Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Expériences vécues

Infos, conseils
  Coming-out
  Réflexions, Conseils
  Homoparentalité
  Santé et prévention
  Dépression, suicide

News
  Général
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Ciné, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

La première fois ou comment savoir.
par Alemona le 9 Septembre 2006 dans Ta vie / Expériences vécues
13 commentaires


Comment j'ai su que j'aimais les filles.

Ces derniers temps une question revient régulièrement, comment tout à commencé ?
Alors j’ai cherché la première fois, mais je n’ai pas trouvé, en fait je pense que c’est un ensemble de choses, il n’y a pas de souvenir marquant ou d’événement précis qui aurait tout changé.

Petite, j’avais toujours eu beaucoup d’admiration pour certaines femmes, dans la rue je les regardais et je me demandais laquelle j’aurais aimé avoir comme maman.
Au collège, j’ai commencé à admirer mes professeurs.

Et au lycée, je suis tombée amoureuse de ma prof de physique-chimie, Mlle A., et c’est là que j’ai compris, ça ne faisait aucun doute : j’éprouvais du désir pour certaines femmes.
Si je dis « tombée amoureuse » sans parler d’admiration c’est simplement parce-que cette fois-ci c’était différent.
En effet au collège quand je n’avais plus de cours avec le professeur je passais à autre chose, ou devrais-je dire à quelqu’un d’autre, je pensais donc que c’était un simple manque affectif, un besoin de repères.
Mais quand je n’ai plus eu Mlle A., l’année suivante, elle m’obsédait toujours.
J’ai commencé à me mettre près de la fenêtre dans certains cours car je pouvais l’apercevoir, je connaissais son emploi du temps presque par cœur, je faisais tout pour la croiser dans les couloirs et lui dire bonjour quand elle me répondait en me souriant j’entendais mon cœur battre plus fort et ça me faisait des papillons dans le ventre.
On ne choisit pas d’aimer une fille ça nous tombe dessus sans prévenir et au début on se sent atteinte d’une maladie incurable et surtout on se sent seule.
Alors oui c’est très cliché comme façon de s’en rendre compte cela dit, ça ne pouvait pas être plus clair.
A la fac, j’ai donc commencé à essayer de rencontrer des filles, et là je me suis rendue compte de ce qui m’attendait…
La première fille avec qui je suis sortie ma proposé un « plan à trois » avec son meilleur ami, de plus elle n’était pas prête pour une nouvelle relation à cause de sa récente rupture, alors ça n’a duré que quelques jours, je suis partie après le coup du "plan à trois"…
La deuxième fille sortait avec un garçon en même temps que moi, et j’ai encore eu le droit à la proposition du "plan à trois", là aussi j’ai fui à toutes jambes…
Et enfin la troisième fille à mon grand ravissement n’est sorti qu’avec moi et ne ma rien proposé de "louche" (excusez moi le terme je n’en vois pas d’autres), le seul soucis étant que cette fille était meilleure amie avec son ex qui était toujours amoureuse d’elle, alors je n’ai pas supporté longtemps.
J’en suis sortie le cœur brisé mais rassurée quelque part, car j’avais la certitude qu’une femme pouvait s’engager avec une autre femme que ce n’était pas juste une histoire de fesses.

Les lesbiennes ne sont donc pas toutes des obsédées sexuelles, il y en a même d’autres comme moi qui ont un cœur et des sentiments!…





Articles lis

L'homophobie en milieu scolaire en France (1ère partie)
A cause des homophobes, l'école, çà craint. Etat des lieux sur les auteurs et les victimes d'homophobie, les lieux et moments d'action, et sur leurs conséquences. Non, l'école, c'est ne pas toujours rose...
par tkf le 29 Octobre 2010 dans News / Général
(2 mots cls identiques)

L'homophobie en Europe
Saviez-vous que 81 % des Français se sentiraient à l'aise d'avoir un voisin homosexuel, alors que 36 % des Roumains se sentiraient mal à l'aise à cette idée ? Que 55 % des Français connaissaient au moins un homosexuel, contre seulement 3 % en Roumanie ?
par tkf le 20 Mai 2010 dans News / Général
(2 mots cls identiques)
 Creative Commons License Ce/tte cration est mis/e disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n1104460. Contact: .