Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.

* Connexion 
* FAQ    * Rechercher

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: L'évolution de la sexualité au cours d'une vie.
MessagePublié: Mer Sep 04, 2019 13:18 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Déc 04, 2016 15:04
Age: 25
Genre:
Yo !

Ça fait longtemps que je ne suis pas venu ici, huhu, je vais avoir beaucoup de lecture.

Je suis un peu perdu ces dernières semaines, et je ne sais pas trop quoi en penser. Je sais qu'on est pas obligé de mettre de mot précis sur ce que l'on est, mais je me demande surtout si je me suis pas trompé de mot utilisé avant, en fait.

D'aussi loin que je m'en souvienne, je me suis toujours dis gay. Je m'étais demandé à un moment si je n'étais pas bi ou pan mais, non les femmes ça passe pas pour moi. Alors en soit c'est pas grave hein.

Sauf que les hommes ça passe plus non plus.

Pour rappel parce que ça fait longtemps que j'ai pas écrit ici, je suis un mec trans, et je suis sous testostérone depuis quelques années maintenant.

Avant mon traitement, j'étais pas vraiment porté cul, en parler tout ça me dérangeait pas, mais la pratique c'était un peu compliqué (je m'étais ça sur le fait que mon corps ne me plaisait pas). J'ai eu quelques rares expériences compliqués, mais seulement une relation qui a vraiment "durée". Pour la facilité, et aussi parce que je m'en fou, j'ai toujours été en couple libre (à la base c'était surtout pour pas frustrer l'autre, mais aussi parce que j'adore draguer, sans forcément de suite, juste draguer ^^).

Au début de mes hormones masculinisantes, j'ai eu une période "en chien", clairement, ma libido avait juste explosé. J'ai jamais été un grand consommateur de plan cul mais j'ai voulu testé quelques trucs. D'ailleurs j'ai très rarement été jusque là. J'ai besoin de fixer des limites, je couche pas "sans règles" à suivre en grande partie parce que j'ai une peur panique qu'on utilise mon vagin (ma seule dysphorie restante). Et ça plaît pas à beaucoup de monde :euh:

Ça fait franchement longtemps que j'ai pu rien en terme de relation. Alors j'ai bien tenté, mais comme dit plus haut, y'a toujours un truc qui coince. J'ai besoin d'être en confiance avec le mec, si j'ai l'impression qu'il ne me respectera pas (notamment le rapport que j'ai avec mon corps) et bien c'est mort et on annule tout. (Chose assez frustrante au dernier moment j'en conviens, mais les phrases type "j'ai jamais baisé un trans" me coupe toute envie). Et depuis plusieurs mois, même avec des mecs biens, arrivé au moment plus intime, je bloque complètement. Et je suis incapable de me forcer, je pars en crise d'angoisse et c'est pas très sexy.

Bon déjà ça vous donne un aperçu du "problème".

Ensuite, moi qui ne suis pas du tout porté télé, musique et série, j'ai décidé de faire un effort pour des potes, surtout cet été. Et les scènes de cul ont comme lâché un truc dans ma tête. Je sais pas comment l'expliquer.

Le porno me fait chialer, ou vomir, voir les 2 en même temps. Et même juste une petite scène de cul de 5 minutes dans un film de 1h30 me fait cette effet là ! Je ne l'avais jamais vraiment vécu avant, tout simplement parce qu'hormis les jeux et réseaux sociaux comme celui ci, je vis loin des écrans. Je m'étais déjà senti très mal au lycée (au point d'en pleurer), lors d'un spot de prévention de prévention sexuel, sur le consentement mutuel. On nous avait montré des images qui été tout sauf consenti ...

Alors, c'est vrai que j'ai vécu des trucs pas cool de ce côté là quand j'étais plus jeune. Mais j'avais mis ça dans un coin de ma tête et ça allait.

Sauf que maintenant, même tout seul je bloque ! Alors oui je sais, faut être doué pour se dégouté soit même à ce point ...
Mais je sais pas si c'est mes hormones qui se sont calmés (j'arrive en fin de puberté), si j'ai toujours était plus ou moins comme ça ou juste si j'ai changé au fil des ans ?

Là, dernièrement, j'ai vécu un truc pas cool avec un médecin ... J'y étais allé pour des problèmes de reins, et j'en sors avec des cauchemars, des douleurs et des saignements vaginales (probablement un hématome, vu le type de douleur), parce que monsieur a obtenu son diplôme dans un paquet de céréales, a confondu mon urètre et mon vagin, et m'a détruit de l'intérieur ...

J'avais commencé à fréquenter une petite communauté ace, et je m'y sentais assez bien. Sauf que je sais pas pourquoi, j'ai paniqué ? Et j'ai arrêté d'y aller sans vraiment d'explication pour les personnes là bas :roll:

Alors oui je sais que ça se fait pas, mais je sais pas, j'ai "peur", de le reconnaître dans certains ressentis qu'ils ont ? Et j'ai peur aussi, de ce que ça pourrait vouloir dire, et d'où ça pourrait venir aussi.

J'ai un ami qui m'a donné le numéro d'une sexologue LGBT-friendly, et j'ose pas prendre rendez-vous là non plus ...

À vrai dire je ne sais pas pourquoi j'écris tout ça, j'ai pas spécialement de question, juste je suis paumé :euh: J'ai l'impression que mon ressenti d'avant ne colle pas avec celui de maintenant, comme ci j'avais eu un déclic qui avait changé du tout au tout mes envies, notamment sexuelle, qui sont passé de "à tenter" à "jamais". Pire encore, j'ai l'impression de développer une phobie du sexe, et j'arrive pas à stopper ça, ce sentiment de peur bizarre et inexplicable qui commence à me bouffer.

Bref, je vais arrêté là, je pars dans tout les sens, vous êtes pas obligés de répondre, je suis pas certain qu'il y est beaucoup de chose à dire en même temps !

_________________
Un jour j'ai été gentil avec la vie. Elle m'a crachée dessus. Depuis, je rentre dans le tas. Et ça va mieux.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'évolution de la sexualité au cours d'une vie.
MessagePublié: Mer Sep 04, 2019 13:51 
Homo-érectus
Homo-érectus
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Mars 15, 2012 21:27
Age: 29
Genre:
Salut Kaghan

Les scènes de sexe dans les films et ce que t'a fait le docteur semblent avoir réveillé quelque chose toi, comme une sorte de déclencheur (un "trigger"), violent au point de te faire pleurer et vomir. Ton corps t'envoie un message fort qu'il faut écouter.

Cela pourrait-il être du aux "choses pas cool" que tu as vécu plus jeune ? Tu les as rangées "dans un coin de ta tête", mais cela ne veut pas dire que tu as pu en guérir. Peut-être que cela ressort sous forme d'anxiété et de malaise général sur ta sexualité. Je pense qu'aller voir un-e psy LGBT-friendly qui s'y connaisse en troubles de l'anxiété et en stress post-traumatique pourrait t'aider à avancer. C'est une démarche pas facile mais je t'encourage à le faire.

D'ici là ne force pas et prends bien soin de toi ;-)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'évolution de la sexualité au cours d'une vie.
MessagePublié: Mer Sep 04, 2019 14:42 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Lun Mars 06, 2017 3:20
Genre:
Coucou !

Tout d'abord, la sexualité peut varier au cours d'une vie, ça n'invalide pas ce qu'on a ressenti auparavant, ça ne veut pas forcément dire qu'on s'est trompé. C'est juste que ça change ou qu'on découvre d'autres choses (et plus j'en discute, plus j'ai l’impression que c'est courant chez les trans, probablement du aux nombreux changements que ça implique et au rapport au corps qui change assez souvent). Autrement dit, il ne faut vraiment pas s'inquiéter de cela.

C'est parfaitement normal aussi de vouloir que le mec en question te respecte en tant que personne, en tant que mec et respecte tes préférences niveau sexe, c'est la base. Une base parfois compliquée quand on aborde les relations cis/trans (notamment quand il y a dysphorie), mais une base tout de même.
Après, c'est un sujet très intime, mais si tu as déjà eu des problèmes au niveau du respect de ce que tu voulais faire, c'est logique qu'il y ait un blocage même avec les mecs bien. C'est le principe quand on a eu des relations sans consentement (car si tu veux coucher mais sans faire un truc particulier et qu'on t'y encourage/force, ce n'est plus du consentement). Je ne sais pas si ça peut être ton cas ou non... Mais pour l'avoir vécu, je sais que ça peut poser beaucoup de problèmes.

Pour ce qui est de la commu ace, peut-être que ça peut te permettre de ne pas te retrouver avec un groupe safe niveau sexe. Rien que pour ça, c'est un intérêt et ça peut être pourquoi tu t'y sentais bien. Après, l'asexualité ne vient pas de quelque chose (enfin, du moins, on a aucune recherche là dessus), donc si c'est dû à un problème, que ce soit par des expérience ou avec ton corps, il peut y avoir un travail de fait (contrairement à l'asexualité qui ne se soigne pas). En tout cas, sache que même si tu te reconnais dans certains ressentis aces, ça ne veut pas forcément dire que tu es ace et même si tu l'es, il n'y a pas de problème à cela.

En tout cas, courage, prend soin de toi et ne t'impose rien.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: L'évolution de la sexualité au cours d'une vie.
MessagePublié: Mer Sep 04, 2019 16:16 
Distin-Gay
Distin-Gay
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Jan 14, 2016 18:43
Localisation: Chez les Segovellaunes
Age: 33
Genre:
Salut Kaghan,

Rien n'est inscrit dans le marbre. Tu peux avoir un passage une période sexualité grise ou ace. Tout le monde évolue dans n'importe quel domaine. Il ne faut pas s'inquiéter. Il faut ce découvrir petit à petit.

Ta dysphorie, tes problèmes avec ce médecin, plus les trucs pas cool durant ta jeunesse sont un bon cocktail pour avoir des difficultés sexuelles. Comme disait Queen of Leon. C'est un appel de ton corps et tu dois l'écouter. Si, tu trouves la force en toi, de prendre rendez-vous avec cette sexologue. Vas-y tu n'as rien à perdre. Après, je sais que certains psy pratiquent l'IMO. C'est une technique oculaire pour apaiser les personnes qui ont subi un traumatisme (attentat, viol, accident, harcèlement,....). C'est peut-être une méthode qui peut t'aider. Il faut se renseigner. (J'ai essayé, ça a marché pour moi).

Courage et prends bien soin de toi c'est important.

_________________
Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale, que d'être bien adapté à une société malade. "Krishnamurti"


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: L'évolution de la sexualité au cours d'une vie.
MessagePublié: Mer Sep 04, 2019 20:14 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Déc 04, 2016 15:04
Age: 25
Genre:
Merci pour vos réponses. Même quand on déraille et qu'on écrit n'importe quoi, y'a toujours des personnes ici pour conseiller. Ce forum m'avait manqué :amour:

Je m'étais dis que ça passerait, c'est ce que je me dis tout le temps à vrai dire, mais oui je pense que cette fois je vais vraiment devoir passer par la case psy :roll: Après je ne connais pas exactement la différence sexologue - psychologue, mais je suppose que les 2 sont aptes à m'aider.

On m'a donné le numéro d'une association pour les victimes d'agressions sexuelles, il y a presque un an maintenant. Je n'avais jamais appelé, tout simplement parce que c'est une association pour femme, et j'ai peur qu'on m'envoie chier, qu'on remette en question mon genre, ou même qu'on me prenne comme une menace, un genre de "voyeur" ? :erm: Je n'ai pas trouvé d'équivalent pour homme, dans le coin. Je sais même pas si ça existe. Et puis, je crois pas être vraiment prêt à franchir ce type de porte, avec le regard des autres ...

J'avoue que j'ai du mal à comprendre le message de mon corps là par le coup. Genre euh tout aller bien dans le meilleur des mondes, et pouf un matin il a pu envie ?

Je ne connais pas l'IMO, mais je vais déjà voir si j'arrive à prendre rendez-vous avec la sexologue. J'ai pas de psy safe dans mon coin, les plus proches étant à Paris (3h l'aller).

Merci encore pour vos réponses, rien que d'avoir avoué que ça n'allait pas fort, ça m'a soulagé un peu. J'en ai pas parlé autour de moi, mais je suis forcé de constater que certains ont compris, sinon on ne me donnerait pas ce genre de numéro en privé ... Et ma coloc me demande tout le temps si je veux en parler :roll:

Et c'est adorable de leur part en soit hein ! Mais c'est juste que c'est plus facile par écran, où j'ai pas besoin de supporter un regard quelconque, ou même de prononcer les mots.

_________________
Un jour j'ai été gentil avec la vie. Elle m'a crachée dessus. Depuis, je rentre dans le tas. Et ça va mieux.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'évolution de la sexualité au cours d'une vie.
MessagePublié: Jeu Sep 05, 2019 6:19 
Distin-Gay
Distin-Gay
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Jan 14, 2016 18:43
Localisation: Chez les Segovellaunes
Age: 33
Genre:
Je ne veux pas dire de bêtise. Mais je crois le psy est plus général et le sexologue est spécialisé sur les troubles, les dysfonctionnement, les questions sexuelles.

Seule toi peut avoir la réponse. Tu as eu de nombreuses blessures que tu as mis dans un coin de ta tête. Peut-être que ton corps, ton subconscient te demande de cicatriser tes maux, d'être en paix avec tout ça. (c'est juste un supposition parmi tant d'autre :wink: )

Courage, tu as fait le premier pas. C'est le plus important.

_________________
Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale, que d'être bien adapté à une société malade. "Krishnamurti"


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Tu ne peux pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas répondre aux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas éditer tes messages dans ce forum
Tu ne peux pas supprimer tes messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  

Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
© 2005-2019 et-alors.net. Reproduction interdite. N° CNIL : 1104460.
Contact forum: modérateurs. Contact administratif: .