Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Expériences vécues

Infos, conseils
  Coming-out
  Réflexions, Conseils
  Homoparentalité
  Santé et prévention
  Dépression, suicide

News
  Général
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Ciné, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

Une amitié, des horizons...
par Simoneveil le 23 Juin 2010 dans Ta vie / Expériences vécues
10 commentaires


Comment une fille un peu paumée devint instantanément l'amie du mec le plus sagace, intelligent, doué, mignon et sympa de sa promo. Et comment il lui fit découvrir les joies de la philosophie et plus particulièrement de la philosophie Nietzschéenne.

Je me souviens parfaitement bien de notre rencontre même si ça fera déjà bientôt un an.

Les cours n'avaient pas encore commencé et nous en étions aux formalités de présentation de la fac, nous devions nous rendre à une conférence sur le fonctionnement de la BU, ils nous avaient divisés en petits groupes et la fortune a fait que nous sommes tous les deux arrivés en retard. Alors on s'est dit "bah elle est où cette salle?" et quand on l'a trouvée on est entrés, quand ce fût fini, plus d'une heure plus tard, car la bibliothécaire disait plein de précisions inutiles que certains notaient avec la plus grande application dans leur petits calepins oranges avec le zèle si caractéristique des débuts d'années scolaires (et universitaires donc), nous sortîmes enfin de la salle et je me retrouvai nez à nez avec lui au moment de sortir et nous nous retrouvâmes dans l'embarras des règles de politesse qui veut que l'on laisse passer l'autre, après quelques hésitations maladroites et grotesques, je pouffai de rire et dit "les convenances vont nous faire coucher sur place." D'habitude je suis plutôt renfermée et timide mais lui j'aimais bien sa gueule, il m'inspirait donc pour une fois j'avais été naturelle sans être embarrassée de la mauvaise couche de vernis social étouffante. Il rit et acquiesça. Les prémices des railleries des convenances quelques peu hypocrites comme une introduction à notre philosophe préféré à tous les deux.

L'après midi nous avions les résultats de la dissert' d'entraînement typique de la filière philosophie que nous avions eu quelques jours plus tôt.
L'attente fût extrêmement longue car il n'y avait qu'une étudiante de master 2 pour rendre les copies de tout le monde et elle faisait faisait un commentaire détaillé à chacun sur le travail qu'il avait rendu. Nous eûmes le temps alors de faire connaissance et je vis alors qu'il était dotée d'un esprit vif et d'une intelligence exceptionnelle. Il me parla de l'empirisme et pris un exemple de circonstance en me disant qu'on ne pouvait pas se fier toujours à l'expérience car ce qui est habituel n'est pas forcément nécessaire, il me dit alors qu'un homme pouvait être féminin et une femme masculine...l'air de rien. Peut être n'a t' il lui même pas eu complètement conscience sur le coup qu'il faisait allusion à nous deux, après tout les philosophes prennent les exemples qu'ils ont sous la main pour illustrer leurs concepts : les feuilles, les tables. Et si son exemple me renvoya à mes démons intérieurs, je n'en fus nullement offensée, car il avait une façon de parler extrêmement respectueuse et apaisante.
Il me parla ensuite de Nietzsche avec passion, passion magnifique que j'allais bientôt partager avec lui mais je ne le savais pas encore.
Il trépignait d'impatience du début du cours et était pressé d'en finir avec toutes ces formalités et ces discours de bienvenue.

La semaine suivante les cours commencèrent et à chaque début de cours il me cherchait des yeux avant l'appel. J'étais extrêmement touchée car j'ai dès le début admiré ce mec avec son aisance intellectuelle, sa modestie, sa sympathie, sa discrétion. J'ai toujours été étonnée qu'il s'intéresse à quelqu'un comme moi car je suis tout l'inverse de lui. Je ne suis pas douée en sciences et en mathématiques, je peine à faire une dissertation, une explication de texte, faire un exposé ou même tenir un raisonnement. Moi qui explose parfois, lui si secret et impénétrable.
Moi qui manque parfois (souvent) de rigueur, lui le prince de la probité.

Lui, un garçon tellement génial. Lui, une si belle rencontre du destin.

Antoine tu m'as parfois secouée sans pitié lorsque nous devions travailler ensemble sur un sujet, mais aujourd'hui je te suis reconnaissante car c'est toi qui as raison dans le fond. Les choses n'ont d'intérêt que si on a le courage de les approfondir et de s'y intéresser en profondeur. Merci de m'avoir inculqué certaines de tes valeurs sans même que tu t'en rendes compte.
J'aimerais tellement passer en deuxième année de licence pour encore profiter de ton enseignement et de ton amitié, nous avons parfois tellement ri en cours, jusqu'à en avoir le hoquet, et je regrette que tout ça doive prendre fin à cause de ma médiocrité intellectuelle. J'aurais dû plus travailler. Je te demande pardon mon excellent ami.

La chose la plus importante que je retiendrais de ton enseignement bien que ce soit également dans l'œuvre Nietzschéenne c'est que la seule forme d'amour qui vaille vraiment c'est l'amitié, et l'amitié non spéculative, et non intéressée, celle dont les grecs parlent (la philia) car la valeur de l'amitié n'est pas dans le nombre de sorties que l'on fait ensemble, ou le nombre de sms que l'on s'envoie (même si tu m'envoies assez souvent.) mais bien dans ce que l'on s'apporte et dans ce que l'on retient de cette relation et cette année tu m'as aidée à tenir le coup et à rester en vie car tu es la personne avec qui j'ai le plus ri et le plus parlé.

Merci à toi. Je sais que grâce à toi j'arrêterai jamais de philosopher toute ma vie. Car les belles rencontres philosophiques font les bons philosophes.

Tu resteras une figure à laquelle je pourrai me référer chaque fois je désirerai cheminer vers une meilleure version de moi même.




 Creative Commons License Ce/tte cration est mis/e disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n1104460. Contact: .