Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Expériences vécues

Infos, conseils
  Coming-out
  Réflexions, Conseils
  Homoparentalité
  Santé et prévention
  Dépression, suicide

News
  Général
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Ciné, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

L'espoir fait vivre
par doubleL le 24 Novembre 2006 dans Ta vie / Coming-out
0 commentaire


Il ne faut pas se fier aux apparences. Certaines personnes peuvent le prendre beaucoup mieux que ce que l'on imagine

Vient le moment que j'attendais tant, les vacances de la Toussaint, durant lesquelles je voyais ma cousine, à qui (bien sûr!!!?) je n'avais rien dit.
Tout se passe très bien. Je passe une semaine merveilleuse. Alors forcément, quand vient la fin des vacances, le dernier soir, on ne dort pas, on en profite jusqu'au bout. Pour ne pas succomber à la fatigue, on en vient à se raconter des petites histoires, des petits secrets. Mon tour vient, évidemment, "je n'ai pas de secret". Là, je dois dire qu'à ma connaissance, jamais mon coeur n'avait battu si vite. Elle m'a dit très vite, en "plaisantant" (trop drôle!!!!) : "moi je sais ce que c'est ton secret, tu es homosexuelle et tu as fait ton coming out et tout le tralala".
Sans vraiment avoir conscience des répercussions de mon acte je lui ai répondu sur un ton de défi "Oui". Il s'en est suivi un moment de silence très ambigu. Je me doutais de ce qu'elle pensait : "elle plaisante ou...est ce que j'ai vu juste...?".
Alors je me suis lancée, on a commencé à discuter, et j'étais très perturbée, je savais jusque là que, sans être homophobe, elle n'était pas fervente supportrice de la communauté gay.
A ce moment là, l'idée de dormir est très, très loin de moi. Je n'osais plus la regarder, peur d'être rejetée sans aucun doute. Il faut dire que l'éventualité de perdre une personne si chère a nos yeux ne peut être qu'effrayante.
Alors elle m'a dit de la regarder dans les yeux, de ne pas m'en faire, que je resterai toujours sa petite cousine, que ça lui était égal, que si je voulais pleurer alors que je pleure mais que, que je sois homo ou non, ça ne changerait rien. Alors j'ai pleuré. Mais contrairement a mon coming out d'avant (à ma mere et ma soeur que je raconterai peut-être plus tard), j'ai pleuré de joie, et je pense qu'elle ne l'a pas saisi. Pleuré de joie à l'idée que je ne la perdrai pas, ni à cause de ça ni à cause de rien d'autre, car je ferai tout pour ; à l'idée que le monde change, et que ça fait du bien.
Que ça fait du bien de pouvoir parler, sans être regardée de travers.
Alors bien sûr là aussi j'ai eu le droit a quelques maladresses comme : "mais...tu connais beaucoup de gens...comme ça?", j'en passe. Mais qui pourrait lui en vouloir?

Je m'adresse particulièrement à tout ceux et celles qui viennent chercher un peu d'espoir sur ce site, parce que j'étais comme vous, et je le suis toujours.
Donc je me permet un conseil : essayez de ne pas vous fier pas aux apparences!! ou plutôt, tentez le coup!! qui sait vraiment ce qui peut arriver?
C'est ce que j'ai fait, et c'est certainement une des meilleures choses que j'aie faites dans ma petite vie.
Du courage, et du bonheur à tous et à toutes.


DoubleL




 Creative Commons License Ce/tte cration est mis/e disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n1104460. Contact: .