Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Expériences vécues

Infos, conseils
  Coming-out
  Réflexions, Conseils
  Homoparentalité
  Santé et prévention
  Dépression, suicide

News
  Général
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Ciné, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

Ahh les hétérottes!
par ellen le 13 Juin 2008 dans Ta vie / Expériences vécues
15 commentaires


Le monde merveilleux de l'amie héterotte et comment cela peut tourner. Une lettre écrite il y a quelques temps... cela m'a fait du bien. Maintenant je n'en soufre plus, merci^^.

Il fallait bien que ca arrive un jour, voilà que je lui écris...

Pour quoi dire, hein? Que je suis amoureuse d'elle, aussi bien pour son caractère (de chieuse faut le dire) que pour son physique (malheureusement pour elle jla vois pas moche et grosse...).
Elle ne m'aimera jamais... meme si j'etais une des seules personnes sur la planete, le dernier idiot du village passerait toujours bien avant moi (de quoi me rejouir pendant des années!).
Oh oui, elle est hétéro, ca j'ai compris, je le comprends à chaque fois quand mon ventre se tord et ma poitrine se serre.
Etrange? Ben oui, pourquoi j'aurais mal...pas de quoi puisqu'il n'y a aucun espoir.

J'ai vraiment essayer de resister pendant des mois, j'ai refoulé, promis de jamais en pleurer. Apres tout, ce n'est pas comme si je ne savais pas ce que cela fait: Laura en est un bon exemple.
Je peux le jurer, je la considerais plus comme ma meilleure amie qu'autre chose, peut être que cette fois je l'avais trouvé cette amie pour toujours.
Il a fallu lui dire que j'étais gay, des jours de tortures, à avoir peur qu'elle me rejette, de la perdre. Et puis, elle l'a su, et ne m'a pas rejetter au contraire. Et là, le bonheur... légère comme une plume pendant des jours.

Le refoulement ensuite, c'est normal de penser à sa meilleure amie quand passent certaines chansons à la radio (pas la peine je ne dirais pas lesquelles, cela ne sert a rien de gacher les chansons qu'elle aime), c'est normal de l'apeller secretement quand on pleure apres s'en etre pris une dans la gueule, c'est normal d'avoir peur quand on a pas de nouvelles, c'est normal de vouloir son bonheur plus que le sien, et c'est normal de vouloir etre dans ses bras...
Voilà que cela coince, la prendre dans mes bras, etre dans les siens, vouloir se reveiller tous les jours de ma vie à coté d'elle, lui prendre la main.

Essayer autre chose ou plutôt quelqu'un d'autre ensuite, c'est la solution idéale.
Elle était là, et je lui ai menti par omission, elle m'aimait et moi pas, j'ai tenté... mais quand c'est devenu serieux il a fallu se rendre à l'évidence, j'aimais une autre fille: la fille!
Quand je lui ai dit la vérité, il était tard, la fille 2m au dessus de moi: quoi faire? Je l'ai appellé en pleurs... pour avoir comme réponse un « Quoi!!!!! » à moitié endormi alors ma réponse « Rien »!
C'est vrai, quoi dire... « je t'en pris prends moi dans tes bras » c'est pas le meilleur des trucs à dire.

Le désir physique pour une autre ensuite... . C'était la premiere fois que je ressentais cela, pas de sentiments mais l'envie de lui sauter dessus. Si c'est tombé sur elle, c'est pour ne pas avoir envie de sauter sur l'autre... (j'ai jamais dit que cette Lauren Ambrose miniature n'etait pas mignonne, hein!!).
Mais quand il n'y a pas de sentiments, chez moi, le désir ne dure pas. Bien sur quand je la vois, mon air pervers revient mais il n'y a rien derriere.

Alors quoi faire pour que ca passe? Lui dire! En voilà une bonne idée... sauf qu'elle trouve ca drole, oops j'aurais dû lui dire que c'etait sérieux... c'est donc ca que j'ai oublié de préciser: « j'ai REELEMENT des sentiments pour toi" et là elle aurait compris.
Oh oui, Jonnhy Depp est beau, oui les voix graves c'est sexy, oui les mecs sont géniaux! Et oui, je suis une fille et je ne pourrais jamais t'apporter ce que tu souhaites. Je donnerai ma vie pour que tu sois heureuse et pourtant tu ne le seras jamais grace à moi: quelle ironie, non?!

Et maintenant, quoi faire? Qu'attendre? Attendre, le temps, il y a que ca de vrai, n'est-ce pas?




Quoi lui dire pour la rassurer et qui soit vrai? Ne t'inquietes pas ca va passer (j'en suis persuadée), tu n'y es pour rien, non je n'ai jamais imaginé te faire l'amour (la barriere blanche dans mon cerveau est solide quant à l'idée de te voir nue), non je ne vais pas intenter à ma vie (ca me fait presque rire), oui un jour une fille me rendra heureuse, oui je serai là pour ton marriage si j'y suis invitée (passer les alliances me ferait même plaisir), oui je serais heureuse...

Mais voilà, on en est pas encore là mais on y arrivera, je lui écris cela pour que dans 10 ans, elle ressorte cette lettre et que l'on en rit ensemble.

Son amitié m'est la plus précieuse des choses (vraiment), pour rien au monde je ne voudrais la perdre, elle me redonne confiance en moi et me fait croire que je suis une fille bien.


Qu'elle me promette de ne pas fuir, jamais je ne me le pardonnerai.




 Creative Commons License Ce/tte cration est mis/e disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n1104460. Contact: .