Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Expériences vécues

Infos, conseils
  Coming-out
  Réflexions, Conseils
  Homoparentalité
  Santé et prévention
  Dépression, suicide

News
  Général
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Ciné, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

La réaction actuelle des gens face à l'homosexualité
par Solène le 2 Novembre 2007 dans Infos, conseils / Réflexions, Conseils
20 commentaires


De l'indifférence totale à l'indifférence égoïste. Un rapide tour d'horizon des réactions que j'ai pu constater.


Je ne pense pas et ne crois pas faire de cet article la "Bible" des réactions des hétérosexuels mais je vais faire une synthèse des différents types de réactions que l'on peut rencontrer dans son entourage plus ou moins proche, qui reflètent bien l'évolution des mentalités durant le siècle dernier et qui sont aussi parfois autant de questions qu'hétéros et homos peuvent se poser ou s'être posé.

L'indifférence forcée et l'incompréhension
(25%)
J'entend par là les personnes qui ont encore beaucoup de préjugés et ont une approche très vague de la situation mais qui, peut-être pour faire bien et ne pas paraître homophobes, affirment en insistant bien "mais chacun fait ce qu'il veut, moi j'm'en fiche tant que t'es heureuse comme ça".
On croirait presque que nous avons délibérément choisi d'être homo.
Cette "catégorie" comprend aussi les réponses "mais c'est parce que tu n'as pas trouvé le bon mec" (désolé je parle dans le cas des filles... :s) et les remarques du genre "mais comment tu sais que t'es homo si t'as jamais eu de relation homosexuelle ?!", à la limite je suis presque d'accord pour qu'on se pose la question mais en réfléchissant pourquoi serait-il plus logique de se dire hétéro sans avoir eu de relation hétéro. Pour ces gens là, tout se passe comme si l'homosexualité était simplement une attirance à caractère sexuel...
Viens ensuite toutes les phrases du style "c'est pas naturel" "ça permet pas d'avoir des bébés" etc, etc...
J'avoue avoir du mal avec ce genre de discours mais comme une bonne partie des personnes souhaite faire un effort de compréhension, cela permet aussi de débattre et d'ouvrir un peu leur univers, car pour la plupart ce "milieu" est totalement inconnu et ils ne savent donc pas quelle attitude avoir, ni quoi penser.
Remontons un peu dans la positivité!!

L'indifférence égoïste (25%)
Cela concerne les personnes qui ne voient pas de problèmes à ce qu'il y ait des homosexuels... si et seulement si cela ne touche pas et ne dérange pas leur confort et leur bonheur.
"Oui bah écoute, tu diffères pas tant que ça et tant que ça ne m'empêche pas de vivre et que je ne me sentirai pas oppressée par les homosexuels, je ne vois pas pourquoi je leur en voudrais"
En gros, tant que l'on reste bien sages dans notre coin et que nous ne sommes pas plus nombreux, il n'y a aucun problème. Je pense ce stade d'indifférence à peu près identique au prochain sauf qu'il y a une notion d'égoïsme en plus, mais cela caractérise particulièrement bien la race humaine !!

L'indifférence simple (45%)
C'est peut-être celle qui tend à se généraliser le plus.
Ce sont ceux qui ont intégré l'homosexualité comme étant un "modèle" amoureux possible et qui sont simplement étonnés de l'apprendre.
Ils ne comprennent pas ou peu juste parce qu'ils ne sont pas dans le même cas.
Mon meilleur ami était trop marrant lors de mon CO, il m'a dit "nan mais t'aimes les filles euh... les filles ?! t'aimes pas du tout les garçons ?!" et après "mais pourquoi t'aimes les filles ?" bah et toi, pourquoi tu les aimes ? , j'ai eu droit à ton un catalogue de raisons donc je lui ai tout simplement répondu que j'aimais les filles pour les mêmes raisons que lui.
L'avantage de ces personnes est que tu peux discuter tout à fait naturellement avec eux, aussi facilement qu'entre homos.

Vous pensez sûrement qu'il n'existe pas tellement d'autres cas et pourtant il en reste un tout petit et que je garde précieusement.

L'acceptation totale et compréhensive (5%)
Les personnes correspondantes ont plutôt rares, du moins dans mon entourage, et il y a une personne en particulier qui représente très bien cette catégorie.
C'est très important quand on a du mal à assumer parce qu'elles sont douées d'un compréhension hors du commun et qui aide à avancer.
Elles ne sont pas indifférentes en soi, c'est simplement que pour elles les homos sont des personnes comme les autres dont le "mode de vie" ne devrait en rien les caractériser.
Elles savent comment réagir face à quelqu'un mal dans sa peau et donner des conseils ô combien précieux, de par leur statut d"ami d'homo"! Et ça, ça n'a pas de prix et j'espère bien qu'un jour, tout le monde évoluera dans ce sens.



Pour faire court, j'aurai pu dire que les différents stades d'évolution des mentalités durant le 20ème siècle sont actuellement représentés simultanément dans la population et que cela évolue petit à petit.
Je considère aussi que toutes ses attitudes sont une preuve de l'égoïsme des gens, qui n'aiment pas être dérangé dans leurs habitudes et encore moins changer leur façon de penser ou même réfléchir à un "problème". Ils préfèrent largement se voiler la face !!
c'est pourquoi il est nécessaire de continuer nos actions... mais sans débordements bien-sûr !





Articles lis

L'homophobie en France
11ème article de notre série. Combien sont les homophobes en France ? Combien sont les gay-friendly ? Et bien maintenant, on a une réponse...
par tkf le 29 Octobre 2009 dans News / Général
(2 mots cls identiques)
 Creative Commons License Ce/tte cration est mis/e disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n1104460. Contact: .