Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.

* Connexion   * Inscription
* FAQ    * Rechercher

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 63 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Vivre au RSA
MessagePublié: Mar Juil 14, 2020 21:51 
QueerAssez PotemKhîpe
QueerAssez PotemKhîpe
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Sims a écrit:
Tu as donc plus d'estime pour des gens qui profitent du système que pour d'honnêtes gens qui se gagnent leur argent pour investir dans l'immobilier ou la bourse :blink:


Personnellement lorsque je vois que mon propriétaire, héritier d'un immeuble de 5 étage dont il perçoit les loyers depuis ses 30 ans, dépenser fièrement la partie du fruit de mon dur travail qui lui revient pour aller faire fierot le tour de la ville dans sa Harley toute neuve, je me dis qu'il pourrait tout de même faire un effort pour mieux dépenser mon argent.

Je ne vois pas ce qu'il y a de plus ou de moins honnête dans le fait de tirer le meilleur partie financier du contexte dans lequel on évolue.

Jean-Ferdinand, rentier, qui tire mensuellement son argent d'un système qui considère que c'est sa part car une personne dont il partage une partie du code génétique a constitué un capital, est-il plus honnête que Jean-Enzo, chômeur de longue durée qui perçoit une allocation de 564 € par mois lui permettant de se nourrir et de payer à Jean-Ferdinand une rente pour occuper les 20m² au 6ème étage de l'immeuble familiale ?

Bien sur, je suis gênée à l'idée qu'une personne en état de contribuer à la société ne le fasse pas. C'est inéquitable.
Mais quand cette personne qui ne participe pas à la société s'appelle Jean-Hyppolyte, 20 ans, en "césure" payé par l'argent qu'il a économisé sur son argent de poche très généreux distribué par son père, Jean-Ferdinand (une partie du loyer de Jean-Enzo, donc), pour faire le tour du monde et "s'ouvrir à d'autres cultures et se découvrir", c'est tout aussi naze en fait.

Pourquoi l'un est méprisé, l'autre valorisé ?
Et quid des personnes qui, quoi que physiquement valides, pour plein de raison allant du handicap au trouble mental (autisme, tdah, dépression, bipolarité ...) ont de réelles difficultés à travailler, pour qui ça coute 15 fois plus d'énergie que pour une autre personne ?
Penses tu que toutes les personnes qui investissent en bourses sont honnêtes et que toutes les personnes en chômage de longue durée ne cherchant pas activement un taff sont malhonnête ?

Ton raisonnement est à mon sens limité.
Tu effleures la question de l'utilitarisme mais sans aller jusqu'au bout.

Je n'ai pas trop aimé non plus les messages de Caïn où il disait envisager de ne plus jamais travailler et de se démmerder pour vivre des allocs. Ca me paraissait un état extrême de conflit avec la société, et j'ai pu le percevoir comme "je vaut mieux que vous, je suis plus libre que vous, vous avez qu'à m'apporter de quoi me sustenter, moutons de travailleurs".
Et y'avait probablement une pointe d'arrogance dans l'expression, mais globalement, je serais de mauvaise foie si j'affirmais que c'est l'intention que Cain avait.

Mais au final, quand on regarde les derniers messages, on voit qu'il avait juste besoin d'un vrai break, de se dire qu'il pouvait faire redescendre la pression parce que dans le pire des cas, si mentalement il ne tenait plus, c'était possible.
Un parachute.
Au final, il a un chômage avec activité partiel, s'occupe à mi-temps de gamins handicapés, consacre du temps à des assos.
Il se rend utile dans le volume horaire qu'il lui est mentalement possible de tenir.
Est-ce que Rodongune, payée 2 500 € par mois pour faire le community management d'une marque de yaourt, est plus utile à la société que Caïn ?
Si on regarde globalement, bof, hein.
Peut-être que Rodongune consacre plus d'heures à des activités contraintes, mais ces activités ont elles la moindres utilité ?

Je pense qu'il faut voir la question plus largement.

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Vivre au RSA
MessagePublié: Mer Juil 15, 2020 6:14 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Déc 21, 2011 19:40
Norma a écrit:
Au final, il a un chômage avec activité partiel, s'occupe à mi-temps de gamins handicapés, consacre du temps à des assos.
Il se rend utile dans le volume horaire qu'il lui est mentalement possible de tenir.
Est-ce que Rodongune, payée 2 500 € par mois pour faire le community management d'une marque de yaourt, est plus utile à la société que Caïn ?
Si on regarde globalement, bof, hein.


:lol: :lol: :lol: :lol:

C'est violemment dit! J'adore!
Si j'étais Rodongune je crois que je démissionnerais sur le champs...

Norma, tu es un danger pour notre société capitaliste et superficielle. Tu devrais être interdite par la loi. :ninja:

_________________
Ceci est une hallucination, je ne suis pas là, vous ne m'avez jamais vu, je disparais...


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Vivre au RSA
MessagePublié: Lun Juil 20, 2020 20:44 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Août 17, 2005 21:21
Localisation: Ile de La Reunion.
Age: 37
Genre:
Pour moi même vivre du RSA je peux dire qu'effectivement c'est très compliqué. Parce que vivre avec moins de 500€ par mois c'est pas tout les jours facile.
J'avoue ne pas payer de loyer, mais je vis dans un département où le coût de la vie est 3,7 fois plus cher qu'en métropole. Et que donc faire les courses c'est vraiment compliqué.

Je sais qu'il y a des gens qui profite du système. Mais des fois on a pas le choix. Personnellement si j'avais le choix d'être au RSA ou de travailler je pense que le travail ça serai mon choix le plus certain. (C'est pas fautes d'avoir essayé mais j'ai essuyé tellement de refus que je compte même plus, j'ai deux classeurs plein de dossiers pôle emploi. J'ai toujours soit trop de diplômes, soit pas assez de diplômes, soit pas d'expérience autre que du bénévolat)

Aujourd'hui je continue à toucher le RSA et je suis bien contente que ça existe parce que sans ça je serai encore plus dans la panade que je ne le suis déjà (pour ceux qui connaissent mon histoire).
Ça ne veux pas dire que je me tourne les pousses (sauf depuis la crise COVID qui me contraint à résidence) j'ai créer une association sportive, j’entraîne des gamins dans des clubs, je fais des formations de toute sorte pour ne pas rester sur la touche, j'ai un projet de création d'entreprise. Mais tout ça prend du temps et je ne pense pas profiter du système.

_________________
R. -Where are we going
4th - Are you talking Phiosophically or geographically?
R. -Philosophically !
4th. -Then we're going to lunch


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 63 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invité(s)


Tu ne peux pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas répondre aux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas éditer tes messages dans ce forum
Tu ne peux pas supprimer tes messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  

Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
© 2005-2021 et-alors.net. Reproduction interdite. N° CNIL : 1104460.
Contact forum: modérateurs. Contact administratif: .