Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Expériences vécues

Infos, conseils
  Coming-out
  Réflexions, Conseils
  Homoparentalité
  Santé et prévention
  Dépression, suicide

News
  Général
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Ciné, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

[Article] Le guide du tchat gay - Leçon numéro 3 : gérer les branleurs
par LucasIsCalling le 26 Juin 2006 dans Humour / Guide du tchat gay
12 commentaires


De l'importance d'avoir des vêtements devant son ordinateur.

Eho, tu la vois ma main, toi là-bas dans le fond ?! Tatie Lucette ne va pas passer son temps à faire la police, nom d'une pipe !... On se concentre. C'est qu'on monte en régime, ça devient sérieux. Votre Tatie va tout lâcher dans les virages, ou presque. Ca rigole plus.

Nous allons donc nous attaquer aujourd'hui de plain pied et haut la main à un tchatteur extrêmement commun mais tout aussi vicieux. Nos deux précédentes catégories de connectés étaient bien spécifiques et facilement délimitables, vous allez voir que celle-ci nécessite un poil plus d'attention. Et comme vous serez forcément confronté à cet energumène au moins une fois dans votre vie de dragouilleur sur l'internet adéhessèl odébi, mieux vaut vous préparer. Car les premières fois, ça frustre. Après, ça énerve simplement, mais quand même.

Donc voilà. Après avoir ignoré complaisamment quelques boulets qui vous parlaient de vous pencher pour ramasser le savon sous la douche, après avoir taillé une cyber-bavette avec une gentille connectée de 16 ans qui adore trop Capsule (son chat de gouttière que sa grand-mère lui a donné) mais qui des fois passe sans prekl,lkqdyiuacwoi&é_evenir sur le clavier, quelqu'un vous aborde à grands coups de message privé insistant. Serait-ce l'occasion de trouver un partenaire pour une session d'expression corporelle rapprochée ? Allez vous avoir l'occasion de tester l'efficacité de votre nouveau shampooing aphrodisiaque en hurlant de plaisir à deux sous la douche ? Pas sûr.

[21:02] (steph29) salut ca va?
[21:02] (Tatie) salut oui bien et toi?
[21:02] (steph29) pas mal. tu cherche koi ici
[21:03] (Tatie) ben une rencontre, enfin à voir quoi... et toi?
[21:03] (steph29) 1 dial cho

Et voilà. Tout avait pourtant bien commencé... Pas d'insultes, pas de discussion à l'eau de rose sur la beauté des papillons au printemps, mais un mec, un vrai, qui n'en veut. Enfin pas tout à fait, car vous êtes tombé sur un branleur.

[21:03] (Tatie) ah euh... ok. c'est pas mon truc, désolé
[21:04] (steph29) tu cherche que des rencontre?
[21:04] (Tatie) bah c'est quand même mieux que de se toucher devant l'ordi non?
[21:04] (steph29) ouai mé je peux pa la
[21:04] (steph29) si on se voyait tu me ferai quoi?
[21:05] (Tatie) de toutes façons tu peux pas... donc c'est pas trop la peine d'en parler
[21:05] (steph29) non mais decris ce qu on ferait si on etait ensemble
[21:06] (steph29) en detail
[21:07] (steph29) j'aimerai tro te sentir contre moi. et toi

Au moins, la couleur est clairement annoncée. Votre relation d'un moment, fusse-t-elle chaude bouillante de sa mère, ne dépassera pas le stade du virtuel. Vos doigts n'effleureront que le plastique froid du clavier, et encore, le vôtre uniquement. Vous ne verrez de votre partenaire que l'image qu'il veut bien vous en donner à travers la police de caractères Arial, en gras, taille 12. C'est désolant, mais c'est comme ça.

Une sous-catégorie existe et il est utile de s'y intéresser : il s'agit du branleur en phase terminale. Pas besoin de vous faire un dessin sur le contenu de la phase en question, ni sur ce qui en sort. On le reconnaît à sa façon de se déconnecter en plein milieu du dial, sans raison apparente et surtout sans prévenir. Pas la peine de l'attendre si jamais ça vous motivait : il ne se reconnectera pas.

[22:57] (nico__) ooh c bon ouii
[22:57] (nico__) je voudrai tant te xxxxx la xxxxx
[22:57] (nico__) mmmm jimagine tro sa
[22:58] (nico__) commen sa doi etre bon
[22:58] **** nico__ vient de se déconnecter (Quit: )

Retour à la réalité, atterrissage, merde y'en a partout, j'ai plus de sopalin !

Fréquence
Partout, tout le temps, à toute heure. Et encore plus entre 22h et 1h du matin, ce sont les hormones qui travaillent.

Symptômes
Pseudo banal. Est souvent pressé. A toujours une bonne excuse pour ne pas engager une relation poussée (part demain en vacances au Guatemala, ne se connecte qu'une fois par décennie, quelqu'un revient d'une minute à l'autre, etc). Ramène toute la discussion à l'évocation des choses qui l'excite en demandant de nombreux détails. Ne parle jamais de la réalité (son taf, où il habite, les lieux qu'il fréquente, ses loisirs). Utilise de nombreuses expressions qui indiquent son envie de contacts mais pas les moyens de les réaliser. N'a aucune idée de la façon dont on organise une rencontre et vous laisse tout décider ("comme tu veux", "où tu veux", "n'importe quand") sans être vraiment convaincu. Veut tout faire, tout réaliser, est partant pour tout, même si la plupart du temps il n'a jamais rien fait.

Psychologie
Pas la peine de réflechir longtemps : pour diverses raisons qui sont les siennes (pas d'expérience, peur de la rencontre, mariage ou casage, impossibilité à assumer), le branleur ne peut accepter qu'une relation virtuelle. L'écran lui renvoie des mots tabous qui le titillent au plus haut point, et sa main n'a plus qu'à faire le reste. La rencontre n'est pas au programme, elle reste au stade du fantasme éhonté.

Ce qu'il faut faire
C'est à vous de voir : si vous supportez les déconnexions en cours de dial alors que vous n'avez même pas encore franchi le niveau 1 sur l'échelle ouverte de Richter (mais que votre partenaire virtuel était déjà visiblement bien entamé), ou que vous adorez parler de q pendant des heures, alors pourquoi pas...

Espoir de conclure
Allez, 2%. Dans certains cas rarissimes, après 32 dials cho, il voudra vous rencontrer dans la vraie vie car il a pris confiance.

Le conseil-bonus de Tatie
Si vous avez un doute sur le fait d'être en contact avec un branleur, le mieux est de lui poser clairement la question : "euh tu te touches là ?". La réponse est souvent positive (et explicite) car elle rentre pleinement dans le cadre de son excitation. Or les statistiques montrent qu'un mec qui se touche devant son ordi sera fumé dans le quart d'heure qui suit...




 Creative Commons License Ce/tte cration est mis/e disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n1104460. Contact: .