Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Expériences vécues

Infos, conseils
  Coming-out
  Réflexions, Conseils
  Homoparentalité
  Santé et prévention
  Dépression, suicide

News
  Général
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Ciné, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

Etre bisexuel, une réalité difficile à assumer
par Fantash le 25 Février 2007 dans Infos, conseils / Réflexions, Conseils
44 commentaires


Bisexualité, une réalité difficile a assumer. Ambivalence et torture mentale depuis 7 ans.

14 ans, c'était mon âge lors de ma 1ère relation sexuelle. Ce fut avec un garçon de 15 ans. Ce fut rare, intense, mais terrifiant. Terrifiant, car jusque-là, j'avais toujours eu de l'attirance pour les filles. Ce jour fut celui où je devins ambivalent ou plutôt bisexuel.

Mais ce jour fut surtout celui où mes pensées allaient commencer leur petit bordel, ce qui, sous des apparences de réflexion sur moi-même, allait devenir aussi une torture cérébrale. En effet, comment peut-on aimer les filles mais aussi les garçons ? Pour un ado de 14 ans, c'est très difficile a comprendre. Et à l'approche de mes 21 ans, c'est toujours aussi difficile a comprendre. 7 ans... 7 ans de réflexion, jusqu'à comprendre une chose, jusqu'à trouver un début de solution.

Il fallait que je trouve l'âme soeur, fille ou garçon ; il fallait que je trouve la personne que j'aime. Ensuite, peu importe ce qu'on dirait de moi, je serais amoureux, point final.

Mais la torture mentale pointa de nouveau son nez, les choses ne seraient pas aussi simples qu'elle le semblaient. "L'ambivalence indique que les choix qui s'offrent à nous sont à peu près équivalents". Or ici les deux choix, ou plutôt les deux possibilités (que je tombe amoureux soit d'une fille, soit d'un garçon), ne se valent pas. Aux yeux de la société, aux côtés d'une fille, je serais un gars normal, sans particularité, ce que j'ai toujours été extérieurement, le gars qui passe inaperçu. Mais aux bras d'un autre garçon, je serais un homo, je serais rejeté, insulté, moqué. Et lorsque qu'on me demande si je suis hétéro ou homo, je réponds que je suis hétéro, parce que c'est la norme, pour éviter les ennuis.

Personne ne sait que je suis bi, et si un jour je devais sortir avec un garcon, je serais vu à jamais comme un homo et rien d'autre. Et si je devais trainer avec moi cette réputation, comment expliquer cela a un fille ? "Tu sais chérie, tu sors avec un bi". Elle pourrait croire en ces préjugés, ceux qui disent que les bisexuels sont volages et infidèles. Or je suis quelqu'un de fidèle, aussi fidèle que je suis bisexuel.

Sept ans que je cherche une réponse qui ne viendra peut-être jamais... Mais je compte vivre ma vie comme je l'entends, et ne tenir que de mon instinct et de ma volonté. Et si un jour je trouve cette personne que je cherche, elle devra m'aimer comme je suis : bisexuel.





Articles lis

Bi, et alors ?
Bisexuel : de bis et de sexe, personne qui pratique une double sexualité (hétérosexualité et homosexualité).
par cici le 12 Juillet 2005 dans Infos, conseils / Réflexions, Conseils
(2 mots cls identiques)
 Creative Commons License Ce/tte cration est mis/e disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n1104460. Contact: .