Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.

* Connexion 
* FAQ    * Rechercher

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 46 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Racontez-nous: rencontre inattendue
MessagePublié: Sam Mai 25, 2019 14:13 
Like a Virgin
Like a Virgin
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Mai 21, 2019 11:16
Localisation: IDF
Age: 38
Genre:
Bonjour à toutes,

Je suis nouvelle sur le forum, je viens de faire ma présention sur le forum d'accueil :souris:

Je vous partage mon histoire :

Nous nous sommes rencontrés durant des vacances d’été lorsque nous étions pré-ado. J’étais sociable, extravertie, vivante, joyeuse ; elle était introvertie, timide, réservée et rougissait vite. J’aimais beaucoup ca, sachant que ca m’est impossible (je suis d’origine méditerranéenne, de l’autre coté de la méditerranée).

Je suis allée vers elle et nous sommes devenues amies (haaa, c’est facile à cet âge là). Je ne m’intéressais ni aux hommes ni aux femmes à l’époque, éducation religieuse oblige. Ce sujet à donc été mis de coté dans ma tête pendant encore quelques années...
J’aimais passer du temps avec elle (nous allions en camping près de chez elle). Quand j’allais la voir, mon cœur s’emballait, je ressentais des choses dans mon ventre et je la trouvais très belle. Elle l’était. Je suis très cartésienne donc je note à peu près tout sur 10 (la beauté, l’humeur etc). Elle était un 7, voire un 8 alors que j’étais un 5 ou un 4. Ne pensez pas que je me dévalorise, attendez de voir combien je me mets aujourd’hui (hahaha).
Bref, je ne comprenais pas mes réactions, mes émotions, mais je ne cherchais pas à les comprendre.
D’années en années, quand je la voyais, elle était de plus en plus belle. Son caractère s’affirmait et elle avait un rire magnifique.

Elle était toujours dans des relations avec des garçons très beau, des relations systématiquement sérieuses. Je n’éprouvais aucune jalousie, juste dommage de la voir moins souvent. Elle pleurait à chaude larme toutes les fois que je devais repartir. Je faisais le pitre pour lui redonner le sourire. (aparté : Elle pleurait comme dans les films, juste des larmes sur un beau visage. Moi quand je pleure, pfffffffffff j’ai les yeux rouges, les veines qui ressortent, le visage bouffi, l’horreur). En partant, je ne comprenais pas sa réaction car son comportement n’avait rien laisser entrevoir. Mais j’étais flattée.

10 ans sont passées de la même manière. Elle a fait les mêmes études que moi ce qui nous a rapproché. J’étais de 3 ans son ainé, je pouvais la conseiller sur le plan scolaire, sur l’orientation, c’était agréable. Les téléphones portables avaient fait leur apparition, nous pouvions échanger plus facilement. En cours, elle était la fille mystérieuse que tous les garçons voulaient se faire. Elle ne le remarquait même pas. Elle avait ses cours et son copain avec qui elle vivait.

5 ans plus tard, j’étais revenue vivre en France après 3 ans d’absence, elle avait terminé ses études et avait une bonne situation professionnelle, à responsabilité. Moi aussi, donc nous pouvions échanger sur le sujet et nous raconter nos histoires. Ca nous a beaucoup rapproché. Entre temps, elle avait quitté son mec de l’époque, en avait eu un ou deux avec qui ca avait été sérieux et le reste était des « coups d’un soir ». Elle ne m’en parlait pas (je ne l’ai su que plus tard), j’étais plutôt coincée sur ce sujet. Faite le calcul, pré-ado + 10 + 5 + 3 ans de plus = 30 ans pour moi et toujours eu personne dans ma vie. Comme me l’a fait remarqué une copine à cette époque « tu es vierge de la bouche ». J’avais eu quelques « dates » mais ça ne l’avait pas fait.

Elle venait me rendre visite à l’occasion dans la ville où je m’étais provisoirement installée. Nous regardions la tv mais je feignais d’être fatiguée pour poser ma tête sur ses genoux. Et je m’y sentais bien. Gênée mais bien. Sa main caressait mes cheveux parfois et le monde s’arrêtait. Je ne comprenais pas ce que je ressentais.
Elle est venue quelques fois et une des fois, elle était en retard car avait préféré rester avec ses amies. J’étais vexée et j’avais du mal a exprimer ce que je ressentais. Donc je boudais. Très mature je sais. Au bout d’un certain temps, elle m’a prise dans ses bras, m’a relevé le visage puis a déposé des petits baisés sur tout mon visage en commençant par le contour et en se rapprochant du centre de plus en plus. Le désir m’est monté, j’avais envie de plus, qu’elle arrive plus vite au centre. Je lui ai rendu ses baisés en imitant ce qu’elle me faisait. Puis elle embrasse le coin de mes lèvres. Elle s’est retirée, m’a regardé dans les yeux puis a déposé ses lèvres sur les miennes. J’ai été électrisée sur tout le corps. Elle s’est retirée et j’ai avancé pour qu’elle s’approche à nouveau. C’était mon premier baisé. Apres quelque bisous non approfondie, je me suis retirée et lui ai dit d’une voix basse. « Je n’ai jamais embrassé, est-ce que ca va ? » elle m’a répondu « tu te débrouille très bien ».

Puis elle m’a allongé et… ses mains sont descendues un peu trop vite pour moi… Ce qui a contracté mon corps et j’étais moins à l’aise. Elle est remonté, s’est excusée et nous avons fini la soirée en discutant et en se bisoutant.
Elle : tu es sur que c’est ce que tu veux
Moi : ce que je ressens pour toi es fort
Elle : ce n’est rien à coté de ce que tu vas ressentir après
Moi : je ne pense pas qu’il puisse y avoir plus
Elle : si, beaucoup plus, alors ?
Moi : oui
Je lui ai demandé par la suite pourquoi elle avait fait ca, ces baisées, car rien ne laisse présager de mon orientation. Elle m’a dit qu’elle l’avait senti, qu’elle en avait eu envie, alors elle ne s’est pas posée de questions.

Nous sommes restées ensemble grosso modo pendant 3 ans. La relation a été difficile a bien des égard, pour elle comme pour moi. Nous n’étions pas heureuses mais j’étais très amoureuse et je suis partie avec un cœur brisé. De l’extérieur, on aurait dit que j’étais la « dominante » du couple, alors que la réalité était tout autre. On en parlait parfois, et ca l’a faisait rire l’image de « petite gentille » qu’elle dégageait alors qu’à la maison elle faisait voler les objets. Je n’en garde pas un bon souvenir. Avec le temps, peu de souvenir même.


Quelques commentaires complémentaires sur notre relation (c’est complètement hors sujet mais bon, je partage):
- Je ne sais pas si toutes les hétéros sont comme ca, mais nous sommes loin des préliminaire des yuri (long, doux, attentionné). Là c’était plutôt « hop hop hop ». (J’ai dit Yuri pas Hentai ok ?)
- Apres « hop hop hop » où elle n’avait pas franchement besoin de moi (long story), s’était ni câlin ni rien, elle soufflait pour récupérer puis se barrait du lit. Elle détestait trainé au lit. Elle restait 5 minutes parfois pour me faire plaisir mais j’étais mal à ce moment là car le temps était compté.
- Il arrivait que la mayonnaise ne monte pas… je disais donc non, et elle le prenait super mal… Je devais aller m’excuser car j’avais droit au yeux revolver et au regard qui tu !
- Le modèle « une fille-un mec » était très encré dans sa tête. Vu qu’elle se positionnait en fille, elle me positionnait en mec, et je n’aimais pas ca.


Qu’est-ce que j’en retire ?
Les années ado où la plupart des gens flirtaient, se bisoutaient, se regardaient dans les yeux pendant des heures, se galochaient, passaient du temps ensemble, bref, vous m’avez comprise, et bien, voilà ce à quoi j’aspire aujourd’hui. Alors, vu mon âge, je ne vais pas prendre une ado (je finirais en prison) donc je me dis que peut-être une lesbienne asexuelle très ouverte d’esprit (je reste croyante pratiquante) pourrait me correspondre… pas de critère d’âge ni d’enfant.


Et au final, la grande question de cette relation reste : est-ce que j’embrasse bien ??? Je n’ai eu qu’elle et dès qu’on s’embrassait ça l’excitait et vite « hop hop hop ». Donc on verra la prochaine, je lui demanderais :content:

_________________
La nouvelle version de « C’est l’hôpital qui se fout de la charité » => « C’est le maroilles qui dit au brie : tu pues !

"Le respect est fonction, non pas du QI, mais du QD, le quotient démocratique, temps d'écoute/temps de parole. "


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 46 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Tu ne peux pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas répondre aux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas éditer tes messages dans ce forum
Tu ne peux pas supprimer tes messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  

Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
© 2005-2019 et-alors.net. Reproduction interdite. N° CNIL : 1104460.
Contact forum: modérateurs. Contact administratif: .