Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Expériences vécues

Infos, conseils
  Coming-out
  Réflexions, Conseils
  Homoparentalité
  Santé et prévention
  Dépression, suicide

News
  Général
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Ciné, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

Un peu de moi
par standby le 11 Octobre 2007 dans Ta vie / Expériences vécues
3 commentaires


Vaste récit de ma petite vie et court résumé de mon CO aux parents

Tout commence suite à une rencontre il y a à peu près 3 ans, j'avais alors 17 ans.
J'ai commencé à me poser des questions vers l'age de 15 ans sans pour autant trouver de réponses concrètes ... je vivais ma vie suivant la "normalité" actuelle, je sortais avec des garçons (ou commence la normalité me direz vous !) Suite à ma rentrée en terminale, je l'ai rencontrée elle, qu'on appellera L.
Je ne saurais expliquer ce que j'ai ressenti quand je l'ai rencontrée pour la première fois, je la trouvais jolie, attirante gentille avec un brin de caractère. Au fil du temps on a commencé à faire connaissance, commencé à se rapprocher, on se disait mutuellement hétéro, cependant elle a vite compris que quelque chose n'était pas clair chez moi. Effectivement quelque chose d'indescriptible naissait en moi ... quelque chose qu'on appelle un début d'amour, je ne pensais qu'à elle, je l'admirais, à ce moment j'aurai décroché la lune pour elle, cependant je ne disais mot (dans ma tête c'était impossible que ce soit réciproque) ... Le temps passe, on s'avoue enfin que c'est réciproque, question : que fait-on ? Boulette de ma vie, je refuse de me mettre avec elle par simple peur. Le temps passe encore, elle rencontre quelqu'un dont elle tombe amoureuse, je suis mal très mal mais c'est de ma faute. Et là, 13 janvier 2006 je rencontre ma chéwie, ma première copine avec qui je suis encore. Je vous passe les détails de la rencontre.
Après ces péripéties, il est tant d'en venir à mon CO, à ma maman d'abord, 6 avril 2006, 2 mois que je suis avec ma chéwie je supporte mal de cacher ma véritable vie, suite à des soucis de famille et veille du permis, je dois avoir les idées claires, je demande à ma mère de venir je dois lui parler, en pleurs je lui annonce que je sors avec quelqu'un ... une fille, elle pleure avec moi et me dit que ce n'est rien. Ma mère s'en doutait bien avant moi, elle m'avait à plusieurs reprises posé la question. Elle a bien réagi mais l'acceptation a malgré tout été difficile sans doute parce que j'étais amoureuse et que quelqu'un lui "prenait" sa fille (fille ou garçon ca ne changeait rien).Le reste de la famille l'a su par maman bien sur c'est plus facile.
Pour papa, suite à une petite depression de début d'année, mon popa est venu me parler en me posant la question fatidique "Tu n'aurais pas quelque chose à m'avouer, quelque chose qui te soulagerait ?" ... "euh non", "Je suis sûr que si, ca n'aurait pas un rapport avec une fille ?" Je n'ai rien répondu donc il a compris et m'a dit qu'il était content si j'étais heureuse et que je resterai sa fille dans tous les cas et a rajouté qu'il était fièr quand même ! Papa qui à la base est un peu contre l'homosexualité a eu une réaction exemplaire.
Pour conclure, aucune mauvaise réaction, ni de mes ami(e)s, ni de ma famille. J'ai eu beaucoup de chance, surtout que la plupart s'en doutait !
Aujourd'hui tout va plutôt bien, je suis bien dans mon couple mais au fond je penserai toujours à L. pour d'obscures raisons.
Le CO, une expérience flippante mais qui n'apporte que du bien. Acceptez vous !




 Creative Commons License Ce/tte cration est mis/e disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n1104460. Contact: .