Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.

* Connexion   * Inscription
* FAQ    * Rechercher

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 61 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Lun Juil 30, 2018 10:50 
Homo-gène
Homo-gène
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Mai 10, 2018 21:54
Localisation: marseille
Age: 23
Genre:
Effectivement il n'a faut pas forcement tout rationaliser mais passer aussi par l'acceptation des choses.

Après pour ce qui est de l'écriture. Et ben effectivement il m'arrive d'écrire de manière compulsive des pensées qui me passent par la tête pour ne pas les oublier. Et aussi cela me permet d'organier ce qui me passe par la tête. Sinon je décrit des fois mes pensées ou mes émotions en dessin. Dessin qui des fois sont un peut des illustrations de gros torturé de la vie. Mais ça me fait du bien. D'ailleurs ses dessins sont assez personnel et je n'ose pas vraiment les montrer.

Franchement quand tu parle des échecs. Et ben c'est une façon de penser que j'essai vraiment d'adopter. En faite ca ne fait pas si longtemps que j'essai d'être optimiste même si j'ai l'impression de n'avoir rien et de n'être rien. J'essai quand même de voir ma situation plus comme le début très longue et lente évolution. Putot que comme un naufrage. Comme un tableau vierge que je peint un petit peu plus chaque jours. Comme la croissance d'un arbre c'est long et l'on ne voit pas l'évolution. Mais ça se pousse quand même.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Lun Août 06, 2018 10:45 
Homo ?
Homo ?
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Mars 01, 2018 20:57
Localisation: Sud
Salut Sevenken.
J'ai lu tout ton topic et je voudrais rebondir sur une chose que tu as écrit :

Citer:
Je pense avoir malgré ca des comportements auto destructeurs. Ou tout simplement des comportements de loser. D'ailleurs ces comportements auto toxique je suis en train de les dissoudre complètement. Quand je dit comportement toxiques je parle du fait de procrastiner, perdre ces affaires, etre dans la lune, les actes manqués et l'auto sabotage, etre toujours fatigué parce que
J'étais sur l'écran juste avant de me coucher et de ce fait ne pas réussir à dormir, rater et oublier des rendez vous, Faire des exercices physique, Pour être plus en forme et ne pas avoir un corps de camembert à 30 ans, ne plus être bordélique, et plein d'autre choses.


Je comprends très bien ce que tu ressens quant à toutes ces choses là.
Je me reproche beaucoup certains éléments dans mon rythme de vie. Pour moi ce sont des travers, je suis trop laxiste, je culpabilise et je me déteste pour certaines choses. Exemple : quand j'utilise mon téléphone avant de dormir, quand je parcours moins de 10 km par jour, quand je n'ose pas passer un simple coup de téléphone (le téléphone me met très mal à l'aise).
Je suis une championne des to-do list qui n'en finissent jamais, ce qui est source d'une grande frustration et auto-flagellation.
Cela fait 7 ans que j'essaie d'arrêter de me ronger les ongles, je n'y parviens pas. C'est rien pour les autres, mais mentalement ça a pris une place considérable dans ma tête, ça me rend malade car pour moi ça reflète tous mes échecs, mon manque de volonté, ma nullité de ne même pas arriver à un truc aussi ridicule. Sans compter que tout cela est exacerbé par les remarques de mon entourage.

Ce que je veux dire, c'est que tu n'es pas seul. Je pense qu'objectivement, absolument tout le monde a ce genre de problème par rapport à lui-même. Pour un, ce sera son poids, pour l'autre, ses ongles, pour un autre ce sera sa timidité ... etc. Des trucs sur lesquels on se focalise en se disant "je suis vraiment une grosse m*rde, je ne suis même pas capable de faire ça ou ça".
Bon rien de neuf, tout le monde est concerné, tu le sais déjà probablement, mais c'est toujours bon de le rappeler. Le truc, c'est le degré d'importance qu'on y attache.

Ce qui m'a aidé pour les choses que j'ai réussi à améliorer, c'est d'y aller progressivement. Une chose à la fois. Mais d'être très rigoureuse.
Fixe toi des objectifs RÉALISTES. Le seul but c'est de créer de la satisfaction, de la valorisation. Mieux vaux un objectif plus petit mais que tu atteins, ce qui créera une petite quantité de satisfaction, ce qui est déjà ça de pris, plutôt qu'un objectif que tu n'atteindras pas et qui te replongera dans ton cercle vicieux.

Dans la liste que tu as fait, les comportements problématiques que tu décris sont très vagues : que signifie "être bordélique" ou "faire des exercices physiques" ?
Priorise et définis les contours de ces comportements qui te nuisent.
Tu dois te dire que tu décides. C'est toi qui décides tes propres comportements. Reprends le contrôle, dis toi que tu maîtrises tes actions, que tu es le chef. Que ce ne sont plus tes "travers" qui te commandent.

Prends une feuille et un crayon, ou fais une liste sur Word. Liste les choses que tu souhaites réellement améliorer, contrôler ou éradiquer.
Vois ça comme une reconquête en temps de guerre. :erm:
Commence ton action par celles que tu estimes techniquement les plus simples à régler.
En fait, le but de tout cela est de créer de petites satisfactions (se dire "j'y arrive !!") pour engendrer un meilleur sentiment de toi-même, et ainsi te donner du courage pour attaquer de plus gros chantiers.

Au début, c'est difficile. Il faut se lancer et s'en tenir à ce que l'on décide. C'est beaucoup de contrôle mental.
Par exemple, tu dis que tu oublies et rates des rendez-vous. Cela donne non seulement une mauvaise estime de toi-même, mais en plus une mauvaise image de toi auprès des autres (oui, disons les choses comme elles sont, ne pas venir à un rendez-vous (peu importe la raison) sans prévenir la personne c'est impoli, irrespectueux et mal vu.)

Tu dois arriver à casser ce cercle vicieux. Ici, pour ce point précis, c'est très facile.
Mets en place un système de rappel de prise de rendez-vous. TOUJOURS LE MÊME. Il faut que ce soit un processus répétitif automatisé. A l'instant même où une personne te donne le rendez-vous, tu le notes, mais toujours de la même façon : soit tu te trimballes un agenda constamment sur toi (que tu consulte SYSTÉMATIQUEMENT tous les jours ! sinon ça ne sert à rien), ou bien, la méthode que j'utilise, des rappels sur ton téléphone (1 semaine avant, 2 jours avant, 2h avant le rdv ...). Oublie les post-it, on ne regarde jamais vraiment ce qu'il y a marqué dessus et c'est trop dispersé pour les personnes dans la lune.

Il faut que noter tes rendez-vous et checker tous les jours ta liste de rendez-vous devienne une habitude. C'est chiant, mais tu verras que lorsque tu auras repris contrôle de cette situation-là, c'est à dire lorsque tu verras que tu ne manques plus tes rendez-vous, ça te donnera une petite satisfaction, et cette satisfaction tu vas t'en servir pour te donner du courage d'affronter et de modifier tes autres comportements que tu qualifies d'auto-destructeurs.
Tu initieras le cercle vertueux en commençant par ces petites actions.

Pareil, "faire de l'exercice physique". Et bien déjà délimite les contours.
Si tu aimes un sport vas-y, fais-le. Si tu es bloqué par une raison (trop la flemme de t'inscrire dans un club, pas le temps, ou pas envie, ou pas d'argent) :

- si t'as déjà un bon cardio, vas-y, impose toi des footings à une fréquence réaliste, c'est à dire en accord avec ton emploi du temps. Vas-y, sors courir une fois et regarde combien de temps tu tiens (Marseille bon c'est une grande ville, oui ça pue et y'a du monde par endroits, pas facile pour courir j'avoue, mais il y a de chouettes quartiers, des parcs jolis (le 26eme centenaire mon préféré :amour:, des endroits plus calmes, et du relief, parfait pour solliciter le cardio !)

- si tu n'as pas un bon cardio ou si tu n'aimes pas courir, et bien marche ! On s'en fout, l'essentiel c'est d'activer, de commencer, d'amorcer la progression. Marseille c'est une très jolie ville, toujours de nouvelles choses à découvrir, la richesse des bâtiments, des quartiers, l'étendue de la ville. Marche, lève ta tête, explore, et tu verras tu feras de l'exercice et en plus tu connaîtras mieux ta ville. Par ailleurs, ça te donnera des sujets de conversation de mieux situer ton environnement. Ce n'est pas ridicule, au contraire. Si tu souhaites faire de l'exercice, et bien fais-en, commence par ça.
Rajoute 2-3 mn de course/de marche en plus à chaque sortie. Maintiens ta fréquence imposée (tu peux t'imposer de courir une seule fois toutes les deux semaines, on s'en fout de la fréquence, l'essentiel c'est que tu t'y tiennes pour que tu te dise "j'arrive à me tenir à mes objectifs".) Et ensuite, tu vas progresser, et là tu pourra augmenter la fréquence de tes entraînements, vouloir faire + de sport.


Bref, toutes ces "bonnes résolutions" demandent un énorme effort mental au départ.
Fais-en une seule ou deux à la fois, mais tiens toi y. Je pense sincèrement que tu dois passer par là car tu as l'air de te dénigrer constamment. Donne-toi alors des raisons d'être satisfait de toi-même !

Tu peux y arriver, tu n'es pas moins doué ni plus bête que quelqu'un d'autre. Tu as ton propre bagage et certains ont un bagage plus lourd que d'autres, mais on peut tous arriver à se sentir mieux avec nous-même.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Mar Août 07, 2018 9:34 
Homo-gène
Homo-gène
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Mai 10, 2018 21:54
Localisation: marseille
Age: 23
Genre:
J'ai bien lu ton message.
Et je ne te cache pas qu'il m'a donné un petit coup de punch merci :D
Oui tu as raison la rigueur est très important pour que ca ce transforme plus tard en habitude.
D'ailleurs je suis aussi un adepte des to do list et des écrits qui me servent à m'auto dompter.
En plus quand j'y réfléchis ce n'est pas encore parfait mais j'ai quand même réussi à faire un petit bout de chemin mine de rien.
Alors pour ce qui est d’être bordélique. Cela signifie que ma chambre est en bordel et que je rangeais mes affaires n'importe ou. Ce qui n'est plus le cas maintenant.
Par contre ma chambre est toujours en bordel.
Ensuite les exercices physique que je fait sont des échauffement et de la musculation.
Et une fois les vacances fini je pourrait m'inscrire au viet vodao.
Sinon tu es de Marseille aussi ?


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Mer Août 08, 2018 15:42 
Homo ?
Homo ?
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Juil 24, 2018 17:35
Localisation: Lyon
Age: 27
Genre:
C'est chouette pour l'écriture et les dessins Sevenken :) Tu n'es pas obligé de montrer tout ce que tu fais ... Ce qui compte est que ces réalisation, ces élans artistiques, te libèrent :) Tu les partageras avec autrui le temps voulu si ce temps arrive un jour. Tu sais, certaines choses ne se partagent pas nécessairement ou alors dans un contexte précis, qui dépasse parfois notre entendement.

Effectivement, tu t'inscris dans un chemin d'évolution et c'est fantastique ! Peut-être qu'il sera long, peut-être qu'il sera rapide ... Qu'importe ! Ce qui compte est que tu avance, et que tu le fais pour toi :copain:

Hummmm .... Je dirai que tu consolides tes racines pour reprendre la métaphore de l'arbre ! Continue comme ça, tu as de quoi être fier de toi :gentil:

_________________
L'amour en tout point; en voilà un élan salutaire


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Mer Août 08, 2018 16:48 
Homo-gène
Homo-gène
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Mai 10, 2018 21:54
Localisation: marseille
Age: 23
Genre:
Merci :wink:


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Jeu Août 09, 2018 17:56 
Homo ?
Homo ?
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Juil 24, 2018 17:35
Localisation: Lyon
Age: 27
Genre:
Y'oure welcome :innocent:

_________________
L'amour en tout point; en voilà un élan salutaire


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Mar Août 21, 2018 17:00 
Homo ?
Homo ?
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Mars 01, 2018 20:57
Localisation: Sud
sevenken a écrit:
J'ai bien lu ton message.
Et je ne te cache pas qu'il m'a donné un petit coup de punch merci :D

Avec plaisir, c'était le but !

Alors, tu as du nouveau ? de petites améliorations ?

sevenken a écrit:
Ensuite les exercices physique que je fait sont des échauffement et de la musculation.

C'est plutôt cool ça :D

sevenken a écrit:
Sinon tu es de Marseille aussi ?

J'ai y vécu 2 ans pour mes études, de 2015 à 2017, j'ai kiffé.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Mer Août 22, 2018 8:45 
Homo-gène
Homo-gène
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Mai 10, 2018 21:54
Localisation: marseille
Age: 23
Genre:
Honnêtement pas beaucoup. J'ai quand même réussi à améliorer certaines choses. Mais les habitudes on la vie dur. Ca ne veut pas dire que je n'ai pas progressé, je me suis quand même amélioré par apport à avant. C'est un processus très long et progressif un peut comme la croissance d'une plante. Enfin bon. En ce moment je fait à nouveau face à un vide existentiel. Je ne m'en fait pas je sait que ça va passer. En faite c'est assez fluctuant.
Tu y a vécu deux ans ça me fait plaisir que ça t'ai plu alors.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Mer Août 22, 2018 11:10 
Homo ?
Homo ?
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Mars 01, 2018 20:57
Localisation: Sud
Tu as entièrement raison ... travail de longue haleine. L'essentiel est de s'accrocher :D

Ah oui, je crois comprendre ce que tu veux dire par vide existentiel.
Tu fais des études ? ou tu as un travail ? une rentrée à préparer ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Mer Août 22, 2018 15:42 
Homo-gène
Homo-gène
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Mai 10, 2018 21:54
Localisation: marseille
Age: 23
Genre:
Non pour l'instant rien.Je continu de m’entraîner sur les logiciels et je suis à la recherche d'une agence de communication visuelle (chose qui a l'aire de remonter du miracle) car je rentre en apprentissage pour faire graphiste en octobre. Et sinon je ne voix personne car je suis incapable de sociabiliser. En faite je n'ai aucune personnalité. Des fois certaines journées ressemblent à cette vidéo.

https://www.youtube.com/watch?v=F_qGR7Qgj7I

Cela fait deux semaines que j'ai réussi à chasser la "fille noir aux yeux rouges" ou du moins à la minimiser. Mais je me sens juste vide.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Mer Août 22, 2018 17:33 
Homo ?
Homo ?
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Juil 24, 2018 17:35
Localisation: Lyon
Age: 27
Genre:
Sevenken: Es-tu sûr de ne pas avoir de personnalité?

Quant au fait de te sentir vide, peut-être est-ce un sentiment positif? Tu sais, quand on travaille sur soi, qu'on essaie de changer nos habitudes, à certains moments on ne se reconnaît tellement plus qu'on peut se sentir vide. Comme s'il n'y avait rien à l'intérieur de soi ... alors que le renouveau est en gestation, n'a pas encore été reconnu comme faisant partie de nous. Reste à distinguer le "vide du renouveau" du "vide dépressif" ...

_________________
L'amour en tout point; en voilà un élan salutaire


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Mer Août 22, 2018 21:16 
Homolo-Gay
Homolo-Gay
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Ven Mai 22, 2009 23:16
Localisation: 93, 24, ou alors dans un train !
Age: 32
Genre:
Citer:
Sevenken: Es-tu sûr de ne pas avoir de personnalité?

+ 1
Ton activité sur le forum a tendance à révéler le contraire ; tu as beaucoup de qualités sur lesquelles t'appuyer : tu as des projets, tu t'intéresses à beaucoup de choses, tu écris, tu dessines...

Ok, tu souhaites progresser sur la sociabilisation, et c'est une très bonne initiative, mais est-ce que tu ne te mets pas trop de pression ? Ici, il me semble que tu es à l'écoute et que tu vas vers les gens. Alors, c'est vrai qu'on est sur Internet ET sur un forum, donc les codes ne sont pas tout à fait les mêmes que dans la "vraie vie". Mais si tu n'étais pas un minimum sociable, tu ne te serais même pas inscrit.



Je vais raconter ma vie, désolée. Tout à l'heure je lisais le début du topic et je m'y reconnaissais pas mal. Depuis toujours, quand on me demande pourquoi je ne parle pas, je réponds "parce que j'ai rien à dire", et c'est vrai. J'ai rien à ajouter, pas de questions à poser ; à un moment, j'ai perdu le fil et les infos sont passées à la trappe. On m'a souvent demandé si j'étais pas un peu coupée de cagouille. :ninja: C'est pas très fun tout ça, alors les gens s'en vont voir ailleurs. La différence, c'est qu'avec le temps j'ai renoncé à percevoir cette "façon d'être" comme un problème.


Après avoir culpabilisé pendant longtemps de ne pas savoir tenir une conversation, après être devenue "timide" à force qu'on me dise que je l'étais, j'ai fini par me résigner et en faire ma marque de fabrique. Je m'annonce maintenant comme celle qui ne dit rien, "cherche pas j'suis comme ça", la fille un peu "à l'ouest" qui a le pouvoir d'éteindre un débat enflammé par sa seule présence. Qu'on me prenne ainsi ou qu'on aille se faire voir. Cela ne résout absolument pas le problème, et je ne te dis pas de faire de même, au contraire. Mais le fait est que m'accrocher à ce personnage, le tourner en dérision, ça me permet de mieux vivre... et quand tu te sens mieux, ta relation aux autres s'en trouve améliorée. Pour ma part, c'est à ce moment-là que des liens se sont créés.


MAIS je reconnais que j'opte encore trop fréquemment pour la fuite : parler de la pluie et du beau temps à mon voisin ? Ok, maintenant j'arrive à le faire. Approfondir le contact avec quelqu'un avec qui j'aurais potentiellement un bon feeling ? Non, je prends pas le risque, j'ai peur qu'elle/il se rende compte que je suis chiante, bête, lente, etc... Les vieux démons sont toujours là.


Alors si balance tout ça, c'est pour te dire que je trouve ça vraiment CHOUETTE que tu prennes la machine à bras le corps, que tu la démontes, que tu essaies de voir ce qui ne va pas et ce que tu peux améliorer. Je ne l'ai pas fait à ton âge et j'aurais dû. Ah si, à une époque je tenais un "cahier d'interactions" pour me pousser à parler plus aux personnes que je croisais au quotidien ; je me faisais des listes de sujets à aborder avec untel ou untel, des systèmes de barres et de croix comme à l'école, avec des objectifs à atteindre, et tout et tout. Bref, ça n'a pas fonctionnéSi tu suis les conseils donnés, si tu gardes la motivation et si tu t'écoutes aussi, le reste viendra.


Bon, pour le coup c'est peut-être moi qui t'ai compris de travers à force de faire de calquer ma propre expérience sur ton topic, mais je suis sûre que d'autres membres rectifieront ce qui doit l'être. :gentil:

_________________
"Alors j'entendis sa voix presque comme s'il se trouvait avec moi dans la pièce : "je n'ai jamais été raisonnable.""


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Jeu Août 23, 2018 9:27 
Homo-gène
Homo-gène
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Mai 10, 2018 21:54
Localisation: marseille
Age: 23
Genre:
Etoiledusud a écrit:
Sevenken: Es-tu sûr de ne pas avoir de personnalité?

Quant au fait de te sentir vide, peut-être est-ce un sentiment positif? Tu sais, quand on travaille sur soi, qu'on essaie de changer nos habitudes, à certains moments on ne se reconnaît tellement plus qu'on peut se sentir vide. Comme s'il n'y avait rien à l'intérieur de soi ... alors que le renouveau est en gestation, n'a pas encore été reconnu comme faisant partie de nous. Reste à distinguer le "vide du renouveau" du "vide dépressif" ...


Ce matin en prenant ma douche j'avais le sentiment de faire le deuil de mes anciennes habitudes et de tourner la page. Peut être que c'est ça. Le vide du renouveau. Il y a aussi le fait de ce sentir seul au milieux des gens, et se sentir seul sans eux aussi qui provoque se sentiment de vide. En plus en ce moment je ne dessine plus ou beaucoup moins qu'avant car malheureusement je fini par m'en lasser. Il y a aussi le fait que dans ma vie il ne se passe rien. Ou plutôt rien de particulièrement exaltant. Et l'absence total de réponses de la part des entreprises.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Jeu Août 23, 2018 9:52 
Homo-gène
Homo-gène
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Mai 10, 2018 21:54
Localisation: marseille
Age: 23
Genre:
JavaBleue24 a écrit:
Citer:
Sevenken: Es-tu sûr de ne pas avoir de personnalité?

+ 1
Ton activité sur le forum a tendance à révéler le contraire ; tu as beaucoup de qualités sur lesquelles t'appuyer : tu as des projets, tu t'intéresses à beaucoup de choses, tu écris, tu dessines...

Ok, tu souhaites progresser sur la sociabilisation, et c'est une très bonne initiative, mais est-ce que tu ne te mets pas trop de pression ? Ici, il me semble que tu es à l'écoute et que tu vas vers les gens. Alors, c'est vrai qu'on est sur Internet ET sur un forum, donc les codes ne sont pas tout à fait les mêmes que dans la "vraie vie". Mais si tu n'étais pas un minimum sociable, tu ne te serais même pas inscrit.



Je vais raconter ma vie, désolée. Tout à l'heure je lisais le début du topic et je m'y reconnaissais pas mal. Depuis toujours, quand on me demande pourquoi je ne parle pas, je réponds "parce que j'ai rien à dire", et c'est vrai. J'ai rien à ajouter, pas de questions à poser ; à un moment, j'ai perdu le fil et les infos sont passées à la trappe. On m'a souvent demandé si j'étais pas un peu coupée de cagouille. :ninja: C'est pas très fun tout ça, alors les gens s'en vont voir ailleurs. La différence, c'est qu'avec le temps j'ai renoncé à percevoir cette "façon d'être" comme un problème.


Après avoir culpabilisé pendant longtemps de ne pas savoir tenir une conversation, après être devenue "timide" à force qu'on me dise que je l'étais, j'ai fini par me résigner et en faire ma marque de fabrique. Je m'annonce maintenant comme celle qui ne dit rien, "cherche pas j'suis comme ça", la fille un peu "à l'ouest" qui a le pouvoir d'éteindre un débat enflammé par sa seule présence. Qu'on me prenne ainsi ou qu'on aille se faire voir. Cela ne résout absolument pas le problème, et je ne te dis pas de faire de même, au contraire. Mais le fait est que m'accrocher à ce personnage, le tourner en dérision, ça me permet de mieux vivre... et quand tu te sens mieux, ta relation aux autres s'en trouve améliorée. Pour ma part, c'est à ce moment-là que des liens se sont créés.


MAIS je reconnais que j'opte encore trop fréquemment pour la fuite : parler de la pluie et du beau temps à mon voisin ? Ok, maintenant j'arrive à le faire. Approfondir le contact avec quelqu'un avec qui j'aurais potentiellement un bon feeling ? Non, je prends pas le risque, j'ai peur qu'elle/il se rende compte que je suis chiante, bête, lente, etc... Les vieux démons sont toujours là.


Alors si balance tout ça, c'est pour te dire que je trouve ça vraiment CHOUETTE que tu prennes la machine à bras le corps, que tu la démontes, que tu essaies de voir ce qui ne va pas et ce que tu peux améliorer. Je ne l'ai pas fait à ton âge et j'aurais dû. Ah si, à une époque je tenais un "cahier d'interactions" pour me pousser à parler plus aux personnes que je croisais au quotidien ; je me faisais des listes de sujets à aborder avec untel ou untel, des systèmes de barres et de croix comme à l'école, avec des objectifs à atteindre, et tout et tout. Bref, ça n'a pas fonctionnéSi tu suis les conseils donnés, si tu gardes la motivation et si tu t'écoutes aussi, le reste viendra.


Bon, pour le coup c'est peut-être moi qui t'ai compris de travers à force de faire de calquer ma propre expérience sur ton topic, mais je suis sûre que d'autres membres rectifieront ce qui doit l'être. :gentil:


Ne t'en fait pas tu ne m'as pas compris de travers. C'est tout à fait ça. Oui c'est vrai que des fois je me demande si je ne prend pas certaines choses trop au sérieux. Prendre les choses à l'auto dérision pour dédramatiser et se sentir mieux dans sa peau. C'est vrai que si le négatif attire le négatif il en va de même pour le positif. En plus une personne positive attire naturellement plus la sympathie c'est sur. En tout cas je ne connaissais pas ce terme "coupée de cagouille" ça veut dire à l'ouest ? j'aime bien cette expression.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Mar Sep 04, 2018 7:32 
Homo ?
Homo ?
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Juil 24, 2018 17:35
Localisation: Lyon
Age: 27
Genre:
Bonjour Sevenken,

Je te remercie pour cette très belle réponse.

Tu expérimentes de magnifiques émotions, de magnifiques sensations ... La magnificence revêt parfois des corps douloureux, des sensations, émotions douloureuses.

Ceci dit, ressentir le vide du renouveau n'est pas donné à tout le monde. Cela semble signifier un certain changement, une bascule ! Alors certes, changer n'est pas forcément hyper agréable dans une vision court-termiste du changement, mais sur du long terme: le pied !

Concernant le fait de te sentir seul au milieu des gens et sans eux ... Et bien, cela consiste par apprendre à être plein toi-même, sans personne. A te suffire entièrement. A t'aimer, etc. Finalement, cela revient, à mon sens, à n'établir aucune relation par besoin. Autrui sera juste la cerise sur ton gâteau de bonheur intérieur parce que tu es empli d'amour à ton égard.

Concernant le dessin: est-ce grave? Tu dessineras quand ça sera à nouveau le moment pour toi d'y revenir.

La rentrée: As-tu pensé à faire des activités? Un sport, un art-martial, une activité créative?

Concernant les entreprises: Les as-tu relancé? Elles ne vont pas nécessairement te contacter après un courrier. Il faut parfois leur signifier ton existence en téléphonant de temps en temps: ont-ils reçu ta candidature? Acceptent-ils des stagiaires (si c'est pour un stage)? Où en sont-ils dans le process de recrutement? Etc.

Si vraiment tu n'as aucun contact: Peut-être faudrait-il revoir CV et LM?

Bisous bisous et bonne journée :gentil:

_________________
L'amour en tout point; en voilà un élan salutaire


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 61 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Tu ne peux pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas répondre aux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas éditer tes messages dans ce forum
Tu ne peux pas supprimer tes messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  

Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
© 2005-2018 et-alors.net. Reproduction interdite. N° CNIL : 1104460.
Contact forum: modérateurs. Contact administratif: .