Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Expériences vécues

Infos, conseils
  Coming-out
  Réflexions, Conseils
  Homoparentalité
  Santé et prévention
  Dépression, suicide

News
  Général
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Ciné, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

MA première Gay Pride
par morgan2 le 10 Juin 2008 dans Sorties / Gay Pride
10 commentaires


Une journée exceptionnelle pour un évènement fantastique, ma première fois quoi.

-avertissement : cet article a été remixé par captain qui n'a pas pu s'empêcher d'y mettre son grain de sel !-

Samedi 7 juin 2008, 7h30
Bip, bip, bip !!! Mon téléphone portable s’active pour me réveiller, il faut se préparer pour cet instant que j’attends depuis plusieurs semaines. Des nuages se dessinent dans le ciel et je prends ma voiture direction Montpellier.
La LGBT Pride est prévue pour 15 heures, j’ai que 8 heures devant moi...
J’arrive sur Montpellier vers 10 heures, mon premier truc à faire dans la ville trouver un Rainbow Flag, ce que je fis après avoir fait trois fois la rue de la Loge, pour enfin me retrouver dans une ruelle où je ne me promènerais pas en pleine nuit.

-note de captain : tu es mauvaise langue Morgan2, j'ai habité dans le coin pendant cinq ans et c'est tout à fait sympa !-

Là je trouve le magasin que je cherchais et un rainbow flag (17 € quand même cela fait cher, enfin c’est fête).

-tssss, surtout Morgan2 n'oublie pas que tu es gay, donc potentiellement Pêté de thunes pour nos amis marchands de gadgets !-

11h30, retour sur la place de la Comédie afin d’y retrouver mon ex (y pas de mal à être ami) ainsi que des amis d’Et-Alors. En les attendant nous écoutons le festival de fanfares qui à lieu le même jour. Enfin voilà 12h, mon ex, mes amis et moi nous nous dirigeons vers le parc de l'esplanade et pique-niquons, et partageons de nombreuses sucreries (bouh les calories).
Enfin,arrive l’heure de rejoindre les autres participants de cette marche des fiertés. Arrivé parc du Peyrou, mes yeux ne peuvent s’arrêter de se lancer dans des rondades devant les drapeaux gays de partout, des centaines de jolis garçons, de la musique et surtout la fête. Le rêve d’une vie…

-hé bé mon petit canard, c'est beau à voir un tel enthousiasme !-


Nous partons direction place de la Comédie, décidément c’est le centre de la ville de Montpellier c’est pas possible.
-si.-
Durant le cortège, mon ex revient à la charge, je refuse une fois (je ne suis pas un mec facile non mais…), deux fois (il insiste le bougre) ; et au bout de la troisième fois, faible que je suis, la vie s’arrête et nous nous embrassons à pleine bouche au milieu de centaines d’autres personnes malgré les gens qui nous regardent (certains comme des animaux de foire enfin passons) Mon cœur fait qu’un seul tour, je suis gay et alors ?..
C’est impressionnant comme ce baiser a pu me faire du bien, je me suis senti pousser des ailes et après j’ai survolé Montpellier jusqu’à la fameuse place de la … Comédie.
-wééééé !-
Enfin, entre temps j’ai bougé au rythme électro des chars (les gays n'écoutent que de l’électro enfin je passe la dessus aussi), et j’ai perdu les amis avec qui je suis venu. Donc je dépose enfin mon +1 au tram pour qu’il reparte vers le monastère Shaolin de Montpellier.
-je vous jure que ça existe ! même moi, je ne le savais pas !

Une fois déposé je retrouve les et-aloriens accoudés à une table afin de boire un verre.
-ah oui ça c'est fatal. et-alors+meatings = bière.-

Nous enchaînons notre soirée dans un petit resto sympa avec un serveur style mexicain charmant à souhait (oh çà va je peux craquer aussi), là nous rigolons comme jamais je ne l’avais fait. Puis certains plus fatigués que d’autres décident de rentrer chez eux, quand à moi je décide de vivre ma gay pride à fond, et je sors pour la première fois dans une boite gay, à Palavas (je ne fais pas de pub vous avez vu), là je me retrouve dans un endroit où j’avais toujours rêvé d’entrer sans jamais le faire, et là au son de Louise Attaque, Téléphone et Grease (bon il y avait aussi Lorie, à cet instant là j’ai eu honte), je me suis éclaté.
Mon seul regret être timide et ne pas être allé voir ce beau jeune homme vêtu tout en blanc et beau à croquer, enfin je suis nul, je suis nul.

-méeuh non ! c'était ta première gay pride, ta première boite gay...on peut pas tout faire en même temps non plus hein !-

Pour finir, nous sortons de boite à 6h du mat’, le soleil se levait sur la plage, j'ai voulu partager des croissants avec mes amis, mais aucune des boulangeries n'était ouverte et donc je rentre dans mon appartement tout seul, pour me réveiller à 12h 25 et depuis: j’ai mal au mollets (et là au poignet d’écrire).
Ma première gay pride restera comme toutes mes premières fois un moment exceptionnel…

Morgan2, Avignon, le 10/06/08




 Creative Commons License Ce/tte cration est mis/e disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n1104460. Contact: .