Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.

* Connexion   * Inscription
* FAQ    * Rechercher

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 61 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: carence affective
MessagePublié: Ven Mai 11, 2018 22:15 
Homo-gène
Homo-gène
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Mai 10, 2018 21:54
Localisation: marseille
Age: 23
Genre:
Salut tout le monde

Honnêtement ce topic va êtres assez bref et pas très constructif mais ce n'est pas grave. Je voulais juste d'écrire ce sentiment insidieux qui m'habite regulierement, et fait partie de moi depuis je ne sait combien d'années maintenant. C'est le fait de ne pas avoir quelqu'un à s'est côté. Que ce soit un petit ami ou un(e) simple ami(e)car je suis bien trop handicapé de le relation pour réussir à créer des liens. Et pourtant j'en ai fait des tentatives.au debut Les gens on tous l'aire de bien sentendre avec moi et puis avec le temps ils finissent toujours par m'oublier.
Du coup quelque soit mais effort je n'ai aucun ami(e)s. J'en suis arrivé à la conclusion que j'était une personne fade, terne, et insipide. Je ne sait pas si quelqu'un et dans le même cas que moi. En tout ca j'ai un mélange de honte et de déprime des fois. Y a t'il des gens dans le même ca que moi ?


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Dim Mai 13, 2018 20:13 
Homo-gène
Homo-gène
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Mai 10, 2018 21:54
Localisation: marseille
Age: 23
Genre:
No réponse ?

Il semblerait qu'il n'y ai pas que dans la vraie vie que je soit un fantôme alors. erf:


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Dim Mai 13, 2018 20:22 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Déc 21, 2011 19:40
Image


_________________
Ceci est une hallucination, je ne suis pas là, vous ne m'avez jamais vu, je disparais...


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Dim Mai 13, 2018 20:23 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Déc 04, 2016 15:04
Age: 24
Genre:
Yo !

Mais non t'es pas un fantôme, c'est juste que c'est un peu difficile de t'aider avec si peu de détail :erm:

Qu'es ce que tu appelles handicapé des relations ? Tu as déjà essayé de te rapproché d'asso pour mettre fin à ta solitude ? Qu'es ce qui t'empêche de créer des liens durable ? Tu as peurs de faire des gaffes ?

_________________
Un jour j'ai été gentil avec la vie. Elle m'a crachée dessus. Depuis, je rentre dans le tas. Et ça va mieux.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Dim Mai 13, 2018 20:36 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mer Déc 21, 2011 19:40
Je pense qu'on ressent tous un peu ça.

Et puis c'est pas nous qui sommes inintéressant, c'est le monde qui n'est pas assez attentif, ni assez à l'écoute.
Ce sont les autres qui ne créent pas un environnement de confiance dans lequel on puisse être nous même, complet et intéressant!

A la place on arbore un semblant de soi, terne et insipide.
Les gens sont trop égocentrique et impatient pour prendre le temps de découvrir les diamant brut que nous sommes!

Tant pis pour eux.
(et tant de peine pour nous)

Bref : je compatis.
:gentil:

_________________
Ceci est une hallucination, je ne suis pas là, vous ne m'avez jamais vu, je disparais...


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Dim Mai 13, 2018 21:06 
Homo-gène
Homo-gène
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Mai 10, 2018 21:54
Localisation: marseille
Age: 23
Genre:
Bonsoir

À vrai dire je n'ai souvent rien à dire . Cet à dire que quand je suis avec un groupe de personnes je n'ai pas vraiment honte de parler mais je ne parle pas car je ne trouve tout simplement pas de sujet de conversation. Alors du coup je dit des fois quelque banalités pas très intéressantes ou alors je pose des questions ou je rebondi sur ce que dise les gens car je suis incapable d'engager une conversation.
Et même quand j'ai miraculeusement trouver quelque chose a dire. Une fois sur 2 on ne me remarque même pas ou alors on me regarde bizarrement même de manière gêné parfois. J'ai toujours eu l'impression d'être complètement à côté de la plaque avec les gens, comme si j'était un alien ou que je ne parlais pas la même langue. J'ai réaliser que pour certaine personne j'apparaissait comme étant une personne qui tiens des fois des propos incohérents. Tout simplement parce que des fois dans une conversation il m'arrive de sauter du coq à l'âne ou de dire certaine choses à un mauvais moment où dans un mauvais timing. En plus je suis nul en humour et je suis loin d'êtres un personne cultivé ou intelligente. Il arrive très souvent que je ne comprenne pas quand on me dit un truc simple ou meme une petite consigne de rien du tout en cours ou en stage ,et je n'arrive même pas à assimiler les paroles. Je zappe toujours un élément et fait toujours n'importe quoi. Je croix que j'ai déjà réussi plusieurs fois à renvoyer aux gens que j'était au cassociaux. Enfin bon je me suis souvent demandé si je n'était pas handicape mentaux car en plus de ce problème de communication je ne comprend jamais rien et fait tout de travers.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Dim Mai 13, 2018 21:25 
Homo-gène
Homo-gène
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Mai 10, 2018 21:54
Localisation: marseille
Age: 23
Genre:
yellowthing a écrit:
Je pense qu'on ressent tous un peu ça.

Et puis c'est pas nous qui sommes inintéressant, c'est le monde qui n'est pas assez attentif, ni assez à l'écoute.
Ce sont les autres qui ne créent pas un environnement de confiance dans lequel on puisse être nous même, complet et intéressant!

A la place on arbore un semblant de soi, terne et insipide.
Les gens sont trop égocentrique et impatient pour prendre le temps de découvrir les diamant brut que nous sommes!

Tant pis pour eux.
(et tant de peine pour nous)

Bref : je compatis.
:gentil:

Oui il doit surement y avoir de ca aussi. Je n'y avais jamais pensé.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Lun Mai 14, 2018 8:17 
Like a Virgin
Like a Virgin
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Avr 22, 2018 8:52
Age: 19
OFF-Topic :
@Yellowthing l'image du tatty teddy m'a rappellé énormément de chose :c j'pensais pas trouver des gens à part moi qui utilise cette image encore aujourd'hui !


OFF-Topic :
Je suis pas d'accord avec l'idée que "c'est pas nous, c'est le monde" Meh, je crois pas que ce soit si simple ^^' Je connais des gens qui sont très seul depuis 20 ans, dont un que je connais depuis le collège, on était plutôt proche mais il n'était pas capable de communiquer ses sentiment sans me frapper (je le frappais aussi hein, on était deux cons), ou m'insulter (et je l'insultait en retour). Quand il a quitté le collège, cet abruti ne m'a même pas laissé de quoi le recontacter, alors qu'en plus il ne voulait pas perdre le contact. Au bout d'un an de recherche, j'ai récupéré son numéro de téléphone et on s'appellait de temps en temps. 5 ans après le collège il m'a plus ou moins avoué qu'il m'aimait depuis le collège. J'étais plutôt circonspect, j'veux dire... en collège on se tapait dessus tellement fort qu'on avait des bleus de partout. Et il n'avait jamais un mot gentil pour moi, que des insultes, en blague hein, et je répondais, mais quand même à ce niveau, je comprenais pas comment il pouvait espérer autre chose de notre relation.
On est resté ami, et je l'ai même ajouté dans notre groupe de pote, mais j'ai fini par le virer. Parce que même si je sais qu'il a bon fond, même si je sais qu'au fond ce n'est qu'une personne maladroite et plutôt triste d'avoir pris un rateau par la seule personne avec qui il a vraiment eu une relation (c'est dire...) ... A la longue non, juste non, j'peux pas supporter quelqu'un qui me dit h24 que j'suis gros, que j'suis débile, que je sais rien faire, et qui passe mon temps à tenter de faire foirer mes plans juste pour la blague U_u j'm'en suis voulu de le renvoyer à sa solitude, et j'ai tenté de lui faire comprendre ce que je lui reprochais, mais rien a faire. Je pense pas qu'il changera un jour, ni que sa situation s'arrange, tant qu'il ne comprendra pas que les sentiments ne doivent pas être caché derrière de la violence. Il y a des gens qui seront seul et inadapté pendant très longtemps, et ce n'est pas que de "notre" faute. Quand même. ^^' En plus, de dire "ouais c'est pas notre faute c'est le monde qui voit pas notre valeur", d'un coté c'est réconfortant... Mais de l'autre peut être un peu trop, j'veux dire, comment tu peux te remettre en question si tu pars du principe que dans le doute, les autres ont tort ?



Dans ce que tu décris, je m'y retrouve un peu, et j'pense pas que ce soit une maladie mentale, plutôt un cercle vicieux : tu ne te trouves pas intéressant = tu n'as pas confiance en toi = tu n'arrives pas à "te mettre en valeur" = tu te trouves encore moins intéressant, etc

je pense que peut-être tu te met trop de pression sur ce que tu dis ou tu pourrais dire. Peut être un problème de confiance en soi au départ ? En tout cas je pense qu'il est plus facile d'avoir des relation quand on est sûr de ce qu'on est, ou on va, et comment on se voit.Bonne chance :)

_________________
Paroles, paroles, paroles...

Je suis un kirby : tout le monde à un avis sur son genre, beaucoup se demandent dans son dos si c'est un garçon, une fille ou si il n'a pas de sexe, et lui tout ce qu'il sait c'est qu'il aime les gateaux, jouer, dormir, et sauver le monde des souris voleuses.

Image


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Lun Mai 14, 2018 11:56 
Homo-gène
Homo-gène
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Avr 30, 2015 21:54
Age: 39
Genre:
C'est un cercle vicieux. Plus tu as besoin de contact et d'affection, plus les gens vont fuir.

On ne fréquente pas les autres pour faire une bonne action, c'est parce qu'ils nous apportent quelque chose qui nous fait du bien ( en tout cas, c'est l'impression qu'on peut avoir, même si en pratique nous sommes plus tordus que ça ).

Bon, a moins d'avoir un ego démesuré, on estime rarement être la personne la plus passionnante du lot. Je pense qu'il faut parvenir déjà a se regarder honnêtement et se dire "voilà ce que j'ai de bien à proposer, ça c'est moins bien mais je peux travailler dessus, ça c'est un point faible mais va falloir faire avec parce que je ne changerais pas"
On est tous fort en quelque chose et moins à l'aise avec d'autres domaines...ça aide dans son rapport aux autres de savoir où on se situe.

Quand on aime ou apprécie quelqu'un, il ne sait pas forcément ce que l'on voit en lui, même si on l'exprime ouvertement. Parce qu'il ne peut pas se voir avec nos yeux.
On peut essayer de se voir soi comme on verrait une personne que l'on côtoie, en essayant de ne pas se flinguer soi même déjà.

Je sais que c'est facile de dire " il faut s'aimer soi même pour être aimé des autres" . Entre la théorie et la pratique, y'a un gouffre énorme. Mais, y'a aussi beaucoup moyen de temporiser pour apaiser à minima ses rapports aux autres.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Lun Mai 14, 2018 16:50 
Homo-gène
Homo-gène
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Mai 10, 2018 21:54
Localisation: marseille
Age: 23
Genre:
ot](Je suis pas d'accord avec l'idée que "c'est pas nous, c'est le monde)"
Je ne pensais pas que c'était LA seul et unique raison mais plutôt une raison parmis tant d'autre.

(Dans ce que tu décris, je m'y retrouve un peu, et j'pense pas que ce soit une maladie mentale, plutôt un cercle vicieux : tu ne te trouves pas intéressant = tu n'as pas confiance en toi = tu n'arrives pas à "te mettre en valeur" = tu te trouves encore moins intéressant, etc

je pense que peut-être tu te met trop de pression sur ce que tu dis ou tu pourrais dire. Peut être un problème de confiance en soi au départ ? En tout cas je pense qu'il est plus facile d'avoir des relation quand on est sûr de ce qu'on est, ou on va, et comment on se voit.Bonne chance :)[/quote] )

Oui effectivement c'est vrai c'est le cercle vicieux. J'ai tenté plusieurs fois de le briser en faisant une croix sur mon passé (ne plus prendre en compte les multiples éléments qui m'ont conduit a ce probleme et me fier que au présent et au future. Mais bon on ne change pas du jour au lendemain. D'ailleurs même si j'ai du mal à créer des liens il faut savoir qu'avant j'était bien pire. Maintenant j'arrive à parler et à faire des blagues des fois même si parfois on me regarde bizarrement. Mais quand j'était au collège j'étais mué comme une carpe. D'ailleurs mon incapacité à comprendre et à effectué des choses simple son en partie la cause de mon manque de confiance et de mon estime de moi qui se rapproche de zéro. Enfin bon au moins le bon côté des choses c'est que je ne fait que m'améliorer socialement, certe petit à petit mais sûrement.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Lun Mai 14, 2018 16:54 
Homo-gène
Homo-gène
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Mai 10, 2018 21:54
Localisation: marseille
Age: 23
Genre:
Minipoussin a écrit:
C'est un cercle vicieux. Plus tu as besoin de contact et d'affection, plus les gens vont fuir.

On ne fréquente pas les autres pour faire une bonne action, c'est parce qu'ils nous apportent quelque chose qui nous fait du bien ( en tout cas, c'est l'impression qu'on peut avoir, même si en pratique nous sommes plus tordus que ça ).

Bon, a moins d'avoir un ego démesuré, on estime rarement être la personne la plus passionnante du lot. Je pense qu'il faut parvenir déjà a se regarder honnêtement et se dire "voilà ce que j'ai de bien à proposer, ça c'est moins bien mais je peux travailler dessus, ça c'est un point faible mais va falloir faire avec parce que je ne changerais pas"
On est tous fort en quelque chose et moins à l'aise avec d'autres domaines...ça aide dans son rapport aux autres de savoir où on se situe.

Quand on aime ou apprécie quelqu'un, il ne sait pas forcément ce que l'on voit en lui, même si on l'exprime ouvertement. Parce qu'il ne peut pas se voir avec nos yeux.
On peut essayer de se voir soi comme on verrait une personne que l'on côtoie, en essayant de ne pas se flinguer soi même déjà.

Je sais que c'est facile de dire " il faut s'aimer soi même pour être aimé des autres" . Entre la théorie et la pratique, y'a un gouffre énorme. Mais, y'a aussi beaucoup moyen de temporiser pour apaiser à minima ses rapports aux autres.


Merci du conseil. C'est vrai que je doit avoir un problème de "dosage avec les relations envers les autres.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Jeu Mai 17, 2018 10:36 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Genre:
Du mal avec l'humour, à capter ce que les gens veulent dire, pas de spontanéité dans la discussion et l'impression d'être toujours à côté de la plaque ?
Tu es peut-être quelque part sur le spectre autistique.

Si c'est ça c'est cool parce que ça te permettrait de savoir où rencontrer des gens qui fonctionnent socialement comme toi et de pas trop stresser de tes difficultés sociales (parce que bin elles seraient juste parfaitement normales dans le contexte).

Après, pour le fait de lancer des discussion inintéressante ... n'importe quel sujet peut être intéressant. C'est la dynamique du dialogue qui va le rendre intéressant.
Quelqu'un de drôle va pouvoir te parler de méthodes de dératisation au XVIII eme siècle en Flandres et rendre ça passionnant.

Ca va te sembler "tricher", mais pourquoi ne prendrais-tu ps des cours d'impro théâtrale ?
Ca peut aider à te débloquer et te donner des méthodes pour plus facilement "rebondir", savoir combien de temps faire durer une "réplique", etc. Et fluidifier tes discussions.

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Dim Mai 20, 2018 10:51 
Homo-gène
Homo-gène
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Mai 10, 2018 21:54
Localisation: marseille
Age: 23
Genre:
Salut

Je me suis déjà demandé si effectivement je n'avais pas un trouble autistique de style asperger ou un trouble de l'attention (TDA) car je suis extremement tête en l'aire et dans la lune. En plus depuis mes 20 ans j'ai de gros problèmes de concentration. Mais honnêtement je ne pense pas avoir ce genres de troubles. Je pense que cest surtout du à de nombreux retards (relationnelle,sexuelle, sentimentale,) que j'ai accumuler durant toute ma vie à cause d'événement pas très joyeux. J'ai souvent l'impression de me sentir incomplet ou imature. Mais bon de toute façon il n'est jamais trop tard pour rattraper tout ca.
Après pour ce qui est de la dynamique de dialogue, cela prend en compte l'intonation de la voix ,le langage corporel, et les expressions faciales ? Car c'est vrai que des fois quand je parle aux gens les mots sont la mais le reste (voix, regard, attitude ) ne suivent pas forcément. Ça aussi je doit le travailler.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Dim Mai 20, 2018 13:01 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Genre:
Oui, dans un dialogue le non verbale compte autant voir plus que le verbale.
Si tu néglige ça, forcément, tu vas patauger.

Observe attentivement comment font les autres, mais pas dans les films (c'est sur écrit et codifié) : dans la vraie vie ou dans des documentaires.

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: carence affective
MessagePublié: Dim Mai 20, 2018 18:57 
Homo-gène
Homo-gène
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Mai 10, 2018 21:54
Localisation: marseille
Age: 23
Genre:
Il va vraiment falloir que je fasse attention à ca tout en restant naturel bien sûr . En tout cas merci du conseil.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 61 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Tu ne peux pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas répondre aux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas éditer tes messages dans ce forum
Tu ne peux pas supprimer tes messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  

Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
© 2005-2018 et-alors.net. Reproduction interdite. N° CNIL : 1104460.
Contact forum: modérateurs. Contact administratif: .