Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.

* Connexion   * Inscription
* FAQ    * Rechercher

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Dépression sentimentale et besoin de parler
MessagePublié: Jeu Nov 02, 2017 14:22 
Homo ?
Homo ?
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Nov 02, 2017 14:15
Localisation: Entre Lille et Nice
Age: 18
Genre:
Bonjour à tous
J'en arrive à un niveau où j'ai besoin de vider ce que j'ai dans le cœur. D'habitude, je peux en parler à ma meilleure amie, mais le cas actuel la met dans une position assez délicate, vous allez comprendre.

J'ai 17 ans et je me suis découvert gay il y a presque 2 ans de ça. Je m'assume actuellement entièrement auprès de mes amis, pour ma famille c'est encore un peu compliqué, bien que je sache parfaitement qu'ils n'ont aucun problème avec l'homosexualité.

Mon premier coup de foudre est tombé en juillet dernier. Ça m'a fait très bizarre de ressentir pour la première fois les différents "symptômes" de l'amour. Le problème est que je ne pouvais pas les exprimer, pour la raison que le garçon pour qui j'avais des sentiments est hétéro. C'est d'ailleurs incroyable les souffrances physiques que peuvent engendrer des sentiments. Du coup j'ai décidé de refouler mes sentiments pour conserver mon amitié avec lui. Je n'ai pas eu de difficultés à cela, je savais qu'on était en contact permanent et que je pouvais le voir quand je voulais.

Mon 2e coup de foudre date de début septembre, pile pour la rentrée, j'ai adoré cette période. J'ai eu beaucoup plus de mal à refouler mes sentiments, le garçon ne me connaissant pas et habitant trop loin pour que je le vois quotidiennement. Mais cette semaine je ne pense plus autant à lui.

La raison à cela est mon 3e coup de foudre qui est celui qui risque de me poser le plus de problèmes. Ma meilleure amie que je ne vois que pendant les vacances, me raconte que son cousin (A) est gay, et qu'il vient juste de se mettre en couple. Elle me montre une photo d'eux, et là je crois qu'elle a vu que j'avais le cœur qui s'était arrêté, parce qu'elle m'a demandé si ça allait parce que j'avais les joues roses. Sur le coup j'ai utilisé le prétexte qu'il faisait froid. Mais le soir quand elle l'a appelé avec mon téléphone parce que le sien n'avait plus de batterie, j'ai trouvé A trop sympa. Depuis ce moment-là, j'ai plus faim, je ne dors plus et je pense à lui tout le temps. Mais je ne peux pas en parler à ma meilleure amie car c'est son cousin et qu'il vient de se mettre en couple. Du coup je viens de trouver ce site et après maintes hésitations, je vide mon sac.

Je me sens seul, j'ai besoin d'avoir quelqu'un avec qui partager ma vie. Ça me déprime de tomber amoureux sans jamais pouvoir avouer mes sentiments. De plus je suis en Tle S, ce n’est donc pas vraiment la bonne année pour faire une dépression. J'ai l'impression que cupidon ne m'aime pas beaucoup, toutes ses flèches sont douloureuses et nombreuses de surcroît.
Et pour couronner le tout, j'ai perdu la capillarité des golfes temporaux, et je perds progressivement de la densité sur le dessus du crâne. Pour rappel j'ai 17 ans et ça m'inquiète beaucoup, vu la tête de mon père et ça m'angoisse pour ma vie sociale et sentimentale.

Actuellement je n'ai qu'une envie, c'est de me mettre au centre d'un champ en pleine campagne, et de hurler pour vider mes douleurs physiques. Cette situation est bizarre pour moi car je suis en général celui à qui tout le monde se confit, et qui aide les autres à remonter les pentes.

Voilà, merci de m'avoir lu.
Si vous avez des conseils je prends, sachant que j'ai déjà prévu d'aller prendre rendez-vous dans un point d'écoute jeunes avec un psychologue.

Edit : Je ne dis pas que je veux avoir quelqu'un avec qui partager ma vie pour qu'on me propose un rencart. Je ne suis pas adepte des rencontres virtuelles

_________________
"Si un homme n'embrasse pas une femme au premier rendez-vous, c'est un gentleman. Au second, c'est qu'il est gay."

David E. Kelley / Ally McBeal


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Dépression sentimentale et besoin de parler
MessagePublié: Ven Nov 03, 2017 12:12 
Like a Virgin
Like a Virgin
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Lun Mars 06, 2017 3:20
Genre:
Bonjour Gaype !
Pour commencer sur une note positive, c'est déjà très bien que tu puisses t'affirmer, que tu puisse discuter de la majorité de tes peines de cœur et que tu aies décidé d'aller demander de l'aide à un psychologue !

Ceci étant dit...
Malheureusement, en effet, tes coups de foudre ne sont pas les plus simples...
Cependant, les gays qui tombent amoureux d'hétéros ou plus simplement de personnes inaccessibles, c'est assez courant... As-tu pensé, et as-tu la possibilité aussi, d'aller dans des bars gais ou en général dans des milieux gais ? Ou en général, as-tu près de chez toi des associations gai-friendly ? Là bas, tu pourrais plus facilement faire des rencontres qui peuvent aboutir. Sans cela, ça reste possible, mais c'est un peu plus compliqué.

Sinon, pour tes cheveux, j'imagine qu'en perdre jeune ne doit pas être facile... Cependant, sache que c'est loin d'être un défaut, et tu es loin d'être seul (et je connais pas mal de chauve, gais ou non, qui sont très heureux dans leur vie sentimental) !


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Dépression sentimentale et besoin de parler
MessagePublié: Ven Nov 03, 2017 13:34 
Homo ?
Homo ?
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Nov 02, 2017 14:15
Localisation: Entre Lille et Nice
Age: 18
Genre:
Merci pour ta réponse Eliona !

J'ai effectivement déjà pensé, et ai également la possibilité d'aller dans des bars gais, mais j'ai souvent entendu dire que le style de personne qui fréquentaient ces endroits n'étaient là que pour des histoires d'un soir. Rumeur ou réalité, je ne sais pas :erm:
Et en plus, boire n'a jamais été mon truc :^^:
Pour les associations, je vais me renseigner pour voir ce qu'il y a autour de chez moi.

En effet, perdre ses cheveux jeune, c'est pas facile. Surtout que j'aimais bien faire des coiffures artistiques avec :(

_________________
"Si un homme n'embrasse pas une femme au premier rendez-vous, c'est un gentleman. Au second, c'est qu'il est gay."

David E. Kelley / Ally McBeal


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Dépression sentimentale et besoin de parler
MessagePublié: Ven Nov 03, 2017 14:02 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Jan 10, 2010 23:20
Localisation: A l'Ouest de Guildo Horn
Genre:
T'inquiète pas pour tes cheveux.
Ne serais-ce que sur le forum, on a l'exemple d'un jeune et fringuant chauve ayant beaucoup de succès avec les garçon et ne s'en privant pas :ninja:
Il va juste falloir t'habituer au changement s'il advient tôt, et apprivoiser ton nouveau look mais ça ne va pas du tout t'empêcher de plaire et d'être sexy.

Bon, déjà, tu m'a l'air d'être un petit coeur d'artichaut, ce qui est parfaitement normal au début d'une vie sentimentale.
Il va par contre falloir que tu t'apprivoises, et que tu connaisse bien tes tendances à avoir des crushs très vites qui ne durent que peu de temps. Pour agir en accord avec toi-même et savoir à quoi t'attendre.

Et ne pas désespérer à chaque nouveau crush surtout.

Ensuite, rencontrer des gay.

Ne cible pas les lieux/appli de rencontre centrées sur le cul. Mais les lieux/appli de rencontre plus sentimentales. Et - du moins si tu préfères les garçons de ton âge - essaye de cibler les lieux/applis de ton âge !
Des assoc comme "Le Mag" pour les jeunes LGBT peuvent faire l'affaire par exemple.

Je laisse les plus jeunes venir te donner les "bons plans".
Les bars LGBT ne le sont pas pour ce que tu cherches, en tout cas.

_________________
Tu sais, la prof/collègue/meilleure amie dont tu es folle et qui est en couple avec son copain depuis 8 ans ? Quand elle t'a souri il y'a six mois en te rendant ton crayon, ou qu'elle a mis un sucre dans ton café ou fini son sms par un smiley : ce n'était pas une déclaration d'amour réciproque interdit. Elle était juste polie. Alors arrête de te faire des films, et va draguer des gouines.

"Avoir l'esprit ouvert ne signifie pas l'avoir béant à toutes les sottises" - Jean Rostand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Dépression sentimentale et besoin de parler
MessagePublié: Ven Nov 03, 2017 14:15 
Homo ?
Homo ?
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Nov 02, 2017 14:15
Localisation: Entre Lille et Nice
Age: 18
Genre:
Merci, ça rassure d'entendre ça :^^:

Oui, effectivement, et je le sais, j'ai un cœur doux et sensible, mais gros comme Canis Majoris (référence astrophysique) :snif: :^^:
Merci pour tous tes conseils :content:

En ce qui concerne les applis pour les gens de mon âge, c'est pas facile.
Il faut en général avoir 18 ans pour y accéder >_<
Mais ma majorité arrive dans pas longtemps, j'attendrai jusque là.

En revanche, je ne connaissais pas "Le Mag", je vais aller me renseigner.
Encore merci :^^:

_________________
"Si un homme n'embrasse pas une femme au premier rendez-vous, c'est un gentleman. Au second, c'est qu'il est gay."

David E. Kelley / Ally McBeal


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Dépression sentimentale et besoin de parler
MessagePublié: Sam Nov 04, 2017 18:25 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Fév 21, 2012 16:25
Localisation: Rhemanien
Age: 30
Genre:
C'est vrai que la calvitie précoce c'est un peu dur au début... moi je sais plus exactement quand ça a commencé à se voir sur le sommet de la tête (peut-être 24 ou 25 ans ?), mais je l'ai mal vécu sur le moment :ninja:
Bon, puis avec le temps, on s'y fait. Moi j'ai un peu saisi ça comme prétexte pour me faire couper les cheveux très courts, comme je l'envisageais depuis un moment mais sans passer à l'acte. Puis maintenant ça va, suffit de mettre un bonnet quand il fait froid.

En tout cas pour revenir au sujet principal, je pense que tu arriveras à gérer. Tu m'as l'air d'après tes messages d'être au fond quelqu'un de positif et de bonne volonté, donc il va juste te falloir un peu de temps pour démarrer et apprendre à te connaître. Ça met toujours du temps ces choses-là, et c'est pas toujours facile à vivre, mais on y arrive. C'est un peu comme la calvitie.

Bref, essaye de pas trop te prendre la tête, et ne te fixe pas d'échéance. Essaye de rencontrer du monde, discute, comme le disait Norma. Et si t'as besoin d'aide, hésite pas. :souris:

_________________
Natur ist Sünde, Geist ist Teufel;
sie hegen zwischen sich den Zweifel,
ihr mißgestaltet Zwitterkind.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Dépression sentimentale et besoin de parler
MessagePublié: Sam Nov 04, 2017 18:46 
Homo ?
Homo ?
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Nov 02, 2017 14:15
Localisation: Entre Lille et Nice
Age: 18
Genre:
J'ai beau être quelqu'un de positif comme tu le dis, je vais pas le vivre bien non plus :euh:

En ce qui concerne mes sentiments, je vais apprendre à me connaître et à gérer ces situations. Je pense qu'avec le temps et l'expérience, je saurai comment réagir au mieux et me contrôler :^^:

Après, contrairement à ce que j'ai laissé penser, je ne me suis pas fixé d'échéances, mais dans linsanté actuel, j'aurai été content d'avoir quelqu'un avec moi :content:

Merci pour tes conseils :^^:

_________________
"Si un homme n'embrasse pas une femme au premier rendez-vous, c'est un gentleman. Au second, c'est qu'il est gay."

David E. Kelley / Ally McBeal


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Dépression sentimentale et besoin de parler
MessagePublié: Mer Jan 03, 2018 0:34 
Homo ?
Homo ?
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Nov 02, 2017 14:15
Localisation: Entre Lille et Nice
Age: 18
Genre:
Bonjour/bonsoir

Oui je reviens presque deux mois après mon dernier message.
Mais je n'ouvre pas de nouveau post car c'est toujours en lien avec la même histoire.

Rapide résumé de la situation pour ceux qui ne veulent pas tout relire :
Ma meilleure amie a un cousin (A, pour pas changer), qui est gay (chouette, plus de chance) et il était en couple (était, vous aller comprendre) au moment où je suis tombé en love sur lui. Il venait de se mettre en couple.

Maintenant, la situation actuelle :
En deux mois on a discuté, souvent (trop même), et je me suis un peu plus attaché à lui. En soi rien de grave, je pensais mes sentiments passés. Aux alentours de Noël, A a commencé à nous faire part de ses inquiétudes concernant son copain. Il le trouver plus distant dans leurs communications, et ses dernières moins fréquentes. Du coup on l'a conseillé sur quoi faire avec ma best, et on pensait l'histoire passée. Et ce weekend, ne me demandez pas pourquoi, mes sentiments sont revenus puissance 10.
Hier soir (01/01/18), il m'envoie un message en privé (inhabituel, d'habitude on a un groupe avec sa cousine). Je vous avoue que sur le coup et avec mes sentiments qui sont revenus, mon cœur a fait un bon de 15 mètres dans ma poitrine lorsque j'ai vu la bulle de discussion apparaître. Il me disait qu'il pensait avoir blessé son copain, et m'envoie les conversations qu'il a eu avec lui. En bon ami, j'analyse le tout et lui donne des conseils. Je vous avoue que je me suis senti dans la situation très clichée de l'amoureux qui aide le couple de celui qu'il aime. Cliché que je ne pensais jamais vivre.

Ce matin (02/01/18), il me renvoie un message (rebelote même réaction) me disant que "Ca y est [il est] célib".
Depuis ce message, je culpabilise énormément, pour deux raisons :
- La première, je me sens fautif d'avoir cassé son couple, malgré que je sache, selon ce qu'il m'a dit, que ce n'est pas ma faute. Parce que c'est moi qui lui ai donné des conseils après tout.
- La deuxième est que je puisse penser que c'est une occasion pour moi de mettre le grappin sur A ..... Je me sens cette fois ci dans la situation cliché du gars qui récupère le mec qui sort d'une rupture en profitant de son chagrin pour lui offrir une épaule sur laquelle pleurer, et faisant en sorte qu'il s'attache à soi.
Actuellement, il se morfond sur Twitter (ouais c'est pas le meilleur endroit ...) en disant qu'il va pas y survivre, que c'est douloureux, qu'il veut pas se réveiller demain avec la pensée qu'il est célibataire, etc (s'il continue comme ça, c'est moi qui décède de chagrin pour lui :euh: )

Voilà voilà. Encore merci à ceux qui m'ont lu.
Je n'attends pas de conseils, j'avais juste besoin de vider mon cœur (qui reste malgré tout pleins de sentiments à son égard ....)

Bonne soirée/journée à tous !

PS : J'espère qu'il n'est pas sur ce forum, sinon je vais très vite être démasqué avec tous les détails que j'ai donné .... :ah:

_________________
"Si un homme n'embrasse pas une femme au premier rendez-vous, c'est un gentleman. Au second, c'est qu'il est gay."

David E. Kelley / Ally McBeal


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Dépression sentimentale et besoin de parler
MessagePublié: Mar Jan 09, 2018 11:59 
Like a Virgin
Like a Virgin
Hors-ligne

Inscrit le: Lun Déc 11, 2017 18:23
Localisation: Sud ouest, mais vraiment
Age: 47
Genre:
Bonjour,
Quelque soient les conseils que tu lui as donné, ne te sens pas coupable : il est responsable de ses décisions et de ses actes. S'il t'en rendait responsable, c'est qu'il n'assume pas ce qu'il a décidé. C'est pour ça qu'il vaut mieux nuancer ses conseils, et ne pas mettre la pression à l'autre : tu n'es pas à sa place...

Pour ton envie de te rapprocher de lui, puisqu'il se confie à toi, il n'y a qu'à continuer gentiment pour voir où ça mène, sans précipiter les choses. Mais s'il était en couple depuis un certain temps, son chagrin ne passera pas comme ça. A moins qu'il ne soit du genre à enchaîner les relations, s'il ne supporte pas d'être célibataire, et qu'il se lance à corps perdu dans une autre.

Faites plus connaissance, ça n'engage à rien, et tu verras si tes sentiments se confirment, et si de son coté il te considère juste comme un confident, ou un peu plus...


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
 Sujet du message: Re: Dépression sentimentale et besoin de parler
MessagePublié: Mar Jan 09, 2018 19:13 
Homo ?
Homo ?
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Nov 02, 2017 14:15
Localisation: Entre Lille et Nice
Age: 18
Genre:
Bonsoir,

Merci pour tes conseils juggwa =]
Mais à vrai dire, il est trop tard pour que je patiente x)

SUITE DE L'HISTOIRE

Nous sommes le 5 janvier. Réfléchissant activement (et désespérément) à mes sentiments pour lui, j'étais, on va dire, assez froid avec les personnes qui conversaient avec moi.
16h : Dans le groupe avec ma meilleure amie, cette dernière envoie un message. Je réponds donc assez froidement durant toute la conversation qui s'en suit. Son cousin (toujours A) vient ensuite me voir en privé, et me demande si tout va bien. Je lui réponds alors que oui, c'est juste passagé (mensonge).
21h30 : "A" me redemande si tout va bien. Je lui réponds que oui, qu'il ne s'inquiète pas, mais il est tenace et il insiste. Donc je me lance en me disant que c'est peut être pas une bonne idée, mais que ça peut être une bonne source d'informations par la suite. Je lui dis que j'hésite sur mes sentiments vis-à-vis d'un gars qui me fait de l'effet depuis déjà 2 mois (retour au premier message), que je trouve ça rapide parce que je lui ai pas parlé beaucoup, mais qu'en même temps ça me perturbe vraiment. La conversation avance (je vous passe les détails), il me dit que de toutes façons, faut pas cacher ses sentiments, mais que j'essaye de le connaitre un peu mieux histoire d'être sûr. Jusqu'au moment où ça déraille (fallait bien que ça arrive non ?). Il me demande si j'ai une photo. Alors je dis que non (je me voyais mal lui envoyer la sienne :euh: ), et il me demande son prénom. Là, je commençais à stresser vraiment. Je le laisse sans réponse, et il insiste en me demandant "juste une photo". Je l'ai à nouveau laissé sans réponse, et j'ai réfléchi. Et au final bah je lui ai tout dit .... :ninja:
Dans sa réponse, il me dit qu'il y a pas de soucis, c'est normal d'avoir des sentiments, qu'il m'apprécie beaucoup aussi et qu'il arrêtera pas de me parler (on avait évoqué les râteaux précédemment). Mais qu'il n'est pour l'instant pas prêt à faire écho à mes sentiments, en précisant que ce n'est pas un râteau, qu'il est juste pas prêt.
Je lui dis alors que sa réponse m'angoissait vraiment, et il répond qu'il pouvait pas mal réagir, que ce serait faire le co****d avec moi de couper les ponts, mais que je suis un mec bien, sympa, compréhensif, sensible, et vraiment attachant.

La partie intéressante s'arrête là. Depuis, nos échanges n'ont pas évolués dans le mauvais sens. Il vient maintenant plus souvent vers moi pour discuter qu'avant.
Mes confidents m'ont dit que pour eux, c'était ni un oui ni un non, une sorte de "wait please" mais que ça tendrait vers le non. Ce qui me perturbe le plus, bien que j'essaie de garder un avis neutre pour ne pas que la potentielle chute fasse trop mal, ce sont les mots en gras dans ses réponses :amour:
Et là par contre j'ai besoin d'avis de gens totalement extérieurs à la situation :hehehe:

Dites moi ce que vous en pensez s'il vous plait :^^:
Merci d'avance et bonne soirée !

_________________
"Si un homme n'embrasse pas une femme au premier rendez-vous, c'est un gentleman. Au second, c'est qu'il est gay."

David E. Kelley / Ally McBeal


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Dépression sentimentale et besoin de parler
MessagePublié: Mer Jan 10, 2018 9:18 
Homo-gène
Homo-gène
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Mars 10, 2013 18:38
Localisation: Nord (59)
Genre:
Si j'ai bien compris, vous ne vous connaissez qu'à travers vos communications à distance, si tu te sens vraiment accroché n'as tu pas envie de le rencontrer en réalité ?
Passez un long week-end ensemble, peut être ensuite aurez vous une vision plus claire de vos sentiments ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Dépression sentimentale et besoin de parler
MessagePublié: Mer Jan 10, 2018 13:13 
Homo ?
Homo ?
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Nov 02, 2017 14:15
Localisation: Entre Lille et Nice
Age: 18
Genre:
Ah oui, j'ai en effet oublié de préciser que l'on devait se rencontrer chez sa cousine en avril prochain, pendant un petit week-end, n'ayant pas nos vacances en même temps ...
Mais j'essaierai de le voir plus longtemps pendant les grandes vacances :copain:

_________________
"Si un homme n'embrasse pas une femme au premier rendez-vous, c'est un gentleman. Au second, c'est qu'il est gay."

David E. Kelley / Ally McBeal


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Dépression sentimentale et besoin de parler
MessagePublié: Mer Jan 10, 2018 14:41 
Homo-gène
Homo-gène
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Dim Mars 10, 2013 18:38
Localisation: Nord (59)
Genre:
Je suis impressionné par ta retenue !
… En cas de crush mon style c'est "on abandonne tout et on s'en va voir en vrai l'être aimé" et ceci très vite, attendre sereinement des mois ce serait inenvisageable ! :oops:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Dépression sentimentale et besoin de parler
MessagePublié: Mer Jan 10, 2018 14:51 
Homo ?
Homo ?
Hors-ligne

Inscrit le: Jeu Nov 02, 2017 14:15
Localisation: Entre Lille et Nice
Age: 18
Genre:
Bah disons que je n'ai pas le choix ... :ah:
Mais si ça ne dépendait que de moi, je serai déjà à ces côtés.
Parce que là je t'avoue qu'il occupe constamment mes pensées, et que ça se remarque .... ce sont surtout les profs qui s'en aperçoivent en fait :euh:

_________________
"Si un homme n'embrasse pas une femme au premier rendez-vous, c'est un gentleman. Au second, c'est qu'il est gay."

David E. Kelley / Ally McBeal


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Dépression sentimentale et besoin de parler
MessagePublié: Mer Jan 10, 2018 15:24 
Queer-Master
Queer-Master
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Inscrit le: Mar Fév 21, 2012 16:25
Localisation: Rhemanien
Age: 30
Genre:
Bon, en tout cas, je comprends qu'il veuille pas aller plus loin si vous vous êtes jamais vus physiquement. Les relations à distance sans s'être rencontré ça débouche régulièrement sur des déceptions. Je sais pas pourquoi mais en survolant le sujet je m'étais persuadé que tu le fréquentais IRL, pas forcément souvent, mais que tu l'avais déjà vu plusieurs fois.

Bref, le mieux c'est encore de le voir physiquement et de faire le point sur ce qu'il se passe.

_________________
Natur ist Sünde, Geist ist Teufel;
sie hegen zwischen sich den Zweifel,
ihr mißgestaltet Zwitterkind.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Tu ne peux pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas répondre aux sujets dans ce forum
Tu ne peux pas éditer tes messages dans ce forum
Tu ne peux pas supprimer tes messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  

Powered by phpBB © 2000-2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr
© 2005-2018 et-alors.net. Reproduction interdite. N° CNIL : 1104460.
Contact forum: modérateurs. Contact administratif: .