Et-alors.net
http://et-alors.net/forum/

Besoin de parler
http://et-alors.net/forum/viewtopic.php?f=11&t=28261
Page 1 sur 3

Auteur:  Ariane31 [ Lun Jan 07, 2019 16:32 ]
Sujet du message:  Besoin de parler

Bonjour tout le monde,

Je suis nouvelle sur ce forum, c'est un ami qui m'a conseillé de venir me livrer ici.
Alors voilà je m'appelle Ariane j'ai 21 ans et je suis lesbienne.
Si je viens me confier ici aujourd'hui c'est parce qu'il y'a 2 semaines ma copine m'a quitté pour une autre.

Et ça m'a fait beaucoup de mal car elle comptait énormément pour moi. J'avais beaucoup de mal à m'accepter et elle à été la pour m'aider. Elle à également été là lorsque j'ai fait mon coming out à ma famille qui s'est très mal passé.

Et aujourd'hui je n'ai plus grand monde à mes cotés qui m'accepte comme je suis. Ça m'a fait perdre une grande partie de mon assurance et j'ai peur de faire un retour un arrière. J'ai l'impression de me retrouver à l'époque où je ne m'assumai pas.

Donc voilà si vous auriez des conseils pour surmonter tout ça je suis preneuse . Merci d'avance

Auteur:  Whynot7 [ Lun Jan 07, 2019 20:38 ]
Sujet du message:  Re: Besoin de parler

Bonjour

Déjà c’est courageux de parler de ton histoire ici.
Je suis désolée pour la fin de ton histoire avec ta copine.
Tu étais restée longtemps avc elle ?
Je voulais te dire que c’est normal de perdre confiance en soi lors d’une rupture.
Mais cela va passer c’est difficile mais tout fini par passer.
Continues à t assumer surtout tu as fais un grand pas en faisant ton Coming out.
Tu as 21 ans donc encore très jeune tu as encore bcp de tps devant toi pour rencontrer de nouvelles personnes.
Crois en toi.
L’année 2019 commence tout juste. Il peut y avoir pleins de changements dans ta vie.

Auteur:  Ariane31 [ Lun Jan 07, 2019 20:44 ]
Sujet du message:  Re: Besoin de parler

Merci pour ta réponse
Ça faisait 2 ans que nous étions ensemble. C'était ma première copine .
Elle à toujours été à mes cotés pour tout ces moments difficiles.
Et aujourd'hui elle n'est pas là pour m'aider a surmonter tout ça et ça me fait mal.
Pour le moment je n'ai pas la tête à rencontrer quelqu' un.
Mais merci pour ton soutient

Auteur:  lonelygirl [ Mar Jan 08, 2019 16:07 ]
Sujet du message:  Re: Besoin de parler

Salut :gentil:

Je comprends bien la position dans laquelle tu te retrouves. C'était ta première copine et elle a été là dans les moments les plus importants et difficiles. Tu t'es construite à ses côtés et sans elle c'est comme si tu redevenais la personne que tu étais avant de la connaître. Cela dit, et au delà de la peine que tu ressens maintenant, il faut essayer de te rendre compte du chemin que tu as parcouru jusqu'ici. Il faut maintenant apprendre à te construire sans elle même si c'est difficile.
J'espère que ça ira pour toi et bien sûr si tu as besoin d'échanger saches que tu es au bon endroit !

Auteur:  Ariane31 [ Mar Jan 08, 2019 19:18 ]
Sujet du message:  Re: Besoin de parler

Bonjour,

Merci pour ta réponse.
Je sais que je dois avancer mais je ne sais pas comment faire,cette nouvelle vie sans elle est très difficile elle me manque énormément.
Je sais que j'ai fais du chemin en m'assumant et en faisant mon coming out. Mais voilà au jour d'aujourd'hui je n'arrive plus à m'assumer et ça me fait mal car j'était très fière de la personne que jetait devenue. Et la c'est comme si la fierté que je ressentait était partie avec elle .

Auteur:  lonelygirl [ Mer Jan 09, 2019 0:44 ]
Sujet du message:  Re: Besoin de parler

Oui je comprends tout à fait et j'ai bien conscience que c'est facile de parler sans être dans la situation. Je te souhaite de réussir à te reconstruire :gentil:

Auteur:  Ariane31 [ Mer Jan 09, 2019 21:35 ]
Sujet du message:  Re: Besoin de parler

Merci beaucoup pour ton soutien.
Ça m'a fait du bien de mettre des mots sur ce que je ressentai et parler de ce que je ressentais donc merci

Auteur:  michka [ Lun Mars 11, 2019 20:54 ]
Sujet du message:  Re: Besoin de parler

Bonjour Ariane,

J'arrive un peu après la bataille. Où en es-tu ?

Auteur:  Goldenlight [ Dim Mars 31, 2019 19:58 ]
Sujet du message:  Re: Besoin de parler

Coucou Ariane :gentil:

Tu as ses coordonnées ou non ?

Désolée, il me sera difficile de te donner des conseils, je me trouve moi-même dans une situation similaire... J'ai vécu 15 ans avec une fille, nous vivions sous le même toit.

Lorsqu'elle m'a rencontrée, j'étais détruite, démoralisée, je ne croyais plus en l'amour ni en l'amitié, ni en la vie, ni même en moi-même... Je passais par une période horriblement sombre ou j'espérais même mourir... Nous nous sommes rencontrées sur un forum LGBT qui n'existe malheureusement plus aujourd'hui (Monchoix). Elle m'a aidée à croire à nouveau en l'amour, en l'amitié, en la vie et en moi-même. Elle m'a réappris à sourire, et même à rire. Nous avons passé des moments inoubliables, nous étions super proches, très complices et j'ai tout fait pour la rendre la plus heureuse possible.

Nous nous aimions d'amour, mais nous étions aussi les meilleures amies du monde. Nous nous sommes juré que quoi que l'avenir nous réserve, nous serions toujours là l'une pour l'autre.

Au cours de ces 15 ans, nous avons eu une période (les 2 dernières années) où nous n'étions plus ensemble mais nous vivions encore sous le même toit. Nous étions encore très proches, puis elle a voulu déménager (elle avait soif d'indépendance et n'avait jamais connu le fait d'avoir son appart à elle - elle a vécu chez sa mère, puis chez moi). Je l'ai aidée dans toutes les démarches, je l'ai aidée à faire ses cartons, etc... Et pourtant la perspective de la voir partir vivre ailleurs ne me remplissait pas de bonheur, bien au contraire, c'était très dur pour moi. Il n'était pas question, à l'époque de ne plus nous revoir, mais elle voulait faire un break aussi pour marquer la transition dans sa vie dans son appart'... C'était en février 2018...

Nous nous sommes revues en mars 2018 parce qu'elle devait me rendre des affaires à moi qu'elle avait emportée (une partie sans faire attention, et un manteau que je lui avais prêté parce qu'il faisait froid et que les déménageurs avaient emporté toutes ses vestes.

Puis, en avril 2018, elle m'a envoyé une lettre dans laquelle elle m'annonce que nos chemins se séparent et que je ne devais pas tenter de la recontacter. Je ne comprenais pas, nous étions super proches et super complices jusque-là, la veille de son déménagement, nous nous étions endormies mains dans la main, en mars 2018, elle m'a prise dans ses bras, serrée contre elle et m'a dit que nous garderons contact, qu'il était impossible que nous ne reprenions pas contact, mais qu'elle avait juste besoin d'un petit break pour le moment et qu'elle me recontacterait très vite.

Depuis cette lettre d'avril, je suis dans un état encore pire que quand elle m'a trouvée (en 2003). Je crois qu'elle a rencontré quelqu'un, vers la fin, quand elle vivait encore dans mon appart', elle a fréquenté un forum de Heavy Metal et s'est inscrtite sur une page Facebook (elle qui détestait par dessus tout les réseaux sociaux), puis elle était partie à un concert de Heavy Metal, et elle est revenue avec un blouson qu'une personne du forum qu'elle commençait à fréquenter, lui avait donné (pas prêté, donné !!). De plus, j'ai découvert, en allant sur ce forum qu'elle fréquentait, que très rapidement, elle en était devenue admin.

Je connais les forums pour en avoir fréquenté et administré plusieurs et je sais que pour qu'un membre devienne admin, il faut que le rang lui soit donné par un admin et que sur les forums, il n'est pas courant de passer de simple membre à admin (les membres même les plus assidus passent des années à fréquenter un forum sans jamais devenir admins).

Je lui ai écrit plusieurs fois, elle n'a jamais répondu à mes lettres, je lui ai envoyé un colis XXL avec pleins de cadeaux et des choses à elles qu'elle avait oublié chez moi, elle m'a retourné le colis...

Je n'ai pas eu l'honneur d'avoir pu avoir une conversation avec elle, et elle ne m'a donné aucune explication (les chemins qui se séparent n'en est pas une, c'est une conséquence et non une cause). Tout ce que je sais aujourd'hui, je l'ai compris par déduction logique en rassemblant mes souvenirs.

Je sais donc combien ce que tu traverses est dur et combien ça peut te démolir à l'intérieur, et même à l'extérieur... Je ne m'en suis toujours pas remise et je garde l'espoir qu'elle reprendra contact avec moi. En 15 ans, je peux dire que je la connais très bien, elle n'est pas mauvaise, elle est juste, bonne, intelligente, sensible, et elle est donc incapable d'agir avec cruauté... Cette décision vient probablement de circonstances tout-à-fait particulières et extérieures à elle qui la mettent sous pression, du fait que la personne avec qui elle est s'oppose très probablement à ce qu'elle garde contact avec moi, et pour la garder, mon amie a choisi de céder à ses exigences et a décidé de couper les ponts avec moi pour permettre à son histoire de perdurer.

Moi non plus, je n'ai pas grand monde à mes côtés, et moi aussi j'ai complètement perdu en assurance et je suis effrayée par la vie. Tout m'effraie aujourd'hui. Je ne crois à nouveau plus en moi-même, plus en l'avenir, plus en l'amitié ni en l'amour, et je suis psychologiquement et affectivement complètement démolie.

Je comprends donc ce que tu peux traverser en ce moment et tu m'en vois sincèrement désolée. Je le comprends même si nos histoires diffèrent sur certains points : la durée de mon histoire, 15 ans, un temps suffisamment long pour avoir une confiance aveugle en la personne qui était à nos côtés tout ce temps (je ne sais pas combien de temps a duré ton histoire, mais si tu as 21 ans, il y a peu de chances qu'elle ait duré 15 ans :wink: ), et le fait que tu sais, toi, pourquoi elle t'a quittée... Moi, je déduis logiquement, par les éléments à ma disposition, les raisons de la situation que je traverse aujourd'hui, mais mon amie ne m'a donné aucune explication. Elle m'a purement et simplement zappée, éjectée de sa vie du jour au lendemain, sans prendre la peine d'en discuter avec moi, sans m'expliquer quoi que ce soit. Mais à mon avis, ce n'est pas non plus ce qu'elle a choisi mais ce qu'on l'a contrainte à faire, car ce genre d'attitude ne lui ressemble absolument pas et 1 mois plus tôt, les propos et l'attitude révélaient justement combien je comptais pour elle dans sa vie. Ce n'est donc pas cohérent. Par lettre, je ne peux pas savoir dans quelle condition elle a tapé ces mots (ce n'était d'ailleurs même pas une lettre manuscrite), tandis que loin de toute pression et de toute personne, quand je l'ai vue en mars, juste un mois plus tôt, son désir était très clair et son attachement à moi l'était tout autant, et ça n'avait rien à voir avec ce que j'ai pu lire dans "sa" lettre ! Je ne peux donc pas croire que cette décision, c'est elle qui l'a prise, ou alors qu'elle n'ait pas été contrainte de la prendre par quelqu'un d'autre... Ce n'est pas grave, j'attendrai qu'elle se libère de cette influence destructrice... Je lui envoie quelques lettres de temps en temps (je lui en envoyais une par mois, puis une tous les 3 mois et maintenant 1 tous les 6 mois, pas trop fréquemment pour ne pas qu'elle se sente sous pression, ceci afin qu'elle sache que malgré ce qu'elle m'a fait endurer, je ne l'abandonne pas, et que quand elle pourra reprendre contact, je serai là pour elle, prête à lui rouvrir mon cœur. Car en 15 ans, je la connais et je sais qu'elle reviendra et en 15 ans, elle me connaît et elle sait très bien que quand elle reviendra, je serai là.

Le fait est qu'en attendant, c'est vrai que c'est un véritable enfer que je traverse.

Voilà, je suis vraiment profondément et très sincèrement désolée pour ce que tu traverses, je répondais à ton post pour te le dire, même si je ne peux pas te donner de conseils, étant moi-même dans cette situation et ne sachant pas comment en sortir...

Tout ce que je peux te dire, c'est qu'à 21 ans, tu as encore énormément de belles choses à vivre et que quand tu t'y attends le moins, c'est là qu'elles surviennent. Je sais que chaque seconde ressemble à une éternité quand on souffre, mais je t'encourage à ne pas perdre espoir. Tu vivras encore de nombreuses et de très belles choses, et ton amie pourrait bien aussi se rendre compte qu'elle a fait une énorme erreur, et que c'est toi qu'elle aime, et qu'elle doit te retrouver, ça arrive souvent dans la vie. Donc ne perd pas espoir, tout est encore tout-à-fait possible. Garde confiance en toi (je sais, c'est plus facile à dire qu'à faire), et saches que si tu as besoin de parler, nous sommes tous là et nous t'aiderons de notre mieux.

Courage, et tu verras que tout peut changer, et positivement !

Si je peux te donner un seul conseil, ce serait celui-ci : continue de vivre ta vie (si tu es étudiante, étudie, si tu es salariée, travaille, si tu es sans emploi, postule, et discute avec des gens autour de toi, ne te ferme pas à eux, et ne te ferme pas non plus aux nouvelles rencontres, mais dis-toi qu'il est aussi tout-à-fait possible que ton amie revienne...

Mais pour l'instant, fais comme elle : ne t'empêche pas de vivre ta vie.


NB : je viens de voir que ta dernière visite date du 9 janvier... Ça fait près de trois mois... J'espère que tu repasseras pour voir les réponses qui ont été postées et que tu t'en sors...

Auteur:  Dalia [ Jeu Avr 04, 2019 17:07 ]
Sujet du message:  Re: Besoin de parler

Coucou Goldenlight,
et Coucou Ariane,

On sent que vous traversez un moment vraiment difficile et il n'est pas simple de vous encourager "de l'extérieur"! Mais nous ne sommes pas si à l'extérieur que ça puisque nous sommes très nombreu-ses-x à avoir déjà eu le cœur piétiné et cette impression de se retrouver en mille morceaux ; c'est une expérience qui nous ravage, et vous vous la prenez de plein fouet en ce moment, à votre façon, unique et personnelle. :copain: Mais ça va revenir ; aussi impossible que ça paraisse maintenant, vous allez surmonter cette détresse et vous remettre dans le flux de la vie, et de ses rencontres.

Si je peux me permettre, à ta place, Goldenlight, je ne chercherais pas trop à détailler pourquoi ma copine m'a quittée, au sens ou tu chercherais ce que tu as fait "de mal" pour qu'elle parte. Vraisemblablement, elle est partie pour une autre, effectivement, et ça te fait souffrir qu'elle ne te l'ait pas dit clairement. C'est sûr que quelques explications sont parfois utiles pour "se faire une raison". Mais maintenant en gros tu as compris. Tu n'as pas besoin d'en savoir plus : tomber "hors d'amour" est un processus qui se fait par petites touches, peu à peu. Souvent on ne peut rien pointer du doigt pour dire que l'amour est mort tel jour. C'est progressif, c'est le temps qui passe et qui sépare celles qui s'aimaient, et ça ne veut pas dire du tout que tu as fait une erreur.

Et à contrario, ce n'est pas parce que tu te comportes de façon super classe que ton ex va comprendre qu'elle a fait, elle, une erreur et qu'elle va revenir. Tu le sais, n'est-ce pas ? En fait, ça ne tient pas à toi, mais à une alchimie, qui n'est plus là, et tu n'y peux rien. C'est très injuste, mais à mon humble avis, même si tu es la super fille et la super amoureuse que ton texte laisse percevoir, tant que l'autre ne veut pas être avec toi, en fait c'est mieux pour toi qu'elle ne soit pas avec toi. Pour finir : tu écris bien, tu tiens un journal, ça peut être utile pour coucher son chagrin ?

Auteur:  Goldenlight [ Jeu Avr 04, 2019 17:35 ]
Sujet du message:  Re: Besoin de parler

Dalia a écrit:
Coucou Goldenlight,
et Coucou Ariane,

On sent que vous traversez un moment vraiment difficile et il n'est pas simple de vous encourager "de l'extérieur"! Mais nous ne sommes pas si à l'extérieur que ça puisque nous sommes très nombreu-ses-x à avoir déjà eu le cœur piétiné et cette impression de se retrouver en mille morceaux ; c'est une expérience qui nous ravage, et vous vous la prenez de plein fouet en ce moment, à votre façon, unique et personnelle. :copain: Mais ça va revenir ; aussi impossible que ça paraisse maintenant, vous allez surmonter cette détresse et vous remettre dans le flux de la vie, et de ses rencontres.

Si je peux me permettre, à ta place, Goldenlight, je ne chercherais pas trop à détailler pourquoi ma copine m'a quittée, au sens ou tu chercherais ce que tu as fait "de mal" pour qu'elle parte. Vraisemblablement, elle est partie pour une autre, effectivement, et ça te fait souffrir qu'elle ne te l'ait pas dit clairement. C'est sûr que quelques explications sont parfois utiles pour "se faire une raison". Mais maintenant en gros tu as compris. Tu n'as pas besoin d'en savoir plus : tomber "hors d'amour" est un processus qui se fait par petites touches, peu à peu. Souvent on ne peut rien pointer du doigt pour dire que l'amour est mort tel jour. C'est progressif, c'est le temps qui passe et qui sépare celles qui s'aimaient, et ça ne veut pas dire du tout que tu as fait une erreur.

Et à contrario, ce n'est pas parce que tu te comportes de façon super classe que ton ex va comprendre qu'elle a fait, elle, une erreur et qu'elle va revenir. Tu le sais, n'est-ce pas ? En fait, ça ne tient pas à toi, mais à une alchimie, qui n'est plus là, et tu n'y peux rien. C'est très injuste, mais à mon humble avis, même si tu es la super fille et la super amoureuse que ton texte laisse percevoir, tant que l'autre ne veut pas être avec toi, en fait c'est mieux pour toi qu'elle ne soit pas avec toi. Pour finir : tu écris bien, tu tiens un journal, ça peut être utile pour coucher son chagrin ?


Coucou Dalia

Merci beaucoup pour ton message :copain: :copain: :copain:

Mais, en fait, je ne veux pas que nous soyons à nouveau un couple... Ce n'est pas ce que je recherche, ce n'est pas mon objectif... Nous ne l'étions plus depuis deux ans quand elle vivait chez moi, mais nous étions restées très amies. Ce n'est pas la perte d'un amour qui me met dans cet état, c'est la perte ma meilleure amie avec laquelle il y avait une alchimie très forte jusqu'au jour où elle a déménagé et même après, quand nous nous sommes revues en mars... Nous étions devenues d'excellentes amies, très complices, et nous partagions plein de choses, nous étions proches et la manière dont les choses se sont passées, le fait que je la connaisse très bien et qu'elle aussi me connaisse très bien, fait que je sais que sa décision de couper totalement les ponts ne vient pas d'elle, mais pour pouvoir faire perdurer l'histoire qu'elle est en train de vivre, elle a dû faire un choix qui lui a été imposé par la personne avec qui elle est aujourd'hui car cette personne avec qui elle vit cette histoire ne doit pas beaucoup apprécier qu'elle ait quelqu'un d'aussi proche et complice d'elle que moi à ses côtés, qui plus est si je suis son ex...

Mon amie sait que je ne lui tournerai jamais le dos et que quand elle reprendra contact avec moi, je ne lui garderai aucune rancune. Elle me connaît très bien, mais je crois qu'elle sait aussi qu'elle ne peut pas en dire autant de la personne qui partage aujourd'hui sa vie.

Pour ma part, je n'ai aucun problème avec le fait qu'elle soit avec quelqu'un d'autre. Je ne suis pas jalouse, je suis même vraiment très heureuse pour elle...

Mais il n'est pas dit que cette personne avec qui elle est soit aussi cool que moi et accepte l'idée que mon amie garde contact avec moi, leur histoire se terminerait alors bien vite (ce qui risque d'arriver d'ailleurs car cette amie dont je parle, qui a aussi été la fille que j'aimais et qui m'aimait pendant longtemps (13 ans !), n'aime pas qu'on lui mette la pression et qu'on l'oblige à faire ce qu'elle ne veut pas (ce qui est tout-à-fait logique et légitime, mais certaines personnes peuvent être capable d'accepter une situation difficile plus ou moins longtemps et elle ce serait plutôt "moins"...

Je sais qu'elle se libérera de l'emprise de cette personne sur ses choix et qu'elle ne supportera pas bien longtemps cette pression qu'elle lui inflige, qu'elle reprendra son droit de fréquenter qui elle veut, quand elle le veut, comme elle le veut. :souris:
(elle a déjà vécu ça dans sa propre famille dont un membre voulait l'empêcher de garder contact avec sa mère... Moralité, il n'a pas fallu longtemps pour qu'elle rejette ce membre et reparle à sa mère. Je ne suis pas sa mère, mais tout comme elle l'est avec sa mère, elle était très complice, très proche de moi, donc il y a bien similarité des situations...)

S'il n'y avait plus d'alchimie entre nous, crois bien que j'aurais compris que nous ne puissions plus rien partager et, en ce cas, qu'il était inutile de garder contact, mais justement, ce n'est pas du tout le cas. Ce qui me confirme donc que cette amie est contrainte d'agir comme elle le fait, et qu'elle ne le fait pas parce que nous n'avons plus de complicité, plus d'alchimie, qui nous lient...

Merci beaucoup pour tes compliments sur mon écriture... Mais j'aurais du mal à mettre dans un journal ce que je ressens précisément, et en parler seule à moi-même ne fera que renforcer ce sentiment d'isolation qui est en moi. Je ne crois pas que je parviendrais à retranscrire ce que je ressens, c'est trop douloureux, encore trop vif, pour que j'ai la force de vraiment le faire...

Auteur:  Ariane31 [ Ven Avr 05, 2019 20:20 ]
Sujet du message:  Re: Besoin de parler

Salut tout le monde,

Alors pour donner un peu des nouvelles et bien j'ai hésité à revenir sur le forum j'ai eu peur que ça réouvre cette blessure.
Après avoir lu vos conseils j'ai décider de passer à autre choses et d'aller de l'avant, aujourd'hui je vais beaucoup mieux et je suis très heureuse dans ma vie.
Le mois dernier en faisant mes courses j'ai croisé mon ex elle était en compagnie de sa nouvelle copine elles avaient l'air heureuse toutes les deux, je suis très ravie pour elles qu'elle vivent dans le bonheur, car c'est une fille super elle mérite son bonheur. Donc voilà la vie suit son cours

Auteur:  Goldenlight [ Ven Avr 05, 2019 20:25 ]
Sujet du message:  Re: Besoin de parler

Bon bin c'est super, Ariane31 ! Je suis super contente que t'en sortes ! :souris: :souris: :wink: :wink: :wink: C'est une excellente nouvelle ! Continue comme ça ! Je te souhaite de rencontrer l'amour (si ce n'est déjà fait) et d'être encore plus heureuse qu'aujourd'hui !!! :souris: :souris: :souris: :souris:

Auteur:  YuriSab [ Jeu Mai 30, 2019 18:27 ]
Sujet du message:  Re: Besoin de parler

Goldenlight a écrit:
Puis, en avril 2018, elle m'a envoyé une lettre dans laquelle elle m'annonce que nos chemins se séparent et que je ne devais pas tenter de la recontacter. Je ne comprenais pas, nous étions super proches et super complices jusque-là, la veille de son déménagement, nous nous étions endormies mains dans la main, en mars 2018, elle m'a prise dans ses bras, serrée contre elle et m'a dit que nous garderons contact, qu'il était impossible que nous ne reprenions pas contact, mais qu'elle avait juste besoin d'un petit break pour le moment et qu'elle me recontacterait très vite.
[...]
Depuis cette lettre d'avril, je suis dans un état encore pire que quand elle m'a trouvée (en 2003).



Coucou Goldenlight

J’ai lu ton post et même s’il ne s’agit pas du post initial, j’aimerai y répondre ou tout du moins partager.

Ton histoire m’a un peu fait pensé à la mienne, ce ne sont pas forcément de bons souvenirs mais heureusement le temps fait les choses (VRAIMENT !!!)
J’ai également été en couple avec ma meilleure amie d’enfance (20 ans d’amitié) pendant quelque années (env 3 ans), puis nous avons rompu. Longue story short, elle était hétéro, c’était ma première relation = pas mal de choses compliquées.

Tout ca pour dire que j’ai découvert (car c’est bien le mot) ce qu’était qu’avoir un trou dans le cœur, cette sensation de ne plus pouvoir se lever, respirer, manger, vivre tout simplement. Désormais, lorsque je regarde des films ou lit des romans, je comprends réellement ce que les gens ressentent. Bella qui déprime sur plusieurs saisons suite au départ d’Edouard, now i got it !
Je disais donc que j’avais le cœur littéralement en morceau, je lui avais donné et elle l’avait broyé. Avec les yeux revolver et le regard qui tue en prime. Ma tante dont je suis proche me disait que ca passerait avec le temps… les gens disent souvent ca, avec le temps, mais c’est combien « le temps » ?? Le temps de Bella ??

Et comme toi, j’étais en attente qu’elle revienne au moins pour notre amitié, pour qu’on reste ami, comme on se l’était toujours dit.

J’ai décidé d’aller consulter (pour ceux en idf, je donne les coordonnées en mp) car, même avec un cœur brisé, je devais continuer à aller travailler, à performer et à mettre une « poker face » devant le reste du monde. Je n’ai pas pris de médicament pour ceux qui se posent la question, je ne voulais pas. j’aurais peut être du. Pas d’avis.

Elle est finalement revenue au bout de… 1 an environ. A ce moment là, j’étais dans ma période où j’avais arrêté de regarder mon téléphone toutes les 5 minutes, et d’espérer sauver notre amitié. Mon cœur s’est serré lorsque son nom s’est affiché sur mon téléphone. Note pour plus tard : bloqué le numéro de ses ex-heartbreaker…

Elle m’a donc appelé pour me dire qu’elle allait se marier (avec un homme #hétéro), qu’elle aimerait que je sois là, et qu’elle n’imaginait pas se marier sans ma présence. Blanc au téléphone (le temps que l’information parvienne à mon cerveau). J’ai refusé dans un premier temps car je lui en voulais d’avoir coupé les ponts puis j’ai accepté en souvenir du passer. Parce qu’elle a insisté et aussi, pour ne rien avoir à me reprocher.

Et en fait, j’étais très contente pour elle, sincèrement car c’est ce qu’elle souhaitait et que je n’avais pas envie de me remettre avec. Trop de blessures. Et plus amoureuse…(ouf). Mais notre amitié me manquait. Je pense avoir eu du mal à encaisser d’avoir été mise de coté, ce fameux sentiment d’abandon. L’enfant qui est en moi (et en chacun de nous) faisait des siennes (#AnalyseTransactionnelle). Et donc perte de confiance en moi (suis-je intéressante ? est-ce qu’on peut avoir envie de passer du temps avec moi ?)

Nous avons passé du temps ensemble mais la personne que j’avais retrouvé n’était ni ma meilleure amie, ni mon amante. Elle avait changé (ce qui est normal). Mais moi pas. J’avais mis ma vie en mode « pause », alors qu’elle était sur « avance rapide ». Je la percevais comme très égoïste, très autocentrée et elle assumait totalement son comportement. L’était-elle avant ? je ne sais pas, #totallyinlove. Je me souviens lui avoir dit « mais pense à moi » et a elle de répondre « non je pense à moi ! ». Nous étions dans une relation déséquilibrée. Elle savait que j’attendais derrière notre amitié fusionnelle et que j’aimais passer du temps avec elle donc je devais me plier à tous, ses dispo, ses lieux de rdv, ses sujets de conversations et elle ne se gênait pas pour m’envoyer boulet – le privilège des amis d’enfance surement. Et malgré mon caractère présent dans la vie de tous les jours, avec elle, je faisais le « canard ». Je me raccrochais à une amitié qui n’existait plus. J’ai accepté beaucoup de choses, me suis complètement effacer et tue mes sentiments (lorsque j’étais vexée ou blessé #pokerface ».

Puis, comme j’ai la mémoire de Dory, je me suis mise à noter toutes les fois où elle me tenait des propos blessants, des piques ou me rabaissait. Et je les relisais à l’occasion pour essayer d’ouvrir les yeux. Et un jour elle a pousser mémé dans les orties, elle a été dure la fois de trop (c’était 3 mois après son mariage). Et j’ai prise une décision radicale (grâce à ma cousine). Ca m’a arraché le cœur mais j’ai préféré rompre tout contact avec elle, qu’elle efface mon numéro et qu’on en reste là. J’ai préféré me ramasser (à nouveau) et remonter la pente une fois pour toute. Les étapes du deuil en quelques sorte.

Aujourd’hui (quelques années plus tard) je n’ai aucun doute sur le fait que j’ai fait le bon choix. Je ne garde pas de bons souvenirs de notre relation (quand j’y pense), qu’elle soit amicale ou amoureuse. Le comportement de la fin à tout effacé. Je ne suis ni énervée, ni rien en fait, une totale indifférence alors que je pensais ne jamais m’en remettre (le temps fait vraiment les choses…. et lorsque c’est possible, voir/échanger avec du monde…même si on n’en a pas envie ). Et la confiance en soit revient avec le temps aussi :souris:

Je n’ai pas été irréprochable dans notre relation, je n’ai pas fait ce laïus dans le but de faire mon petit calimero. Juste pour dire que, l’avantage d’être avec sa meilleure amie, c’est qu’elle nous connait par cœur donc c’est facile, on se sent en confiance. Mais l’amitié et l’amour c’est différent… surtout si la relation était fusionnelle, qu’une des partie a envie de prendre de la distance et qu’il y a de nouveaux compagnons/compagnes qui entrent dans la danse.

Alors oui c’est long de s’en remettre mais….. plus c’est long…….. (blague de mec désolée). :jesors:

Auteur:  Goldenlight [ Jeu Mai 30, 2019 19:18 ]
Sujet du message:  Re: Besoin de parler

Coucou YuriSab :wink:

Merci pour ton témoignage qui m'a touchée. Ma situation me semble un peu différente de celle qui était la tienne, ce qui fait que même si ton histoire m'a beaucoup émue, je ne me suis pas vue à travers toi.

En tous cas, je te remercie de ta mise en garde, je ferais ma propre expérience et je reviendrai ici dire comment elle s'est passée, si elle s'est passée comme la tienne ou non.

Mais je pense aussi que si tu te souviens de ton état d'esprit d'alors, tu dois probablement te souvenir du nombre de personnes qui t'ont conseillé de tourner la page, de passer à autre chose, de personnes venues te dire qu'il fallait accepter, et qu'il valait mieux ne pas chercher à revoir ton amie, et que c'était peut-être finalement mieux comme ça... Je pense qu'à l'époque, ce que tu avais besoin d'entendre n'était surtout pas ce genre de choses.

Ici, tu es la 2ème personne à me dire cela, et peut-être as-tu raison, peut-être que la même histoire me pend au nez, ou peut-être pas.

Moi, j'ai encore pleinement confiance en mon amie, je pense bien la connaître, je connais sa sensibilité et son soucis d'être toujours juste.
Elle n'est pas quelqu'un de mauvais.
Elle pourrait avoir changé (pour reprendre ton idée) mais pas aussi radicalement et en un mois seulement : en mars elle est très claire et catégorique (sans que je ne lui ai demandé quoi que ce soit) "Bien sûr que nous garderons contact, c'est impossible qu'il en soit autrement, tu le sais bien !", elle me prend plusieurs fois dans ses bras, me sert fort contre elle, est visiblement très émue, et un mois après, par lettre, son attitude est diamétralement opposée.

On ne peut pas changer qui l'on est vraiment au fond, et si une personne peut évoluer avec le temps, c'est progressif et sur de bien plus longues périodes qu'un seul mois.

Non, je crois qu'il se passe quelque chose de son côté mais je ne sais pas quoi. Quelque chose (ou quelqu'un) qui interfère, qui se met en travers, quelque chose qui l'empêche de reprendre contact avec moi (ou du moins, le pense-t-elle) et je doute très sincèrement que cela provienne d'elle. Ce ne serait pas du tout cohérent.

Je l'attendrai, parce que je le lui ai promis.

Nous verrons alors ce qu'il s'est passé, et je reviendrai ici pour vous donner l'information (si elle ne lui est pas trop personnelle, bien sûr... Je n'irai pas exposer quelque chose qu'elle ne voudrait pas qui soit exposé, même si je n'ai pas cité son nom et que personne ne sait donc de qui il s'agit).

Mais je te remercie pour avoir raconté ton expérience personnelle en la matière. Je suis vraiment désolée que votre amitié se soit ainsi terminée... C'est vraiment un beau gâchis...

Mais, sans vouloir te remettre dans l'attente de quoi que ce soit, sa vie n'est pas terminée ni la tienne, les choses peuvent encore changer, et cette fois, dans le bon sens et pour de bon.

Elle peut tenter de trouver un moyen de te recontacter et vous pourriez à nouveau redevenir amies, même si, pour le moment, tu es très en colère contre elle pour ce qu'elle t'a fait, et c'est tout-à-fait légitime. La vie est faite de surprises : des bonnes et des mauvaises, une personne qui change une fois peut changer deux fois, donc ne t'inquiète pas.

Page 1 sur 3 Heures au format UTC + 1 heure
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
http://www.phpbb.com/