Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Exp√©riences v√©cues

Infos, conseils
  Coming-out
  R√©flexions, Conseils
  Homoparentalit√©
  Sant√© et pr√©vention
  D√©pression, suicide

News
  G√©n√©ral
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Cin√©, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

Une gaypride à San Francisco
par Shael Neih le 30 Juin 2007 dans Sorties / Gay Pride
4 commentaires


Un peu écrit à la manière d'un journal, j'essaie, par cette vision originale, de vous montrer un peu l'après-gaypride de San Francisco lors de l'été 2007

A peine arriv√© √† l'a√©roport international de San Francisco, √† peine descendu de l'avion, je file droit vers les guichets o√Ļ, suite √† une attente d'une vingtaine de minutes, une personne me demande la feuille verte compl√©t√©e. Elle l'observe, me pose quelques questions "deux mois ici, pour quoi faire ?". Un peu agressive la nana, je garde mon calme, mon sang-froid "I'm here in order to improve my english level". Un peu inqui√®te, elle m'ordonne de montrer mon billet de retour. Quelle parano√Įa !

Bref, j'arrive enfin √† sortir de ce petit bordel pour arriver enfin √† l'endroit o√Ļ nos bagages arrivent. Gr√Ęce √† des √©tiquettes supervisibles, je les retrouve en deux clins d'oeils et sort en courant de cette station infernale. Mon amie, accompagn√©e par son mari s'approchent de moi, me souhaite la bienvenue. "Enfin sur le territoire !". Apr√®s plus de 15h de transports, un gros stress √† l'a√©rogare de Franckfort, le bien-√™tre m'envahit ! Et pourtant, ma tronche carrement d√©truite par les deux coups en atmosph√®res, laisse transpirer les pores de peau d'une sueur encore inconnue aujourd'hui !

Bref, direction la maison, direction la douche, direction ensuite San Francisco. En deux clacs, nous rejoignons la gaypride, en deux clics nous sommes dans la foule. L'heure ? Il est 15h ... les chars commençaient le matin pour se terminer aux alentours de midi. Les journaux locaux parlent d'un réel succès, d'une démonstration de la puissance homosexuelle, et surtout de son besoin de s'exprimer. Un bon point pour eux. Le San Francisco Chronicles a d'ailleurs préparé durant toute la semaine le terrain pour son article "gay will win" !

Une fois arriv√©s sur place, nous trouvons de tout : des personnes habill√©es en cuir, d'autres compl√®tement nues, des punks, des hippies, et aussi ... des europ√©ens venus assister aux diff√©rentes repr√©sentations ! Car oui, la gaypride √† San Francisco ne se regroupe par autour que d'un seul et unique concert mais plut√īt autour d'une dizaine dispatch√©e dans les diff√©rentes rues perpendiculaires, parall√®les. Tout le monde semble s'amuser, prendre du plaisir, c'est un peu √ßa la GayPride l√†-bas, la fiert√© d'√™tre naturellement gay a finalement investi l'int√©gralit√© de la ville qui sous la musique des concerts s'anime d'un mouvement humain.

La partie la plus émouvante fut la fin du défilé de mode (vous m'excuserez l'omission des noms / prénoms, n'ayant pas dormi plus de 48h, il m'est incapable de m'en souvenir), un député a marié la styliste à sa femme. Un bisous de lesbiennes pour couronner le tout de la gaypride suivi par de la musique type house histoire de bouger le corps.

J'avoue que pour une premi√®re gaypride j'ai aim√©, j'ai m√™me ador√©. En dansant comme un fou, un homme typ√© africain (j'aime pas le c√īt√© "raciste du terme", sachez juste que je ne pense pas √† une discrimination au contraire !) s'est approch√© de moi. Nous nous sommes amus√©s ensemble, faisant des mimiques, adoptant diff√©rentes expressions faciales. Oui, je me suis amus√© comme un fou, sp√©cialement avec lui. Il avait cet allure, ce petit c√īt√© "je veux jouer" assez int√©ressant. Il enlevait ses lunettes, j'enlevais les miennes, on se regardait dans les yeux, mes mains effectuait un "non" qui s'accompagnait du son de la bouche. Alors, il changeait son expression en une autre histoire de montrer sa surprise. Int√©ressant le gar√ßon. Dommage, je n'avais pas encore de t√©l√©phone √† l'√©poque (une vraie arnaque, vous payez aussi lorsqu'une personne vous appelle).

J'avoue que pour une fois, et pour une fois seulement, je suis fier d'être gay. Pourquoi ? Tout simplement parce que je fais partie d'une différence qui fera grandir ce monde.

Reversible ?




 Creative Commons License Ce/tte crťation est mis/e ŗ disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL nį1104460. Contact: .