Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Expériences vécues

Infos, conseils
  Coming-out
  Réflexions, Conseils
  Homoparentalité
  Santé et prévention
  Dépression, suicide

News
  Général
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Ciné, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

[Article] Le guide du tchat gay - Leçon numéro 7 : comprendre les spécialistes
par LucasIsCalling le 23 Février 2006 dans Humour / Guide du tchat gay
10 commentaires


Sea, sex and années 90

Eh bien, on dirait que ça ne va pas très fort.

Vous allez bientôt pouvoir ouvrir une grande surface de bricolage tellement vous collectionnez les râteaux. Vous vous prenez tellement de vents avec des mythos que vous en êtes tout enrhumé à l'intérieur de votre nez. Vous déprimez entre les pv à deux balles des boulets de 12 ans et les dials cho qui ne vous motivent pas vraiment plus qu'une photo de Béatrice Schönberg à poil. Même la discussion désintéressée de votre contact Max (qui n'est pas gay mais qui respecte) ne vous donne plus l'envie d'utiliser les quelques smileys que vous avez fièrement appris à réaliser avec des signes de ponctuation. Bref, c'est pas la joie.

Vous vous dites alors que, peut-être, pour espérer goûter la peau sucrée d'un bô garçon des îles (mêmes bretonnes, mais bon c'est déjà pas mal), il vous faudra prendre votre courage à deux mains, quitter les tchats généralistes et pénétrer l'univers obscur des tchats spécialisés. Pour vous éviter de vous prendre les pieds dans le tapis à l'entrée et vous vautrer lamentablement devant tout le monde, votre Tatie Lucette préférée a pensé à vous. Bande de petits veinards.

Déjà, qu'est-ce qui différencie un tchat "normal" d'un tchat "gay" ? A priori rien de technique : vous n'avez pas à changer de clavier, votre écran reste compatible et il ne faut pas acheter des trucs en plus pour votre ordi. Vous n'avez pas non plus à vous habiller de façon spécifique (en tout cas pas tout de suite). En gros c'est pareil. Mais en fait non, c'est pas pareil. Il vous suffira de quelques minutes d'utilisation pour vous rendre compte que les connectés de ces lieux ont littéralement révolutionné le concept de l'échange : ils ont inventé le "non-dialogue".

Un peu d'histoire. Avant la généralisation des accès grand public au réseau internet dans les années 1996-98, les tchatteurs gays existaient déjà. Ils tapotaient bruyamment avec leurs doigts musclés sur un terminal préhistorique, à la plastique globalement moche et au fonctionnement parfois aléatoire, également dénommé "minitel". Le principe consistait à se connecter sur 3615 BOMEC et à retrouver l'ancêtre des tchats, un vague truc daubesque en 40 colonnes sur 25 lignes avec 8 nuances de gris et aucun graphisme digne de ce nom, pour se débusquer un mâle nocturne.

Bien évidemment, le principe de base de la connexion minitel résidait dans le tarif à la durée. La minute de papotage télématique pouvait ainsi communément atteindre 0,34 € et dans certains cas dépasser 0,56 €, ce qui donnait quand même un tarif horaire compris entre 20 et 35 €. Bien qu'ayant un pouvoir d'achat jugé supérieur à la moyenne nationale, nos amis les minitélistes gays ont vite compris que parler dans le vide pendant 20 minutes tous les soirs, ça faisait chéros la séance mensuelle dans le buisson de bisouillages avec la langue. Ils ont alors optimisé leurs discussions pour taper moins et saliver plus.

Le plus dingue dans cette affaire, c'est que l'obsession de la vitesse liée au temps de connection (et donc au coût) semble être restée dans les moeurs 15 ans après. Sur un tchat gay de 2006, vous serez ainsi confronté rapidement à différents blocs de lettres qui n'ont pas de signification évidente au premier abord car ils ont été condensés par plus d'une décennie de recherches intensives de plans q. Votre Tatie a sélectionné les plus communs, de façon à ce que vous puissiez tenir plus de 3 minutes sans vous demander si votre PC ne choisit pas d'afficher certaines lettres au hasard et pas d'autres, et vous donne la traduction la plus approchante.

slt
Bonsoir, je suis heureux de débuter ce tchat avec toi.

age ville? (ancien)
asv? (plus récent)
Excuse-moi de te poser cette question, mais pourrais-tu me donner ton âge, me confirmer que tu es un homme/une femme et m'indiquer pour finir (si cela ne te dérange pas trop) ton lieu de résidence actuel ?

tu ch?
ch koi?

Tu vas me trouver direct, mais je souhaitais savoir ce que tu venais faire ici sur ce tchat à une heure pareille.

bz now?
reel?

Je suis actuellement disponible pour une séance de stretching intime à deux. Peux-tu te libérer dans la demie-heure qui vient de façon à être mon coach personnel ?

bm?
tbm?
tttbm?

Je souhaite rencontrer un homme dont l'organe reproductif est de taille conséquente/énorme/roccosifredesque, notamment au niveau de la longueur. Est-ce ton cas ?

act pass?
a/p?

De façon à mieux percevoir la teneur de nos futurs ébats, je voudrais savoir si tu étais plutôt de nature à recevoir mon organe génital dans divers orifices de ton corps, ou si c'était plutôt l'inverse.

t cmt?
decris toi

Aurais-tu l'amabilité de me donner quelques informations génériques sur ton look extérieur ? Je pourrais ainsi me faire une meilleure idée de toi.

toi?
Je viens de répondre à ta dernière question. Puis-je me permettre de te la poser à mon tour afin de connaître ta position sur ce point ?

foto?
pic?

Pour mieux voir à quoi tu ressembles, une photographie numérique de ton visage et/ou de ton corps et/ou de ton bas ventre en gros plan me serait nécessaire. En as-tu une ?

dial?
J'envisage actuellement de parler de mes fantasmes les plus fous pendant environ 47 minutes, le temps de faire monter les blancs en neige. Ca te tente d'en discuter avec moi ?

tu recois?
En admettant que nous puissions imaginer un rapprochement physique entre nous, serais-tu partant pour que cela se passe chez toi ?

qd?
A quel moment envisages-tu de nous donner du temps pour que nous puissions mieux nous connaître, toi et moi ?

ok
J'ai bien reçu ton dernier message. (et non : je suis d'accord (ou partant) avec ce que tu as dit avant -- nuance subtile mais très importante)

domm
dommage

Malheureusement, d'après ce que tu viens de me dire précédemment, je pense que notre conversation ne va pas pouvoir aller plus loin. Sache que j'en suis très sincèrement désolé.

bye
Je crains que tu ne conviennes pas à ma recherche actuelle. Je suis donc dans l'obligation de terminer ce tchat en te souhaitant une bonne soirée.

BYE
Putain mais dégage gros thon ! Tu me lâches maintenant ! Retourne ranger ta chambre ! T'as capté sale croqueur de gland ?! Dégage !




 Creative Commons License Ce/tte cration est mis/e disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n1104460. Contact: .