Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.

* Connexion   * Inscription
* FAQ    * Rechercher

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 36 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Besoin de parler
MessagePublié: Jeu Mai 30, 2019 19:36 
Homo ?
Homo ?
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Mai 21, 2019 11:16
Localisation: IDF
Age: 38
Genre:
Goldenlight a écrit:
je ferais ma propre expérience et je reviendrai ici dire comment elle s'est passée, si elle s'est passée comme la tienne ou non.


Quoi qu'il se passe, si in fine tu vas mieux/bien, nous serons ravie pour toi. Dans l'autre cas nous ferons au mieux pour te soutenir. Et merci pour le retour que tu proposes de nous faire.


Goldenlight a écrit:
Ici, tu es la 2ème personne à me dire cela, et peut-être as-tu raison, peut-être que la même histoire me pend au nez, ou peut-être pas.


Ou peut-être pas :-)


Goldenlight a écrit:
Je l'attendrai, parce que je le lui ai promis.

C'est un choix, ton choix et je le respecte.


Goldenlight a écrit:
Mais, sans vouloir te remettre dans l'attente de quoi que ce soit, sa vie n'est pas terminée ni la tienne, les choses peuvent encore changer, et cette fois, dans le bon sens et pour de bon.


Grand Dieu non ne parle pas de malheur ! je risque de changer de numéro de téléphone dès demain....
J'ai avancé, fais de nouveaux ami(e)s, une autre vie et elle n'y a pas sa place, ni dans mon coeur.




Envoyé de mon GT-I9305 en utilisant Tapatalk

_________________
La nouvelle version de « C’est l’hôpital qui se fout de la charité » => « C’est le maroilles qui dit au brie : tu pues !

"Le respect est fonction, non pas du QI, mais du QD, le quotient démocratique, temps d'écoute/temps de parole. "


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Besoin de parler
MessagePublié: Jeu Mai 30, 2019 19:57 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Nov 29, 2018 13:14
Localisation: Paris
Genre:
YuriSab a écrit:
Goldenlight a écrit:
je ferais ma propre expérience et je reviendrai ici dire comment elle s'est passée, si elle s'est passée comme la tienne ou non.


Quoi qu'il se passe, si in fine tu vas mieux/bien, nous serons ravie pour toi. Dans l'autre cas nous ferons au mieux pour te soutenir. Et merci pour le retour que tu proposes de nous faire.


Merci infiniment :copain: :copain: :copain: :gentil: :gentil: :gentil: :gentil:


YuriSab a écrit:
Goldenlight a écrit:
Ici, tu es la 2ème personne à me dire cela, et peut-être as-tu raison, peut-être que la même histoire me pend au nez, ou peut-être pas.


Ou peut-être pas :-)


Oui, peut-être, ou pas, nous verrons :souris:


YuriSab a écrit:
Goldenlight a écrit:
Je l'attendrai, parce que je le lui ai promis.

C'est un choix, ton choix et je le respecte.


Merciiiiii :wink: Pour moi, une parole donnée est une parole sacrée. J'ai promis d'être son amie, je le suis. Et être son amie signifie lui accorder le bénéfice du doute, continuer de croire en elle, ne pas lui tourner le dos, répondre "présente !" quand elle aura besoin de moi, ne pas la laisser tomber, croire en elle, croire en notre amitié et les défendre... :souris:


YuriSab a écrit:
Goldenlight a écrit:
Mais, sans vouloir te remettre dans l'attente de quoi que ce soit, sa vie n'est pas terminée ni la tienne, les choses peuvent encore changer, et cette fois, dans le bon sens et pour de bon.


Grand Dieu non ne parle pas de malheur ! je risque de changer de numéro de téléphone dès demain....
J'ai avancé, fais de nouveaux ami(e)s, une autre vie et elle n'y a pas sa place, ni dans mon coeur.


Ce ne serait peut-être pas un malheur, et toi aussi, tu peux changer, et même si tu changes ton numéro, si elle veut te revoir, elle trouvera le moyen de le faire... Et cela peut aussi se produire accidentellement, ce sont des choses qui arrivent. La vie est faite de surprises, comme je l'ai dit, dans un sens ou dans l'autre, et je comprends complètement que ce soit une possibilité que tu préfères ne pas envisager pour le moment, étant donné tout ce que tu as pu souffrir, et combien tu as eu du mal à t'en remettre, mais comme tu m'as mise en garde contre ce qu'il peut m'arriver en m'expliquant ta propre expérience, je me dois de te dire que rien n'est figé définitivement, les mauvaises choses peuvent disparaître, ce que l'on croyait négatif comme le retour d'une personne qu'on a beaucoup aimée et qui nous a fait mal, peut s'avérer être exactement l'inverse et être ce dont nous avions finalement besoin dans notre vie mais contre quoi nous avons bâti des murs en béton armé par crainte ou sous le coup de la colère...

De toutes façons, si cela arrivait, tu sauras à ce moment-là quoi décider, ce sera clair pour toi, et ce sera clair pour elle, et ça se fera tout seul, si c'est vous réconcilier, ça se fera naturellement, si c'est la repousser, tu le feras encore plus facilement qu'avant et elle le comprendra après ce qu'elle t'a fait endurer. Mais oui, ce genre de situation peut tout-à-fait se produire. Tu ne peux pas dire maintenant comment tu réagiras alors, ce sera sur le moment, tu le sentiras au fond de toi, il n'y aura pas l'ombre d'un doute.

Fuir, se barricader, c'est craindre. Cela révèle surtout que tu es encore vulnérable, que tu as peur de souffrir à nouveau à cause d'elle (sinon, ça ne te ferait pas peur. Le fait que aies encore des émotions fortes contre elle - peur et/ou colère - signifie que tu es encore sous le choc, ce qui est tout-à-fait compréhensible). Mais ne t'inquiète pas, d'une part, il se peut aussi que tu ne vives pas ce coup de théâtre, bien qu'il reste aussi possible de le vivre et d'autre part, si ça se produisait, ce pourrait n'être pas du tout comme tu te l'imagines aujourd'hui... Le fait de t'être fait de nouveaux ami(e)s te rend plus forte, et c'est très bien, mais être dans la situation de te retrouver nez-à-nez avec elle ne veut pas dire que tout ce que tu as construit depuis elle n'existera plus. La situation a changé pour toi, et dans le bon sens, ce que tu as construit depuis, tu l'as construit. Ça, c'est un fait.

Ne t'inquiète donc pas, que vous vous réconciliez ou non, elle ne pourra plus jamais te refaire passer par là où tu es passée, ni sur le moment, ni plus tard, justement parce que tu es déjà passée par là et que tu t'es renforcée, que tu as de nouveaux ami(e)s, la situation n'est plus du tout pareille, tu n'es plus en situation d'attente vis-à-vis d'elle, comme tu l'étais quand il n'y avait qu'elle dans ta vie. Ça n'a plus rien à voir. Tu n'as plus rien à craindre d'elle. :souris: :wink:

_________________
"La connaissance, c'est comme le parachute : quand on n'en a pas, on s'écrase"


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Besoin de parler
MessagePublié: Mar Juin 18, 2019 16:34 
Homo ?
Homo ?
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Mai 21, 2019 11:16
Localisation: IDF
Age: 38
Genre:
Coucou Goldenlight :wink:

Goldenlight a écrit:

Je l'attendrai, parce que je le lui ai promis.

Juste pour te faire un uptdate. Concernant mon ex, après notre échange de fin 2017 qui stipulait que chacune faisait sa vie, voici qu'il y a 2 semaines je reçois un texto de sa part O_O
Un message qui disait qu'elle s'excusait pour le mal qu'elle m'avait fait, pour son absence etc... et qu'elle n'ose pas m'appeler...

C'est drole car j'avais écrit que je pensais changer de numéro... Finalement ce n'est pas plus mal de l'avoir reçu car j'ai pu voir ma réaction. Et je n'ai rien ressentie, niet, nada, walou. Etrangement je dois dire... Mais ravie de savoir que ce que je pensais (que je suis passée à autre chose) est bien réel. Je peux donc partir sur une prochaine relation sereinement.
Je n'ai pas répondu et j'ai bloqué le numéro. La boucle est bouclée de mon coté.

_________________
La nouvelle version de « C’est l’hôpital qui se fout de la charité » => « C’est le maroilles qui dit au brie : tu pues !

"Le respect est fonction, non pas du QI, mais du QD, le quotient démocratique, temps d'écoute/temps de parole. "


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Besoin de parler
MessagePublié: Mar Juin 18, 2019 16:44 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Nov 29, 2018 13:14
Localisation: Paris
Genre:
YuriSab a écrit:
Coucou Goldenlight :wink:

Goldenlight a écrit:

Je l'attendrai, parce que je le lui ai promis.

Juste pour te faire un uptdate. Concernant mon ex, après notre échange de fin 2017 qui stipulait que chacune faisait sa vie, voici qu'il y a 2 semaines je reçois un texto de sa part O_O
Un message qui disait qu'elle s'excusait pour le mal qu'elle m'avait fait, pour son absence etc... et qu'elle n'ose pas m'appeler...

C'est drole car j'avais écrit que je pensais changer de numéro... Finalement ce n'est pas plus mal de l'avoir reçu car j'ai pu voir ma réaction. Et je n'ai rien ressentie, niet, nada, walou. Etrangement je dois dire... Mais ravie de savoir que ce que je pensais (que je suis passée à autre chose) est bien réel. Je peux donc partir sur une prochaine relation sereinement.
Je n'ai pas répondu et j'ai bloqué le numéro. La boucle est bouclée de mon coté.


Bon, très bien, tu as fait ton choix et, si c'est vraiment ce que tu veux, alors tu as très bien fait, d'autant que ce n'est pas toi qui a coupé les ponts la première.

Si ton "amie" (je mets entre guillemets car son attitude n'a pas vraiment été amicale) regrette aujourd'hui, elle a fait un choix à l'époque et c'est maintenant qu'elle va devoir l'assumer... En espérant que ça la calmera par la suite et qu'elle ne se comportera plus jamais avec ses amis comme elle s'est conduite avec toi. Tu as ta revanche quelque part et elle, elle ne peut s'en prendre qu'à elle-même.

En tous cas, tu vois, je n'en savais strictement rien du tout quand je t'ai répondu, mais il s'est avéré finalement que j'avais raison sur le fait que vos chemins pouvaient très bien se recroiser et qu'alors, tu sauras exactement comment réagir.

Merci pour avoir mis à jour ton témoignage :wink:

Pour ma part, ça ne change pas mes dispositions vis à vis de mon amie, je ne ferai pas le même choix que toi, mais je comprends et respecte que, de ton côté, tu aies choisi cette voie. C'est compréhensible compte tenu de l'attitude qu'elle a eue avec toi.

_________________
"La connaissance, c'est comme le parachute : quand on n'en a pas, on s'écrase"


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Besoin de parler
MessagePublié: Mar Juin 18, 2019 18:08 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Nov 29, 2018 13:14
Localisation: Paris
Genre:
Car ce n'est pas seulement qu'elle ne t'a pas recontactée... Elle s'est vraiment mal comportée avec toi.

Tu as écrit

YuriSab a écrit:
"Je me souviens lui avoir dit « mais pense à moi » et a elle de répondre « non je pense à moi ! »

je me suis mise à noter toutes les fois où elle me tenait des propos blessants, des piques ou me rabaissait

Et un jour elle a pousser mémé dans les orties, elle a été dure la fois de trop (c’était 3 mois après son mariage)"


C'est une chose qui ne s'est jamais produite entre mon amie et moi. Nous avions un immense respect l'une pour l'autre. Jamais nous n'agissions ou ne nous parlions de la sorte.

_________________
"La connaissance, c'est comme le parachute : quand on n'en a pas, on s'écrase"


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Besoin de parler
MessagePublié: Dim Juin 23, 2019 6:29 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Nov 29, 2018 13:14
Localisation: Paris
Genre:
Un ami a contacté mon "amie" le 20 juin (il y a 3 jours) pour connaître les raisons de son comportement avec moi et tenter d'arranger les choses entre nous... Il a reçu une réponse d'elle hier soir (alors qu'elle a refusé de me contacter pendant plus d'un an) et me l'a envoyée... Il en ressort que la personne que j'ai connue pendant 15 ans est bel et bien morte et qu'une nouvelle personne bien peu recommandable a pris sa place... Dureté, mensonges, manipulations, omission, interversions... Voilà tout ce que cette personne est devenue...

Je lui ai laissé pendant plus d'un an le bénéfice du doute, elle a écarté le bénéfice et elle a écarté le doute, et ce qui reste n'est vraiment pas très beau.

La question de reprendre contact ne se pose même plus de mon côté, car je ne connais pas cet individu, elle n'est pas l'amie que j'ai connue et beaucoup aimée (amoureusement, puis amicalement). Elle n'a plus rien à voir avec elle. Son message n'a pas répondu aux questions que cet ami et moi nous posions sur les raisons de son comportement, mais il a été une confirmation de ses très mauvaises dispositions vis-à-vis de moi. Je ne vois donc pas ce que je pourrais dire à une personne de ce type...

Mon amie est morte, je l'ai appris hier. Je n'ai pas fermé l’œil de la nuit, il est 7h12... Comment trouver le sommeil après ce genre de nouvelle ?

Que pourrais-je bien dire à cette inconnue hostile ?

Ces derniers jours, je m'étais imaginée en sa compagnie derrière une bonne pizza au restau italien que nous aimions beaucoup, et je me demandais quelle pourrait bien être mon attitude si ce n'est le silence, blessée par plus d'un an d'attitude cruelle envers moi ? Pourrais-je à nouveau lui faire confiance ? Vais-je pouvoir rester spontanée en la voyant ? Je ne le crois pas... Est-il possible de réussir des retrouvailles avec une personne qui pourra me poignarder à la 1ère occasion ? Une relation dans la méfiance de l'autre, est-ce une belle relation ? Pour toutes ces questions, je n'avais qu'une réponse qui me venait en tête : Non.

Mais j'ai tout de même espéré. Hier soir, cette personne a refermé la porte qu'elle avait laissée ouverte en sortant de ma vie. A présent, elle s'est enfermée dehors et même si elle choisissait de revenir, c'est trop tard, elle a scellé son choix, elle va devoir l'assumer maintenant tout le reste de sa vie. J'ai tout fait pour maintenir cette porte ouverte pendant plus d'un an, elle l'a fermée, elle ne pourra s'en prendre qu'à elle-même.

Voilà pour la suite de la jolie petite histoire... :roll: :roll: :roll:

Cette personne a tué quelque chose de beau et de rare.

Pour ma part, je n'ai plus foi en l'humanité, en ses promesses, en sa sincérité, en l'amour ou en l'amitié.

Je ne compte pas me suicider mais si demain, je mourais (accident, meurtre, maladie, etc), je me sentirais vraiment soulagée, délivrée. J'ai l'impression d'en avoir bien assez vu de ce monde, voir la suite ne m'intéresse vraiment pas.

Voilà, c'était mon petit update...

_________________
"La connaissance, c'est comme le parachute : quand on n'en a pas, on s'écrase"


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Besoin de parler
MessagePublié: Dim Juin 23, 2019 10:53 
Homo-érectus
Homo-érectus
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Ven Mars 20, 2015 13:03
Genre:
Goldenlight,

cette porte elle ne l'avait pas laissée ouverte... elle l'avait déjà fermé.
Symboliquement, ça a toujours été à toi de la refermer.

Je pense à un truc. Peut-être que ce n'était pas votre cas, je ne connais pas votre relation. Quand les relations sont vraiment fusionnelles jusqu'à la co-dépendance, quand pour l'un.e des deux (ou les deux) cela s'établit sur la base du besoin, besoin de l'autre, pour des raisons très variées, plutôt qu'épanouissement par la simple envie d'être avec l'autre et de construire quelque chose, on retrouve souvent cette frontière poreuse entre amitié et amour puisque tout repose sur la pleine complicité et ce sont souvent des relations qui s'éternisent - il y a un risque que la fin de l'histoire se passe de façon indigne, dans le rejet et/ou dans le déni, dans le balayage violent de tous les moments vécus, (le ghosting dans le pire des cas, même si j'ai jamais vu/assisté à ça dans mon entourage), lorsque l'autre a le désir de passer à autre chose. Je dis ça pour le côté soudain et sans possibilité d'explications de sa disparition dans ta vie. Dans une relation saine, il y a toujours des explications. Surtout après 15 ans.

Cela ne veut pas dire que votre relation de quinze ans soit à jeter dans la poubelle des souvenirs salis par la malhonnêteté. Mais que peut-être la base de la relation n'était pas si simple ou si saine. ça reste une relation construite à deux, dont les fondements et l'effondrement ont été déterminés par elle-même. Ou bien je me trompe et cette fille n'était qu'une connasse qui ghoste dès que ça l'arrange.
Dans tous les cas quelque chose est mort pour toi présentement, et quelque part c'est le mieux qu'il pouvait t'arriver après un an d'espérances qui aurait pu s'éterniser dans le vent. Je te souhaite un jour d'en arriver à boucler la boucle comme YuriSab. Même si toute la remise en cause que tu dois vivre dois être super douloureuse.

Courage

_________________
Sans la musique, la vie serait une erreur. N.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Besoin de parler
MessagePublié: Dim Juin 23, 2019 15:41 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Nov 29, 2018 13:14
Localisation: Paris
Genre:
Merci infiniment Monwen pour ton message.

Oui, quelque chose est bien mort. Quelque chose est mort dans sa relation à moi et maintenant quelque chose est mort dans ma relation à elle, et aussi au fond de moi.

Quand je disais qu'elle avait laissé la porte ouverte, je le pense encore. Non pas qu'elle l'avait fait volontairement, pour me faire passer un joli message d'espoir, non pas qu'elle voulait revenir, mais je le dis dans le sens où elle est partie précipitamment, comme une voleuse sans même prendre la peine de faire les choses correctement en m'expliquant les choses, elle a préféré ne rien expliquer et elle m'a ainsi empêché, pendant plus d'un an de faire mon deuil. Le message qu'elle a écrit et envoyé à mon ami en 2 jours (alors qu'elle n'avait jamais répondu pendant plus d'un an) a généré en moi l'effet d'une porte qui se ferme... Celle de mon cœur. C'est cette porte-là qu'elle n'avait pas fermée. C'est fait à présent. La porte de mon cœur est fermée et verrouillée, ce qui veut dire que je sais que je ne pourrais plus la laisser y entrer.

Notre relation n'était pas vraiment fusionnelle car la fusion implique la fonte, fonte de l'un en l'autre, et donc justement cela implique une disparition de tout ou partie de l'une des deux personnes ou de l'autre + une notion d'exclusivité, alors que justement, notre relation reposait précisément sur l'inverse : une belle complicité, une coexistence belle et forte de nos deux personnalités dans le respect et les spécificités mutuels, et l'ouverture aux autres.

Notre relation était très complices, nous étions très proches l'une de l'autre, tout en étant différentes, et ce sont aussi ces différences qui nous plaisaient chez l'autre.

Notre relation était belle et forte sans être fusionnelle. Ni elle ni moi n'aurions supporté de disparaître dans l'autre ou que l'autre disparaisse en nous.

Mais tu as raison, vers la fin, quelque chose a dû changer car, comme tu l'as bien écrit "Dans une relation saine, il y a toujours des explications."

Je suis d'accord et c'est cela qui, je crois, m'a le plus affecté... Le fait que notre relation n'était donc plus saine, en tous cas, c'est ce que cette ancienne amie m'a démontré dans son attitude en ne me donnant aucune explication. C'est sans doute le caractère sain de notre relation qui est mort de son côté, et c'est sans doute ce que j'avais le plus de mal à accepter.

Et c'est pour ça que notre relation était si belle et si forte, je la pensais indestructible, mais elle s'est finalement effondrée soudainement comme un château de cartes et sans raison.

En tous cas, merci Monwen, ton message m'a fait du bien, et il me faudra me reconstruire maintenant... J'espère que j'y parviendrai... Merci pour ton précieux message. Il m'apporte des réponses qu'elle ne m'a jamais apportées.

_________________
"La connaissance, c'est comme le parachute : quand on n'en a pas, on s'écrase"


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Besoin de parler
MessagePublié: Lun Juin 24, 2019 12:00 
Homo-érectus
Homo-érectus
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Ven Mars 20, 2015 13:03
Genre:
Goldenlight,

mea culpa, le terme fusionnel était mal choisi, je voulais dire co-dépendance (juste un exemple, qui explique deux partenaires qui ne vivent pas les choses de la même manière du tout soit un gros décalage, ça + la durée de votre relation + les glissements relation amoureuse/amitié), ou une dynamique moins saine qui se serait installée insidieusement. C'est toujours insidieux. Puis on se fait une idée de ce qu'est notre relation qui n'est pas la plus réaliste. Votre cas y ressemble.

Par exemple, lorsque tu dis que tout s'est effondré sans raison... Ceci est ta réalité vécue : tu l'as vécu comme une trahison. Parce que peut-être rien de ce que vous viviez ensemble justifiait à tes yeux qu'elle te laisse dans le silence ainsi. Je pense que sa réalité vécue à elle est bien différente. Encore une fois, votre complicité a duré quinze ans, il y a donc eu un partage énorme entre vous deux. Mais elle t'a laissée du jour au lendemain seule et sans explications. Par contre, elle a fini par répondre à une tierce personne et de ce que je comprends, elle a mis deux jours pour le faire, et il y avait du contenu. Donc : elle ne s'en fiche pas. Mais tu lui en veux parce que tu as été très blessée, parce que tu ne reconnais pas ce qu'elle a écrit. "Elle est bel et bien morte"... Peut-être parce que pour toi, rien de ce qu'elle dit ne fait écho à ta réalité. Apparemment elle te reproche autant de choses que toi tu lui reproches d'omettre ou d'intervertir. Les vraies réponses que tu cherches pour pouvoir aller de l'avant, qui te seront nécessaires pour comprendre, je pense qu'elles sont là.

si tu veux en parler, les interversions que selon toi elle a faites, quelles sont-elles ?

_________________
Sans la musique, la vie serait une erreur. N.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Besoin de parler
MessagePublié: Lun Juin 24, 2019 12:45 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Nov 29, 2018 13:14
Localisation: Paris
Genre:
Tu n'as pas besoin de faire un mea culpa. Beaucoup de gens utilisent, à tort, les mots "relation fusionnelle" pour décrire une relation belle, forte et complice, qui plus est lorsqu'elle dure... Néanmoins, je me devais d'expliquer que ce n'était pas une relation fusionnelle.

En fait, la "co-dépendance" dont tu parles, Monwen, se retrouve dans toutes les relations humaines. Nous développons tous des liens les uns avec les autres... Des liens d'amitié, des liens d'amour, etc... et nous sommes tous, de fait, affectivement dépendants, c'est parfaitement naturel, même si je trouve que considérer les choses de cette façon, avec ces termes, donne un aspect un peu trop technique et froid qui fausse la perception de la nature des relations humaines, car cette approche est purement technique, voire calculé, et n'évoque pas l'aspect spontané et émotionnel très central dans les relations humaines.

En outre, je n'ai jamais écrit que notre relation s'était "effondrée sans raison". J'ai dit que cette amie ne me les avait pas expliquées, ce qui est assez différent. J'ai dit qu'elle ne m'avait pas donné d'explications.

Et ceci n'est pas ma réalité vécue, c'est un fait qu'elle ne m'a donné aucune explication. C'est une constatation, ça n'a rien de subjectif, et je ne suis pas la seule à l'avoir constaté. Il s'agit de données factuelles, et non pas d'un ressenti personnel.

L'idée de parler de la différence de ressenti pourrait se justifier dans le cas d'une relation quelque peu égocentrique d'une personne par rapport à une autre, ce qui l'aurait empêchée de voir venir, atteinte d'une cécité sur le vécu de l'autre personne à cause d'un focus axé sur elle-même. Or c'était tout le contraire dans notre relation. J'étais très à l'écoute, en permanence et en priorité )à ce que cette amie ressentait, ou pouvait regretter, souhaiter, ce à quoi elle pouvait aspirer. C'était cela, notre relation. Pas un instant, je n'ai omis cette règle, pas un seul instant pendant 15 ans.

Son ressenti, son bien-être, son épanouissement, a toujours été ma préoccupation première.

Je n'ai pas vécu le changement radical de comportement de cette amie avec moi comme une trahison... Je ne comprenais, par contre, pas du tout ce qu'il a pu se passer et ce revirement extrémiste m'a fait très mal. Mais je ne l'ai pas vécu comme une trahison. Mon ressenti était tout autre. Je ressentais plus de l'incompréhension et un sentiment d'injustice.

Que la réalité vécue par cette amie puisse être différente, je le conçois, mais alors rien ne l'empêchait de me donner des explications. C'est l'absence d'explications, le mépris de son imperturbable silence qui était le plus violent et le plus injuste, comme si je ne méritais pas de comprendre, comme si elle ne me devait aucune explication, comme si ça ne me regardait pas.

Oui, il y a eu un partage important entre elle et moi au cours de toutes ces années, bien sûr. Et oui, elle m'a laissée, du jour au lendemain seule et sans explications... Sans explications, ce sont là les mots exacts, en effet.

Oui, elle a répondu au bout de 2 jours à l'ami qui l'a contactée pour connaître les raisons de son attitude (entre nous, j'aurais préféré qu'elle prenne vraiment le temps de réfléchir et qu'elle ne lui réponde que 5 jours plus tard, par exemple). Mais elle lui a répondu des choses qu'elle avait déjà dites avant et qu'elle avait elle-même définies comme fausses et dite sur un coup de colère, que ça n'avait rien à voir avec ce qu'elle pensait. Nous nous étions alors réconciliées, nous nous sommes revues 1 fois pour qu'elle me rende le blouson que je lui avais prêté car en février 2018, il faisait très froid et les déménageurs ont emporté toutes ses vestes avec eux. Elle m'avait alors prise dans ses bras, serrée contre elle, elle était visiblement émue de me retrouver, elle m'a même appelée par mes petits noms et m'a dit qu'elle tenait très fortement à ce que nous continuions à nous fréquenter même si elle avait déménagé, elle a dit qu'il était impossible que nous ne nous voyions plus, mais qu'elle avait juste besoin d'un petit break pour organiser sa nouvelle vie et qu'elle me recontacterait très vite. Elle a tenu parole. Elle m'a recontacté 1 mois plus tard par une lettre. Mais dans cette lettre, ses dispositions étaient tout autres. Elle coupait définitivement les ponts avec moi.

Il n'y avait pas de contenu dans la réponse qu'elle a apporté au message que cet ami lui avait envoyé. Elle a envoyé une réponse qui n'en comportait en fait aucune, qui ne faisait que reformuler ce qu'elle avait déjà dit précédemment qui n'était ni vrai ni juste, et qu'elle avait, d'ailleurs, elle-même spontanément défini comme des choses fausses dite sur le coup de la colère et qui n'avaient rien à voir avec ce qu'elle pensait.

En fait, elle est revenue à la période antérieure à notre réconciliation et n'a rien dit de plus.

Les interversions qu'elle a faites consistaient, comme elle l'avait fait précédemment, à se mettre dans la peau d'une personne plaquée et qui en souffrait, alors que c'est moi qui ai été plaquée par elle, je n'ai jamais voulu ce qu'il s'est passé, c'est elle qui l'a décidé, pas moi (ce que je lui avais d'ailleurs dit à l'époque).

Quand je dit que l'amie que j'ai connue et aimée est bel et bien morte, c'est parce que dans la réponse qu'elle a écrite au message de cet ami, elle s'est montrée très sèche en parlant de moi et pour dire exactement ce qu'elle avait dit avant notre réconciliation, ce qui impliquait qu'elle restait en tous points dans les mêmes dispositions depuis un an, dont elle n'a même pas remis en question le bien fondé pendant tout ce temps... Et donc, quelque part, j'en ai déduit que cette amie que j'aimais et respectais de tout mon cœur n'est clairement plus, et que la nouvelle personne qui a pris sa place est bien différente, elle n'agit en aucune façon comme cette amie aurait agi. C'est quelqu'un d'autre. Totalement.

Son attitude rappelle complètement les personnes manipulées, fanatisées, endoctrinées dans des sectes ou autres, qui changent radicalement et soudainement au point d'être en cassure totale avec la personne qu'elles ont été, au point que même leurs proches ne les reconnaissent plus.

Maintenant, si je dis qu'elle est bel et bien morte, je parle pour moi, de mon ressenti personnel. Je ne peux pas parler pour l'avenir, tout le monde peut toujours changer dans un sens ou dans l'autre (elle l'a bien déjà fait, elle peut donc le refaire dans l'autre sens), mais je dis cela parce que de mon côté, je n'attends plus cela, je n'attends plus qu'elle comprenne, je n'attends plus qu'elle reprenne ses esprit et réalise qu'elle a agi envers moi de manière injuste... J'ai attendu cela et espéré pendant 1 an. Je n'attends plus rien venant d'elle aujourd'hui.

Le message que cet ami lui a envoyé était une bonne occasion pour elle de réfléchir, de prendre du recul, elle ne l'a pas saisie. Tant pis, mais moi, je n'attendrai pas une année de plus en espérant, en attendant, etc... Cette année 2018-2019 a été un véritable enfer pour moi, je ne revivrai pas ça alors que, de son côté, elle même n'a pas saisi l'occasion de réexaminer son attitude et est toujours restée totalement fermée au dialogue, terminant son message à cet ami par une demande qu'il ne lui écrive plus.

_________________
"La connaissance, c'est comme le parachute : quand on n'en a pas, on s'écrase"


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Besoin de parler
MessagePublié: Lun Juin 24, 2019 13:43 
Homo-érectus
Homo-érectus
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Ven Mars 20, 2015 13:03
Genre:
Je fais un mea culpa si je le souhaite :wink:

Pour te répondre, je dirais qu'il y a la co-dépendance "spontanée, naturelle, affective et humaine", auquel cas, oui "co-dépendance" sonne clinique et froid, mais ce n'est pas de celle-ci dont je parlais. De la (co-)dépendance plus "pathologique", mais humaine aussi, qui se rencontre dans des relations souvent déséquilibrées. C'est celle dont je souhaitais parler ici. Celle où les deux partenaires s'enferment dans une dynamique plus ou moins malsaine et souvent inégale. Celle où l'un des deux peut rester avec l'autre sans être réellement bien. Finalement...

Ce que je t'ai dit a l'air de t'avoir agressée. Mais je te fais part de ce que peut m'évoquer votre relation en te lisant. Tu es bien là pour trouver, quelque part, des réponses qu'elle ne t'a jamais apportées ?

Si l'on voit les choses autrement : est-elle vraiment une autre personne aujourd'hui, puisqu'elle avait déjà essayé de te dire des choses apparemment, qu'elle reformule mot pour mot aujourd'hui, et qu'elle n'avait pas osé maintenir à l'époque ? qu'elle redit par contre aujourd'hui fermement, après avoir été capable de tirer un trait. Après s'être effacée intégralement de ta vie.

Et si ces choses elles les avait toujours pensées ? Que le seul endroit où elle ait menti, c'est celui à l'époque où elle a fini par nier ses paroles ?

_________________
Sans la musique, la vie serait une erreur. N.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Besoin de parler
MessagePublié: Lun Juin 24, 2019 13:50 
Homo-érectus
Homo-érectus
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Ven Mars 20, 2015 13:03
Genre:
Pour être plus explicite. Imaginons.
La question, c'est avait-elle la possibilité de s'exprimer, dans cette relation ? Je ne parle pas tant de ta perception des choses là-dessus que de ce que son comportement laisse à croire.

De toute évidence elle y tenait à votre relation, Lorsqu'elle t'a prise dans ses bras, très émue, etc.
Au point d'annuler ses paroles sur ses propres ressentis.
Elle s'est mise "dans la peau d'une personne plaquée", oui... mais elle n'a pas dit que techniquement concrètement tu l'avais plaquée. Ce que tu prends pour mensonge ou interversion, apparemment, ce sont ses propres ressentis à elle.
C'est elle qui te lâche, oui. Mais peut-être parce qu'aucune possibilité pour elle ne restait, pour sauver une relation qui allait déjà mal. Elle allait déjà mal à l'époque, non ?

A l'époque elle a préféré rompre. A l'époque elle est revenue, mais elle a dû te dire pour ça qu'elle ne pensait pas ses paroles. En gros, elle a fini par se taire.
Et aujourd'hui elle a fini par disparaître.

Et elle ré-exprime ce qu'elle avait déjà exprimé à l'époque. Qui est vrai. Sauf qu'aujourd'hui, elle ne reviendra pas dessus. Parce qu'elle a tiré un trait.

Scénario possible ?

_________________
Sans la musique, la vie serait une erreur. N.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Besoin de parler
MessagePublié: Lun Juin 24, 2019 13:53 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Nov 29, 2018 13:14
Localisation: Paris
Genre:
Je crois que c'est toi qui semble agressée par ma réponse... Alors que je n'étais pas le moins du monde vexée par ton propos.

Lorsque je disais que tu n'avais pas besoin de faire de mea culpa, c'était par délicatesse vis-à-vis de toi, pour te dire que ce n'était pas nécessaire que tu le fasses, comme je te dirais qu'il n'est pas nécessaire de t'excuser pour cette erreur commune.

Je le redis, je ne me suis absolument pas sentie agressée par tes propos, et je t'ai répondu calmement, sans stress. Ce qui fait que je suis assez étonnée que tu aies pu imaginer que je m'étais sentie agressée ou que j'aurais pu mal prendre ce que tu as écrit. Je t'assure que ce n'est absolument pas le cas. Maintenant, je m'interroge sur la raison pour laquelle tu as pu croire une chose pareille, aussi éloignée de la réalité...

Maintenant tes suppositions sur le ressenti de cette amie seraient envisageables dans d'autres cas de figure, pas dans celui-là, pas dans une relation comme l'était la nôtre et crois-moi, je sais vraiment de quoi je parle :souris:

Mais je ne t'en veux pas du tout car tu as peu d'éléments pour te forger une idée de ce qui a pu se passer. L'ami qui lui a envoyé ce message et moi-même ne comprenons pas son attitude alors que nous avons scrupuleusement suivi chaque échange et étape de notre relation. Comment tu pourrais, sur le seul résumé que j'ai fait de la situation, comprendre la situation mieux que nous qui en avons suivi les moindres aspects ?

Mais c'est quand même gentil d'avoir essayé, merci Monwen :wink: :souris:

_________________
"La connaissance, c'est comme le parachute : quand on n'en a pas, on s'écrase"


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Besoin de parler
MessagePublié: Lun Juin 24, 2019 13:54 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Nov 29, 2018 13:14
Localisation: Paris
Genre:
monwen a écrit:
Pour être plus explicite. Imaginons.
La question, c'est avait-elle la possibilité de s'exprimer, dans cette relation ? Je ne parle pas tant de ta perception des choses là-dessus que de ce que son comportement laisse à croire.

De toute évidence elle y tenait à votre relation, Lorsqu'elle t'a prise dans ses bras, très émue, etc.
Au point d'annuler ses paroles sur ses propres ressentis.
Elle s'est mise "dans la peau d'une personne plaquée", oui... mais elle n'a pas dit que techniquement concrètement tu l'avais plaquée. Ce que tu prends pour mensonge ou interversion, apparemment, ce sont ses propres ressentis à elle.
C'est elle qui te lâche, oui. Mais peut-être parce qu'aucune possibilité pour elle ne restait, pour sauver une relation qui allait déjà mal. Elle allait déjà mal à l'époque, non ?

A l'époque elle a préféré rompre. A l'époque elle est revenue, mais elle a dû te dire pour ça qu'elle ne pensait pas ses paroles. En gros, elle a fini par se taire.
Et aujourd'hui elle a fini par disparaître.

Et elle ré-exprime ce qu'elle avait déjà exprimé à l'époque. Qui est vrai. Sauf qu'aujourd'hui, elle ne reviendra pas dessus. Parce qu'elle a tiré un trait.

Scénario possible ?


Je suis vraiment désolée mais je dois sortir, je reviendrai plus tard pour lire et répondre à ton post.

A toutes, Monwen :wink:

_________________
"La connaissance, c'est comme le parachute : quand on n'en a pas, on s'écrase"


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Besoin de parler
MessagePublié: Lun Juin 24, 2019 14:17 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Nov 29, 2018 13:14
Localisation: Paris
Genre:
Bon j'ai très peu de temps.. Ma mère arrive dans quelques minutes, je vais donc faire court :

monwen a écrit:
La question, c'est avait-elle la possibilité de s'exprimer, dans cette relation ?


Définitivement et très clairement, oui. La communication était un point central de notre relation. Je l'encourageais même à me dire ce qu'elle ressentait. Au contraire : nous parlions beaucoup et j'étais particulièrement à l'écoute de son ressenti et de ses attentes, toujours.

monwen a écrit:
De toute évidence elle y tenait à votre relation, Lorsqu'elle t'a prise dans ses bras, très émue, etc.
Au point d'annuler ses paroles sur ses propres ressentis.


Je ne crois pas que c'était son ressenti, je l'aurais senti lorsqu'elle vivait chez moi et elle me l'aurait dit, de toutes façons.

monwen a écrit:
Elle s'est mise "dans la peau d'une personne plaquée", oui... mais elle n'a pas dit que techniquement concrètement tu l'avais plaquée.


Non, car depuis son départ, elle ne dit plus les choses clairement, elle procède par insinuations, par suggestions... Mais c'est exactement le rôle qu'elle endossait, oui.

monwen a écrit:
Ce que tu prends pour mensonge ou interversion, apparemment, ce sont ses propres ressentis à elle.
C'est elle qui te lâche, oui. Mais peut-être parce qu'aucune possibilité pour elle ne restait, pour sauver une relation qui allait déjà mal. Elle allait déjà mal à l'époque, non ?


Non, notre relation se passait merveilleusement bien. La veille de son déménagement, nous avions rit aux larmes ensemble, et nous nous sommes endormies main dans la main, nous étions alors encore très complices.

monwen a écrit:
A l'époque elle a préféré rompre. A l'époque elle est revenue, mais elle a dû te dire pour ça qu'elle ne pensait pas ses paroles. En gros, elle a fini par se taire.


Ta supposition est inexacte, c'est une inversion de la réalité. Ça ne s'est pas du tout passé comme tu l'imagines.

monwen a écrit:
Et aujourd'hui elle a fini par disparaître.


Oui, ça, par contre, c'est exact.

monwen a écrit:
Et elle ré-exprime ce qu'elle avait déjà exprimé à l'époque. Qui est vrai.


Non, c'est faux. Il était questions de faits concrets et ils n'étaient pas du tout comme elle les a décrit.

monwen a écrit:
Sauf qu'aujourd'hui, elle ne reviendra pas dessus. Parce qu'elle a tiré un trait.

Scénario possible ?


Un scénario selon lequel je serais quelqu'un de totalitaire et égocentrique devant qui elle ne pouvait pas dire ce qu'elle ressentait ? Non. Scénario définitivement impossible.

_________________
"La connaissance, c'est comme le parachute : quand on n'en a pas, on s'écrase"


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 36 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Google [Bot] et 3 invité(s)


Tu ne peux pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas répondre aux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas éditer tes messages dans ce forum
Tu ne peux pas supprimer tes messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  

Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
© 2005-2019 et-alors.net. Reproduction interdite. N° CNIL : 1104460.
Contact forum: modérateurs. Contact administratif: .