Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.

* Connexion   * Inscription
* FAQ    * Rechercher

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 69 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Guide des genres non-binaires
MessagePublié: Jeu Juin 09, 2016 16:07 
Elsa Darendelle a écrit:
Pour contredire Norma

Elsa Darendelle a écrit:

Après tout, si je suis un.e elf.e, et que j'ai un corps, alors, puisque mon corps, c'est le mien, alors, nécessairement, j'ai un corps d'elf.e - puisque ce corps que j'ai appartient à un.e elf.e. C'est d'une limpidité logique manifeste.



Je formalise l'argument :
[Hypothèse (vide)
[Sous - Hypothèse 1 :
Si je suis un.e elfe (h1a)
Si j'ai un corps (h1b)
=>>Alors Mon corps est le mien (c1b)
=>>Alors mon corps appartient à un.e elfe (c1b + h1a)
=>>Alors j'ai un corps d'elfe (conclusion)]
[Fin de la sous-hypothèse]

=>> La conjonction des propositions «Être un.e elfe» et «Avoir un corps» implique à elle seule la proposition «Avoir un corps d'elfe».
Fin de l'argument ]

Théorème :
Tous les elfes corporels ont des corps d'elfes. Cela est vrai peu importe les propriétés spécifiques de ces corps à l'exception de l'existence.

Tout ce qui précède n'est qu'une formalisation logique de ce que j'avais déjà dit plus haut. Je n'ai rien ajouté de nouveau.

Cela est un argument suffisant pour affirmer qu'il se peut que les elfes soient mortels, ce qui était le contexte de mon affirmation quand je disais j'estimais avoir bien démontré que les elfes n'ont pas à montrer leur immortalité pour que la légitimité de leur existence soit reconnu.e.


Citer:
Sur quels critères tu te bases dans le listing de NS pour dire qu'il maltraite les genres autres que féminins et masculins ?

(Je précise que c'est une vraie question)


Presque tous les exemples de genres sont donnés en relation à la féminité ou à la masculinité :

Citer:

1 ) De même qu'il y a des demi-femmes et des demi-hommes, il peut y avoir des "demi" de n'importe quelle identité de genre. Par exemple, une personne peut se sentir à moitié kingenre (femme vulcaine).

2 ) De même qu'il y a des nano-femmes et des nano-hommes, il y a des "nano" pour toute identité. Par exemple, nano-autiste genre.

3 ) De même qu'il y a des anti-femmes et des anti-hommes, il y a des "anti" tout.

2 ) (sic) Les personnes bigenres ont deux genres à la fois. Femme et homme, femme et qirl, homme et déoféminine, etc.


Il n'est pas nécessaire ni anodin de donner quatre fois de suite «femme» et «homme» dans les exemples. Surtout, précisément, qu'il s'agit d'un guide des genres non-binaires.
Aussi, je ne sais pas comment ça se passe en France, mais, au Québec, il est fortement déconseiller d'utiliser «transmasculin» et «transféminin» dans une perspective d'inclusion des personnes non-binaires. Pour deux raisons :

1) c'est une binarité forcée.
2) Ça ne donne aucune information sur le genre authentique des gens, ça fait juste indirectement donner des informations sur les organes génitaux externe à la naissance. Or, pour ce but, les expressions AFAB et AMAB sont préférée parce qu'elles rendent explicite l'idée que l'assignation à la naissance se fait sans consentement ni égard à la réalité (avantages que ne possèdent pas les expressions «transmasculin.e» et «transféminin.e»). On peut aussi dire personnes AFAB trans et AMAB trans sans aucun problème.

Un guide des genres non-binaires ne peut pas se permettre de faire l'économie de ces considérations.


Si j'ai mis transféminine et transmasculin c'est parce que des gens se définissent ainsi. En général des gens qui sont "presque" des femmes ou hommes trans, et ne se retrouvent pas strictement dans homme et femme trans.

AFAB et AMAB trans c'est autre chose. Par ex une personne agenre et AFAB est donc trans AFAB mais pas transmasculine.


Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Guide des genres non-binaires
MessagePublié: Jeu Juin 09, 2016 16:21 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Juin 09, 2016 12:13
Localisation: Montréal
Citer:
Si j'ai mis transféminine et transmasculin c'est parce que des gens se définissent ainsi. En général des gens qui sont "presque" des femmes ou hommes trans, et ne se retrouvent pas strictement dans homme et femme trans.

AFAB et AMAB trans c'est autre chose. Par ex une personne agenre et AFAB est donc trans AFAB mais pas transmasculine.


Je suis d'accord avec ce que vous dites.

Je vous précise que ces mots, «transféminin.e» et «transmasculin.e», sont souvent utilisées dans les milieux féministes AFAB - surtout par des personnes cis - comme s'il s'agissait de mots qui étaient inclusifs de toutes la diversité possible du spectre du genre. Comme si dire «Mesdames et Messieurs, personnes transmasculines et personnes transféminines» était une énumération exhaustive de la population des personnes, et que c'est un usage erroné et mauvais de ces mots.

Ce que je dis, c'est que les mots «transfémin.es» et «transmasculin.es», à l'instar des mots «MTF» et «FTM», demandent des précisions d'ordre lexicographiques pour faire savoir aux gens que ces mots ne doivent être utilisés qu'avec le consentement explicite de la personne de qui l'on parle.

Il faut présenter ces mots en énonçant très clairement et très consciencieusement la portée et les limites de leur usage.

_________________
Ce qui m'intéresse, c'est le sens des mots. Les significations ne sont pas dans la tête. On peut dire quelque chose qui veut dire autre chose que ce qu'on voulais dire.

Je critique des mots et leur sens, pas les intentions de leurs auteur.es. Il serait présomptueux de critiquer les intentions. Mais pas le sens.
J'invite les auteur.es à ne pas le prendre personnel et à désavouer leurs propos si mon analyse met en lumière des significations qui leur déplaît ou les rends mal à l'aise.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Guide des genres non-binaires
MessagePublié: Jeu Juin 09, 2016 16:43 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Mars 01, 2009 2:10
Citer:
Descartes noted in A Discourse On Method that "there is no idea so strange that some philosopher has not seriously taught it." Similarly, there is no practice so strange that some society has not legitimized it; for instance, genocide, or cannibalism. Or, so innocent that some group has not forbidden it; for instance, entering a temple with a hat on, or without one. So anyone who thinks values are not relative to cultures is simply ignorant of the facts, so goes the argument.


Je ne pense pas que le Discours de la méthode prenne en considération les aliens ou les elfes. Le relativisme moral cartésien consiste simplement à dire qu'un français sensé est aussi bien valable qu'un chinois sensé, l'un ne valant pas mieux que l'autre, les valeurs et les coutumes de l'un ne valant pas mieux que l'autre. Ce qui doit avant tout primer pour lui, c'est l'opinion modérée du lieu dans lequel on est. C'est là uniquement qu'on peut parler de relativisme. A partir du moment où pour lui l'étude du monde et de son relativisme se fonde sur l'expérience du voyage, je regrette, mais on n'a pas voyagé sur des colonies envahies par des aliens, dans une forêt d'elfes, ou sur Epsilon 4, donc laissons Descartes et les oeuvres de fictions là où elles sont, ça vaudra mieux.

_________________
« Nan mais écoutez-le : on croirait qu'il va nous jouer une de ces tragédies grecques ! »


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Guide des genres non-binaires
MessagePublié: Jeu Juin 09, 2016 16:52 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Genre:
le nombre de sophismes dans cette page est absolument hallucinante.

Si quelqu'un m'affirme être un elfe ou un loup-garou, c'est une affirmation extraordinaire.
Si cette personne cherche à me convaincre du bienfondé de son affirmation, alors, la charge de la preuve lui incombe.

S'il utilise comme seul argument "c'est ce que je pense être donc je le suis" je ne serais pas convaincu par le caractère performatif de son intuition, et ce d'autant plus s'il n'est même pas d'accord pour définir ce qu'il entend par "elfe" ou par "loup-garou".
De même, je suis complétement soufflée de voir qu'ici les premiers à défendre la possibilité de genres fantaisistes (genre "magicien" ou "kligon") refusent également de définir "genre".
C'est vrai que c'est beaucoup plus facile d'affirmer n'importe quoi en restant dans le flou aux moments où ça nous arrange.

La transhumanité n'a aucun lien avec le propos.

Et c'est pas parce que le premier venue vient m'affirmer que tel ou tel truc serait une vérité transcendentale que je suis tenue de le croire.

en résumé, effectivement, vous pouvez affirmer ce ue vous voulez.
Mais si vous voulez convaincre votre interlocuteur que ce que vous dites a un sens rationnel ou s'approche même un tout petit peu d'une vérité ... C'est vraiment pas avec un tel alignement de sophisme que vous y parviendrez

Alors la question, c'est est-ce que vous vous êtes inscrit ici dans le but de convaincre les septiques, ou dans le but de trouver un moyen de les faire taire ?
Si c'est la première option, vous vous y prenez comme des manches.
Sic'est la seconde ... peut-être à l'usure, mais je vois moyennement l’intérêt de la démarche.

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Guide des genres non-binaires
MessagePublié: Jeu Juin 09, 2016 16:56 
Khîpe trotter
Khîpe trotter
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Ven Juil 01, 2005 8:54
Localisation: panam
Genre:
Norma a écrit:
le nombre de sophismes dans cette page est absolument hallucinante.

Si quelqu'un m'affirme être un elfe ou un loup-garou, c'est une affirmation extraordinaire.
Si cette personne cherche à me convaincre du bienfondé de son affirmation, alors, la charge de la preuve lui incombe.

S'il utilise comme seul argument "c'est ce que je pense être donc je le suis" je ne serais pas convaincu par le caractère performatif de son intuition, et ce d'autant plus s'il n'est même pas d'accord pour définir ce qu'il entend par "elfe" ou par "loup-garou".
De même, je suis complétement soufflée de voir qu'ici les premiers à défendre la possibilité de genres fantaisistes (genre "magicien" ou "kligon") refusent également de définir "genre".
C'est vrai que c'est beaucoup plus facile d'affirmer n'importe quoi en restant dans le flou aux moments où ça nous arrange.

La transhumanité n'a aucun lien avec le propos.

Et c'est pas parce que le premier venue vient m'affirmer que tel ou tel truc serait une vérité transcendentale que je suis tenue de le croire.

en résumé, effectivement, vous pouvez affirmer ce ue vous voulez.
Mais si vous voulez convaincre votre interlocuteur que ce que vous dites a un sens rationnel ou s'approche même un tout petit peu d'une vérité ... C'est vraiment pas avec un tel alignement de sophisme que vous y parviendrez

Alors la question, c'est est-ce que vous vous êtes inscrit ici dans le but de convaincre les septiques, ou dans le but de trouver un moyen de les faire taire ?
Si c'est la première option, vous vous y prenez comme des manches.
Sic'est la seconde ... peut-être à l'usure, mais je vois moyennement l’intérêt de la démarche.


+10!!

_________________
Ce qui empêche les gens de vivre ensemble, c'est leur connerie, pas leurs différences...Gavalda dans "ensemble, c'est tout!"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Guide des genres non-binaires
MessagePublié: Jeu Juin 09, 2016 17:00 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Juin 09, 2016 12:13
Localisation: Montréal
Vous êtes responsable d'être prêt.es à acceullir et à croire sur parole les personnes qui disent être otherkin ou thérianes.
Vous en êtes maintenant averti.es.

C'est quelque chose que vous pouvez faire qui ne vous coûte absolument rien et qui peut être significativement mieux pour autrui.

Si vous décider toujours ne pas le faire, c'est que vous êtes des méchant.es personnes.

Il faut être sérieusement méchant.e pour penser qu'avoir raison est plus important que le bonheur des autres.

_________________
Ce qui m'intéresse, c'est le sens des mots. Les significations ne sont pas dans la tête. On peut dire quelque chose qui veut dire autre chose que ce qu'on voulais dire.

Je critique des mots et leur sens, pas les intentions de leurs auteur.es. Il serait présomptueux de critiquer les intentions. Mais pas le sens.
J'invite les auteur.es à ne pas le prendre personnel et à désavouer leurs propos si mon analyse met en lumière des significations qui leur déplaît ou les rends mal à l'aise.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Guide des genres non-binaires
MessagePublié: Jeu Juin 09, 2016 17:08 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Genre:
Attend, je suis pleinement conscient qu'il y a des gens qui vivent de grosses douleurs en terme d'identité.

Mais si quelqu'un vient nous voir en nous disant "je suis Jésus Christ et je veux être considéré comme tel", il est loin d'être certain que cette personne pourra accéder au bonheur et à la sérénité en étant encourager dans des croyances irrationnelles.

Dans ce cas là, la question de l'attitude se pause.
On peut rester respectueux d'une personne sans avoir à gober tout ce que cette personne nous dit.
On peut l'accueillir sans pour autant ne jamais rien contester de ce qu'elle peut affirmer.

L’acceptation et la bienveillance, ce n'est pas non plus la renonciation à la rationalité.

Aider une personne, ce n'est pas forcément lui éviter toute contradiction.

Et ton manichéisme est tellement gavant ...
Tu vis vraiment dans un monde ou d'un côté y a les "gentils" qui surtout ne contredisent jamais rien, et de l'autre les "méchants" ?
Pour toi, les relations humaines, c'est aussi simple que ça ?

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Guide des genres non-binaires
MessagePublié: Jeu Juin 09, 2016 17:37 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Juin 09, 2016 12:13
Localisation: Montréal
Norma a écrit:
Attend, je suis pleinement conscient qu'il y a des gens qui vivent de grosses douleurs en terme d'identité.

Mais si quelqu'un vient nous voir en nous disant "je suis Jésus Christ et je veux être considéré comme tel", il est loin d'être certain que cette personne pourra accéder au bonheur et à la sérénité en étant encourager dans des croyances irrationnelles.


Peut-être, mais ce n'est pas à vous de décider d'intervenir. Aussi, on n'a pas parlé des personnes qui disent «je suis Jésus Christ», mais des personnes otherkines et Thériannes. Il y a une différence fondamentale entre dire «l'être singulier que je suis est un elfe» et de dire «je suis un individu singulier identifiable manifestement distinct de moi-même». Mais même s'il fallait qu'on parle des personnes qui affirment «Je suis Jésus Christ», il faudrait savoir qu'est-ce qu'il faut comprendre par là. Par exemple quelqu'un qui affirme que son corps physique et publiquement observable est le même corps que le corps physique et publiquement observable du fils de Dieu de Palestine fait une affirmation très différente que la personne qui affirme «Je suis Jésus Christ» dans le sens de «Mon âme immortelle est en tout ou en partie commune avec celle qu'a jadis eue Jésus Christ, le fils de Dieu de Palestine», et dans ce dernier cas, je ne vois pas en quoi c'est un énoncé vraiment plus extraordinaire que celui que présenterait n'importe quelle prêtre catholique au moment de la transsubstantiation. Je ne vois pas ce que cela a de particulièrement plus choquant que n'importe quelle autre profession de foi qu'on rencontre ordinairement. Même - dans certaines acceptations, c'est une profession de foi tout à fait ordinaire dans certaines sectes fort vertueuses (à la possible exception de leur prosélytisme fatiguant) près de chez moi.

Norma a écrit:
Dans ce cas là, la question de l'attitude se pause.
On peut rester respectueux d'une personne sans avoir à gober tout ce que cette personne nous dit.
On peut l'accueillir sans pour autant ne jamais rien contester de ce qu'elle peut affirmer.

L’acceptation et la bienveillance, ce n'est pas non plus la renonciation à la rationalité.

Aider une personne, ce n'est pas forcément lui éviter toute contradiction.


La personne a un accès privilégié à son identité. La rationalité, justement, c'est de se rendre compte que lorsque la personne nous parle de qui elle est, elle dispose de davantage d'informations et des plus complètes que nous. La rationalité, justement, c'est de prendre ça pour du cash. La méfiance devant autrui n'est pas du respect.

On peut contredire une personne sur les faits public - comme la somme de deux et deux ou la portée de l'application de la physique Newtonienne. Mais on ne peut pas contredire une personne sur les faits privés.

D'ailleurs, je ne vois pas comment tu peux présenter ton argument et en même temps penser que sa logique ne transpire pas jusque dans l'apologie de la transphobie.

Citer:
Et ton manichéisme est tellement gavant ...
Tu vis vraiment dans un monde ou d'un côté y a les "gentils" qui surtout ne contredisent jamais rien, et de l'autre les "méchants" ?
Pour toi, les relations humaines, c'est aussi simple que ça ?


Wow. J'ai dit le mot «méchant», pis, tout d'un coup, je suis manichéen.ne?
Ce n'est pas comme ça que ça marche. D'abord, parce que je n'ai pas parlé de gentils.

Je ne crois pas qu'il existe une telle chose que la gentillesse - seulement des degrés de méchanceté, ou leur absence.
Mais, comme vous devez sans doute le savoir, vous qui traitez de manichéisme comme si c'était une insulte, l'absence de méchanceté ne signifie pas la gentillesse.

Pour m'accuser de manichéisme, faudrait d'abord que je parle de méchanceté.

Ce n'est pas parce qu'une personne condamne sans restriction un geste i.e. «Celleux qui font ça sont méchant.es» que la personne a automatiquement tort.

_________________
Ce qui m'intéresse, c'est le sens des mots. Les significations ne sont pas dans la tête. On peut dire quelque chose qui veut dire autre chose que ce qu'on voulais dire.

Je critique des mots et leur sens, pas les intentions de leurs auteur.es. Il serait présomptueux de critiquer les intentions. Mais pas le sens.
J'invite les auteur.es à ne pas le prendre personnel et à désavouer leurs propos si mon analyse met en lumière des significations qui leur déplaît ou les rends mal à l'aise.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Guide des genres non-binaires
MessagePublié: Jeu Juin 09, 2016 17:58 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Genre:
Je la sentais venir, l'accusation de logique transphobe.

Mais comment mettre ainsi sur le même plan le fait de s'identifier à un genre (= un rôle social) (ou refuser de s’identifier à un genre) et affirmer que "musique", "couleur" ou "alien" serait un genre ?

C'est ça la racine de ce qui fait que je suis pas convaincue par l'exposé.

Le fait que sans accepter de définir ni "genre" ni "elfe" il est des personnes qui prétendent à la fois en faire un genre, s'identifier comme tel, et que cela soit incontestable sous peine d'être un "méchant".

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Dernière édition par Norma le Jeu Juin 09, 2016 18:13, édité 1 fois au total.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Guide des genres non-binaires
MessagePublié: Jeu Juin 09, 2016 18:03 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Mars 01, 2009 2:10
Bon, étant donné qu'Elsa n'est ni elfe ni dieu, comme elle le dit elle-même, elle ne peut pas intervenir sur ces questions-là.

Donc en attendant qu'un elfe ou un dieu se pointe, je propose qu'on stoppe les frais.

Ca évitera de brasser du vide.

_________________
« Nan mais écoutez-le : on croirait qu'il va nous jouer une de ces tragédies grecques ! »


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Guide des genres non-binaires
MessagePublié: Jeu Juin 09, 2016 18:15 
-


Dernière édition par inconnu n le Ven Jan 13, 2017 9:30, édité 1 fois au total.

Haut
  
 
 Sujet du message: Re: Guide des genres non-binaires
MessagePublié: Jeu Juin 09, 2016 18:53 
Like a Virgin
Like a Virgin
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Ven Sep 11, 2015 12:49
Localisation: Luxembourg
Age: 30
Genre:
Jecomprends plusrien.

Avecle premierlien, je peuxpas être fritesgenre :snif: :snif: :snif: :

trolldejardin a écrit:
Ce que n’est pas le genre

1 ) L’apparence et les stéréotypes. Le genre ne consiste pas à être habillé d’une certaine manière, avoir tel ou tel centre d’intérêt, s’exprimer et se tenir d’une certaine manière, etc.

2 ) L’orientation sexuelle et romantique.

3 ) Les organes sexués (internes et externes), les caractères sexués secondaires et les chromosomes


Avecle deuxièmelien, jepeux être fritesgenre :niais: :niais: :niais: :

Nouah a écrit:
Les personnes otherkins sont donc des personnes ayant une (ou des) identité(s) non-humaine(s).



:idea: Jecrois quejevais arrêterdelire ni'mportequoi etcontinuer à manger des frites, c'estl'essentiel. :niais:

_________________
Image


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Guide des genres non-binaires
MessagePublié: Jeu Juin 09, 2016 19:22 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Juin 09, 2016 12:13
Localisation: Montréal
Norma a écrit:
Je la sentais venir, l'accusation de logique transphobe.

Mais comment mettre ainsi sur le même plan le fait de s'identifier à un genre (= un rôle social) (ou refuser de s’identifier à un genre) et affirmer que "musique", "couleur" ou "alien" serait un genre ?



Par ce qu'on appelle la parité de raisonnement. Une forme valide d'analogie.
C'est à dire que les mêmes étapes qui permettent d'arriver à la légitimité des identités trans permettent également d'arriver à la légitimité des identités otherkin et thérianes.

La même difficulté d'accès à la pensée privée.
Le même caractère vague de ce qui constitue une identité de genre ou une identité otherkin

Tout ce que tu soulèverais comme un problème dans la validité des identités otherkin, il en existe un analogue dans la justification des identités trans. Et si c'est un problème pour la validité des identités otherkin, si vous êtes une personne posée et raisonnable, alors, sûrement, vous trouvez aussi que c'est un problème pour les identités trans et vice-versa.

Un elfe otherkin est un vrai elfe dans un sens exactement analogue et sous le même rapport que le sens sous lequel une femme trans est une vraie femme.
C'est à dire, dans un sens objectif et absolu.

Norma a écrit:
C'est ça la racine de ce qui fait que je suis pas convaincue par l'exposé.

Le fait que sans accepter de définir ni "genre" ni "elfe" il est des personnes qui prétendent à la fois en faire un genre, s'identifier comme tel, et que cela soit incontestable sous peine d'être un "méchant".


Personne ne dit que «elfe» est un genre. Des fois oui, et des fois non. Les qualités de l'identité personnelle, comme le genre ou le caractère otherkin ont un caractère ineffable ou indicible qui échappe à une compréhension qui soit à la fois «claire et distincte» et «la même pour tout le monde». C'est quelque chose que nous sommes moralement tenu d'accepter, et d'ensuite passer à autre choses.

Image

Sur ce diagramme de Venn, on a à gauche, les personnes qui ont une identité otherkin.
À droite, les personnes qui ont une identité de genre.
Dans le milieu, on a les personnes qui ont les deux.
Dans le milieu du milieu, on a, en sous-ensemble de l'intersection, les personne qui ont à la fois une identité de genre et une identité otherkin pour qui leur identité otherkin est la même chose que leur identité de genre.

J'espère que, comme ça, visuellement, c'est plus clair.

_________________
Ce qui m'intéresse, c'est le sens des mots. Les significations ne sont pas dans la tête. On peut dire quelque chose qui veut dire autre chose que ce qu'on voulais dire.

Je critique des mots et leur sens, pas les intentions de leurs auteur.es. Il serait présomptueux de critiquer les intentions. Mais pas le sens.
J'invite les auteur.es à ne pas le prendre personnel et à désavouer leurs propos si mon analyse met en lumière des significations qui leur déplaît ou les rends mal à l'aise.


Dernière édition par Elsa Darendelle le Jeu Juin 09, 2016 19:44, édité 1 fois au total.

Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Guide des genres non-binaires
MessagePublié: Jeu Juin 09, 2016 20:17 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Mars 01, 2009 2:10
Citer:
Dans le milieu du milieu, on a, en sous-ensemble de l'intersection, les personne qui ont à la fois une identité de genre et une identité otherkin pour qui leur identité otherkin est la même chose que leur identité de genre.


Non. Quand tu mélanges du bleu et du rouge tu obtiens du violet, ça ne veut pas dire que le bleu seul est du violet, le bleu est une des composantes du violet . Si bleu égal violet, tu n'obtiens pas ce diagramme-là. Tu auras un dégradé de couleurs tirant naturellement du violet au rouge, mais pas du bleu au rouge en passant par le violet.

bleu > violet (bleu + rouge) < rouge

violet (bleu + rouge) < rouge

Ca tient pas debout, puisque t'as une intersection en moins. Ou alors, c'est que ça revient à dire qu'en fait, peu importe le genre, le plus important, c'est mon identité otherkin. Ce qui sous-entend de base que c'est différent du genre.

_________________
« Nan mais écoutez-le : on croirait qu'il va nous jouer une de ces tragédies grecques ! »


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Guide des genres non-binaires
MessagePublié: Jeu Juin 09, 2016 20:23 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Juin 09, 2016 12:13
Localisation: Montréal
C'est quoi le rapport avec les couleurs?

L'ensemble des gens qui ont une identité de genre identique à leur identité otherkin est nécessairement un sous-ensemble l'intersection de l'ensemble des gens qui ont des identités de genre et de l'ensemble des gens qui ont une identité otherkin.

En quoi cela est-il autre chose que manifestement évident et nécessairement vrai?

Daisy.Adair a écrit:
. Ou alors, c'est que ça revient à dire qu'en fait, peu importe le genre, le plus important, c'est mon identité otherkin. Ce qui sous-entend de base que c'est différent du genre.


C'est normal que «Otherkin» désigne quelque chose qui soit différent de ce qui est désigné par «genre», parce que c'est pas le même mot.

_________________
Ce qui m'intéresse, c'est le sens des mots. Les significations ne sont pas dans la tête. On peut dire quelque chose qui veut dire autre chose que ce qu'on voulais dire.

Je critique des mots et leur sens, pas les intentions de leurs auteur.es. Il serait présomptueux de critiquer les intentions. Mais pas le sens.
J'invite les auteur.es à ne pas le prendre personnel et à désavouer leurs propos si mon analyse met en lumière des significations qui leur déplaît ou les rends mal à l'aise.


Dernière édition par Elsa Darendelle le Jeu Juin 09, 2016 20:28, édité 1 fois au total.

Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 69 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Tu ne peux pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas répondre aux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas éditer tes messages dans ce forum
Tu ne peux pas supprimer tes messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  

Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
© 2005-2018 et-alors.net. Reproduction interdite. N° CNIL : 1104460.
Contact forum: modérateurs. Contact administratif: .