être terrible à vivre, et tu as tout mon soutien ! Tu as quand même énormément de chance que ton copain n'ait pas pris peur en voyant une situation pareil, plus d'un aurait fui j'pense ^^'

Comme dit plus haut, je pense que ça se reglera avec du temps, au mieux. J'ai pas grand chose à ajouter... Suite à de gros problèmes de famille je me suis isolé 1 an à ne plus habiter chez eux (je les voyais quand même quelques week end et les vacances), et ça s'est tassé, tout simplement. Peut-être que laisser les gens réfléchir de leur coté est parfois la seule solution pour ne pas ajouter de l'huile sur le feu ^^'


Courage !


Je suis vraiment désolé par rapport à ton copain, ça a du être vraiment terrible de se relever après ça...
De mon côté, je suis vraiment chanceux avec mon chéri, je suis conscient d'avoir trouvé une perle rare, sans parler de sa famille exceptionnelle.
Merci de ton soutien ! :souris:



Norma a écrit:
Déso j'ai ri mais la description de la scène était tellement magique :lol: :lol:

Bon, d'abord : courage.
Heureusement, tu as l'air bien entouré.

Il est probable que ton père ait besoin de temps pour digérer. Si tu peux être hébergé/entouré le temps de ... c'est bien.
La lettre est une bonne idée.
Vraiment.
Mais y a besoin de temps.
Si tu l'envoie maintenant, pas sur que ça fonctionne, trop tôt.

Statégiquement, l'idée, c'est en te reposant également sur ta tante de parvenir à avoir une solution viable de lieu de vie/source de revenue.
Une fois ça mis en place, il sera temps de mettre par écrit - que tu aimes tes parents - que tu es gay et que c'est comme ça que ça lui plaise ou non - que tu ressens de la peine à le voir te rejeter alors que tu es toujours le même, toujours son fils.


Ne t'inquiète pas d'avoir ri, hehe, je sais que ma façon de décrire les scènes est souvent comique :lol:
Je garde l'idée de la lettre si jamais la rencontre avec ma mère ne peut pas se faire.
Merci ! :^^:

-------------------------------

Globalement, merci à tous pour vos réponses, vos conseils, votre soutien. Vous m'aidez beaucoup ! :huhu:


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Tu ne peux pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas répondre aux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas éditer tes messages dans ce forum
Tu ne peux pas supprimer tes messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  

Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
© 2005-2018 et-alors.net. Reproduction interdite. N° CNIL : 1104460.
Contact forum: modérateurs. Contact administratif: .