Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.

* Connexion   * Inscription
* FAQ    * Rechercher

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 52 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Racontez-nous: rencontre inattendue
MessagePublié: Sam Mai 25, 2019 14:13 
Like a Virgin
Like a Virgin
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Mai 21, 2019 11:16
Localisation: IDF
Age: 39
Genre:
Bonjour à toutes,

Je suis nouvelle sur le forum, je viens de faire ma présention sur le forum d'accueil :souris:

Je vous partage mon histoire :

Nous nous sommes rencontrés durant des vacances d’été lorsque nous étions pré-ado. J’étais sociable, extravertie, vivante, joyeuse ; elle était introvertie, timide, réservée et rougissait vite. J’aimais beaucoup ca, sachant que ca m’est impossible (je suis d’origine méditerranéenne, de l’autre coté de la méditerranée).

Je suis allée vers elle et nous sommes devenues amies (haaa, c’est facile à cet âge là). Je ne m’intéressais ni aux hommes ni aux femmes à l’époque, éducation religieuse oblige. Ce sujet à donc été mis de coté dans ma tête pendant encore quelques années...
J’aimais passer du temps avec elle (nous allions en camping près de chez elle). Quand j’allais la voir, mon cœur s’emballait, je ressentais des choses dans mon ventre et je la trouvais très belle. Elle l’était. Je suis très cartésienne donc je note à peu près tout sur 10 (la beauté, l’humeur etc). Elle était un 7, voire un 8 alors que j’étais un 5 ou un 4. Ne pensez pas que je me dévalorise, attendez de voir combien je me mets aujourd’hui (hahaha).
Bref, je ne comprenais pas mes réactions, mes émotions, mais je ne cherchais pas à les comprendre.
D’années en années, quand je la voyais, elle était de plus en plus belle. Son caractère s’affirmait et elle avait un rire magnifique.

Elle était toujours dans des relations avec des garçons très beau, des relations systématiquement sérieuses. Je n’éprouvais aucune jalousie, juste dommage de la voir moins souvent. Elle pleurait à chaude larme toutes les fois que je devais repartir. Je faisais le pitre pour lui redonner le sourire. (aparté : Elle pleurait comme dans les films, juste des larmes sur un beau visage. Moi quand je pleure, pfffffffffff j’ai les yeux rouges, les veines qui ressortent, le visage bouffi, l’horreur). En partant, je ne comprenais pas sa réaction car son comportement n’avait rien laisser entrevoir. Mais j’étais flattée.

10 ans sont passées de la même manière. Elle a fait les mêmes études que moi ce qui nous a rapproché. J’étais de 3 ans son ainé, je pouvais la conseiller sur le plan scolaire, sur l’orientation, c’était agréable. Les téléphones portables avaient fait leur apparition, nous pouvions échanger plus facilement. En cours, elle était la fille mystérieuse que tous les garçons voulaient se faire. Elle ne le remarquait même pas. Elle avait ses cours et son copain avec qui elle vivait.

5 ans plus tard, j’étais revenue vivre en France après 3 ans d’absence, elle avait terminé ses études et avait une bonne situation professionnelle, à responsabilité. Moi aussi, donc nous pouvions échanger sur le sujet et nous raconter nos histoires. Ca nous a beaucoup rapproché. Entre temps, elle avait quitté son mec de l’époque, en avait eu un ou deux avec qui ca avait été sérieux et le reste était des « coups d’un soir ». Elle ne m’en parlait pas (je ne l’ai su que plus tard), j’étais plutôt coincée sur ce sujet. Faite le calcul, pré-ado + 10 + 5 + 3 ans de plus = 30 ans pour moi et toujours eu personne dans ma vie. Comme me l’a fait remarqué une copine à cette époque « tu es vierge de la bouche ». J’avais eu quelques « dates » mais ça ne l’avait pas fait.

Elle venait me rendre visite à l’occasion dans la ville où je m’étais provisoirement installée. Nous regardions la tv mais je feignais d’être fatiguée pour poser ma tête sur ses genoux. Et je m’y sentais bien. Gênée mais bien. Sa main caressait mes cheveux parfois et le monde s’arrêtait. Je ne comprenais pas ce que je ressentais.
Elle est venue quelques fois et une des fois, elle était en retard car avait préféré rester avec ses amies. J’étais vexée et j’avais du mal a exprimer ce que je ressentais. Donc je boudais. Très mature je sais. Au bout d’un certain temps, elle m’a prise dans ses bras, m’a relevé le visage puis a déposé des petits baisés sur tout mon visage en commençant par le contour et en se rapprochant du centre de plus en plus. Le désir m’est monté, j’avais envie de plus, qu’elle arrive plus vite au centre. Je lui ai rendu ses baisés en imitant ce qu’elle me faisait. Puis elle embrasse le coin de mes lèvres. Elle s’est retirée, m’a regardé dans les yeux puis a déposé ses lèvres sur les miennes. J’ai été électrisée sur tout le corps. Elle s’est retirée et j’ai avancé pour qu’elle s’approche à nouveau. C’était mon premier baisé. Apres quelque bisous non approfondie, je me suis retirée et lui ai dit d’une voix basse. « Je n’ai jamais embrassé, est-ce que ca va ? » elle m’a répondu « tu te débrouille très bien ».

Puis elle m’a allongé et… ses mains sont descendues un peu trop vite pour moi… Ce qui a contracté mon corps et j’étais moins à l’aise. Elle est remonté, s’est excusée et nous avons fini la soirée en discutant et en se bisoutant.
Elle : tu es sur que c’est ce que tu veux
Moi : ce que je ressens pour toi es fort
Elle : ce n’est rien à coté de ce que tu vas ressentir après
Moi : je ne pense pas qu’il puisse y avoir plus
Elle : si, beaucoup plus, alors ?
Moi : oui
Je lui ai demandé par la suite pourquoi elle avait fait ca, ces baisées, car rien ne laisse présager de mon orientation. Elle m’a dit qu’elle l’avait senti, qu’elle en avait eu envie, alors elle ne s’est pas posée de questions.

Nous sommes restées ensemble grosso modo pendant 3 ans. La relation a été difficile a bien des égard, pour elle comme pour moi. Nous n’étions pas heureuses mais j’étais très amoureuse et je suis partie avec un cœur brisé. De l’extérieur, on aurait dit que j’étais la « dominante » du couple, alors que la réalité était tout autre. On en parlait parfois, et ca l’a faisait rire l’image de « petite gentille » qu’elle dégageait alors qu’à la maison elle faisait voler les objets. Je n’en garde pas un bon souvenir. Avec le temps, peu de souvenir même.


Quelques commentaires complémentaires sur notre relation (c’est complètement hors sujet mais bon, je partage):
- Je ne sais pas si toutes les hétéros sont comme ca, mais nous sommes loin des préliminaire des yuri (long, doux, attentionné). Là c’était plutôt « hop hop hop ». (J’ai dit Yuri pas Hentai ok ?)
- Apres « hop hop hop » où elle n’avait pas franchement besoin de moi (long story), s’était ni câlin ni rien, elle soufflait pour récupérer puis se barrait du lit. Elle détestait trainé au lit. Elle restait 5 minutes parfois pour me faire plaisir mais j’étais mal à ce moment là car le temps était compté.
- Il arrivait que la mayonnaise ne monte pas… je disais donc non, et elle le prenait super mal… Je devais aller m’excuser car j’avais droit au yeux revolver et au regard qui tu !
- Le modèle « une fille-un mec » était très encré dans sa tête. Vu qu’elle se positionnait en fille, elle me positionnait en mec, et je n’aimais pas ca.


Qu’est-ce que j’en retire ?
Les années ado où la plupart des gens flirtaient, se bisoutaient, se regardaient dans les yeux pendant des heures, se galochaient, passaient du temps ensemble, bref, vous m’avez comprise, et bien, voilà ce à quoi j’aspire aujourd’hui. Alors, vu mon âge, je ne vais pas prendre une ado (je finirais en prison) donc je me dis que peut-être une lesbienne asexuelle très ouverte d’esprit (je reste croyante pratiquante) pourrait me correspondre… pas de critère d’âge ni d’enfant.


Et au final, la grande question de cette relation reste : est-ce que j’embrasse bien ??? Je n’ai eu qu’elle et dès qu’on s’embrassait ça l’excitait et vite « hop hop hop ». Donc on verra la prochaine, je lui demanderais :content:

_________________
La nouvelle version de « C’est l’hôpital qui se fout de la charité » => « C’est le maroilles qui dit au brie : tu pues !

"Le respect est fonction, non pas du QI, mais du QD, le quotient démocratique, temps d'écoute/temps de parole. "


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Racontez-nous: rencontre inattendue
MessagePublié: Ven Jan 17, 2020 19:28 
Like a Virgin
Like a Virgin
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Nov 06, 2018 13:49
Localisation: Sud de la France
Age: 46
Genre:
YuriSab,

J'ai bien aimé ton histoire, hop hop hop, je te souhaite de rencontrer bientôt celle qui pourra répondre à ta question ! Et avec des préliminaires comme tu les décris ! Excuse mon ignorance, mais c'est un terme japonais ?

------------------------------------------------------

Et pour moi : voilà, c'est juste une histoire qui m'est arrivée l'automne dernier. En fait, ce n'était même pas une histoire, juste un moment...

En 2019, j’ai fait un séjour d’une semaine en Italie pour des raisons professionnelles, ce qui fait que, une fois le travail fini, j’étais libre le soir. Je pouvais me promener en ville, goûter des « foccacie » à emporter et découvrir les ruelles étroites du centre historique, bordées d’églises baroques illuminées de cierges électriques. L’une d’elle, l’église de la Maddalena, est située en contrebas d’un passage pavé pentu, et sa rue, la Via della Maddalena, ne passe pas directement devant le monument mais, à cause de la pente, décrit une boucle qui fait que l’on arrive d’abord sur le côté le plus long de l’église, avant de passer devant les trois marches du portail puis de s’éloigner en longeant l’autre façade. Ce faisant, on passe devant la statue de la sainte pécheresse nue qui se réchauffe dans ses longs cheveux.

J’ai pris la Via della Maddalena pour descendre voir le port ; les marins, faisant exactement chemin inverse, montent du port pour voir les filles qui attendent le client sur les trottoirs non loin de l’église. Le premier soir, j’ai compris ce qui se passait dans le quartier. Le second soir, j’ai pris une artère plus large pour me balader. Le troisième jour, comme justement il faisait jour et que j’avais une pause longue à midi, j’ai repris le même chemin vers la Maddalena, avec l’idée de visiter le quartier pentu et l’église.
Je ne suis jamais entrée dans l’église : une fille sur le trottoir m’a arrêtée. Elle ne s’est pas mise physiquement en travers de la ruelle, mais c’était pareil. Elle est restée appuyée contre le mur avec sa jupe courte, son regard à la fois vif et doux - très charme latin hérité d’années d’entraînement au-dessus d’un éventail - s’est posé sur moi et elle m’a fait un sourire. Pas un sourire commercial, un vrai sourire de contentement. J’ai pensé qu’elle m’avait confondu avec quelqu’un qu’elle attendait, peut-être que de loin je ressemblais à une de ses amies ? Mais sans doute pas.

Je n’ai pas compris ce qui m’arrivait, j’ai été emportée par une vague de désir physique, j’ai senti une chaleur qui irradiait dans mon ventre et jusque dans ma poitrine ; mes joues sont devenues rouges comme si on m’avait giflée et mes jambes ne me portaient plus, elles avaient juste envie de marcher vers elle.

J’ai trébuché sur les pavés, j’ai tourné à l’angle de la statue et j’ai filé vers le port. Je ne retrouvais pas mon calme, il m’a fallu plus d’une heure pour me faire sortir de la tête le méli-mélo d’images érotiques que la rencontre avait suscité. J’ai fini par m’asseoir dans un bar en terrasse où j’ai commandé un thé très chaud ; la brûlure de la boisson m’a un peu ramenée à la réalité. Je souriais toute seule. Je vais essayer de vous expliquer pourquoi : il m’arrive de me dire que ma vie aurait été plus facile si j’avais été en couple avec un homme plutôt qu’avec une femme – et bien, ce genre d’expérience me rappelle ce que j’aime, ce que me dit mon corps, et que ma vie est très bien comme elle est. Au fond je le sais, mais j’aime bien qu’une surprise me le rappelle.

_________________
Dalia


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Racontez-nous: rencontre inattendue
MessagePublié: Sam Jan 18, 2020 13:21 
Like a Virgin
Like a Virgin
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Mai 21, 2019 11:16
Localisation: IDF
Age: 39
Genre:
Dalia a écrit:
J'ai bien aimé ton histoire, hop hop hop, [...]

Merci :)

Dalia a écrit:
Excuse mon ignorance, mais c'est un terme japonais ?

Ne t'excuse pas au contraire nous sommes là pour échanger.
Un yuri est un manga (BD) japonais généralement (il est existe des coréens et chinois) comportant en thème principal une histoire entre 2 femmes (lesbien donc). Ça peut être une romance comme un policier comme de la science fiction etc.

Je me permets de t'en conseiller un. Ce n'est pas le plus connu mais il est court, en couleur, et les personnages féminins n'ont pas 12 ans. 2 lives 1 house. Tu trouveras les scans en français ou anglais sur un moteur de recherche. J'aurais d'autres titres si ça te plaît.

Dalia a écrit:
Elle est restée appuyée contre le mur avec sa jupe courte, son regard à la fois vif et doux - très charme latin hérité d’années d’entraînement au-dessus d’un éventail - s’est posé sur moi et elle m’a fait un sourire. Pas un sourire commercial, un vrai sourire de contentement.

Tu m'as fait rêver !! :)


Envoyé de mon GT-I9305 en utilisant Tapatalk

_________________
La nouvelle version de « C’est l’hôpital qui se fout de la charité » => « C’est le maroilles qui dit au brie : tu pues !

"Le respect est fonction, non pas du QI, mais du QD, le quotient démocratique, temps d'écoute/temps de parole. "


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Racontez-nous: rencontre inattendue
MessagePublié: Sam Mai 30, 2020 18:05 
Homo-gène
Homo-gène
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Sam Mars 13, 2010 12:54
Localisation: Bordeaux
Age: 29
Genre:
Ma rencontre avec ma boche :

C'était une pauvre meuf qui venait de se faire larguer, j'ai envoyé un message de soutien sur son topic et elle est venue me mp en mode miskine. La pauvre, elle m'a fait d'la peine, j'l'ai prise en pitié.

Du coup, comme je suis sympa, j'ai décidé d'entamer une conversation avec elle. Ensuite je lui ai filé mon fb parce que ça va bien deux minutes les conneries de messages sur Et-Alors. Après ça on a échangé nos numéros de tel et on a commencé à se parler au tel pendant des heures.

Pis un jour, je me faisais chier, j'habitais Paris, elle, Metz. J'lui dis "tiens, j'me fais chier, tu fais quoi ce soir ?", elle m'rep "bah rien". Du coup j'lui dis "vasy j'prends ma voiture et je vais à Metz, on va boire un coup." Bien évidemment elle m'a pas cru. Du coup j'lui ai envoyé une photo de mon gps et une belle photo de l'autoroute. Elle a commencé à paniquer, elle savait pas quoi faire mais bon, elle m'aimait bien donc elle a accepté.

Me voilà rendu à Metz, je l'attends, il est 23h, j'me dis qu'elle m'a sûrement posé un lapin mais non, elle arrive. J'me suis dit "Tiens, elle est p'tite la boche", et elle s'est dit la même chose sur moi mais en version moins boche.

Du coup on savait pas quoi foutre, c'était gênant au possible. Alors on a décidé de se bourrer la gueule dans un bar et après on savait pas où dormir, bah ouais, j'allais pas aller chez ses parents alors qu'ils me connaissaient pas (je précise qu'elle avait 20 ans, pas 15, je suis pas pedo.)

Donc elle a raqué un hôtel à 119 boules, et on a discuté quasi toute la nuit. Je suis repartie le lendemain au réveil, on a pas même pas couché ensemble, putain ça valait vachement le coup de faire 6h de route et une nuit blanche.

Bon, ça fait bientôt 5 ans qu'on est ensemble, et on va se marier, kek.

Je sais qu'elle traîne sur ce forum, elle va détester mon message, mais bisou quand même.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Racontez-nous: rencontre inattendue
MessagePublié: Sam Mai 30, 2020 19:33 
Like a Virgin
Like a Virgin
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 25, 2015 22:22
Localisation: Metz
Age: 25
Genre:
Bon... Je constate que la description de Sugar est empreinte d'un romantisme sans pareil... J'étais en effet dans ma salle de bain quand elle m'a annoncé sa venue dans ma ville ! Quelle ne fut pas ma panique... J'ai pris quelques conseils auprès d'une amie sur une tenue appropriée. J'ai appris par la suite que cette amie avait un petit coup de cœur pour moi à cette période. Au vu du regard que Sugar a posé sur moi lors de notre rencontre, je soupçonne à présent mon amie d'avoir voulu saboter ce '' rencard ''. Elle était toute petite et hyper skinny, j'avais l'impression qu'elle pouvait s'envoler à tout moment, elle qui ne devait pas être habituée au climat rigoureux du grand Est. Elle avait des yeux malicieux et une petite bouche très sensuelle. Nous avons bu quelques verres pour briser la glace, il fallait au moins ça ! J'en garde un bon souvenir. Nous avons ensuite rejoint le parking d'un hôtel miteux (le romantisme, toujours), et avons hésité à passé la nuit dans sa voiture (pas la voiture pittoresque de Jack et Rose dans Titanic). Comme elle s'était donnée la peine d'avoir fait la longue route, je ne pouvais pas nous faire dormir là. Nous avons donc pris la direction d'un hôtel.. On a passé quelques heures à regarder la TV depuis nos deux petits lits respectifs. Mais elle n'allait pas tarder à trouver un prétexte pour tenter un rapprochement avec mon corps de déesse. Elle m'a donc rejoint quelque temps après, pour finir par... Tenez vous bien... Poser sa main sur mes fesses. L'heure était déjà bien avancée et nous ne parlions plus. Alors j'ai fait semblant de dormir, pour dissiper la gêne. C'était très rigolo. Elle est repartie tôt le lendemain matin. Elle a fait son sac en prenant le soin de m'offrir une vue sur son corps dans une tenue particulièrement indécente (ce sont ces shorts qui s'arrêtent à mi-fesses). J'ai vite compris qu'elle n'en était pas à son coup d'essai... Elle m'a ensuite déposée à quelques rues de chez moi. Nous avons continué par la suite nos échanges de messages et autres appels dans lesquels nous avions beaucoup de peine à exprimer nos ressentis vis à vis de cette rencontre et de ces petites choses qui naissaient entre nous. Cette petite tchoin m'a bien chauffée. Je recommande.

_________________
Puis j'ai déchiré sa robe, sans l'avoir voulu, le Bon Dieu me le pardonne, je n'y tenais plus.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Racontez-nous: rencontre inattendue
MessagePublié: Dim Mai 31, 2020 16:52 
QueerAssez PotemKhîpe
QueerAssez PotemKhîpe
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
OFF-Topic :
Ta signature, Akecheta, donne une toute autre dimension à ton message :ninja: :mrgreen:

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Racontez-nous: rencontre inattendue
MessagePublié: Lun Juin 01, 2020 14:02 
Khîpe trotter
Khîpe trotter
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Ven Juil 01, 2005 8:54
Localisation: panam
Genre:
La remontée du topic me fait penser que je n'ai jamais terminé mon histoire.. :erm: :mrgreen:

_________________
Ce qui empêche les gens de vivre ensemble, c'est leur connerie, pas leurs différences...Gavalda dans "ensemble, c'est tout!"


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 52 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 11 invité(s)


Tu ne peux pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas répondre aux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas éditer tes messages dans ce forum
Tu ne peux pas supprimer tes messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  

Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
© 2005-2020 et-alors.net. Reproduction interdite. N° CNIL : 1104460.
Contact forum: modérateurs. Contact administratif: .