Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.

* Connexion 
* FAQ    * Rechercher

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Doutes et doutes et... doutes
MessagePublié: Sam Jan 12, 2019 9:41 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Ven Déc 25, 2015 21:54
Localisation: Devant mon ordi, most likely
Age: 20
Genre:
Bonsoir Pariiiiiiiiiiiiiiiiiis *yeeaaaah* (enfin bonjour mais vous avez la référence ^^)

Me (re-re)voilà sur le forum aujourd'hui car l'heure est grave (là tout de suite ça va mais vous allez comprendre). Bon courage pour la lecture !

Je me suis mis.e en couple en juillet avec une ptite meuf bien sympa rencontrée sur le tournage d'une amie en commun. Elle m'a dragué.e, j'étais tout.e chaviré.e, je l'ai dragué.e et POUF ! Le couple s'est formé. ça faisait 2 ans que j'étais célibataire et en gros chagrin d'amour sur mon ex.

Elle n'avait eu que des relations plus ou moins "libres" (et imaginait avec difficultés autre chose), moi une relation exclusive (et ma jalousie m'empêchait d'envisager quoi que ce soit d'autre également). Une semaine après qu'on se soit mises en couple j'ai du partir pour d'autres vacances, mais je suis allé.e chez elle pour 3 jours en août. Là on a parlé de notre relation et de nos "règles" : on a le droit de flirté, et d'embrasser des inconnus en soirée, mais il faut que la personne sache qu'elle a un.e meuc et moi que j'ai une copine. Sur ce je suis retourné.e dans mon petit studio d'étudiant.e.

Il faut également savoir que cette année, c'est ma deuxième année de PACES - préparation au concours de médecine, l'enfer sur Terre, aucun repos, que du travail -. On devait se revoir début novembre, et un mois avant ça elle a commencé à avoir des doutes, sur le fait qu'elle avait besoin de voir d'autres gens et qu'elle se sentait "prisonnière", moi je lui ai dit que je ne pouvais pas et que du coup, quand on se verrait et bien ce serait la dernière fois. Au final je me suis déplacé.e une semaine avant la date prévue pour qu'elle vienne, pour aller à son anniversaire surprise. Tout s'est bien passé là-bas, puis quand elle est venue, alors que j'avais prévue de travailler, je ne l'ai pas fait et on a passé le week end ensemble à parler, regarder des films, se marrer, mais beaucoup à pleurer, parce qu'elle se disait qu'elle faisait une grosse connerie en me quittant. Elle a fini par dire qu'on ferait plus une pause que de réellement se quitter, et ne faisait que pleurer sur le chemin de la gare...
Au final, on parlait comme avant, et donc on a juste repris notre relation d'avant.

Je l'ai revu pendant les vacances de Noël, où elle m'a d'ailleurs dit qu'elle était vraiment heureuse dans notre relation "exclusive", qu'elle ne l'imaginerait pas autrement. Bref de ce côté là vraiment plus de soucis. Juste avant ces vacances elle m'a dit qu'elle ne viendrait probablement pas à Paris l'année prochaine (elle m'avait dit que c'était une possibilité, et mon cerveau a pris ça pour une évidence et a commencé à se faire un scénar seul), donc ça m'a mis le moral à 0.

Mais, là vient un problème. Dès le premier soir où je l'ai vu, je me sentais mal, c'était à mon tour d'avoir des doutes. Dans notre couple on communique énooooooormément, alors je lui ai dit dès que je l'ai ressenti, "là tout de suite, je ne sais plus si je t'aime". On a passé une semaine géniale, avec beaucoup de rires, mais presque tous les soirs j'avais le coeur serré et ce sentiment qui revenait encore et encore... Le dernier jour, je lui en ai reparlé, et j'ai vu ses yeux se briser... Elle a énormément pleuré et je ne ressentais juste rien, j'arrivais même pas à être mal. Elle a dit qu'elle me laisserait du temps (je commence un nouveau semestre et elle a ses partiels en ce moment). Au final j'ai repris et je suis toujours aussi paumé.e, il y a des hauts et des bas, au début ça allait très très mal j'avais le coeur serré en permanence, maintenant ça va un peu mieux mais tous les soirs je me sens mal et j'ai envie de vomir et je fais des grosses crises de sanglots bien sympathiques.

Suite à ça elle a décidé de venir plus tôt que prévu me voir (elle vient le week end du 25-27).

Le truc c'est que, je ne sais pas si je l'aime encore oui. Mais depuis ces doutes, alors qu'avant j'avais des petits "crushs" sur d'autres filles (dont elle connaissait l'existence bien sûr), elles ne me font plus rien, c'est comme si j'avais oublié tout le monde autour et que je voulais juste me concentrer sur nous. Je tiens en tout cas énormément à elle et je culpabilise à mort. C'est quelqu'un de fantastique, elle me plait physiquement et je ne veux pas être avec quelqu'un d'autre (et quand je l'imagine avec quelqu'un d'autre, ça me met un peu mal). Alors je suis là, complètement perdu.e et surtout à bout, émotionnellement à cause de ça, de la reprise (j'ai bientôt mes résultats), je ne sais plus quoi faire et j'ai envie d'envoyer pettre le monde et de rester seul.e avec Netflix pendant des semaines. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça dans la vraie vie, et j'ai demandé conseil à bien des gens, mais ils n'ont pas vraiment su m'aider, alors je viens ici en dernier recours parce que je suis épuisé.e.

Merci à celleux qui ont lu jusqu'au bout, et encore pluuuuus merci à celleux qui me donneront des conseils :amour:

_________________
So I walked back to my room and collapsed on the bottom bunk, thinking that if people were rain, I was drizzle and she was a hurricane.
― John Green, Looking for Alaska


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Doutes et doutes et... doutes
MessagePublié: Sam Jan 12, 2019 15:41 
Homo-érectus
Homo-érectus
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Mars 15, 2012 21:27
Age: 29
Genre:
Salut Cheesy,
Plusieurs de tes phrases m'ont interpellé :
Cheesy a écrit:
je ne ressentais juste rien, j'arrivais même pas à être mal

Cheesy a écrit:
au début ça allait très très mal j'avais le coeur serré en permanence, maintenant ça va un peu mieux mais tous les soirs je me sens mal et j'ai envie de vomir et je fais des grosses crises de sanglots bien sympathiques.

Cheesy a écrit:
Alors je suis là, complètement perdu.e et surtout à bout, émotionnellement à cause de ça, de la reprise (j'ai bientôt mes résultats), je ne sais plus quoi faire et j'ai envie d'envoyer pettre le monde et de rester seul.e avec Netflix pendant des semaines.

Tu es épuisé.e émotionnellement et je pense que tu as surtout besoin de te recentrer sur toi. Cette relation (même si elle doit sans doute d'apporter des choses) a l'air de t'épuiser émotionnellement et de te mettre constamment face à des doutes, culpabilité, questionnements. Ca m'a l'air très compliqué, rien qu'au bout de quelques mois. Je n'ai pas l'impression que cela t'apporte de la stabilité ou de la sérénité. De plus c'est difficile de construire une relation équilibrée avec quelqu'un quand on est soi-même au bout du rouleau. Ca fait longtemps que tu as ces envies de vomir, crises de larmes et besoin de te renfermer ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Doutes et doutes et... doutes
MessagePublié: Sam Jan 12, 2019 16:03 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Ven Déc 25, 2015 21:54
Localisation: Devant mon ordi, most likely
Age: 20
Genre:
Coucou et merci d'avoir pris le temps de répondre !

Non ça fait seulement ça à causes des doutes en fait... Avant j'allais tout à fait normalement bien et j'étais (je suis toujours) très heureuxse avec elle. L'envie de vomir ça me le fait quand j'ai de fortes émotions (gros stress, grosse tristesse ou autre). Et les doutes je les ai depuis genre deux semaines, encore une fois avant tout allait normalement... Disons que ce sont mes propres sentiments qui me mettent dans cet état, parce que je me sens mal et paumé.e :chaipas:

Et j'ai oublié de préciser que c'était seulement le soir ! La journée ça va quasiment comme avant (j'ai juste un fond de peur du moment où je vais douter), c'est à partir d'une certaine heure que ça devient vraiment l'enfer.

_________________
So I walked back to my room and collapsed on the bottom bunk, thinking that if people were rain, I was drizzle and she was a hurricane.
― John Green, Looking for Alaska


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Doutes et doutes et... doutes
MessagePublié: Ven Fév 01, 2019 21:16 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Ven Déc 25, 2015 21:54
Localisation: Devant mon ordi, most likely
Age: 20
Genre:
Bon ben avant-hier je l'ai quittée parce que je ne supportais plus la situation. Bilan je suis au fond du gouffre de la tristesse et en prime je viens de re-avoir de l'anxiété, alors que je pensais que c'était lié à elle. Vraiment si il y a des conseils, je prends.

_________________
So I walked back to my room and collapsed on the bottom bunk, thinking that if people were rain, I was drizzle and she was a hurricane.
― John Green, Looking for Alaska


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Doutes et doutes et... doutes
MessagePublié: Dim Fév 03, 2019 12:20 
QueerAssez PotemKhîpe
QueerAssez PotemKhîpe
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Tu vies une année très dure en terme de stress. Mon conseil c'est d'être douce avec toi et te donner le temps.

Tu viens de rompre avec quelqu'un que tu aimes : c'est normal que tu ressente des émotions violentes et chaotiques, tu ne peux pas être remise instantanément. C'est une sorte de deuil.
Donne toi le temps.
Fais des choses réconfortantes, qui te font du bien.
ca peut être voir des films en mangeant de la glace, écouter des musiques tristes, boie des coups avec des amis, selon ton caractère.

Mais accorde toi le temps de t'en remettre.

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Doutes et doutes et... doutes
MessagePublié: Mar Fév 05, 2019 21:20 
Homo sapiens
Homo sapiens
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Ven Déc 25, 2015 21:54
Localisation: Devant mon ordi, most likely
Age: 20
Genre:
Merci Norma pour ton message :gentil:

_________________
So I walked back to my room and collapsed on the bottom bunk, thinking that if people were rain, I was drizzle and she was a hurricane.
― John Green, Looking for Alaska


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Tu ne peux pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas répondre aux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas éditer tes messages dans ce forum
Tu ne peux pas supprimer tes messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  

Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
© 2005-2019 et-alors.net. Reproduction interdite. N° CNIL : 1104460.
Contact forum: modérateurs. Contact administratif: .