Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Expériences vécues

Infos, conseils
  Coming-out
  Réflexions, Conseils
  Homoparentalité
  Santé et prévention
  Dépression, suicide

News
  Général
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Ciné, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

Next Step
par Inlove le 18 Mars 2008 dans Ta vie / Expériences vécues
5 commentaires


On voit toujours les autres d'un mauvais oeil, puis on se retrouve du même côté d'eux, et on trouve d'autres personne à voir d'un mauvais oeil... il y'a toujours une prochaine étape dans notre parcours.

Au début tu es tout jeune, tu es ado, tu as des doutes et des angoisses comme tout le monde, mais voilà qu'à ça, vient d'ajouter la découverte de ton homosexualité.

Acceptera? Acceptera pas ?

Tu passes des nuits entières à te retourner dans ton lit, pour toi, il est hors de question d'accepter cette... chose ! Tu refuses d'être un PD, tu veux être normal, comme les autres... mais avec le temps, tu te rends compte que tu n'y peux rien, que les mecs t'attirent et que si tu ne te rends pas à l'évidence, c'est à l'asile que tu te rendras.

Tu franchis la première étape, tu accepte ton homosexualité. Mais bien sur, pas question de passer à l'acte, tu es musulman, tu sais que tu iras bruler en enfer et que ton châtiment est d'être balancé du haut d'une falaise. Tant que tu fantasme ça passe, mais le jour où tu coucheras, tu signeras ton aller simple pour les abysses.

Passera ? Passera pas ?

D'une façon ou d'une autre, inévitablement, tu passes à l'acte. ça a pu être avec un beau romantique qui t'a emmené dans une villa au bord de la mer, ou avec un voisin du quartier qui t'a sodomisé dans la cave de l'immeuble, ou avec un cousin sous la douche, ou dans un hôtel pourri avec un parfait étranger que t'as rencontré sur le net...
Tu es passé à l'acte... et tu regrettes. C'était bien jusqu'au moment d'éjaculer, là c'était le drame.
Mais les jours passent et la culpabilité s'estompe, obéissant à la loi universelle, tu fais un retour à la normale, et l'envie te reprend.

Retentera ? Retentera pas ?

Une autre occasion se présente, puis une autre, et tu commence à accepter la chose, peu à peu ça devient naturel, mais c'est toujours avec la même personne, car pour toi, il est hors de question de multiplier les partenaires, tu cherches avant tout l'amour, la relation sérieuse et durable. Pour toi il est hors de question de devenir comme ces mecs qui courent après le sexe.
Mais comme tout le monde, tu te fais briser le cœur, et tu commence à chercher quelqu'un d'autre pour le panser. Mais dans ta quête de l'homme parfait, tu apparais comme un personnage lourd et ennuyeux, les hommes que tu croises ne pense qu'au sexe, et toi tu te défends farouchement, tu ne coucheras que par amour.
Jusqu'au jour où tu tombes sur un mec irrésistible. Tes instincts masculins sont plus fort que ton cerveau.

Osera ? Osera pas ?

Une fois, ça ne fais de mal à personne ? Tu te permets une partie de sexe sans prise de tête. Deux mois plus tard, tu t'en permets une autre. Dans ta tête, tu planifie, il ne faut pas que ça devienne trop fréquent, il ne faut pas que ça t'éloigne de ta quête principale : le prince charmant sur son cheval blanc.

De ce côté là, tu enchaines les déceptions. De l'autre côté, tu enchaînes les conquêtes. Soit t'es toi même irrésistible, soit t'es un grand baratineur. Dans les deux cas, te faire des mecs devient de plus en plus simple, et de plus en plus plaisant. Tu deviens ce que toi-même tu qualifie de « trainée », mais toi c’est différent, toi tu ne le fais pas avec n’importe qui, et surtout pas n’importe comment.

Mais voilà que les occasions se raréfient, et tu en viens à les chercher. D’abord, on te parle de Cybermen, puis un mec de Cybermen te dit qu’il drague sur Audin. Intéressant, tu es curieux.

Essaiera ? Essaiera pas ?

Tu tentes ta chance, et devine quoi ? Ça marche ! Qui l’aurait cru ? Adieu les mauvaises blagues de Cybermen, adieux les mauvaises surprises des blind dates organisés par tes portes, bonjour la nouvelle ère, celle où tu choisis avant de consommer. Car pour toi, la question ne se pose même plus, il est clair que quand tu vas chez un mec, c’est d’abord pour le sexe, même si quelque part dans ton fort intérieur, tu entends toujours le galop du cheval blanc. D'autant plus que maintenant, quand tu rencontres un jeune qui te dit "ne coucher que par amour", tu le trouves lourd et ennuyeux.

Et puis un jour, un mec que tu as dragué sur Audin te parle d’un bain où le sexe est monnaie courante. Contrairement à Audin (ou tout autre lieu public fréquenté par les homos… ne le sont-il pas tous ?), le bain c’est (selon lui) beaucoup plus pratique : pas besoin de blablater pendant des heures, pas besoin de se trouver un coin, pas besoin de deviner si le mec a un corps de rêve ou si c’est son pull rembourré qui fait croire que ses graisses sont des pectoraux, …

Pour toi, franchir ce pas serait passé de l’autre côté, aller parmi ceux que tu qualifies de « putes ».

Ira ? Ira pas ?

Tu y vas par curiosité, et bien sur ça te plais. Ce qui te plais aussi, c’est que tu découvres une partie de toi-même que tu ne soupçonnait pas : celle qui s’assume entièrement. Tu n’as plus honte de ta sexualité, tu l’assumes en plein jour.
Mais bien sur, il est hors de question de s’offrir en spectacle devant les autres, et encore mois de se faire des parties à plusieurs partenaires. Le sexe pour toi, c’est entre deux personnes, c’est un acte de chaleur et de sensualité, et non pas un échange bestial et des branlettes à la va-vite, même si dans tes fantasmes, tu te fais des parties à quatre avec Brad Pitt, Keanu Reeves, et Denzel Washington, même si quand tu regardes Pink TV, tu ne zappes pas les orgies…
Mais un jour, au bain, tu es seul avec deux mecs, et les deux t’attirent, et tu sais que si tu choisis l’un, tu perds l’autre, tu les veux tous les deux… tu les veux tous les deux, en même temps ! C’est un énorme pas à franchir.

Franchira ? Franchira pas ?

Tu te lances. Et tu aimes ! C’est quelque chose que tu n’auras jamais imaginé, mieux que dans les films ! Après cela, le sexe avec un seul partenaire, si il est dénudé d’amour, te semblera banal et limite peu excitant. Mieux encore, du fait qu’il y’ai souvent beaucoup de mecs dans le bain, tu ne te soucie même plus si les autres te regardent pendant que tu t’offres à une horde affamée de mecs. Parfois tu en jouis, ces regards chargés de désirs que tu nargues, leur disant clairement qu’ils ne pourront jamais t’avoir. Tu te dis que tu étais naïf de dire que tu t’assumais, ce n’est que maintenant que tu t’assumes pour de vrai, tu es un homme, tu as des besoins, et tu ne les brides plus, tu t’épanouis, et ça te plais, ça te rend la vie plus facile, moins frustrée. Le galop du prince charmant reste quelque part en sourdine, tu y crois encore, ça, personne ne te l’enlèveras, jamais !
Mais bien sur, jusque là, tes pratiques restent saines et normales, quand tu parcours le net pour télécharger des photos et que tu tombes sur des scènes sado-maso ou quelqu’un qui se fait pisser dessus, tu te dis : jamais de la vie, tout sauf ça.


Et pourtant, il y’a dix ans lorsque tu avais découvert que tu étais attiré par les mecs, si quelqu’un était venu à cet instant te parler d’une orgie dans un bain, tu aurais vomi en disant : « Jamais ! Tout sauf ça ! »




 Creative Commons License Ce/tte cration est mis/e disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n1104460. Contact: .