Homo, bi, trans, hétéro,


Une autre vision du monde LGBT.
Moins de préjugés, plus d'information.
  Articles

Ta vie
  Coming-out
  Expériences vécues

Infos, conseils
  Coming-out
  Réflexions, Conseils
  Homoparentalité
  Santé et prévention
  Dépression, suicide

News
  Général
  Et-alors
  Edito et-aloriens

Sorties
  mEAtings
  Boites
  Bars
  Assos
  Gay Pride

Art et Culture
  Ciné, DVD
  Livres
  Musique
  Cuisine
  Divers

Humour
  Electrolook
  Guide du tchat gay
  Guide de la Vie Gay
  Divers

[Article] Le guide du tchat gay - Leçon numéro 1 : gérer les boulets
par LucasIsCalling le 26 Juin 2006 dans Humour / Guide du tchat gay
10 commentaires


Ce qu'il faut comprendre si vous recevez un message du type "salu gro pd" sur un tchat quelconque.

Zoupla, finie la récré ! On se range deux par deux... on se tient par la main... Kevin, enlève la main de ta culotte, petit malotru ! Maintenant on forme une belle ligne. Vouâlaaaaa... Allez, on rentre silencieusement dans la classe de Tatie Lucette. C'est qu'on a du taf !

Mesdames, mesdemoiselles et messieurs, je vous souhaite la bienvenue. Nous allons aujourd'hui débuter le Guide du Tchat Gay par notre toute première leçon. Oh, je vous vois venir, la mine démotivée et l'air circonspect, passablement avachi(e) sur votre fauteuil de bureau, le dossier savamment réglé en position feignasse : "ça va être facile !" C'est possible, mais c'est pas une raison. Et puis il faut bien commencer par le début. Bon, on a sorti ses petites affaires ? Alors on y va.

Dans cette première leçon, nous allons commencer par étudier une espèce de connecté qui hante la plupart des tchats, j'ai nommé le boulet. Il s'agit d'un type de tchatteur bien particulier qui se trahit par des comportements très caractéristiques et donc facilement reconnaissables. Nous allons ainsi pouvoir appréhender les principes d'observation et les conséquences sur notre façon de tchatter. N'oublions pas que notre objectif, en venant nous connecter sur un tchat, consiste au mieux à établir un début de relation numérique et distante avec un connecté de même sexe ayant des caractéristiques communes (proximité, personnalité, tranche d'âge, attentes...), au pire et si rien d'autre n'est envisageable sur le long terme, à réaliser divers étirements physiques avec lui/elle dans l'heure qui suit, bien évidemment sans vêtements.

Par définition, le boulet n'a qu'un seul objectif en venant sur un tchat : faire chier le maximum de monde. Diverses études ont montré qu'il est généralement jeune, parfois très jeune, qu'il ne possède qu'une expérience limitée du tchat tout en se croyant très au point et qu'il n'a pas lu la nétiquette car il ne sait même pas que ça existe. En résumé, il capte que dalle à la vie.

Ainsi le boulet va utiliser tout ce qui est en son pouvoir dans le but d'être le plus lourd possible, sans se soucier aucunement des conséquences. Considérons ces exemples simples issus de conversations privées et qui sont particulièrement parlants :

[21:14] (le_bo_goss) moi jème pa lé pd
[21:14] (le_bo_goss) pd pd pd pd dpdp pdp
[21:14] (le_bo_goss) pd pd pd pd dpdp pdppd pd pd pd dpdp pdp
[21:14] (le_bo_goss) pd
[21:14] (le_bo_goss) pd
[21:15] (le_bo_goss) pd alor tem sentir des bit
[21:17] (le_bo_goss) tu ferm ta guel la

[15:47] (la_kaille) koukou jui ac 1 pot du collej
[15:47] (la_kaille) on va te frapé sal gai va te fer brulé

[18:03] (jordan_du22) salu mon chou
[18:04] (jordan_du22) tu te fé défonssé la rondel?
[18:04] (jordan_du22) aaaaa sa pu la mrde

Comme vous le voyez, on détermine aisément et en quelques fractions de seconde une forme prononcée de boulettitude aigue.

Fréquence
Très répandu sur les tchats génériques. Moins fréquent sur les tchats spécialisés.

Symptômes
Pseudo à deux balles. Utilisation extrême de langage SMS et de mots à une seule syllabe. Fautes multiples même dans les mots les plus simples. Clichés à n'en plus finir (les principaux sont cités dans les exemples évoqués plus haut). Nombreuses insultes, du niveau cour de collège. Dans le salon général, comportements divers enfreignant les règles et entraînant des exclusions : flood massif, utilisation abusive de majuscules et de scripts, insultes générales à tous les tchatteurs, etc.

Psychologie
Elle est malheureusement limpide : le boulet est un gros con. La confrontation l'amuse comme un gamin qui cherche des limites. Plus on lui répond, plus il exulte. Son anonymat lui permet de faire n'importe quoi, et il en profite, jusqu'à se croire supérieur parce qu'il n'est pas homo. Dans le même ordre d'idée, le boulet énoncera sans difficulté particulière des insultes sexistes, racistes, antisémites voire révisionnistes. Bref, du grand art.

Ce qu'il faut faire
Ignorer la conversation semble être le plus efficace, car le boulet n'attend que des réponses à ses messages pour exister. De toutes façons il continuera à débiter ses conneries, il est là pour ça... Dans certains cas, le fait de lui faire peur ("ton message est enregistré, je vais l'envoyer aux administrateurs") a pu avoir un bon effet, notamment lorsque les insultes proférées étaient nettement homophobes.

Espoir de conclure
0% (et heureusement !).




 Creative Commons License Ce/tte cration est mis/e disposition sous un contrat Creative Commons.
Photos principales: stock.xchng et iStockphoto. CNIL n1104460. Contact: .