Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Expériences vécues

Infos, conseils
  Coming-out
  Réflexions, Conseils
  Homoparentalité
  Santé et prévention
  Dépression, suicide

News
  Général
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Ciné, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

3 en 1
par shuin le 9 Août 2005 dans Ta vie / Expériences vécues
2 commentaires


quand on est adolescent, montrer tout ses côtés n'est pas évident, il faut laisser le temps au temps, et tout s'arrange ^^

Adolescent, bien que l'on pense s'assumer, on ne montre pas tout ses côtés à quelqu'un. On montre différents visages face à sa famille, face à ses amis et encore un autre sur internet. Oui, trois cotés de notre personnalité (enfin je parle pour moi) qui ne se sont jamais rencontrés. Mener trois vies distinctes que l'on pense restées bien séparées.


(désolé pour le manque de finition du dessin)

Vie de Famille: M'assumer? moi? alors que je n'ai jamais fait de reel coming out? Pourtant je le pensais. Oui, je n'avais pas de problemes avec ma sexualité, mais le dire à ma famille étais quelque chose de totalement différent. En effet, "avouer" que l'on est homo est difficile à faire. Alors on reste le petit dernier, celui qui est plutot introverti, l'air triste et qui ne s'exprime pas beaucoup. Le stress qui monte quand on lui parle (si si meme avec ma famille à l'époque) et qui ne décroche jamais un sourire. On reste enfermé dans sa chambre plutôt qu'aller jouer avec ses freres ou soeurs (les nombres impairs ce n'est pas super :lol: ). Et donc on se renferme toujours plus, aucun déclic pour être comme on le voudrait vraiment, toutes nos inhibitions étant bien présentes...

Vie "scolaire": Plus du tout introverti et triste, mais plutot introverti et cynique. On se fait evidemment des amis, mais on prefère tout de meme garder la distance, des fois que l'on ne découvre trop de soi. Donc on reste dans le fond de la classe à plus ou moins écouter les cours, mais la plupart du temps on a la tete dans les nuages, n'attendant qu'une seule chose qui puisse arriver, trouver quelqu'un que l'on aime pour se montrer comme on est réellement. Mais ce n'est pas la cas alors on continue à se renfermer...

Vie "virtuelle": Et voila le lieu ou l'on peut se déchaîner sans jamais craindre aucun jugement négatif, et surtout le lieu ou on dit ouvertement que l'on est gay. Tres utile pour décompresser, la soupape de secours pour éviter de tomber en dépression. Plus aucune inhibition, on se montre comme on aimerait être en vrai, mais ce n'est pas pour autant que c'est la meilleure des façons, mais au moins c'est un moment où l'on peut se sentir un peu mieux qu'en vrai...


3 en 1: Puis on évolue, on commence à mélanger ses differentes vies, et on devient petit à petit ce qu'on rêvait d'être plus jeune. Voila on se sent enfin libre, on est comme on est, les jugements négatifs dans la vie de tous les jours on y fait de moins en moins attention, et puis on les oublie tres vite. Tout le monde nous connais sous le même visage, plus aucun malaise quand un(e) ami(e) vient chez soi et rencontre la famille, au moment où l'on doit présenter deux visages en même temps. On s'épanouie plus facilement, et le mal-être qu'on avait disparait, même si il en aura fallu du temps, c'est enfin arrivé et tout est mieux qu'avant...


(bon celui la est plus achevé que le premier, mais bon j'y ai mis plus de temps)




 Creative Commons License Ce/tte cration est mis/e disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n1104460. Contact: .