Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Expériences vécues

Infos, conseils
  Coming-out
  Réflexions, Conseils
  Homoparentalité
  Santé et prévention
  Dépression, suicide

News
  Général
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Ciné, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

[Article] Le guide du tchat gay - Leçon numéro 8 : gérer les intégristes
par LucasIsCalling le 4 Mars 2006 dans Humour / Guide du tchat gay
6 commentaires


Application de la leçon précédente et travaux pratiques.

Bon, cette fois-ci, c'est décidé. Rien ne vous arrêtera, même pas la diffusion de la quotidienne de la Star Ac', ni la vidéo d'un candidat en slip de bain sous la douche, ni les derniers pétages de cables des candidats à poil à 12 dans un placard. Non : vous ne partirez pas du tchat sans avoir eu un rendez-vous in real life, quitte à ce que ce soit avec le premier mec venu. Tant pis si vous y passez des heures, il en va désormais de votre équilibre psychologique.

Vous vous concentrez. Vous avez tout prévu à proximité : chips, coca, lecteur mp3, mobile à portée de main si une improbable connaissance venait à vous envoyer un texto complètement par hasard ce soir. Vous relevez votre clavier et inspectez votre souris pour qu'elle soit la plus précise possible. Vous inspirez lentement en fermant les yeux jusqu'à emplir complètement d'air vos poumons, puis vous double-cliquez sur le script qui vous connecte automatiquement aux 6 tchats que vous fréquentez désormais plus qu'assidûment. En quelques fractions de secondes, vous êtes aux commandes. L'univers feutré des salons de rencontres n'a qu'à bien se tenir, ça va dépoter grave. Les boulets : à ignorer. Les mythos : à démasquer. Les filles du sexe opposé : à ranger. Les branleurs : à refroidir. Les gens sympas : à occuper. On ne vous la fait plus.

Mais un nouveau type de tchatteur vous contacte soudainement. Comme vous avez appris par coeur la leçon précédente, vous devinez instantanément qu'il s'agit d'un intégriste.

[20:41] (jmeknow) slt age? a/p? ch?
[20:41] (Tatie) euh salut tu vas bien?
[20:41] (jmeknow) oui bz now?
[20:42] (Tatie) ben lol faut voir
[20:42] (jmeknow) t cmt? age?
[20:42] (Tatie) alors j'ai deux jambes, deux bras, un visage, des cheveux et j'ai 29 ans
[20:42] (jmeknow) ok recoi now?
[20:43] (Tatie) non
[20:43] (jmeknow) domm bye
[20:43] (Tatie) bah attends... pars pas comme ça...
[20:43] (jmeknow) bye

Ca n'a pas duré plus de 3 minutes.

Le mec qui vient de vous contacter est encore plus désespéré que vous. Obnubilé par la pression que lui mettent ses hormones et par le temps qu'il a perdu à n'avoir rencontré personne récemment, il dépense toute son énergie à trouver exactement la situation qu'il désire et oublie soigneusement toute autre possibilité. En l'occurrence, dans l'exemple précédent, c'était quelqu'un qui voulait tirer un coup chez vous. A partir du moment où l'un des éléments constitutifs du trip qu'il a en tête n'est plus présent, il vous zappe. Et vous le fait comprendre si vous cherchez à le ramener du bon côté de la force.

Dans certains cas, vous pourrez être confronté à quelque chose ressemblant à :

[15:25] (choduq) age
[15:25] (Tatie) 30
[15:25] (choduq) b

Vous remarquerez que le dial n'a pas dépassé 6 caractères. A ce stade, on peut difficilement faire mieux... Et au cas où vous ne l'auriez pas compris, "b" est une abbréviation de "bye" (c'est vrai qu'écrire le mot en entier, ça fait long).

Fréquence
Très répandu sur les tchats spécialisés. Moins courant sur les tchats généralistes.

Symptômes
Pseudos souvent explicites. Utilisation exclusive du langage historique des tchateurs sur minitel (voir http://www.et-alors.net/articles/166). Débit de la conversation élevé, lié à une contrainte évidente de temps (plus on cause, moins vite on se verra). Ponctuation aléatoire. Optimisation poussée des messages : absence de phrases construites et de smileys ; aucun détail ; réponse et question suivante en même temps. Originalité nulle.

Psychologie
Simpliste, puisque c'est son organe génito-reproducteur qui a pris le contrôle de ses actes : il veut un plan cul avec le mec de ses rêves, qui n'habite pas à plus de 20 kilomètres (mais pas trop près non plus), dans la demie-heure qui vient, chez le mec en question, pour faire uniquement ce qu'il a envie de faire. Sur le reste, vous ne saurez rien, ça n'est pas le sujet. Ca n'est même pas certain que vous connaissiez son prénom.

Ce qu'il faut faire
Ca dépend de votre capacité à absorber le choc du pur plan sex. Si vous adhérez, entrez dans le trip et placez-vous à son niveau en parlant également intégriste, vous le mettrez ainsi en confiance et il se dira ainsi que vous êtes quelqu'un de crédible. Evitez les blagues, les réponses trop longues et les trucs genre "lol", "mdr" et autres ":-)", c'est pour lui une perte de temps et il n'est pas suffisamment open pour les comprendre.

Espoir de conclure
80% à partir du moment où vous êtes en phase.

Le conseil-bonus de Tatie
Si le principe du "plan direct" ne vous repousse pas, et si vous correspondez mutuellement l'un et l'autre à votre recherche, alors vous pouvez le rejoindre sans trop de risques car c'est paradoxalement l'un des types de tchatteurs qui assure le plus. Par contre, ne vous attendez pas à ce qu'il corresponde à la description donnée, ni à l'âge qu'il vous a indiqué, ni au mec qui est sur la photo qu'il vous a envoyé. Il est tellement cho qu'il vous a menti pour que vous veniez... Préférez donc un lieu de rendez-vous avec des possibilités d'évitement ou de retrait sans risque. En particulier, évitez de l'inviter chez vous : d'une part c'est compliqué de le virer si ça ne se passe pas comme prévu, d'autre part il est capable de revenir ultérieurement.




 Creative Commons License Ce/tte cration est mis/e disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n1104460. Contact: .