Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Expériences vécues

Infos, conseils
  Coming-out
  Réflexions, Conseils
  Homoparentalité
  Santé et prévention
  Dépression, suicide

News
  Général
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Ciné, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

Vague de suicides en septembre 2010 parmi les jeunes gays ou perçus comme gays aux Etats-Unis
par tkf le 2 Octobre 2010 dans News / Général
10 commentaires


14ème article de notre série. Les suicides de quatre adoslecents en quelques semaines, Billy Lucas, Seth Walsh, Asher Brown et Tyler Clementi, font le tour du web mondial pour dénoncer l'homophobie en milieu scolaire.


L’affaire commence à emballer l’univers médiatique américain et mondial. Mais de quoi s’agit-il ? Les médias américains ont recensés de nombreux suicides de jeunes adolescents homosexuels ou perçus comme tel en l’espace d’un mois, commençant même à parler de fléau ou d’épidémie de suicides. Les noms de Billy Lucas, Seth Walsh, Asher Brown, et surtout Tyler Clementi, circulent dans les rédactions et internet. La nouvelle a finit même par franchir l’Atlantique, la chaine LCI diffusant un reportage en ce samedi matin, 2 octobre 2010. Mais que se passe-t-il exactement ? Petite chronologie et analyse….



Billy Lucas, élève de 15 ans à la Greensburg High School dans l'Indiana, s'est suicidé jeudi 9 septembre après avoir enduré des harcèlements et des intimidations de la part de certains de ses camarades d’école. Sa mère l’a trouvé pendu dans la grange de la grand-mère de Billy. La lettre que laissa le jeune adolescent à sa famille ne fait nulle mention de harcèlement à l’école. Mais certains camarades de classe affirment qu’il était victime d’harcèlement depuis longtemps. Il a été soumis aux railleries sur son homosexualité perçue, était régulièrement traité de pédé, et a été même à plusieurs reprises enfermé dans les vestiaires, menacé d’être tabassé, ou intimidé par certains lui disant qu’il ne devait pas vivre ou qu’il devait se tuer à cause de sa supposée orientation sexuelle. Il convient de noter que Billy ne s'identifiait pas comme gay.
L’administration de l’établissement déclare que l’élève n’était pas identifié comme victime de harcèlement scolaire, phénomène par contre identifié comme problématique dans cette école.
Ses amis lui ont dressé un mémorial sur Facebook (http://www.facebook.com/pages/Billy-Lucas-Memorial/125181990865723?v=wall&ref=ts) et ont assisté à une veillée aux chandelles en son honneur sur le campus le mercredi 15 septembre.

Deux reportages de Fox News sur la mort de Billy Lucas :
http://www.youtube.com/watch?v=dp3qlx1D_bA
http://www.youtube.com/watch?v=zSgsqssKwP4
L’événement reste toutefois médiatiquement assez confidentiel.



Seth Walsh, un élève de 13 ans de la Jacobsen Middle School à Tehachapi, en Californie, a été retrouvé inconscient et ne respirant plus le 19 septembre 2010 après avoir tenté de se pendre à un arbre dans son jardin, selon un rapport de police obtenu par The Bakersfield Californian. Seth a été transporté à l'hôpital et a été placé en soutien respiratoire dans un état critique, mais il a succombé à ses blessures le mardi 28 septembre 2010. Seth était un bon élève et aimé par la faculté. Des amis et des membres de sa famille ont d’ailleurs posté sur YouTube le 23 septembre une vidéo lui rendant hommage alors qu’il était encore en vie, et lui souhaitant un rapide retour parmi eux. La photographie ci-dessus est justement extraite de cette vidéo.
http://www.youtube.com/watch?v=V6_pj5qJbwY

Les raisons de son suicide semblent être le fait qu’il subissait un harcèlement incessant dans son établissement parce qu’il était gay de la part d’un certain nombre d’élèves, sans que l’administration de l’établissement ne réagisse et ne fasse cesser ce harcèlement. Les enquêteurs de la police ont interrogé certains des jeunes qui raillaient Seth le jour où il s'est pendu. «Plusieurs des enfants auxquels nous avons parlé ont éclaté en sanglots », a déclaré Jeff Kermode, le chef de la police de Tehachapi. « Ils n'avaient jamais prévu un résultat comme celui-ci. » poursuit-il.

Judy Walsh, la mère de Seth, espère que la mort de son fils est un appel au réveil pour la communauté afin de «développer une plus grande tolérance pour des gens différents ».
Le jour de sa mort, une nouvelle vidéo de ses proches, sur un air de la chanson « Over the raimbow », a été diffusée sur YouTube pour lui rendre un dernier hommage.

http://www.youtube.com/watch?v=S3GP14VHIFw

Là encore, l’affaire reste médiatiquement assez confidentielle au moment de son coma artificiel sous respirateur artificiel à l’hôpital. Jusqu’à ce que survienne un troisième suicide…



Asher Brown, élève de 13 ans à la Hamilton Middle School à Houston, s'est tiré une balle dans la tête le jeudi 23 septembre 2010 après avoir été victime d'harcèlement à l’école. Asher était harcelé parce qu'il était petit. Pour la façon dont il s'habillait. Pour ses convictions religieuses car il était bouddhiste. Et pour son orientation sexuelle car il était gay. Il était harcelé depuis deux ans, depuis son arrivée dans cette école. Mais les choses ont empiré à la rentrée.
En effet, Asher avait révélé son homosexualité à ses parents durant l’été. Voyant qu’il avait été accepté par sa famille, il s’était mis en confiance pour en faire de même auprès de ses camarades de classe. Mais cela ne s’est pas aussi bien passé à l’école qu’avec sa famille. Il recevait régulièrement des menaces de morts. Ses harceleurs avaient même une fois mimé sur lui des actes sexuels en classe de physique pour l’humilier. La goutte de trop a été donnée quelques jours avant sa mort : un élève l’avait fait trébucher exprès des escaliers et avait shooté dans ses livres. Et lorsqu’il tenta de se relever, on le fit trébucher exprès de nouveau.

Asher s’est suicidé en se tirant une balle dans la tête avec le 9mm Beretta de son beau-père. Il n'y avait aucun message de sa part expliquant son geste. Son beau-père David a retrouvé son corps sans vie en rentrant du travail. « Je pensais qu'il était couché là à lire un livre ou quelque chose », dit-il. « Mon fils a mis un pistolet sur sa tête parce qu'il ne pouvait plus supporter les brimades et les taquineries constantes. » Selon sa mère Amy, « On le traitait de différents noms parce qu’il était homosexuel. », dit-elle. « Il en a juste eu assez. »

Les parents d’Asher dénoncent l’inaction de l’établissement, qui avait selon été prévenu depuis plus d’un an et demi de ses brimades. L’établissement se défend en affirmant n’avoir jamais reçu aucune plainte à ce propos.

C’est à partir de cet événement que les médias commencent à s’emparer de l’affaire, sous l’impulsion de deux parents qui veulent crier leur colère devant l’incurie de l’administration scolaire, et pour aider d’autres jeunes dans la même situation pour que jamais cela ne se reproduise, comme pour faire en sorte que la mort de leur enfant ne soit pas veine.
L’événement a été traité dans les médias américains. L’interview la plus complète et la plus émouvante des parents d’Asher a été faite sur CNN :
http://www.youtube.com/watch?v=Hk-ERYSi44A

Fox News a proposé un reportage de bonne facture (surprenant vu la chaine aux opinions de droites très partisanes) :
http://www.youtube.com/watch?v=5jvFrrnsdyc

ABC 13 a consacré un reportage sur le sujet :
http://abclocal.go.com/ktrk/video?id=7696823

Mais si l’homosexualité de la victime n’est pas ignorée, le débat porte plutôt sur le problème du harcèlement dans les écoles américaines. L’emballement médiatique sur une vague de suicides gays va se produire en fait plutôt avec le suicide suivant…



Tyler Clementi, 18 ans, un étudiant de première année de la Rutgers University à New York, et violoniste au talent prometteur selon ses enseignants, s’est suicidé en se jetant du haut du pont George Washington dans la nuit du 22 septembre 2010. Il avait prévenu de son geste sur son compte Twitter environ quinze heures avant d’agir. Des témoins l’ont vu sauté du pont sans pouvoir le retenir. Son portefeuille a été retrouvé à proximité de l’endroit où il avait sauté. Sa voiture, son téléphone et son ordinateur portables ont été aussi retrouvé à proximité du pont. Son corps n’a été retrouvé qu’au 29 septembre 2010.

Son geste est le résultat des agissements de son colocataire indélicat Dharun Ravi. En effet, le 19 septembre, 3 jours avant sa mort, Tyler lui avait demandé de ne pas être dans leur chambre jusqu’à minuit. Soupçonnant son colocataire d’être gay, Dharun avait laissé une webcam dans leur chambre, et est parvenu à filmer Tyler à son insu avoir des relations sexuelles avec un jeune homme. Cette vidéo a été diffusée avec la complicité d’une autre étudiante du dortoir en direct sur internet, sous la vantardise de Dharum qui a écrit sur Twitter « Mon colloc a demandé la chambre jusqu’à minuit. Je suis allé dans la chambre de Moly et j’ai allumé ma webcam. Et j’ai vu mon colloc sortir avec un mec. Yay »

Il semble que Tyler apprit la nouvelle à cause des ragots qui ont commencé à circulé à l’université à cause de cette diffusion internet. Désemparé, Tyler demanda alors des conseils sur un forum internet gay, puis décida de se plaindre officiellement de son colocataire auprès des responsables du dortoir, afin d’obtenir une autre chambre.
Mais le 21 septembre, lorsqu’il redemande d’avoir la chambre libre pour lui seul, son colocataire se vante de nouveau sur Twitter de rediffuser une nouvelle vidéo à caractère sexuelle, en écrivant les mots suivants : « N'importe qui avec iChat, je vous défie de venir voir la vidéo entre heures de 9h30 et 12h00. Oui, ça se passe à nouveau. » Sauf que cette fois-ci, Tyler découvrit la caméra, et le signala au responsable du dortoir. Cela fut toutefois le coup de trop. Après un message sur son compte Twitter, « Je saute du pont Georges Washington, désolé », et une journée de répétition au violon, il passe à l’acte dans la nuit du 22 septembre 2010.

Dharum Ravi a du payer 25.000 dollars de caution pour sortir de prison ; Moly Wei et Dharum Ravi risquent jusqu’à cinq ans de prison pour avoir filmé et diffuser sans le consentement de la victime ses ébats sexuels.



Cette quatrième affaire fait le tour actuel des médias américains, aussi bien par de nombreux reportages à la télévision que dans les éditoriaux des grands journaux américains, sans oublier le tour des blogs internet, notamment les blogs communautaires gays.
Il existe même déjà désormais un article consacré à l’affaire Tyler Clementi sur l’encyclopédie en ligne Wikipedia !
L’emballement médiatique sur cette affaire a permis à cette histoire de franchir l’Atlantique, et d’être évoqué dans les sites internet communautaires, puis les médias européens. Ainsi, LCI a consacré un reportage sur Tyler ce samedi 2 octobre au matin.

Mais pourquoi cet emballement maintenant ? Tout d’abord parce que les gens ont commencé avec ces suicides à répétition de parler de loi des séries, surtout à partir du 28 septembre, avec la mort de Seth Walsh, qui a été débranché de son respirateur artificiel. On parla même alors d’épidémie de suicides. Les termes sont inappropriés, mais la consternation de voir en aussi peu de temps le nombre de suicides de la part de jeunes gays ou supposés gays a choqué, commençant à interroger la société sur le harcèlement à l’école, qui est un gros problème aux Etats-Unis.
L’émotion est néanmoins palpable et fait réagir de nombreuses personnalités, comme le ministre de l’éducation qui parle de « tragédies inutiles », ou la présentatrice de talkshow Ellen DeGeneres avec son message : « Je veux que tous ceux qui se sentent différents et seuls sachent que je sais ce qu’ils ressentent. Vous pouvez trouver de l’aide et du soutien dans votre communauté. Si vous avez besoin de parler à quelqu’un ou si vous voulez vous engager, le site de l’émission recense quelques associations formidables. Votre vie va s’arranger, les gens changeront et vous devriez rester vivant pour le voir par vous-mêmes. »
http://www.youtube.com/watch?v=_B-hVWQnjjM


Le problème est que parfois l’émotion va trop loin. En effet, certains médias sont entrés dans une logique de surenchère, Perez Hilton en tête, identifiant un cinquième et un sixième cas de suicides de jeunes homosexuels dans cette liste macabre.



Citons tout d’abord Raymond Chase, un étudiant de 19 ans, ouvertement gay, faisant des études en arts culinaires à la Johnson & Wales University dans le Rhode Island, s'est suicidé mercredi 29 septembre 2010 en se défenestrant de sa chambre de dortoir. Les raisons de son suicide restent pour l’instant inconnues, et rien n’indique pour le moment qu’il a été harcelé à l’école.



De même le cas de Cody J. Barker, En Shiocton, Wisconsin, un adolescent de 17 ans, ouvertement gay, qui est mort subitement le 13 Septembre à Shiocton, dans le Wisconsin. Cody était un militant. Il avait récemment participé à un séminaire visant à établir une alliance gay/hétéro dans son école.
Un site mémorial lui est dédié :
http://www.clinehansondahlkefuneralhomes.com/sitemaker/memsol.cgi?page=profile§ion=info&user_id=250057

Mais rien n’indique un suicide, ni un harcèlement insoutenable à son encontre pour le moment.

Ses deux derniers cas semblent donc de trop dans cette liste macabre de suicides liés à l’harcèlement envers de jeunes homosexuels ou supposés. Le site français de Yagg a toutefois inclus Raymond Chase dans cette liste dans son article du samedi 2 octobre 2010. Le site Têtu s’est limité à quatre noms, mais il est vrai qu’au jeudi 30 septembre, moment de la publication de l’article, la nouvelle de la mort de Raymond Chase ne faisait pas encore la une des blogs communautaires américains.



Ceci dit, ce n’est pas uniquement cette loi des séries qui semble fasciner les médias américains. Le contexte particulier de cette dernière affaire à propos de Tyler Clementi a aussi participé à l’emballement médiatique. Car elle pose la question des dangers possibles des réseaux sociaux sur internet dans l’intrusion dans la vie privée et sa diffusion à grande échelle, pouvant conduire à des situations dramatiques de cyber-harcèlement.


Quoiqu’il en soit, cette succession d’affaires de suicide permet de s’interroger sur l’homophobie en milieu scolaire aux Etats-Unis, très présente, malgré la présence de nombreuses actions pour la combattre, comme la multiplication dans les établissements des alliances Homos et Hétéros (Gay and Straight alliance en anglais, des associations de lycéens ou d’étudiants pour favoriser le dialogue et l’entendte entre les personnes quelque soient leur orientation sexuelle), ou la journée du silence (journée pendant laquelle les participants volontaires s’engagent à ne prononcer aucune parole à l’école durant toute la journée, pour symboliser le silence forcé de nombreux jeunes homosexuels qui se taisent sur leur orientation sexuelle pour échapper au harcèlement des autres), ou encore des journées de sensibilisation au respect et à la différence promut cette fois par contre par certains établissements.

Tout cela n’empêche pas des statistiques édifiantes dans les écoles américaines :

- Le suicide est la troisième cause de mortalité chez les jeunes de 15 à 24 ans aux Etats-Unis (12 % des 34.000 cas aux USA), derrière les accidents et les homicides (2006 National Adolescent Health Information), mais est la deuxième cause de mortalité dans les camus universitaires (200 CDC).
- Pour chaque suicide fatal aux Etats-Unis, on estime que 100 à 200 tentatives de suicides sont effectuées (2003 Youth Risk Behavior Surveillance Survey).
- Les jeunes LGBT ont quatre fois plus de risques de faire une tentative de suicide que les jeunes hétérosexuels (Massachussetts 2007 Youth Risk Survey).
- Plus d’un tiers des jeunes LGBT ont déclaré avoir fait une tentative de suicide ( D' Augelli AR - Psychiatrie clinique de l'enfant et Psychology 2002 )


Qu’en est-il en France ? c’est ce que nous verrons dans notre prochain article…





Articles lis

La marche des fiertés 2010 montrée au journal télévisé
13ème article de notre série. Après une retranscription des reportages consacrés à la gay pride du 26 juin 2010 sur les grandes chaines nationales, cet article vous donne les infos et quelques développements que les journaux ne vous ont pas dit !
par tkf le 30 Juin 2010 dans News / Général
(6 mots cls identiques)

L'homophobie en milieu scolaire en France (1ère partie)
A cause des homophobes, l'école, çà craint. Etat des lieux sur les auteurs et les victimes d'homophobie, les lieux et moments d'action, et sur leurs conséquences. Non, l'école, c'est ne pas toujours rose...
par tkf le 29 Octobre 2010 dans News / Général
(5 mots cls identiques)

L'homophobie en Europe
Saviez-vous que 81 % des Français se sentiraient à l'aise d'avoir un voisin homosexuel, alors que 36 % des Roumains se sentiraient mal à l'aise à cette idée ? Que 55 % des Français connaissaient au moins un homosexuel, contre seulement 3 % en Roumanie ?
par tkf le 20 Mai 2010 dans News / Général
(4 mots cls identiques)

La marche des fiertés parisienne en crise ?
Ou comment une étude comparative des gay pride européennes montre que celle de Paris ne se porte pas si bien que cela. De quoi s'inquiéter pour la concrétisation de revendications égalitaires face aux politiques...
par tkf le 20 Avril 2010 dans News / Général
(4 mots cls identiques)

L'homophobie en France
11ème article de notre série. Combien sont les homophobes en France ? Combien sont les gay-friendly ? Et bien maintenant, on a une réponse...
par tkf le 29 Octobre 2009 dans News / Général
(4 mots cls identiques)

Pour vivre heureux, il faut encore vivre caché...
Article écrit par Sophie Autin, extrait du journal étudiant angevin K-Libres n°9 d'Avril 2007.
par Xeric le 16 Avril 2007 dans Infos, conseils / Réflexions, Conseils
(3 mots cls identiques)

La gay pride, ce n'était pas pour moi.
A ceux et celles pour qui un-e bon-ne homo est un-e homo invisible.
par Tsar le 22 Juin 2012 dans News / Edito et-aloriens
(2 mots cls identiques)

C'est l'Été !
Édito de l'été 2011, une fois le gros des Gay pride passées...
par Miss Hada le 19 Juin 2011 dans News / Général
(2 mots cls identiques)

La voie vers le respect.
Il faut passer tellement d'étape pour en arriver où j'en suis, pourtant je n'ai que seize ans et... je me sens libre!
par andre le 20 Octobre 2009 dans Ta vie / Expériences vécues
(2 mots cls identiques)

La marche des fiertés 2009 montrée au journal télévisé
10ème article de notre série. Après une retranscription des reportages consacrés à la gay pride du 27 juin 2009 sur les grandes chaines nationales, cet article vous donne les infos et quelques développement que les journaux ne vous ont pas dit !
par tkf le 29 Août 2009 dans News / Général
(2 mots cls identiques)

L’échelle du degré d’acceptation de l’homosexualité : un outil pour chiffrer l’homophobie.
Sixième article d’une série consacrée à la place des gays et des lesbiennes dans la société française. On y propose une méthode d'évaluation de l'homophobie - ou de l'homophilie - dans toutes ses facettes.
par tkf le 28 Mai 2007 dans News / Général
(2 mots cls identiques)

the BUTT BOOK (éditions Taschen)
Les éditions Taschen sortent une compilation du meilleur des 5 premières années du magazine gay hollandais BUTT.
par captain le 23 Février 2007 dans Art et Culture / Livres
(2 mots cls identiques)

Un combat contre la honte...
Le parcours vers l’acceptation n’est pas facile, on passe par différents états, et surtout par la honte, la honte d’être différent. Est-il possible un jour de gagner ce combat ?
par Xeric le 19 Février 2007 dans Ta vie / Expériences vécues
(2 mots cls identiques)

Génération Arc-en-Ciel - Tome 2
La suite des aventures du Georges XI, entre Bastille et Marais, Paris et province... la saga homo à la sauce française ratée...
par cici le 12 Décembre 2006 dans Art et Culture / Livres
(2 mots cls identiques)

Le premier qui meurt...
La suite des enquêtes de Me Pauline Vogel...
par cici le 4 Octobre 2005 dans Art et Culture / Livres
(2 mots cls identiques)

A Bigger Splash !
Quelle eau de toilette pour les gays cet été ?
par captain le 13 Juillet 2005 dans Humour / Electrolook
(2 mots cls identiques)

Pile ou face ... l'ado aux deux visages
"Peinture" de la vie quotidienne d'un ado pas hétéro et mal dans sa peau.
par Freeself le 12 Juillet 2005 dans Infos, conseils / Dépression, suicide
(2 mots cls identiques)
 Creative Commons License Ce/tte cration est mis/e disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n1104460. Contact: .