Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Expériences vécues

Infos, conseils
  Coming-out
  Réflexions, Conseils
  Homoparentalité
  Santé et prévention
  Dépression, suicide

News
  Général
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Ciné, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

Le Poids Du Silence
par vero le 20 Mars 2006 dans Ta vie / Expériences vécues
8 commentaires


Un trop lourd secret

Ce jeune homme avait 18 ans quand un cancer s'est déclaré au genou.
Ceux qui ont étudié un peu le sens des maladies comprendront que le "ge-nou" c'est la relation entre soi-même et les autres.
Que cachait-il qu'il ne puisse révéler ?
Ce jeune homme si brillant, si équilibré, né dans une famille très unie, pourquoi en arrivait-il à cette extrémité ?
Tout le monde pensait qu'il s'en sortirait avec un caractère si fort, beaucoup d'humour et de dynamisme.

Donc traitement, opération, guérison puis plusieurs mois plus tard... rechute. Cancer du poumon.
Qu'avait-il de si grave qui l'empêchait de respirer donc de vivre. Quel était ce lourd secret ?
Donc opération, guérison apparente, puis plusieurs mois plus tard...rechute. Las de se battre et trop diminué physiquement il n'a plus voulu vivre. Il avait 23 ans.

Parti avec son secret , secret trop lourd à porter, impossibilité de parler, de se confier, de raconter ce mal-être qui le rongeait, il a préféré s'emmurer dans son silence jusqu'à en mourir.
Je ne comprenais toujours pas le sens de cette maladie. Mais il est si injuste de voir un enfant partir.
Mon fils était un ami proche de ce jeune homme , ils s'étaient connu au collège et n'avaient été séparés que par l'éloignement de leurs études supérieures à 18 ans.Mais ils étaient toujours restés en contact.
La mort de ce jeune homme m'interpellait, comme c'était un ami de mon fils et comme on ne lui connaissait aucune aventure amoureuse féminine ni masculine d'ailleurs, je me suis mise à avoir des doutes, les mêmes doutes qui m'étaient apparus il y a quelques années concernant mon fils.
C'est alors que ne pouvant plus supporter ces doutes sur l'homosexualité de mon fils, j'ai enfin osé lui parler et compris que ce jeune homme était homosexuel aussi mais qu'il n'avait jamais pu l'exprimer. Impossibilité pour lui de parler à sa famille et à ses amis, impossibilité de vivre librement sous le regard des autres. Mon fils m'appris qu'ils savaient implicitement l'un et l'autre leur homosexualité mais qu'ils n'en avaient jamais parlé clairement.

J'aimerais que ce témoignage vous aide à vous libérer, à parler alors qu'il est encore temps. Même si cela doit faire mal à vos parents, même si leurs rêves sont cassés, même si vous n'êtes plus alors l'enfant idéalisé, vous serez " vous-même" et vous serez "vivant".

"Ne vous privez pas d'être heureux"




 Creative Commons License Ce/tte cration est mis/e disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n1104460. Contact: .