Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Expériences vécues

Infos, conseils
  Coming-out
  Réflexions, Conseils
  Homoparentalité
  Santé et prévention
  Dépression, suicide

News
  Général
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Ciné, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

Pourquoi faire un Coming-Out ?
par Fade Out le 31 Juillet 2005 dans Infos, conseils / Coming-out
50 commentaires


Le coming-out, à quoi ça sert ?

J'entend souvent des amis hétéros me dire : mais pourquoi parles-tu de ton homosexualité aux autres ? Tu devrais le garder pour toi, ça ne peut que t'attirer des ennuis !

S'ils savaient ce que ça m'a apporté ! J'ai franchi une des plus grandes étapes de ma vie le jour où j'ai dit pour la première fois à un ami "j'aime les garçons, je suis gay !".

Alors bien sûr il y a des risques. Bien sûr il y a des situations où il n'est pas conseillé d'en parler.
Si vos parents sont intégristes religieux ouvertement homophobes et que vous êtes dépendant d'eux pour votre logement, vos études, ce n'est peut être pas une bonne idée de leur en parler tout de suite.
Si vous fréquentez un groupe d' "amis" qui ont pris comme bouc émissaire "la petite tafiole du bâtiment B", ça ne serait pas très approprié de leur révéler que vous aimez les garçons.
De même si au boulot votre chef milite chez Christine Boutin, et qu'il traite tous les concurrents de "petits enculés", je ne vous conseille pas de lui faire un coming-out, surtout juste avant de lui demander une augmentation.

Oui, avec les coming-out, on avance vers l'inconnu, on entre dans une nouvelle vie dont le chemin n'a pas été tracé par nos parents. On ne sait pas exactement où on va ni comment y aller...

Mais alors pourquoi faire un coming out ?

Pour vivre plus simplement

Etre obligé de faire croire qu'on est hétéro, ça complique la vie. C'est comme jouer un rôle en permanence.

On ne peut pas parler de sa vie privée, on est obligé de la cacher ou la déformer. On doit faire croire qu'on est attiré par certaines personnes, cacher des sentiments pour d'autres, rire à des blagues qui nous font mal. Plus âgé, on ne peut pas raconter ses sorties en boîte, ses rencontres, ses restos favoris dans le Marais, ses vacances à Ibiza...
Lorsqu'on a quelqu'un, on doit trouver les tournures de phrase ambigües ("la personne", "mon ami(e)"). Il faut s'inventer une copine à la place du copain, ou passer pour le vieux garçon coinçé. Lorsqu'on est seul c'est encore pire. On ne peut pas vivre pleinement sa vie sentimentale, amicale ou sexuelle, de peur d'être découvert. On se limite, on n'ose rien faire.
Dans tous les cas, on doit s'inventer un faux planning, des fausses excuses. Tout cela est fatiguant, usant. Sans en arriver à la schizophrénie ou la paranoia, on a tendance à se méfier de tout le monde, et à interpréter les choses négativement lorsque l'on parle de vous.

Tout cela devient tellement plus simple lorsqu'on a fait un coming-out aux gens qui nous entourent, lorsqu'on est naturel à chaque instant !

Pour être honnête avec ceux qu'on aime

Comment cacher à ses proches, parfois pendant des années, un pan si important de sa vie ?
Ne pas faire de coming-out, quoiqu'on en dise, c'est bien un mensonge, au moins par omission.

Pourquoi ne pas en parler à sa famille, frères et soeurs, parents dont on se sent proche, et qui croient nous connaître ? Alors qu'on sait qu'ils le prendraient bien et qu'ils auraient pu nous aider ? Et qu'ils nous en voudront de ne pas leur avoir parlé plus tôt ?

Même pour les amis, au moins ceux dont on sait qu'ils sont gay-friendly et ceux qui ont prouvé leur amitié à plusieurs reprises. Leur faire un coming-out est d'ailleurs une marque de reconnaissance : on leur fait assez confiance pour leur révéler une chose intime. Ils se sentiront plus proches de vous.

Pour trouver à qui se confier

Garder pour soi ses sentiments peut parfois être difficile. Tout le monde a besoin de se confier, d'être compris. Tout le monde a des passages à vides, des moments de solitude, de doutes, voire de dépression. Et sans avoir fait de coming-out, comment parler en confiance à quelqu'un sans lui cacher l'essentiel ?

Pour être en accord avec soi-même.

Cette raison est la plus importante pour moi.

Toute sa vie, la seule chose qu'on a entendu sur les homosexuels ce sont les clichés (les folles, les camionneuses), les insultes (pédé, enculé), le sida, la solitude, la superficialité... Toute sa vie, l'homosexualité a été associée à quelque chose de négatif.
Pouvoir se regarder dans une glace et se dire "je suis homosexuel, et alors ?", et encore mieux, pouvoir le dire à quelqu'un, c'est une grande étape pour la construction de soi. Enfin gagner de la confiance en soi, être fier de soi, ne pas se considérer comme maudit ou incapable d'accéder au bonheur.

Faire un coming-out c'est se dire à soi-même et aux autres : "je suis homosexuel et j'ai aussi le droit d'être heureux !"

Les coming-out sont des expériences très fortes, surtout lorsqu'on est un peu timide (comme moi).
Le premier coming-out virtuel que j'ai fait sur le forum Mcx (ancêtre de Et Alors) et le premier coming-out que j'ai fait à un ami ont véritablement changé ma vie. Enfin j'ai pu parler à quelqu'un, me confier, exposer mes problèmes, être compris. J'ai pu me regarder dans la glace avec fierté et faire des projets d'avenir au lieu de déprimer. C'est comme si j'avais enfin déposé ce sac de pierre de 50 kg que je trainais depuis des années.

Bien sûr, le coming-out ne résout pas tous les problèmes.
Mais si vous êtes sûrs de vous et que vous ne risquez pas grand chose, soyez fiers de ce que vous êtes plutôt que de vivre dans le mensonge, parlez à vos proches !





Articles lis

Ça a été terriblement difficile, mais putain qu’est-ce que c’est bien maintenant !
Mon histoire personnelle, unique et banale en même temps. Histoire d'apporter mon petit quelque chose à cet indispensable forum et aussi histoire de boucler la boucle.
par Olivier le 2 Août 2009 dans Ta vie / Expériences vécues
(2 mots cls identiques)
 Creative Commons License Ce/tte cration est mis/e disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n1104460. Contact: .