Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.

* Connexion   * Inscription
* FAQ    * Rechercher

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Collègue et crush
MessagePublié: Jeu Oct 04, 2018 23:38 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Lun Sep 07, 2009 0:34
Age: 37
Genre:
Salutations!

Voilà bientôt un an depuis mon dernier message ^^
Toujours celib, je pense m'être reconstruite, une situation, une maison et une vie sociale étonnamment développée, mais sentimentalement je n'arrive pas a me lancer.

Enfin bref on s'en fou c'est pas vraiment le sujet.
Dans 1 mois environ je vais changer de taff. Je reste dans les mêmes locaux, donc j'ai déjà croisé mes futurs collègues dans les couloirs sans remarquer cette fille plus que ça. J'ai été invité à un pot d'un collegue de son eqyipe, ce qui m'a permis de discuter un peu avec elle. Et je ne sais pas ce qu'il s'est passé mais je l'ai trouvee fort intéressante. Sa voix est douce, elle semble calme, elle est plutôt jolie a regarder. Bref on y est c'est là, c'est un putain de crush. Et merdeuh.

Je sais peu de choses d'elle, mais elle a des enfants et je pense qu'elle est séparée du papa (sans certitude, disons que c'est une tournure de phrase qu'elle a employé qui me le fait penser).

J'essaye de la chasser de mon esprit mais je n'y parviens pas et bientôt on bossera ensemble.... Et je ne sais pas trop comment gérer la chose. Je ne dirais pas que je suis amoureuse je la connais pas. Mais je suis fortement attirée par elle.
Le hic, c'est que hiérarchiquement je serai au dessus. Même si je ne serai pas sa chef directe je serai amené à encadrer son équipe en suppléance de son chef habituel.
Enfin c'est un peu compliqué je vais être une sorte de chef d'équipe sans fonction hiérarchique officielle (Je n'aurai aucune action sur les dicisions de promotion ou ce genre de choses).
Bref c'est une situation bien craignos qui fait que je ne tenterai absolument rien même si j'en crève d'envie.

Mais comment rejeter une attirance? Parce que là quand je la croisé j'ai le smile comme pas possible, et je ne sais pas comment faire pour ne plus avoir ce crush ^^

Au vu du positionnement presque hiérarchique, vous pensez aussi que ce serait délicat de tenter une approche avec cette femme?

_________________
D'où venons-nous? Où allons-nous?
J'ignore de le savoir. Mais ce que je n'ignore pas de le savoir c'est que le bonheur est à deux doigts de tes pieds. Tranxen 200

Feignasse en chef du CCTTFPB, Membre du GDM et du GLP (et aussi de LPCLV)


Dernière édition par Eosyn le Sam Fév 09, 2019 17:41, édité 1 fois au total.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Collègue et crush et hiérarchie
MessagePublié: Lun Oct 08, 2018 18:04 
Homolo-Gay
Homolo-Gay
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Sam Fév 21, 2009 18:37
Localisation: Lyon
Age: 29
Le mieux est probablement de faire passer ton crush.
Et pour cela, regarde la objectivement et rends toi compte de qui elle est réellement, et de tout ce qui diffère entre l'idée que tu as d'elle et la réalité. Vu le peu que tu la connais, il y a forcément un gap. S'en rendre compte, c'est faire mourir le crush dans l'œuf. Plus besoin de lutter ensuite !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Collègue et crush et hiérarchie
MessagePublié: Dim Oct 14, 2018 20:12 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Lun Sep 07, 2009 0:34
Age: 37
Genre:
Je vais essayer, mais pour l'instant le crush reste plus fort :|

_________________
D'où venons-nous? Où allons-nous?
J'ignore de le savoir. Mais ce que je n'ignore pas de le savoir c'est que le bonheur est à deux doigts de tes pieds. Tranxen 200

Feignasse en chef du CCTTFPB, Membre du GDM et du GLP (et aussi de LPCLV)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Collègue et crush et hiérarchie
MessagePublié: Ven Oct 19, 2018 16:52 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Lun Sep 07, 2009 0:34
Age: 37
Genre:
Up. Bon j'ai vraiment besoin d'aide et de conseils pour faire passer ce crush.
J'essaye de ne pas penser à elle mais l'attirance est vraiment très très forte. Et quand le matin j'ai le doirt a un "bonjour Eosyn" avec un mega smile.... ben je deviens tout chose :euh: c'est arrivé hier matin et ça m'a mis le smile pendant plusieurs heures (ce qui fait du bien parce que niveau boulot en ce moment c'est vraiment pas fun).

Je sais qu'elle est un peu ours solitaire mais cela m'intrigue plus que cela ne me fait fuir ^^;

Dans 15 jours je la verrai forcément tous les jours :oops:

_________________
D'où venons-nous? Où allons-nous?
J'ignore de le savoir. Mais ce que je n'ignore pas de le savoir c'est que le bonheur est à deux doigts de tes pieds. Tranxen 200

Feignasse en chef du CCTTFPB, Membre du GDM et du GLP (et aussi de LPCLV)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Collègue et crush et hiérarchie
MessagePublié: Mer Oct 31, 2018 5:35 
Homo ?
Homo ?
Hors-ligne

Inscrit le: Lun Oct 29, 2018 1:34
Genre:
Bonjour,

Je connais ce genre de situation, j'y suis un peu abonné. Du coup je fais ma petite enquête sur le net, et réfléchis aussi à ce qui a pu me faire du bien.

Sortir, rencontrer pleins, pleins de gens, faire du sport (je sais ça peut paraître bizarre mais moi ça me fait du bien, ça me vide la tête). Tu as une activi té que tu aimes faire?
Après, malheureusement c'est compliqué dans le milieu du travail, donc c'est pas un truc à faire dans ce contexte là, c'est d'aller vers le râteau :D. Oui, je suis spécialiste en râteau, je les ai tous pratiqués. En général, en tout cas j'en ai l'impression, plus tôt on se prend le râteau, plus vite on décroche ;).
Après j'ai lu quelque part qu'il faut regarder en arrière pour savoir ce qui a pu déclencher le "crush".

Pour l'instant je n'ai pas d'autres idées. Mais j'y réfléchis ;).


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Collègue et crush et hiérarchie
MessagePublié: Jeu Nov 08, 2018 11:38 
Homo ?
Homo ?
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Nov 06, 2018 13:49
Localisation: Sud de la France
Age: 45
Genre:
Bonjour,

Alors, maintenant, est-ce que tu vois ton "crush" tous les jours au travail, comme tu le souhaitais (ou craignais) avant de changer de poste ? Comment ça se passe ? Tu disais que tu n'avais pas de relation hiérarchique avec elle mais que tu intervenais quand même dans son équipe. Dans mon milieu pro, on appelle ça un encadrement "fonctionnel", pour distinguer de l'encadrement "hiérarchique". Je n'ai jamais trop compris pourquoi le hiérarchique est distingué du fonctionnel, mais ça c'est un autre sujet ! Dans l'immédiat, pour toi, ça veut dire que si tu es seulement dans l'encadrement fonctionnel, c'est à dire que tu ne lui fais pas ses évaluations, que tu ne portes pas de jugement sur son boulot qui ait ensuite une influence directe sur sa paye et sa carrière, alors c'est moins risqué. Tu as essayé de l'approcher ?

On dit toujours qu'il vaut mieux éviter la drague au travail. Donc pense à te protéger et à rester très discrète parce que d'après ton post, tu as eu une période difficile, peut-être as-tu été sans boulot : ce serait bête de tout remettre en cause maintenant que tu as un emploi. Je ne parle pas des sanctions si l'Autre se sent harcelée - là on est dans les cas extrêmes, ça va pas se passer - mais juste du fait que les ragots et les blablas de couloirs peuvent bien plomber tes journées de travail. Raconte-nous !

_________________
Dalia


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Collègue et crush et hiérarchie
MessagePublié: Mar Nov 13, 2018 23:30 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Lun Sep 07, 2009 0:34
Age: 37
Genre:
Hello et merci à vous 2 pour vos messages.

Alors je n'en suis qu'à 2 jours passés à côté, j'ai commencé par un déplacement pro ahah.
Je ne suis pas parvenue tuer ce crush, et elle m'attire toujours autant (si elle pouvait arrêter de me lancer des grand sourires en me voyant ça m'aiderait ahah)

Dalia, c'est exactement ça encadrement fonctionnel. Mais elle n'est pas dans mon équipe, sauf pendant les congés de ma binôme où je récupérerai tout le monde (et vice versa).

Je n'ai pas essayé de l'approcher, pas plus que les autres en tous cas, je suis bien consciente que la situation est délicate. De toute façon ma timidité m'empêche de faire quoi que ce soit même quand c'est obvious lol

La période difficile concerne exclusivement le plan sentimental et mon ex. Pas de soucis niveau boulot, je risque pas de démissionner ni de me faire virer, au pire je demande une mutation (ce qui serait con vu que je pense que je vais kiffer mon poste ahah).

Lysie, je n'ai pas vraiment d'activité actuellement, enfin pas de sport ou sorties. Mon passe temps favori du moment ce sont les travaux a faire a la maison ahaha

Concernant ce qui a déclenché ce crush, je n'en ai aucune idée. J'aime son style un peu rebel, différent. J'ai aimé échanger avec elle et je la trouve belle, surtout quand elle sourit (ce sourire oh my god!!! Hum je m'égare ^^)

En tous les cas c'est une personne qui a mes yeux a un fort capital sympathie. J'ai envie de la connaître, même amicalement. Je reste réaliste, il y a à peu près 100% de chance pour qu'il ne se passe rien de sentimental ou sexuel entre nous.
Elle est mariée :snif: (elle ne porte pas d'alliance, elle avait précédemment parlé du père de ses enfants, ce qui pour moi pouvait indiquer qu'elle était divorcée ou séparée, mais ce matin elle a parlé de son mari... J'étais trop dégoutée et j'ai fait poker face :o ).


Pff elle est adorable :^^:


Bref je su8s quand même c9ntente de la.voir chaque jour, même si c'est assez difficile.0our moi de masquer ce que je ressens

_________________
D'où venons-nous? Où allons-nous?
J'ignore de le savoir. Mais ce que je n'ignore pas de le savoir c'est que le bonheur est à deux doigts de tes pieds. Tranxen 200

Feignasse en chef du CCTTFPB, Membre du GDM et du GLP (et aussi de LPCLV)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Collègue et crush et hiérarchie
MessagePublié: Sam Déc 01, 2018 23:43 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Lun Sep 07, 2009 0:34
Age: 37
Genre:
Up!

Hello, alors après 1 mois j'ai appris beaucoup de choses.
Je suis toujours attirée et malgré tous les panneaux d'alerte attention au mur, ben j'ai quand même envie d'aller me fracasser la tronche dessus :ah:

Comme je le pensais, meme si elle n'est pas séparée de son mari, j'ai eu confirmation que c'était loin d'être l'idylle.
(Ça c'est un bon point si jamais je décidais de passer en mode drague :niais: )

Pour les points négatifs, ils sont nombreux. Notamment au niveau psy. Sans rentrer dans les détails, même amicalement, je pourrais vite me retrouver manipulée (ça c'est du vécut avec mon ex).

Et malgré tout ça, le crush est loin très loin de s'estomper. Plus le temps passe et plus j'ai envie d'apprendre à la connaître et elle m'attire toujours autant.

Je suis complètement perdue. Avoir son attention quelques minites dans la journée me rend joyeuse, et ma lucidité sur la situation me rend salement triste. Je ne peux pas avoir l'objet de mon désir si je puis dire...

_________________
D'où venons-nous? Où allons-nous?
J'ignore de le savoir. Mais ce que je n'ignore pas de le savoir c'est que le bonheur est à deux doigts de tes pieds. Tranxen 200

Feignasse en chef du CCTTFPB, Membre du GDM et du GLP (et aussi de LPCLV)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Collègue et crush et hiérarchie
MessagePublié: Mar Déc 04, 2018 17:16 
Homo ?
Homo ?
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Nov 06, 2018 13:49
Localisation: Sud de la France
Age: 45
Genre:
Apparemment, tu as très envie de suivre ton penchant, ça paraît plus fort que "la raison". Ta collègue est mariée, mais tu tables sur un manque d'entente entre elle et son mari pour peut-être te glisser dans le jeu. Est-ce que, maintenant que tu la connais un peu mieux, quelque chose te fait penser qu'elle peut être intéressée par une fille, toi en l'occurrence ? Qu'elle est "bi-curieuse" ?

On sent que tu as envie de prendre ce risque, mais que veux-tu dire au sujet de la manipulation (une Eosyn avertie en vaut deux...) ?

_________________
Dalia


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Collègue et crush et hiérarchie
MessagePublié: Mer Déc 05, 2018 0:57 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Lun Sep 07, 2009 0:34
Age: 37
Genre:
Merci Dalia pour ta réponse.

Et en effet tu as bien cerné mon problème. Je suis incapable de passer à autre chose, et cela depasse la raison.

Concernant son mari, disons que si cela avait été au beau fixe peut etre que cela m'aurait aidé à tourner la page. Mais là disons que cela laisse une porte ouverte. On passe de "elle est pas libre" à "elle est quasiment libre"

Absolument rien ne me fait penser qu'elle peit etre bi curieuse, hormis mon expérience qui me dit qu'on ne peut pas savoir. Moi même je ne m'affiche pas ouvertement homo.
Quant à moi j'ai pas grand chose pour plaire donc il y a vraiment très peu de chance pour qu'elle puisse être attirée même si elle est curieuse...
Ceci dit l'autre matin au café j'ai eu l'impression qu'elle m'a regardé fixement, je n'ai pas osé regarder dans sa direction donc aucune certitude la dessus. Mais j'ai l'impression d'avoir senti son regard...

Par contre à minima amicalement y'a moyen de construire quelque chose ça c'est sûr. Assez souvent elle vient papoter au moment de partir le soir (en général y'a toujours un autre collègue qui vient s'incruster dans l'embrasure de la porte et me gacher ce moment grrr Zut alors ça représente genre 2 fois 10 minutes dans la semaine ces discussions à 2 je veux en profiter moi ^^).

Pour la manipulation, cela m'a été rapporté. Elle aurait tendance à vampiriser ton amitié, ce qui est une sorte de manipulation inconsciente de sa part. C'est une fille qui a besoin d'attention et de fait peut avoir des réactions un peu sévères si elle se sent a l'écart.
Et moi, du fait de mon passif avec mon ex quand j'entends manipulation, je suis en alerte, en mode auto préservation.


Voilà. Elle me rend dingue cette jolie blonde.

_________________
D'où venons-nous? Où allons-nous?
J'ignore de le savoir. Mais ce que je n'ignore pas de le savoir c'est que le bonheur est à deux doigts de tes pieds. Tranxen 200

Feignasse en chef du CCTTFPB, Membre du GDM et du GLP (et aussi de LPCLV)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Collègue et crush et hiérarchie
MessagePublié: Mer Déc 05, 2018 14:14 
Homo-gène
Homo-gène
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Ven Déc 13, 2013 23:34
Age: 25
Genre:
Pour le regard dont tu parles, je pense sincèrement que tu te montes un film. Au boulot ou dans la rue, les gens se regardent, avec curiosité ou intérêt, mais ça ne veut pas dire quelque chose en termes d'envie amoureuse ou sexuelle. Elle a bien le droit de te regarder... Comme elle regarderait d'autres collègues. Parce que tu es coiffées d'une certaine manière, parce qu'elle aime bien ton pull, parce qu'elle se demande si machin-qu'elle-connaît n'a pas le même smartphone que toi, que sais-je.

Ensuite, tu évoques le fait de pouvoir construire une amitié avec elle. Mais n'est-ce pas complètement malhonnête envers elle, de toute façon ? Dans le sens où tu ne cherches pas une amitié avec elle, mais bien plus ? A quoi ça te mènerait, au final, d'être son amie, d'être plus proche d'elle, mais que ça n'évolue pas ?

Et enfin, je ne sais pas ce que tu as entendu/compris dans la mésentente avec son mari, mais des passages moins cool, il y en a dans tous les couples. Encore une fois je ne sais pas ce qu'on t'en a dit, mais le fait que leur couple se porte moins bien en ce moment ne signifie pas du tout qu'elle est en train de se séparer de lui et qu'elle est "quasiment libre" :blink: Et ça vaut ce que ça vaut, mais être (si, in fine - ce dont je doute à l'heure actuelle - il se passe quelque chose) la relation qui suit la rupture d'un mariage en se faufilant dans la brêche, ce n'est pas vraiment l'assurance d'une relation saine et longue.

Tu n'as aucun élément te donnant aucun feu vert, pas même des suppositions sur son orientation romantique et/ou sexuelle. C'est joli de rêver mais, laisse tomber, non ?

_________________
Born in blood.
Nothing in nature blooms all year.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Collègue et crush et hiérarchie
MessagePublié: Mer Déc 05, 2018 21:26 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Lun Sep 07, 2009 0:34
Age: 37
Genre:
Harley.Quinn a écrit:
Pour le regard dont tu parles, je pense sincèrement que tu te montes un film. Au boulot ou dans la rue, les gens se regardent, avec curiosité ou intérêt, mais ça ne veut pas dire quelque chose en termes d'envie amoureuse ou sexuelle. Elle a bien le droit de te regarder... Comme elle regarderait d'autres collègues. Parce que tu es coiffées d'une certaine manière, parce qu'elle aime bien ton pull, parce qu'elle se demande si machin-qu'elle-connaît n'a pas le même smartphone que toi, que sais-je.

Je pense aussi, c'est bien pour ça que j'ai écrit "j'ai eu l'impression que", je me doute bien que ce ne devait pas être le cas. Comme je l'ai précisé, je n'ai pas tourné la tête pour vérifier, je regardais en direction d'une autre collègue qui était en train de parler. Et vu la grande confiance que j'ai en moi, comme je l'ai dit, la probabilité qu'elle s'intéresse à moi est proche de -200% j'en suis bien consciente.

Citer:
Ensuite, tu évoques le fait de pouvoir construire une amitié avec elle. Mais n'est-ce pas complètement malhonnête envers elle, de toute façon ? Dans le sens où tu ne cherches pas une amitié avec elle, mais bien plus ? A quoi ça te mènerait, au final, d'être son amie, d'être plus proche d'elle, mais que ça n'évolue pas ?

Ca me mènerai à côtoyer une personne intéressante avec laquelle j'ai des points communs. Je ne vois pas en quoi le fait qu'elle me plaise m'interdise de nouer une amitié en fait. C'est pas comme si c'était une attirance purement physique pour un coup d'un soir. Elle est très jolie oui, mais c'est sa personnalité principalement qui me plait. Je ne pense pas que ce soit malhonnête, car je l'apprécie c'est une évidence, donc mon amitié à son égard ne serait pas fausse. Oui elle me plait énormément, mais je suis suffisamment civilisée pour prendre sur moi et ne pas l'impacter elle. En gros, je souffre de l'avoir en tete tout le temps en sachant qu'il n'y aura jamais rien de sentimental ou sexuel avec elle, mais je saurai me contenter de son amitié si elle veut me la donner. De ce point de vue là, cela semble bien engagé. D'autre part, on bosse ensemble, donc je vais pas l'ignorer du jour au lendemain. Tout le monde s'entend bien, et pour l'instant j'agis avec elle presque comme avec tout le monde, y'a juste un peu plus de connexions sur certains sujets qu'avec d'autres.

Citer:
Et enfin, je ne sais pas ce que tu as entendu/compris dans la mésentente avec son mari, mais des passages moins cool, il y en a dans tous les couples. Encore une fois je ne sais pas ce qu'on t'en a dit, mais le fait que leur couple se porte moins bien en ce moment ne signifie pas du tout qu'elle est en train de se séparer de lui et qu'elle est "quasiment libre" :blink: Et ça vaut ce que ça vaut, mais être (si, in fine - ce dont je doute à l'heure actuelle - il se passe quelque chose) la relation qui suit la rupture d'un mariage en se faufilant dans la brêche, ce n'est pas vraiment l'assurance d'une relation saine et longue.

Je suis d'accord. Mais je suis p'tet un peu vieux jeu, je considère les chances de relation, ou ne serait-ce que de flirt, très infimes, voire nulles, lorsque la personne est en couple et amoureuse. Là je dis pas que la voie est libre, mais quand même beaucoup plus que si elle était heureuse en mariage.
Je sais, de sa propre bouche, qu'ils ont chacun leur chambre. Après j’interprète mais ca laisse penser que leur vie intime est quelque peu inexistante. Enfin, et ça je l'ai appris de manière indirecte, elle a à de nombreuses reprises eu des mots très durs vis à vis de lui et évoqué le sujet de le quitter. Alors oui, ça ne veut pas dire qu'elle va le faire, mais il y a quand même un terrain.
Après on s'en fou un peu comme de toute façon y'aura jamais rien, mais bon je sais pas, en quelque sorte ça laisse une place au rêve.

Citer:
Tu n'as aucun élément te donnant aucun feu vert, pas même des suppositions sur son orientation romantique et/ou sexuelle. C'est joli de rêver mais, laisse tomber, non ?

C'est bien ce que j'ai essayé de faire depuis 2 mois sans y parvenir... Le cœur a ses raisons que la raison ignore...
Du coup je m'autorise à rêver, ça ne fait de mal à personne à part à moi-même car si la raison n'arrive pas à prendre le dessus, je suis assez réaliste sur la situation :erm:
Je ne parviens pas à passer à autre chose par moi-même. Voilà pourquoi je me confie à vous. Ca me permet aussi d'exorciser la situation.

Enfin en même temps je dis ça mais la dernière fois que ça m'est arrivé, mes films se sont avérés pas film du tout au final. Mais pour le coup la fille était mariée et pas du tout apte à le quitter. Par contre ça ne l'a pas dérangée le moins du monde de le tromper, avec moi et plein d'autres gars aussi. Ceci explique surement le fait que je m'attache à mes fous espoirs :(

_________________
D'où venons-nous? Où allons-nous?
J'ignore de le savoir. Mais ce que je n'ignore pas de le savoir c'est que le bonheur est à deux doigts de tes pieds. Tranxen 200

Feignasse en chef du CCTTFPB, Membre du GDM et du GLP (et aussi de LPCLV)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Collègue et crush et hiérarchie
MessagePublié: Mer Déc 05, 2018 23:06 
Homo-gène
Homo-gène
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Avr 30, 2015 21:54
Age: 39
Genre:
Eosyn a écrit:
Ca me mènerai à côtoyer une personne intéressante avec laquelle j'ai des points communs. Je ne vois pas en quoi le fait qu'elle me plaise m'interdise de nouer une amitié en fait. C'est pas comme si c'était une attirance purement physique pour un coup d'un soir. Elle est très jolie oui, mais c'est sa personnalité principalement qui me plait. Je ne pense pas que ce soit malhonnête, car je l'apprécie c'est une évidence, donc mon amitié à son égard ne serait pas fausse. Oui elle me plait énormément, mais je suis suffisamment civilisée pour prendre sur moi et ne pas l'impacter elle. En gros, je souffre de l'avoir en tete tout le temps en sachant qu'il n'y aura jamais rien de sentimental ou sexuel avec elle, mais je saurai me contenter de son amitié si elle veut me la donner. De ce point de vue là, cela semble bien engagé. D'autre part, on bosse ensemble, donc je vais pas l'ignorer du jour au lendemain. Tout le monde s'entend bien, et pour l'instant j'agis avec elle presque comme avec tout le monde, y'a juste un peu plus de connexions sur certains sujets qu'avec d'autres.


Ça dépend du sens que tu donnes aux mots. L'amitié n'est, a mon sens, pas quelque chose dont on se contente faute de "mieux".
Si tu as des attentes et des sentiments autres, mais que tu les camoufles sous le masque d'une amitié sans ambiguïté alors tu creuses un fossé qui déséquilibre la relation de base.
Quelle relation peut être envisageable si tu ne peux pas exprimer honnêtement tes émotions? ( je ne parle pas de demander quelque chose a quelqu'un qui ne veut/ne peut pas l'offrir, ou de faire subir le poids de ses sentiments a l'autre, mais juste pouvoir exprimer sincèrement ce que l'on pense et ce que l'on ressent ...et qui n'est pas de l'amitié)
L'honnêteté, envers soi même et envers l'autre, ne met pas pour autant les compteurs à zéro mais au moins, l'autre personne est consciente de qui elle a en face et des émotions et attentes en jeu. Une personne malhonnête jouera avec, une personne plus respectueuse y fera attention. D'expérience, c'est la seule façon d'arriver a maintenir un certain équilibre avec le temps et de voir la relation évoluer positivement.
Aimer quelqu'un en silence, ça a quelque chose de douloureux, mais c'est aussi un piège rassurant. Les rêves sont rassurants mais ils n'empêchent pas le temps de passer et ne font pas s'effacer le réel.


Citer:
C'est bien ce que j'ai essayé de faire depuis 2 mois sans y parvenir... Le cœur a ses raisons que la raison ignore...
Du coup je m'autorise à rêver, ça ne fait de mal à personne à part à moi-même car si la raison n'arrive pas à prendre le dessus, je suis assez réaliste sur la situation :erm:
Je ne parviens pas à passer à autre chose par moi-même. Voilà pourquoi je me confie à vous. Ca me permet aussi d'exorciser la situation.


Peut être que deux mois c'est peu tot pour se sortir quelqu'un de la tête. Surtout si l'evolution est lente et que tu vois la personne concernée tous les jours.
J'ai pas de conseils miracles à donner, chez moi ça peut durer des années ...mais je dirais que ça aide de ne pas s'enfermer dedans. Dans le sens "un tien vaut mieux que deux tu l'auras". Vivre, c'est pas demain, peut être, avec du bol , et en dépendant de quelqu'un d'autre, c'est maintenant.
Bref, un peu de rêve et de patience ne font pas trop de mal...mais parfois on passe à côté de sa vie a force d'attendre illusoirement quelqu'un qu'on voit de facon forcement déformée parce que principalement construite dans un fantasme.
S'il se passe quelque chose et que tu es toujours disponible tant mieux, mais rien ne te force a être totalement soumise à la situation.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Collègue et crush et hiérarchie
MessagePublié: Mer Déc 05, 2018 23:37 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Lun Sep 07, 2009 0:34
Age: 37
Genre:
Minipoussin a écrit:
Ça dépend du sens que tu donnes aux mots. L'amitié n'est, a mon sens, pas quelque chose dont on se contente faute de "mieux".
Si tu as des attentes et des sentiments autres, mais que tu les camoufles sous le masque d'une amitié sans ambiguïté alors tu creuses un fossé qui déséquilibre la relation de base.
Quelle relation peut être envisageable si tu ne peux pas exprimer honnêtement tes émotions? ( je ne parle pas de demander quelque chose a quelqu'un qui ne veut/ne peut pas l'offrir, ou de faire subir le poids de ses sentiments a l'autre, mais juste pouvoir exprimer sincèrement ce que l'on pense et ce que l'on ressent ...et qui n'est pas de l'amitié)
L'honnêteté, envers soi même et envers l'autre, ne met pas pour autant les compteurs à zéro mais au moins, l'autre personne est consciente de qui elle a en face et des émotions et attentes en jeu. Une personne malhonnête jouera avec, une personne plus respectueuse y fera attention. D'expérience, c'est la seule façon d'arriver a maintenir un certain équilibre avec le temps et de voir la relation évoluer positivement.
Aimer quelqu'un en silence, ça a quelque chose de douloureux, mais c'est aussi un piège rassurant. Les rêves sont rassurants mais ils n'empêchent pas le temps de passer et ne font pas s'effacer le réel.


C'est un peu plus complexe que cela. Parce que les 2 options me conviennent vraiment. Je serai très heureuse d'avoir son amitié. D'ailleurs c'est en cours de construction. On s'entend bien et on a des points communs.
Par contre je ne me vois absolument pas dire "Ah au fait je suis bi et tu me plais, tu peux me passer le dossier machin?" Je suis bien trop timide pour ca déjà, et en plus je trouve cela assez égoïste de me délester de mon fardeau en lui avouant mes sentiments. C'est elle qui risquerait de se sentir mal a l'1ise de la situation.
Si la relation amicale se développe, notamment en dehors du boulot, elle saura mon orientation, donc aura déjà une part de vérité. D'ici là je serai aussi peut être parvenue à faire passer le crush.

Citer:
Peut être que deux mois c'est peu tot pour se sortir quelqu'un de la tête. Surtout si l'evolution est lente et que tu vois la personne concernée tous les jours.
J'ai pas de conseils miracles à donner, chez moi ça peut durer des années ...mais je dirais que ça aide de ne pas s'enfermer dedans. Dans le sens "un tien vaut mieux que deux tu l'auras". Vivre, c'est pas demain, peut être, avec du bol , et en dépendant de quelqu'un d'autre, c'est maintenant.
Bref, un peu de rêve et de patience ne font pas trop de mal...mais parfois on passe à côté de sa vie a force d'attendre illusoirement quelqu'un qu'on voit de facon forcement déformée parce que principalement construite dans un fantasme.
S'il se passe quelque chose et que tu es toujours disponible tant mieux, mais rien ne te force a être totalement soumise à la situation.
[/quote]
A vrai dire j'ai rien pour me sortir de cette situation. J'ai pas d'amis avec lesquels sortir. Je suis arrivée ici avec mon ex qui m'a isolée et je ne suis pas parvenue à me construire un nouveau réseau amical, et encore moins sentimental. Je veux dire ca fait 2 ans que je vois personne donc je ne m'enferme.pas spécialement dans cette situation de ces 2 derniers mois, c'est toute ma vie qui est comme ça.

_________________
D'où venons-nous? Où allons-nous?
J'ignore de le savoir. Mais ce que je n'ignore pas de le savoir c'est que le bonheur est à deux doigts de tes pieds. Tranxen 200

Feignasse en chef du CCTTFPB, Membre du GDM et du GLP (et aussi de LPCLV)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Collègue et crush et hiérarchie
MessagePublié: Jeu Déc 06, 2018 0:11 
Homo-gène
Homo-gène
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Ven Déc 13, 2013 23:34
Age: 25
Genre:
Minipoussin a bien exprimé ce que je voulais dire dans mon "malhonnête" dans la relation d'amitié : pas besoin de faire de redites, pour moi c'est effectivement déséquilibré dès le départ.

Pareil, pas de solution miracle mais une question tournée autrement : je vois ce que tu as envie de tirer d'une relation d'amitié mais n'est-ce pas rendre encore plus difficile pour toi la tâche de faire partir ce crush, si tu es amenée à la côtoyer plus intimement et plus régulièrement en étant son amie ? :erm: Je ne parle pas de l'ignorer au taf, mais on peut avoir de bonnes relations de travail sans en faire une amitié hors les murs. Je pense qu'aller vers cette voie est un ticket gratuit pour en souffrir davantage...

_________________
Born in blood.
Nothing in nature blooms all year.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : SandyNollant, trouillometre et 3 invité(s)


Tu ne peux pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas répondre aux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas éditer tes messages dans ce forum
Tu ne peux pas supprimer tes messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  

Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
© 2005-2019 et-alors.net. Reproduction interdite. N° CNIL : 1104460.
Contact forum: modérateurs. Contact administratif: .