Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Expériences vécues

Infos, conseils
  Coming-out
  Réflexions, Conseils
  Homoparentalité
  Santé et prévention
  Dépression, suicide

News
  Général
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Ciné, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

Ma vie affective (Deuxième Partie) de la caresse sur les cheveux aux premiers baisers
par rockrockto le 2 Avril 2007 dans Ta vie / Expériences vécues
6 commentaires


"DU C*L DU C*L", oui bon ça va ça arrive!

Bon donc je vous avais laissés alors que je m'enfuyais de ce baiser avec la langue (mmmh)!

J'étais à vélo, je rentrais chez moi donc, le soleil commençait à se lever, j'avais l'impression de voler, je criais (oui c'est hyper cliché mais c'est vrai!), j'étais dans un état bizarre en fait, indescriptible!

On s'est revus trois jours plus tard, mais là toute la gène est revenue, il n'a pas osé m'embrasser, car j'avais eu le temps de reconstruire ma carapace. La fois suivante, j'ai réussi à me dépasser pour la deuxième fois et là on s'est galochés (j'adore cette expression!) comme des oufs pendant tout le temps qu'on s'est vus, juste en faisant quelques pauses clopes entre deux rivières de salive (il embrassait comme un chien, donc pas top mais pour une première fois, je ne me plaignais pas!)!

La prochaine marche, celle du rapport X, était plus dur à monter.

Après les fêtes, alors que je lui avais envoyé quelques sms sympa, sans tomber dans le culcul (il est bi, et il voulait une "relation sérieuse mais discrète", en gros il assumait pas du tout, pour un altermondialiste, moi je dis bof), donc je lui envoie un ou deux sms gentils juste pour lui faire comprendre que je veux le revoir, que je veux gravir la montagne du vice (je rigole bien sur), non la montagne du Plaisirrr!
Et là je reçois un sms qui disait à peu près ceci "blablabla pas prêt pour une relation sérieuse avec un mec blablabla je suis bi donc je suis pas prêt à m'engager blablabla mais ça dépend de ce que tu cherches"

donc là je suis surpris... étonné... déçu ....TRISTE, je n'étais pas amoureux, mais je comptais franchir le pas avec lui, il était prévenant, avait respecté mes blocages... tout mes amis m'avaient dit de ne pas trop attendre "votre relation va s'éteindre sinon"...

Je relis le sms une dizaine de fois puis je relis la fin (en gras) "mais ça dépend de ce que tu cherches"! ah il reste un espoir, je lui réenvoie un sms "je n'attends rien de particulier, juste découvrir" j'en rajoute une couche 'histoire de', "je n'attends pas forcément une relation sérieuse". Ce à quoi je reçois une réponse positive, il accepte de me revoir et me dit qu'il me recontacte! (bon je l'ai pas cru pour le "je te recontacte").

J'ajoute que je reçois le sms un vendredi soir alors que j'étais dans le train, je rentrais chez mes parents, qui ne savent rien de ma vie à Lyon! J'ai vite appeler un ami pour me remonter le moral, histoire de ne pas pleurer dans les bras de ma mère.

Donc "comme convenu" je lui envoie un sms après ce week end "chez mes vieux". On se revoit chez moi, et là tombe la question
FRITZ_donc tu n'as jamais eu de rapport sexuel avec un mec?
MOI_ben non...
FRITZ_et euh est-ce que tu serais prêt à avoir un rapport sexuel avec moi?
MOI_oui oui mais euh c'est compliqué, j'ai un énorme blocage sur le sexe, il faudra que tu sois entreprenant
FRITZ_ok et tu te sens prêt
MOI_oui j'ai du désir pour toi... mais euh la prochaine fois qu'on se voit!

Donc voilà c'est dit la prochaine fois qu'on se voit on BAISEEEEEE! (j'aime bien faire des remarques débiles)

Arrive ce samedi 27 janvier, où je n'arrive à rien faire sauf à fumer clope sur clope quitte à avoir un cancer le soir même comme ça pas de BIP (autocensure)!

Il arrive et là après dix secondes de baiser ouaf ouaf (souvenez-vous il embrasse comme un chien, qui dépose de la bave sur tout mon visage comme pour marquer son territoire), tout s'enchaine, on se déshabille et voilà le reste ben vous devinez comme des grands garçons et des grandes filles !

Je me surpris moi-même à n'avoir aucune gène, une fois nu, tout allait de soi. Il était même étonné que ce soit ma première fois mais comme je lui ai dit, "j'ai une grande expérience de films pornos".
Je pense que les multiples film de c*l que j'ai vu m'ont autant bloqué — car on s'éloigne de plus en plus de la réalité, en montrant des corps 'parfaits' et en omettant le toucher de la peau, les odeurs des corps — qu'ils m'ont formé, à savoir comment faire une fellation (même si dans certains films de c*l les mecs s'y prennent vraiment mal ) etc etc.

-FIN-





Articles lis

Celle qui avait eu une expérience compliquée...
Ma première expérience homo qui s'avère avoir été pire que douloureuse.
par doubleL le 24 Août 2006 dans Ta vie / Expériences vécues
(2 mots cls identiques)
 Creative Commons License Ce/tte cration est mis/e disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n1104460. Contact: .