Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  ExpĂ©riences vĂ©cues

Infos, conseils
  Coming-out
  RĂ©flexions, Conseils
  HomoparentalitĂ©
  SantĂ© et prĂ©vention
  DĂ©pression, suicide

News
  GĂ©nĂ©ral
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  CinĂ©, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

Coming-Out ? Qu'est-ce que c'est ?
par Fade Out le 30 Juillet 2005 dans Infos, conseils / Coming-out
12 commentaires


Le coming-out, qu'est-ce que c'est ? A quoi ça sert, et pourquoi tous les homosexuels y sont confrontés ?">

Faire un coming-out, c'est "sortir du placard", autrement dit révéler son homosexualité à quelqu'un.

Contrairement à ce que pense une grande partie des hétéros, c'est un passage obligé pour la plupart des gays et lesbiennes. Un peu comme pour les gauchers qui vivent dans un mode de droitiers (les souris d'ordinateurs, les ciseaux, etc. sont conçus pour les droitiers), les homosexuels vivent dans un monde d'hétérosexuels.

Dans la vie courante, on prĂ©sume en permanence que vous ĂȘtes hĂ©tĂ©ro. Pour un garçon par exemple, la tante Gertrude vous demande au milieu du repas de famille "Quand est-ce que tu nous prĂ©sente ta copine ?". Ou Papy Albert qui nous dit avec son sourire en coin : "Alors ça se passe comment avec les filles ?". Dans les contes de fĂ©es de notre enfance on n'a jamais eu doit Ă  l'histoire d'amour entre le Bel Endormi et Le prince Charmant. Au cinĂ©ma il n'y a que des histoires oĂč Mr. Bogoss rencontre Mlle GronĂ©nĂ©. En cours de Science Nat' on nous explique comment ça se passe entre un garçon et une fille. Et ça continue au lycĂ©e, Ă  la fac, avec les amis qui se retournent au passage d'une fille alors qu'on a rien remarquĂ©. Ca continue mĂȘme au boulot avec le collĂšgue MickaĂ«l qui fait toujours ses plaisanteries grivoises Ă  la machine Ă  cafĂ©, oĂč l'on se sent obligĂ© de rire.

La plupart des homos, durant leur enfance et adolescence, ont dû apprendre à gérer ces situations qu'ils rencontrent presque tous les jours. Souvent la solution est le mensonge, au moins par omission. Faire semblant. Se constuire une fausse personnalité présentable aux autres.

Eh oui, ce n'est pas marqué sur notre front que l'on est homosexuel ! Les gens confondent souvent homosexuel et efféminés, mais de mon expérience, il y a peu d'homosexuels vraiment efféminés, et il y a aussi pas mal d'hétérosexuels efféminés.

Le coming-out n'est gĂ©nĂ©ralement pas une chose de facile Ă  faire. En particulier les premiers sont une grande source de stress. On ne peut pas prĂ©sumer de la rĂ©action des gens. On imagine souvent le pire. On a peur de se faire rejeter, insulter, ou simplement d'ĂȘtre mal compris, d'ĂȘtre remis en question. MĂȘme une petite rĂ©action de rejet temporaire peut faire mal lorsqu'on est dĂ©jĂ  fragilisĂ© par la vie...

Il n'y a pas d'Ăąge spĂ©cifique pour faire un coming out. Certains commencent Ă  l'adolescence, d'autres (comme moi) beaucoup plus tard, Ă  la trentaine, ou mĂȘme aprĂšs avoir Ă©tĂ© mariĂ©s. Certains n'en parlent qu'Ă  leurs plus proches amis mais n'arriveront jamais Ă  le dire Ă  leurs parents (c'est d'ailleurs encore le cas de la majoritĂ© des homos). Et Ă  chaque nouvelle personne que l'on rencontre et qui risque d'occuper une place dans sa vie, on doit se poser la question.
Faire un coming-out est donc une situation importante à laquelle est confrontée chaque homosexuel.




 Creative Commons License Ce/tte création est mis/e à disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n°1104460. Contact: .