Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Expériences vécues

Infos, conseils
  Coming-out
  Réflexions, Conseils
  Homoparentalité
  Santé et prévention
  Dépression, suicide

News
  Général
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Ciné, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

Les relations fusionnelles
par captain le 12 Février 2006 dans Ta vie / Expériences vécues
15 commentaires


récit d'une rupture difficile ( témoignage d'un éAlorien qui a souhaité conserver l'anonymat)

J'ai reçu ce témoignage pr MP, d'un éAlorien qui a souhaité conserver l'anonymat.
Au début, je voulais faire une petite mise en page, ajouter des illustrations...et puis finalement je me suis dit que j'allais dénaturer ce qu'il voulait dire.
Donc voilà : je publie le texte in extenso tel que je l'ai reçu. on en discute après si vous voulez ! comme on dit chez les djeun's "lachez vos com' !"




Les relations fusionnelles

Il n’y a rien de pire. On ne dort plus. On ne mange plus. On ne respire plus.
Tout notre être ne vit plus que pour l’autre.

Je pensais naïvement, pouvoir y échapper. Mais notre cœur est plus fort que la raison.
Être gay, et déjà une chose dure en soit. Mais vivre une passion fusionnelle relève, quand on a vécu son adolescence à se poser des questions sur sa sexualité, de la destruction.

Tout débute comme une histoire d’amour normale. Je rencontre mon ex (et en prononçant ces simples mots, mon estomac se retourne. Un coup de foudre.
Je vis des instants magiques, merveilleux. Mais dès le premier jour où il doit rentrer chez lui, je me sens mal. Vide. Très vite la jalousie et le mal être remplacent l’amour.

Où est-il ? Que fait-il ? Pourquoi n’a t-il pas répondu à mon texto ? Pourquoi ne décroche t-il pas ? Pourquoi ne se connecte t-il pas sur Internet ?Avec qui parle t-il ? Pense t-il à moi en ce moment ?

Même si j’étais le plus heureux des hommes, je ne dormais plus de ne pas être dans ses bras.
Être loin de lui me rendait fou. Je voulais pouvoir contrôler ces moindres faits et gestes. Je désirais qu’il ne soit qu’à moi.

J’en devenais malade. Et quand je parlais enfin avec lui, j’étais très agressif, possessif.
J’oubliais mon travail, mes ami(e)s, ma famille. Tout cela semblait si dérisoire par rapport à lui. Je m’endormais avec la peur au ventre. Peur de le perdre.

Je ne vivais plus que pour l’instant où nous serions enfin de nouveau ensemble.
Je m’effondrais quand j’apprenais que je ne pourrais pas le voir le week-end. Je devenais agressif avec mes amis, mes parents. Je ne voulais rien savoir.

J’en arrivais à prononcer des mots que je n’avais jamais pensé auparavant.
Impossible de me contrôler. Je souffrais plus que je n’éprouvais de bonheur.

Et un jour, j’ai entendu ces mots de sa voix. Ils me déchirent encore le cœur.
Ce qu’il allait arriver, arriva. Je l’étouffais. Et il avait raison.

J’ai réussi à l’occulter de mon esprit les premières semaines. La douleur était si vive, que je n’arrivais pas à me résoudre à y croire. C’était tout simplement irréaliste.
Puis, je suis tombé sur une des ses photos. Et je n’ai pas pu contrôler mes larmes.

J’avais la sensation de mourir. Plus rien n’avait d’importance puisqu’il ne voulait plus de moi.
Je voulais disparaître. Arrêter de souffrir. Ne plus m’endormir en pleurant toutes les larmes de mon corps.

Et cette colère qui grandissait chaque jour un peu plus. C’est impossible à la décrire.
Je me sentais violé, sali.
Incapable de me résoudre à tourner la page.

Avec le temps, certaines blessures ont cicatrisé. Mais il restera toujours une marque de cet amour. Il ne s’écoule pas une semaine, sans que j’y pense.
Ma vie a reprit le cours normal des choses. Grâce au temps, mon cœur s’est ressoudé. Et avec le recul, je peux enfin voir à quel point cette relation a été plus destructrice qu’heureuse.

Alors, que vous aillez perdu un amour ou l’Amour, je sais à quel point cela fait mal, mais il ne faut pas céder au mal être. Le temps guérit tout, même si c’est douloureux. La vie est encore longue, et vous allez vivre tellement de chose génial et passionnante… Il ne faut pas perdre espoir.





Articles lis

La peur de la rupture
Un rapide petit texte, que j'ai travaillé après ma rupture pour faire sortir ce que j'ai pu ressentir à ce moment là, quand j'ai réalisé que les choses étaient terminé entre nous.
par Lonokun le 26 Mai 2008 dans Ta vie / Expériences vécues
(2 mots cls identiques)

Le silence d'un amour...impossible!
Un amour est né au travers de l'échange de regards et de sourires, mais cet amour ne pourra jamais être vécu car il ne peut être assumé.
par jdimi le 22 Avril 2007 dans Ta vie / Expériences vécues
(2 mots cls identiques)
 Creative Commons License Ce/tte cration est mis/e disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n1104460. Contact: .